topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

TOUTE L'ACTUALITÉ
Burundi : des rebelles à toutes les sauces

Jeune Afrique, 27 mai 2016

Combien de fois peut-on réutiliser la même information ?

Le 12 mai, Reuters a publié une dépêche intitulée : « Exclusif : le Rwanda aide les rebelles burundais. » S’appuyant sur le dernier rapport du groupe d’experts de l’ONU, l’agence de presse y affirme que « l’entraînement, le financement et le soutien logistique ont continué jusqu’au début de 2016 ».

Lire la suite...
 
Les Etats-Unis saluent le début du dialogue interburundais à Arusha

RFI, 26-05-2016

 Tom Periello, l'envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs, salue l'avancée que constitue à ses yeux les discussions qui ont eu lieu à Arusha en vue d'une reprise du dialogue interburundais après des mois de blocage. Une session à laquelle n'ont pas participé les principaux leaders de l'opposition ni certaines figures imminentes de la société civile, mais le médiateur, l'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa promet de les rencontrer d'ici 14 jours. [Photo : Tom Periello (2è à partir de la gauche) lors de la séance inaugurale de la reprise du dialogue interburundais le 21 ami 2016 à Arusha]
Lire la suite...
 
Violentes manifestations contre le report des élections en RDC

@rib News, 26/05/2016 – Source Reuters

Des heurts entre manifestants et forces de l'ordre ont fait deux morts, dont un policier, jeudi à Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), lors d'un rassemblement contre le probable report des élections législatives et présidentielle de novembre, a annoncé un représentant de l'Onu. 

La police a par ailleurs fait usage de gaz lacrymogène lors d'un défilé à Kinshasa, la capitale. [Photo : Des barricades en feu lors de manifestations de l'opposition contre le président Joseph Kabila à Goma en RDC le 26 mai 2016]

Lire la suite...
 
Burundi : la sécurité s'est "nettement" améliorée selon le ministre Nyamitwe

@rib News, 26/05/2016 – Source Xinhua

La sécurité s'est "nettement" améliorée au Burundi une année après l'éclatement d'une nouvelle crise politico-sécuritaire, a déclaré jeudi à Bujumbura Alain-Aimé Nyamitwe (photo), ministre burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale.

"Vous conviendrez avec moi, qu'il y a, environ dix à douze mois, certains quartiers de la capitale burundaise, à savoir Bujumbura, étaient le lieu d'une musique particulière tous les soirs", a précisé le ministre Nyamitwe au cours d'une interview accordée à Xinhua en marge d'une séance tenue, à huis-clos, avec les membres du corps diplomatique et consulaire accrédités au Burundi au sujet du déroulement du dernier round des pourparlers inter-burundais du 21 au 24 mai à Arusha (Tanzanie).

Lire la suite...
 
La police nationale innove dans la lutte contre la corruption au Burundi

PANA, 26 mai 2016

Bujumbura, Burundi - La dernière trouvaille en date dans la lutte contre la corruption est que les principaux points de contrôle routier sont jalonnés, depuis peu, de petits panneaux posés aux pieds des agents de l'ordre et qui les engagent à bannir à jamais ce phénomène social répandu dans leurs pratiques quotidiennes, peut-on lire au détour d’une sortie dans la rue à Bujumbura, la capitale burundaise, et le long des grands axes de l’intérieur du pays.

Lire la suite...
 
Elyse Ngabire échange sur le Burundi avec des élèves du Sud de la France

Sud Ouest, 26/05/2016

Récit d’une journaliste burundaise en exil

Des élèves attentifs et curieux et leur professeur de français ont accueilli une journaliste du Burundi en exil, Elyse Ngabire, dans leur salle de classe. C'est une militante optimiste, combative et résolue qui est venue répondre aux questions de trois classes de seconde professionnelle (aéronautique et chaudronnerie) du Lycée Jean-Taris de Peyrehorade, dans le cadre d'un projet scolaire intitulé Renvoyé spécial, avec le soutien du Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information (Clemi) et de la Maison des journalistes (MDJ).

Lire la suite...
 
Burundi : Nyangoma propose à la Médiation de "diagnostiquer le mal à la racine"

@rib News, 26/05/2016

« (…) Pour le CNDD, il serait donc  insuffisant  et inefficace de traiter l’effet sans remonter aux causes ; nous nous devons de diagnostiquer le mal à la racine et, ensuite, d’appliquer la thérapie appropriée. En clair, le nœud du problème burundais c’est bien le système Pierre Nkurunziza. Après cet exercice de diagnostic du mal burundais actuel, le CNDD a proposé au facilitateur un certain nombre de sujets qui feront l'objet des négociations avec de très nombreux contentieux :

Lire la suite...
 
Burundi : au moins 3 tués dont un colonel retraité la nuit de mardi à mercredi

PANA, 25 mai 2016

Bujumbura, Burundi - Au moins trois personnes, dont le colonel à la retraite des forces armées burundaises, Lucien Rufyiri, ont été tuées à travers le pays dans des attaques séparées d’individus non-identifiés, à peine 24 heures après la fin du premier round des consultations régionales de paix sur la crise au Burundi, tenues du 21 au 24 2016, à Arusha, en Tanzanie, apprend-on de source sécuritaire dans la capitale burundaise.

Lire la suite...
 
Burundi : seize ans après, retour à la case Arusha

@rib News, 25/05/2016 – Source AFP

Seize ans après la signature à Arusha d'un accord de paix crucial pour le Burundi, d'anciens négociateurs ont confessé leur amertume de se retrouver dans cette ville du nord de la Tanzanie pour tenter une nouvelle fois de sortir le pays de la crise.

Le Burundi est plongé dans une crise politique majeure qui a fait au moins 500 morts et 270.000 réfugiés depuis la candidature controversée du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat en avril 2015. Et de nouveau, le pays voit son avenir se discuter à Arusha.

Lire la suite...
 
Trois autres morts au Burundi

@rib News, 25/05/2016 – Source The Associated Press

Les violences politiques ont fait trois autres morts au Burundi au cours des dernières heures, dont un colonel de l’armée à la retraite.

Le colonel Rufyiri Lucien a été abattu par des inconnus au moment où il arrivait chez lui dans le quartier de Ngagara, dans le nord de la capitale, Bujumbura.

Lire la suite...
 
Vital Nshimirimana appelle au rapatriement des troupes burundaises de l’AMISOM

@rib News, 25/05/2016

Mémorandum de la société civile burundaise adressé à l’Union Africaine, les Nations Unies, l’Union Européenne et les Etats Unis d’Amérique concernant la participation des troupes burundaises à l’AMISOM

« (…) Dans les lignes qui suivent, les Organisations de la société civile qui ont toujours prôné la protection des civils par les corps de défense et de sécurité du Burundi et l’application par la communauté internationale du principe de la responsabilité de protéger, expliquent et exigent le rapatriement des troupes burundaises des missions de maintien de la paix, notamment celles déployées au sein de l’AMISOM. (…) », écrit Me Vital Nshimirimana (photo), dans un Mémorandum publié lundi au nom du mouvement "Halte au troisième mandat".

Lire l’intégralité du Mémorandum

 
Burundi : nouveaux cas de violence sporadiques

@rib News, 25/05/2016 – Source Xinhua

Lucien Rufyiri, un colonel retraité depuis vingt ans, a été fusillé à bout portant mercredi par des individus armés non identifiés devant sa résidence au nord de Bujumbura.

Le colonel retraité est issu des anciennes forces armées burundaises composées majoritairement des membres de l'ethnie tutsi. Il fait partie des officiers supérieurs lauréats de l'Institut Supérieur burundais des Cadres Militaires (ISCAM) fondée en 1975, et s'était converti depuis l'entrée dans le régime de pension, dans des activités d'éleveur de bovins. [Photo : La dépouille du Colonel Lucien Rufyiri après son assassinat.]

Lire la suite...
 
L'ONU a terminé le déploiement d'une équipe de spécialistes au Burundi

UN News Centre, 25 mai 2016

Burundi : la Mission d'Experts indépendants des Nations Unies achève son déploiement sur le terrain

 La Mission d'Experts indépendants des Nations Unies sur le Burundi, établie pour enquêter sur les violations des droits humains commises dans le pays depuis avril 2015, a terminé le déploiement d'une équipe de spécialistes sur le terrain, a indiqué mardi le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH). [Photo (de g à d) : Pablo de Greiff, Maya Sahli-Fadel et Christof Heyns (président), les trois experts de la Mission onusienne.].

Lire la suite...
 
Burundi : assassinat d'un Colonel tutsi à la retraite

@rib News, 25/05/2016 – Source AFP

Un Colonel tutsi à la retraite depuis plusieurs années a été tué mercredi devant son domicile, dans un quartier contestataire de Bujumbura, "par des criminels armés" non identifiés, a-t-on appris de source administrative et auprès de sa famille.

"Le Colonel Lucien Rufyiri vient d'être assassiné ce matin devant sa maison et un de ses fils qui était avec lui a été blessé", a annoncé un membre de sa famille, qui a requis l'anonymat.

Lire la suite...
 
Fin de 1ère session d’Arusha : aucune annonce spectaculaire

RFI, 25-05-2016

Dialogue burundais : la session d'Arusha fixe le cap, mais tout reste à faire

Après plus d'une année de crise au Burundi consécutive à la décision du président de briguer un troisième mandat, le facilitateur tanzanien, l'ancien président Benjamin Mkapa, a tenté de relancer le dialogue interburundais en panne depuis des mois au cours d'une session organisée à Arusha.

Après quatre jours d'écoute, les choses commencent à se préciser même si de nombreuses zones d'ombre persistent. Mardi 24 mai, au cours de la cérémonie de clôture, aucune annonce spectaculaire n’a été faite, mais le facilitateur a fixé le cap pour les prochaines semaines.

Lire la suite...
 
Burundi : un policier et un civil tués dans une attaque de "bandits armés"

@rib News, 25/05/2016 – Source AFP

Un policier et un civil ont été tués mardi soir dans la province de Mwaro, dans le centre du Burundi, lors d'une attaque menée par "un groupe de bandits armés non identifiés", a-t-on appris mercredi auprès du gouverneur de cette province.

"Hier vers 19H20 (17H20 GMT), un groupe de quatre bandits armés non identifiés a attaqué sur la colline de Fota dans la commune de Ndava. Ils ont tué un OPJ (officier de police judiciaire) et le veilleur de nuit (des locaux) du parti CNDD-FDD" (au pouvoir), a expliqué Jean-Marie Nyakarerwa.

Lire la suite...
 
Bilan mitigé des consultations d'Arusha sur le Burundi

Deutsche Welle‎, 24.05.2016

Les consultations pour une sortie de crise au Burundi, se sont achevées ce mardi, à Arusha, en Tanzanie. Le co-facilitateur Benjamain Mkapa, a fait la synthèse des échanges qu'il a eus avec les différents acteurs.

Selon nos informations, Benjamin Mkapa donne rendez-vous aux protagonistes burundais, dans la troisième semaine du mois de juin 2016, pour la suite du processus. [Photo de g à d) : Tatien Sibomana et Evariste Ngayimpenda, deux responsables de l’Uprona membre du CNARED, présents à Arusha]

Lire la suite...
 
Les observateurs onusiens des droits déployés au complet au Burundi

Voice of America, 24 mai 2016

L’équipe d’enquêteurs indépendants de l’ONU sur les droits de l’homme s’est déployée, au complet, au Burundi, a affirmé à New York le porte-parole des Nations unies.

Les enquêteurs de l’ONU vont, selon M. Haq, collecter les informations au Burundi. Ils se rendront ensuite dans les camps des réfugiés des pays voisins –au Rwanda, en Ouganda, en Tanzanie et en RDC- pour recueillir les témoignages des Burundais qui ont fui leur pays.

Lire la suite...
 
Grands Lacs : ouverture à Kinshasa d’une table ronde sur la paix

Radio Okapi, 24/05/2016

La table ronde régionale sur le processus de la mise en œuvre de la feuille de route pour la paix dans la région des Grands s’est ouverte mardi 24 mai à Kinshasa. Les participants à ce forum venus de la RDC, du Rwanda et du Burundi comptent obtenir l’engagement des décideurs de ces trois pays pour la mise en œuvre de cette feuille de route issue, selon les rédacteurs, des consultations auprès des communautés de base dans la région.

Lire la suite...
 
Burundi : la médiation veut rencontrer les absents d'Arusha

@rib News, 24/05/2016 – Source AFP

Le facilitateur dans le conflit burundais souhaite rencontrer au cours des deux prochaines semaines les protagonistes absents de la session de relance du dialogue interburundais, boudée par l'opposition, qui s'est terminée mardi, a-t-il assuré à Arusha, en Tanzanie.

Sans les nommer, l'ancien président tanzanien Benjamin Mpaka (photo, discours de clôture), le facilitateur, a fait une allusion à peine voilée aux partis du Cnared, une plateforme qui regroupe la quasi-totalité de l'opposition burundaise et avec qui le gouvernement ne souhaite pas discuter.

Lire la suite...
 
Pourparlers d’Arusha : Le Médiateur a passé ces derniers jours à écouter

RFI, 24-05-2016

Crise au Burundi : le point sur le déroulement du sommet d'Arusha en Tanzanie

Dernier jour de la session de reprise du dialogue interburundais dans la ville d’Arusha en Tanzanie. Alors que ce dialogue politique est en panne, les partis membres de la principale coalition de l’opposition, le Cnared, non invitée, ont boycotté ce processus censé permettre à l’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, facilitateur dans cette crise, de faire un agenda, une liste de participants et un calendrier consensuels. Ce qui ne l’a pas empêché d’aller de l’avant.

Lire la suite...
 
Burundi : Olucome et Iteka proposent des "préalables" au Médiateur

@rib News, 23/05/2016

« L’OLUCOME et la Ligue ITEKA propose au Facilitateur dans la médiation sur la crise burundaise les préalables suivants, qui doivent être mis en application pour le bon déroulement et l’atteinte des meilleurs résultats des pourparlers :

a. Inviter les représentants des organisations de la société civile burundaise et des média qui ont été affreusement touchés par cette crise en cours (…) ;

b. Inviter également les représentants des groupes armés existants qui déstabilisent la paix au Burundi, sans lesquels toute accalmie retrouvée serait toujours menacée; (…) », peut-on lire dans une déclaration conjointe publiée lundi par les deux organisations.

Lire l’intégralité de la Déclaration

 
Le Professeur belge Filip Reyntjens jette un pavé dans la mare burundaise

@rib News, 23/05/2016

Burundi. Face à l’impasse, un scénario politiquement incorrect

Par Filip Reyntjens

Institut de politique et de gestion du développement (IOB)

Université d’Anvers

La crise politique qui frappe le Burundi depuis avril 2015 a été déclenchée par la décision du parti dominant CNDD-FDD d’avaliser la candidature du président sortant Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat jugé inconstitutionnel par de nombreux analystes, mais elle était en gestation depuis bien plus longtemps. A l’issue de la transition en 2005, l’espoir était grand et le Burundi était considéré comme un modèle de sortie de conflit. Néanmoins, dès après les élections de 2005, considérées comme libres et honnêtes par les observateurs, le CNDD-FDD avait progressivement mais sûrement fermé l’espace politique. La société civile, les médias indépendants et les partis d’opposition ont rencontré de plus en plus d’obstacles à l’exercice libre de leurs activités.

Lire l’intégralité de l’Analyse

 
Vers une refonte de l'accord d'Arusha préconise International Crisis Group

Voice of America, 23 mai 2016

"Un an après le début de la crise déclenchée par la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat, la situation au Burundi reste critique" affirme ICG dans son dernier rapport

"Anatomie du troisième mandat", c'est l'intitulé du rapport de International Crisis Group (ICG) qui décortique le bilan de la situation depuis le déclenchement de la crise en avril 2015. De l'afflux des réfugiés, de la continuité de la confrontation armée entre les groupes inconnus et les forces gouvernementales, de la dégradation de la situation socio-économique, ICG brosse un tableau sombre d'un pays endeuillé par une crise sans précédent.

Lire la suite...
 
Burundi : la CNIDH appelle à un langage apaisant et rassurant

@rib News, 23/05/2016 – Source Xinhua

Le président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme au Burundi (CNIDH), Jean Baptiste Baribonekeza, a déploré le langage et les discours tenus ces derniers temps par certains Burundais de catégories différentes et les a invités à se corriger par l'usage d'un langage apaisant rassurant.

"La CNIDH déplore le discours dur et belliqueux ainsi que la surenchère utilisés par certains partis politiques, organisations et acteurs qui visent à ternir l'image de leurs adversaires politiques en vue de les disqualifier, accusant dans le sillage la haine et les clivages ethniques", a déclaré M. Baribonekeza au cours d'un récent point de presse à Bujumbura.

Lire la suite...
 
La médiation tanzanienne attaque le "mal burundais" à la racine

PANA, 23 mai 2016

Bujumbura, Burundi - Les différentes parties prenantes à la crise burundaise continuaient à se relayer, lundi, pour la troisième journée consécutive, auprès du médiateur et ancien président de la Tanzanie, Benjamin William M’Kapa, pour répondre, tour à tour, à la question première de la réelle "nature du conflit burundais" qui a fait que leur pays en arrive à nouveau au bord d’une guerre civile, selon des sources proches des consultations préliminaires dans la ville tanzanienne d’Arusha.

Lire la suite...
 
Burundi, quel scénario de sortie de crise ?

Deutsche Welle‎, 23.05.2016

"Accepter Pierre Nkurunziza et créer les conditions d’une alternance en 2020" (Prof. Filip Reyntjens, photo)

Les consultations sur le Burundi se poursuivent à Arusha. Le médiateur Mkapa a reçu lundi les représentants de la société civile, y compris les religieux. Un analyste belge propose un solution surprenante.

Lire la suite...
 
Pourparlers sur le Burundi : Mkapa promet de rencontrer tous les acteurs

@rib News, 23/05/2016 – Source Xinhua

Le facilitateur principal du Dialogue Inter-burundais, l'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa (2ème à p d g), a promis lundi de rencontrer toutes les parties prenantes qui n'ont pas participé à la réunion d'Arusha.

Dans un communiqué, M. Mkapa a confirmé qu'il sera en mesure de répondre à tous les intervenants qui ont été invités à participer au Dialogue d'Arusha et n'ont pas été en mesure de venir pour des raisons diverses.

Lire la suite...
 
Arusha : Des représentants de l'Uprona-Nditije venus présenter leurs priorités

RFI, 23-05-2016

Burundi : des représentants de l'Uprona, membre du Cnared, présents au sommet d'Arusha

Après une année de grave crise au Burundi marqué notamment par un processus de paix totalement en panne, le facilitateur tanzanien a lancé il y a deux jours la relance du dialogue interburundais à Arusha, en l'absence de l'opposition regroupé essentiellement au sein de Cnared, principale coalition d'opposition. Mais certains de ses membres étaient bien présents, avec des propositions.

Lire la suite...
 
L'avocate d'une opposante expulsée du Rwanda

@rib News, 22/05/2016 – Source Belga

L'avocate néerlandaise de l'opposante rwandaise emprisonnée Victoire Ingabire Umuhoza (photo), Me Caroline Buisman, a reçu l'ordre de quitter le Rwanda sans pouvoir rencontrer sa cliente, a dénoncé dimanche le parti de Mme Inhabire, les Forces démocratiques unifiées (FDU)-Inkingi.

L'avocate devait assister Mme Ingabire lors de son procès devant la Cour Africaine des droits de l'homme et des peuples.

Lire la suite...
 
Eliminatoires - CAN U20 : le Burundi battu à domicile par le Nigeria (1-0)

@rib News, 22/05/2016 – Source Xinhua

L'équipe nationale burundaise de football des moins de 20 ans a été battue samedi (photo) à domicile par celle du Nigeria dans le cadre des éliminatoires de la CAN U20. Le seul but a été réalisé à la 60ème minute.

Le match retour aura lieu au Nigeria le 10 juin 2016. Le Burundi est dans le même groupe que le Nigeria, le Tchad et le Sénégal. La CAN U20 de 2017 aura lieu en Zambie.

 
Burundi :  Nkurunziza sera-t-il le grand gagnant du dialogue d’Arusha ?

Le Pays,  22 mai 201

Reprise des pourparlers interburundais en Tanzanie :

Mkapa réussira-t-il là où Museveni à échoué ?

Les pourparlers interburundais censés mettre fin à la crise qui secoue le pays depuis plus d’un an, ont repris le 21 mai dernier à Arusha, dans le Nord de la Tanzanie. Tout un symbole, c’est le moins que l’on puisse dire, ce d’autant plus que c’est à Arusha qu’avait été signé l’accord politique sur le Burundi, aujourd’hui malmené par le président Pierre Nkurunziza [photo].

Lire la suite...
 
Arusha : la présence de membres du CNARED ne fait pas plaisir à tout le monde

Deutsche Welle‎, 22.05.2016

Burundi : consternation sur la présence de certains membres du CNARED à Arusha

A Arusha, en Tanzanie, le dialogue de sortie de crise du Burundi a repris avec la présence de certains membres de partis du CNARED, la principale coalition d'opposition. Cela ne fait pas plaisir à tout le monde.

Organisé par l'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, nommé médiateur par la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est, ce dialogue va se poursuivre dans les prochains jours. [Photo : Vue partielle de l'assistance]

Lire la suite...
 
Burundi : La CNIDH exige l'arrêt des arrestations arbitraires

@rib News, 22/05/2016 – Source Xinhua

Le président de la Commission Nationale Indépendante des droits de l'Homme (CNIDH), Jean Baptiste Baribonekeza (photo), a exigé dimanche l'arrêt des arrestations arbitraires et des enlèvements opérés sur des gens par les forces de l'ordre sur de simples soupçons de participation aux manifestations ou de connivence avec des groupes armés ou autres agents de la violence politique.

Lire la suite...
 
Les acteurs politiques burundais passés maîtres dans l'art de tourner en rond

PANA, 22 mai 2016

 Bujumbura, Burundi - Les acteurs politiques burundais qui étaient allés enterrer la "hache de guerre" civile des années 1990-2000 sont pratiquement les mêmes à se retrouver à Arusha, en Tanzanie, depuis samedi, pour discuter des voies et moyens de sortir le Burundi d’une nouvelle crise majeure de ces 15 dernières années, rapportent les correspondants de presse sur place.

[Photo : Vue partielle de l'assistance]

Lire la suite...
 
Burundi : L’UPRONA-Nditije désavoue deux de ses dirigeants présents à Arusha

@rib News, 22/05/2016

 « (…) Le parti UPRONA de l’opposition vient d’apprendre avec consternation la présence de MM. Ngayimpenda Evariste et Sibomana Tatien aux assises en cours à Arusha, et ce malgré les orientations données par le Comité de Coordination du Parti, après concertation des cadres et militants du Parti.

(…) En conséquence, MM. Evariste Ngayimpenda et Tatien Sibomana ne représentent nullement l’UPRONA au sein de la mascarade en cours à Arusha ; ils sont là à titre personnel et ne peuvent en aucun cas engager le parti UPRONA. (…) », peut-on lire dans un communiqué publié dimanche par Charles Nditije (photo), président de l’UPRONA de l’opposition.

Lire l’intégralité du Communiqué

 
Nécrologie : Décès en Belgique de Mme Nkunzwenimana Espérance

@rib News, 22/05/2016

 Communiqué de décès

La famille Nizigire Potame, ses enfants Nizigire Stella-Marie, Nizigire Héloïse, Nizigire Steve-Alex porte à la connaissance de la famille, amis et connaissances la disparition de l’épouse et mère Madame NKUNZWENIMANA Esperance survenue en date du 18 mai 2016 à son domicile à Bruxelles.

L’enterrement aura lieu le jeudi 26 mai 2016 au cimetière situé rue du long chêne, Wezembeek-Oppem après une cérémonie religieuse qui aura lieu à 11h15' en l’Eglise Saint-Lambert sise Place du Sacré-Cœur, 1 à 1200 Woluwé-St-Lambert.

Une dernière visite peut être rendue à la défunte mercredi 25 mai 2016 avant 16h au funérarium de l’avenue du Dernier Repos.

Lire la suite...
 
Burundi : Plusieurs membres du CNARED bien présents aux pourparlers d’Arusha

@rib News, 22/05/2016

Contrairement à ce qu’a annoncé le porte-parole du CNARED, ce n’est pas un seul, mais plusieurs membres de cette plate-forme de l’opposition qui ont bel et bien répondu à l’invitation du médiateur dans la crise burundaise, l'ancien président tanzanien Benjamin Mpaka, a-t-on constaté samedi sur place à Arusha lors du coup d’envoi solennel des travaux de relance du dialogue inter-burundais. [Photo : Vue partielle de l'assistance]

Il s’agit notamment des partis et personnalités membres du CNARED suivants :

Lire la suite...
 
Non-convié, le CNARED prédit "un échec cuisant" des pourparlers d’Arusha

@rib News, 21/05/2016

COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF AU FIASCO D‘ARUSHAII.

 1. Ce samedi 21 mai 2016 débutent à Arusha des pourparlers inter-burundais qui excluent la principale force politique de l’opposition le CNARED-GIRITEKA ainsi que les organisations et principaux acteurs de la société civile qui ont combattu le troisième mandat illégal de Pierre Nkurunziza. Cette exclusion dictée par le pouvoir de facto de Bujumbura par le biais du Secrétaire Général de l’EAC, l’Ambassadeur Mfumukeko Libérat condamne ces pourparlers à un échec cuisant.

Lire l’intégralité du Communiqué

 
Coup d'envoi des assises d’Arusha pour relancer le dialogue inter-burundais

RFI, 21-05-2016

Tanzanie : reprise des pourparlers censés mettre fin à la crise au Burundi

En Tanzanie, à Arusha, dans le nord du pays, le dialogue de sortie de crise au Burundi a repris, ce samedi 21 mai, mais sans la participation de la principale coalition d’opposition, baptisée Cnared. Le Burundi est en proie à une grave crise politique depuis plus d’un an, provoquée par le troisième mandat présidentiel de Pierre Nkurunziza. Les pays de la région ont confié à l'Ouganda la médiation de ces discussions, mais c'est l'ancien président tanzanien, Benjamin Mpaka qui en est le facilitateur depuis deux mois. [Photo : Benjamin Mpaka lors de son discours inaugural, Arusha samedi 21 mai 2016]

Lire la suite...
 
RDC : L'opposant Katumbi en Afrique du Sud pour se faire soigner

@rib News, 21/05/2016 – Source Reuters

 L'opposant Moïse Katumbi, inculpé jeudi par la justice de la République démocratique du Congo qui l'accuse d'avoir recruté des mercenaires, s'est envolé vendredi pour l'Afrique du Sud pour y suivre un traitement médical, a annoncé son avocat.

Certains partisans de Moïse Katumbi craignent que le pouvoir profite de ce départ pour l'empêcher de revenir dans son pays, une hypothèse écartée par son avocat, George Kapiamba.

Lire la suite...
 
Le deuxième vice-président burundais au sommet humanitaire mondial en Turquie

PANA, 21 mai 2016

 Bujumbura, Burundi - Le deuxième vice-président burundais, en charge des questions sociales et économiques, Joseph Butore, a quitté Bujumbura, samedi, à destination d’Istanbul, en Turquie, pour prendre part au premier sommet humanitaire mondial destiné à arrêter une stratégie coordonnée pour mieux répondre aux situations d’urgence

[Photo : Joseph Butore (à d), à son arrivée à Istanbul.]

Lire la suite...
 
Manifestation ce 23 mai 2016 au Pays-Bas contre l’expulsion de Burundais

@rib News, 21/05/2016

COMMUNIQUE

REFUS D’EXPULSER LES BURUNDAIS DE LA HOLLANDE

Par le présent communiqué, la Communauté Burundaise de la Hollande invite tous les Burundais vivant en Hollande, les amis des Burundais et tous ceux qui ont en charge la protection des Droits de la personne humaine à participer massivement à une marche-manifestation pour refuser que des Burundais ayant sollicités l’asile en Hollande soient expulsés vers le Burundi.

Depuis quelques semaines la Hollande a procédé à l’expulsion de quelques Burundais vers le Burundi. Ce 24/05/2016 SAMSON sera aussi expulsé. En plus il est prévu plusieurs Burundais qui seront expulsés dans les semaines à venir.

Lire la suite...
 
Burundi : reprise du dialogue à Arusha

BBC Afrique, 21 mai 2016

 Reprise du dialogue prévue ce samedi à Arusha pour tenter de sortir le Burundi de la crise. Une session à l’issue incertaine car boycottée par l'opposition radicale.

La plateforme de l’opposition, le CNARED - le conseil national pour la restauration des accords d’Arusha et de l’Etat de droit - a décidé de boycotter la session tant qu’elle n’est pas invitée en tant qu’entité.

Lire la suite...
 
Burundi : peu d'attente autour de la reprise du dialogue à Arusha

RFI, 21-05-2016

Les discussions sur l'avenir du Burundi doivent reprendre samedi 21 mai à Arusha. Depuis un peu plus de deux mois, la médiation est menée par l'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa mais pour l'instant il n'a pas obtenu beaucoup de résultats.

Ces discussions auraient dû commencer il y a déjà trois semaines. Au dernier moment, la médiation avait reporté l'événement, le temps de mener des consultations avec les différents camps politiques. Mais aujourd'hui, les points de blocage sont toujours les mêmes : le gouvernement refuse de dialoguer avec les opposants du Cnared (Conseil national pour le respect de l'accord d'Arusha et de l'Etat de droit au Burundi), qu'il considère comme des terroristes.

Lire la suite...
 
Burundi : le ministre Bunyoni met en garde contre la cybercriminalité

@rib News, 20/05/2016 – Source Xinhua

Le ministre burundais de la Sécurité Publique, Alain-Guillaume Bunyoni, a mis en garde jeudi soir contre la cybercriminalité.

La police burundaise est au courant du danger mondial que représente la cybercriminalité, a averti le ministre Bunyoni en marge d'une visite effectuée à l'exposition des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) organisée dans la ville de Bujumbura à l'occasion de la semaine dédiée à la Journée Mondiale des Télécommunications.

Lire la suite...
 
Burundi : "L’introuvable et indispensable dialogue", selon ICG

International Crisis Group, 20 mai 2016

Burundi : anatomie du troisième mandat

Rapport Afrique N°235 - 20 mai 2016

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS

 Un an après le début de la crise déclenchée par la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat, la situation au Burundi reste critique. Manifeste depuis les secondes élections post-conflit en 2010 et amplifiée par la querelle autour du troisième mandat en 2015, la radicalisation du régime a consacré la prééminence des éléments les plus durs du parti au pouvoir. Ceux-ci sont déterminés à tourner la page du système institutionnel issu de l’accord d’Arusha, conclu entre les élites hutu et tutsi en 2000, qui a mis en place un système de quotas ethniques au sein des institutions, y compris l’armée, et limité à deux les mandats des présidents.

Lire la suite...
 
Le dialogue inter-burundais d’Arusha va-t-il porter ses fruits ?

Deutsche Welle, 20.05.2016

Afin de tenter de trouver une porte de sortie à la crise politique en cours au Burundi, des pourparlers de paix doivent s'ouvrir demain, à Arusha en Tanzanie. Mais certains analystes s'interrogent sur son issue.

D'autant que tous les acteurs de cette crise n'ont pas été conviés à cette rencontre. Ce qui amoindrit les chances de succès de cette première phase des discussions, à en croire l'analyste Christian Thibon, spécialiste de l'Afrique des Grands Lacs.

Lire la suite...
 
C’est l’histoire un restaurant ouest-africain devenu une institution de Bujumbura

Libération, 20 mai 2016

MAMA SOLO CHAQUE MIDI AU BURUNDI

 Malgré la guerre, les coups d’Etat et les difficultés d’un pays en crise, rien ne vient entacher le succès d’Asma Samake, Malienne à la tête du restaurant ouest-africain le plus couru de Bujumbura depuis 1993.

Des tables rondes en bois délavé et en plastique bleu, une tôle en guise de toit où des fanions Coca-Cola ont été accrochés, une bassine pour se laver les mains : voilà Mama Solo l’un des établissements les plus connus de Bujumbura, la capitale burundaise, son «unique restaurant malien», selon la vox populi. [Photo : Furaha Niyonzima durant le service. Elle travaille chez Mama Solo depuis une quinzaine d’années.]

Lire la suite...
 
Une soixantaine d’"entités" attendues aux pourparlers inter burundais d’Arusha

PANA, 20 mai 2016

Participation confirmée de 63 entités différentes au coup d’envoi du dialogue inter burundais en Tanzanie 

Bujumbura, Burundi (PANA) - Quelque 63 entités politiques de l’intérieur du pays ont déjà confirmé la participation de leurs délégués au dialogue inter burundais de sortie d’une crise de plus d’un an prévu à Arusha, en Tanzanie, du 21 au 24 mai, apprend-on de source proche de la médiation pilotée par l’ancien chef de l’Etat tanzanien, Benjamin William M’Kapa, sous l’égide de la Communauté de l’Afrique de l’Est/East african community (Cae/Eac).

Lire la suite...
 
Burundi : les biens culturels détruits en période de conflit armé sont "immenses"

@rib News, 20/05/2016 – Source Xinhua

Les biens culturels détruits en période de conflit armé sont "immenses", a indiqué vendredi Nicodème Nyandwi, expert archiviste au ministère burundais en charge de la culture.

"De nombreuses destructions ont déjà eu lieu. Très souvent, on ne s'en rend pas compte, ou alors on ne donne pas l'importance qu'il faut aux dégâts causés.", a-t-il déclaré au cours d'une interview accordée à Xinhua en marge d'un atelier pour le renforcement des capacités sur la protection des biens culturels en cas de conflit armé, organisé sous l'égide de la Maison de l'UNESCO pour la culture de la paix au Burundi.

Lire la suite...
 
Plaidoyer musical pour la paix dans la sous-région des Grands Lacs

France 24, 20/05/2016

Un groupe de musiciens rwandais, burundais et congolais chante pour la paix

Onze artistes ont réalisé une chanson pour appeler à la paix dans la région des Grands lacs troublée par les conflits réguliers depuis le milieu des années 1990. Grande première : ces artistes, hommes et femmes, viennent à la fois du Burundi, du Rwanda et de République démocratique du Congo

"Ta paix, c'est ma paix, ma réussite, c’est ta sécurité" : 11 artistes de la région des Grands lacs chantent, en kiswahili, l’évidence d’un destin commun.

Lire la suite...
 
Appui matériel des Usa à l’armée burundaise

PANA, 20 mai 2016

Bujumbura, Burundi - L’ambassadrice des Etats-unis d’Amérique au Burundi, Mme Dawn Liberi, a remis, vendredi, un lot de matériel constitué d’une ambulance et d’un groupe électrogène d’une valeur cumulée de 173.000 dollars américains à l’hôpital militaire de Bujumbura qui fournit à lui seul environ 70% des services aux populations, toutes catégories confondues, a-t-elle déclaré à l’occasion.

La coopération militaire entre les deux pays était jusque-là plus accrue au niveau de l’encadrement technique et de l’appui logistique aux soldats burundais appelés à participer aux missions de maintien de la paix, particulièrement en Somalie et vieux cauchemar des Marines américains qui y ont connu une déroute militaire cinglante dans les années 1980.

Lire la suite...
 
Burundi : l'UA préconise le déploiement d'une force de police internationale

@rib News, 20/05/2016 – Source AFP

L'Union africaine (UA) a appelé vendredi au déploiement d'une force de police internationale au Burundi en conclusion d'un rapport sur les violations des droits de l'homme dans ce pays depuis le début de la crise il y a plus d'un an.

"En plus d'augmenter le nombre d'observateurs militaires et des droits de l'homme de l'Union africaine (au Burundi), le déploiement d'une force de police internationale est nécessaire", écrivent les experts de l'UA.

Lire la suite...
 
"Lobbying" du Burundi pour désigner le Rwanda comme l’ennemi public N°1

RFI, 20-05-2016

Burundi : « un plan rwandais de déstabilisation est une vision biaisée du régime »

Nouvelle charge diplomatique du Burundi contre le Rwanda. Les autorités viennent de publier un document de 25 pages, un mémorandum pour expliquer comment Kigali essaie de déstabiliser le régime en place à Bujumbura. Thierry Vircoulon, analyste à l'International Crisis Group, décrypte ce document pour RFI.

Lire la suite...
 
Nomination d’un nouveau ministre des Finances au Burundi

PANA, 19 mai 2016

Bujumbura, Burundi - Un décret du chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, rendu publique jeudi soir, fait état de la nomination de Domitien Ndihokubwayo (photo) au poste de nouveau ministre burundais des Finances, du Budget et de la Planification du développement, en remplacement de Tabou Abdallah Manirakiza, appelé à d’autres fonctions.

Le précédent ministre doit entrer incessamment en fonction en qualité de nouveau secrétaire général-adjoint chargé du département des programmes, du budget, de l’administration et des ressources humaines à la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) forte de 10 pays membres.

Lire la suite...
 
RDC : Mandat d'arrêt contre l'opposant Moïse Katumbi

@rib News, 19/05/2016 – Source Reuters

L'opposant Moïse Katumbi (photo) a été inculpé par la justice pour avoir recruté des mercenaires et un mandat d'arrêt a été émis à son encontre, a déclaré jeudi le Parquet général de la République démocratique du Congo. 

"Moïse Katumbi, après avoir été amplement entendu par le magistrat chargé du dossier judiciaire, a été inculpé du chef d'atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l'Etat", a déclaré le procureur général adjoint Anselme Maduda Muanda Madiela dans un communiqué. 

Lire la suite...
 
Burundi : des "églises" servant à l'enrichissement de leurs dirigeants

@rib News, 19/05/2016 – Source Xinhua

Burundi : certaines confessions religieuses accusées de "viser l'acquisition des richesses"

Quelques personnalités à la tête de certaines confessions religieuses reconnues officiellement au Burundi "visent l'acquisition des richesses" au lieu de mettre en avant une mission de vocation pour rapprocher leurs fidèles, a affirmé jeudi à Bujumbura le porte-parole du ministère burundais de l'Intérieur et de la Formation Patriotique, Thérence Ntahiraja.

Lire la suite...
 
Des infos de la radio allemande DW provoquent la colère du pouvoir burundais

Deutsche Welle, 19.05.2016

Le gouvernement burundais s'en prend à la Deutsche Welle

Notre article sur le recrutement de certains des "Imbonerakure" nous a attiré une vive colère de la part de l'un des membres les plus influents du régime burundais. Nous ne tentions que d'avoir la version officielle.

La crise au Burundi fera l'objet ce week-end d'un dialogue en Tanzanie. Signe que la situation est toujours préoccupante, l'ONU a réitéré lundi ses inquiétudes face à la montée des violences dans ce pays. Or parfois, les informations que nous publions dérangent.

Lire la suite...
 
Burundi : l'ONU enquête sur les violations des droits de l'Homme

@rib News, 19/05/2016 – Source AFP

Une mission indépendante des Nations unies enquête depuis début mai au Burundi sur des allégations de violations massives des droits de l'Homme dans ce petit pays des Grands lacs en crise depuis plus d'un an, a-t-on appris jeudi de source onusienne.

"Une équipe d'enquêteurs envoyée par le Haut commissariat aux droits de l'Homme est au Burundi depuis début mai afin d'enquêter sur toutes les atteintes aux droits humains depuis le début de la crise dans ce pays. Leur mission va durer quatre mois", a annoncé un diplomate onusien, qui a requis l'anonymat.

Lire la suite...
 
Burundi : vers des "consultations séparées" et non des "négociations directes"

PANA, 19 mai 2016

Surenchères politiques à la veille d’un nouveau rendez-vous crucial pour la paix au Burundi

Bujumbura, Burundi - Les enchères politiques sont montées d’un cran, jeudi, entre les différents protagonistes de la crise politique au Burundi qui doivent, en principe, rencontrer séparément le nouveau médiateur et ancien président tanzanien, Benjamin William M’Kapa, du 21 au 24 mai prochain à Arusha, une ville du Nord de la Tanzanie, apprend-on des concernés.

Lire la suite...
 
Nouveau couac au CNARED : Ambassadeur Nyabenda refuse sa nomination

@rib News, 19/05/2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

***Depuis deux jours un document  signé par Dr Jean MINANI, président du CNARED-GIRITEKA, circule sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’une « décision portant nomination de l’Amb. Ferdinand NYABENDA  coordinateur du CNARED en Europe ».

Le concerné, surpris par l’information, porte à la connaissance de l’opinion qu’il décline l’offre de nomination pour des raisons de convenance politique.

Il rappelle, par ailleurs, que sa modeste contribution citoyenne passera au travers les organes de sa formation politique qu’est l’UPRONA.*** [Photo : Ambassadeur Ferdinand Nyabenda.]

Lire l’intégralité des nominations par Jean Minani au sein du CNARED

 
Burundi : le RIM plaide pour l'accès des agriculteurs aux services financiers

@rib News, 19/05/2016 – Source Xinhua

La représentante légale du Réseau des Institutions de Microfinance (RIM) au Burundi, Mme Marie-Louise Nsabiyumva (photo), a plaidé jeudi à Bujumbura pour l'accès des agriculteurs aux services financiers.

"Les crédits octroyés par les Institutions de Micro Finance (IMF) au Burundi, concernent le commerce et le petit équipement, mais rarement l'agriculture alors que celle-ci fait vivre 90% de la population", a précisé Mme Nsabiyumva dans un point de presse tenu en marge d'une cérémonie d'ouverture de la première semaine dédiée à la microfinance au Burundi avec pour thème : "Microfinance et inclusion financière au Burundi".

Lire la suite...
 
Burundi : Le Cnared accuse le SG de l’EAC d'être derrière son "exclusion"

@rib News, 19/05/2016

« (…) Le CNARED-GIRITEKA porte à la connaissance de la Facilitation, pour la troisième fois, qu’aucun membre de la coalition ne participera à cette session en dehors du cadre CNARED-GIRITEKA.

(…) Le CNARED-GIRITEKA récuse la présence de Monsieur Libérat Mfumukeko aux pourparlers inter-burundais. De Secrétaire Général de l’EAC, Monsieur Libérat Mfumukeko est passé à Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire d’une partie en conflit et sa partialité s’affiche à l’œil nu ! (…) », écrit plate-forme d'opposition du Conseil National pour le Respect de l’Accord d’Arusha et la Restauration de l’Etat de Droit (CNARED) dans un communiqué publié vendredi à Bruxelles. [Photo : Libérat Mfumukeko, SG de l’EAC]

Lire l’intégralité du Communiqué

 
Burundi : Certains non-invités appellent au boycott du dialogue d'Arusha

RFI, 19-05-2016

Burundi : le Cnared n’ira pas en Tanzanie pour la reprise du dialogue

La médiation va-t-elle arriver à organiser cette fois une session du dialogue interburundais, pour tenter de sortir le Burundi de la crise ? C'est la question qui est posée depuis que tous les partis membres du Cnared, qui regroupe la quasi-totalité de l'opposition en exil et celle restée au pays, a annoncé qu'elle allait boycotter la nouvelle session prévue du 21 au 24 mai, à Arusha en Tanzanie, parce qu'elle n'a pas été invitée en tant que telle.
Lire la suite...
 
Burundi : Gouvernement et opposition prêts au dialogue qui reprend à Arusha

Voice of America, 18 mai 2016

Le porte-parole du président burundais Willy Nyamitwe a confirmé que le gouvernement se rendra bien aux négociations qui reprennent le 21 mai à Arusha, rapporte le correspondant de VOA Afrique à Bujumbura.

La reprise du dialogue interburundais a été fixée du 21 au 24 mai à Arusha par l'équipe du médiateur tanzanien, l'ancien président Benjamin Mkapa (photo) .

Lire la suite...
 
Cloîtré au Burundi, Nkurunziza sera absent à l’investiture d'Obiang Ngwema

PANA, 18 mai 2016

Un vice-président burundais à l’investiture du chef de l’Etat équato-guinéen

 Bujumbura, Burundi - Le premier vice-président burundais, Gaston Sindimwo, a quitté Bujumbura, mercredi, à destination de Malabo, pour assister, vendredi, aux cérémonies d’investiture du chef de l’Etat équato-guinéen, Teodoro Obiang Ngwema Mbasogo, réélu sur un score de 93,7% des voix exprimées, le 24 avril dernier, pour un cinquième septennat d’affilée, à l’âge de 74 ans, apprend-on de source officielle dans la capitale burundaise.
Lire la suite...
 
Burundi : le gouvernement annonce sa participation aux négociations d'Arusha

@rib News, 18/05/2016 – Source Xinhua

Le gouvernement burundais a annoncé mercredi qu'il participera aux négociations avec l'opposition de l'extérieur du pays, qui auront lieu le 21 mai à Arusha en Tanzanie sous les auspices de la Facilitation dans crise burundaise.

Willy Nyamitwe (photo), conseiller principal chargé de la communication à la présidence burundaise, s'exprimant sur les ondes de la radio privée Isanganiro, a déclaré que le gouvernement considère ces négociations comme une continuation du dialogue inter-burundais interne.

Lire la suite...
 
Le Burundi se dit "indigné par le manque d'humanisme du Rwanda"

Deutsche Welle, 18.05.2016

Bujumbura désavoue une décision de Kigali

Ils sont près de 2000, les Burundais vivant au Rwanda voisins qui sont désormais contraints de rentrer chez eux. La plupart sont établis au Rwanda depuis des années, bien avant la crise au Burundi.

Les autorités rwandaises expliquent qu'il s'agit de personnes en situation irrégulière au Rwanda et qu'elles leur avaient proposé cependant de rejoindre les camps de réfugiés. [Photo : Des Burundais expulsés du Rwanda attendent devant la maison communale de Ntega (kirundo) dans le Nord du pays.]

Lire la suite...
 
Burundi : reprise du dialogue samedi sans la coalition d'opposition Cnared

@rib News, 18/05/2016 – Source AFP

 Le dialogue de sortie de crise pour le Burundi doit reprendre samedi à Arusha (nord de la Tanzanie) mais les pourparlers risquent de tourner court, la principale coalition d'opposition affirmant ne pas y avoir été invitée, a-t-on appris mercredi auprès des parties et de sources diplomatiques.

[Photo (de g à d) : Jean Minani et Bernard Busokoza, les président et 1er vice-président du CNARED]

Lire la suite...
 
Les hommages du pouvoir à Bagaza : geste d'apaisement ou de communication ?

RFI, 18-05-2016

Burundi : Nkurunziza salue un «modèle» aux funérailles de l'ex-président Bagaza

 Des funérailles nationales étaient organisées ce mardi 17 mai pour l'ex-chef de l'Etat burundais Jean-Baptiste Bagaza, décédé la semaine dernière dans un hôpital de Bruxelles. Arrivé au pouvoir par un coup d'Etat en 1976, il en a été chassé de la même manière en 1987 et est unanimement salué aujourd’hui pour son action de bâtisseur du Burundi moderne. [Photo : La tombe de Bagaza juste après son enterrement dans sa propriété du quartier résidentiel de Kiriri]

Lire la suite...
 
Retour au bercail de 400 Burundais expulsés par le Rwanda

@rib News, 18/05/2016 – Source Xinhua

Plus de 400 Burundais expulsés par le Rwanda la semaine dernière sont arrivés dans la province de Ngozi, rapporte mercredi l'agence de presse burundaise. Ils ont regagné leur pays successivement depuis samedi dernier.

Après avoir passé trois à cinq ans au Rwanda, ces Burundais ont quitté le Rwanda sans être autorisés à partir avec leurs biens ou leurs enfants s'ils sont mariés avec Rwandais, selon l'agence de presse burundaise.

Lire la suite...
 
Le leader de l'opposition ougandaise accusé de trahison

BBC Afrique, 18 mai 2016

Ouganda : Besigye devant le juge

Le leader de l'opposition ougandaise Kizza Besigye a comparu ce mercredi devant un juge à Kampala, la capitale, pour répondre des accusations pour trahison. La justice lui reproche de «persister» à se proclamer vainqueur de la présidentielle et «sa prétendue prestation de serment».

Kizza Besigye (photo, en prison) avait été arrêté mercredi dernier dans le centre de Kampala après avoir organisé une cérémonie alternative d’investiture, devant des forces de sécurité et à la veille de la prestation de serment du président Museveni pour un cinquième mandat, après trente ans au pouvoir.

Lire la suite...
 
Burundais expulsés du Rwanda- : réponse du berger à la bergère ?

Le Pays, 17 mai 2016

Expulsion de réfugiés burundais du Rwanda

Les a-t-on conduits à l’abattoir ?

Depuis la fin de la semaine écoulée, de nombreux réfugiés burundais dont le nombre, à en croire des médias burundais, avoisinerait le millier, ont été expulsés du Rwanda et renvoyés dans leur pays. Pour Kigali, ces expulsions ont eu lieu dans le cadre d’opérations de routine visant des ressortissants étrangers en situation irrégulière et « ne visaient pas les Burundais en particulier ». De plus, les autorités rwandaises jurent, la main sur le cœur, qu’il a été préalablement demandé à ces réfugiés qui n’avaient pas de documents, de « régulariser leur situation  ou de demander le statut de réfugiés ».

Lire la suite...
 
Obsèques nationales pour l’ancien chef d’Etat Bagaza du Burundi

PANA, 17 mai 2016

Bujumbura, Burundi - Les obsèques de l’ancien président du Burundi, Jean Baptiste Bagaza, décédé le 4 mai dernier des suites d’une maladie, ont été caractérisées mardi par une présence massive du monde politique national, toutes sensibilités confondues, et des honneurs militaires des grands jours, a-t-on constaté sur place dans la capitale burundaise.

 

Lire la suite...
 
Fausta Bagaza implore le pardon des Burundais au nom de son défunt mari

@rib News, 17/05/2016

 « Je voudrais exprimer ma plus profonde gratitude au Président Pierre Nkurunziza et à la Première Dame. Pour tout le soutien apporté depuis le début de ces dures épreuves. Ensuite, je viens avec ces mots : même un président de la République reste humain. Il se fatigue, il peut être distrait, il peut se tromper, il commet des erreurs. Aujourd’hui, je me mets à genoux devant le chef de l’État du Burundi pour demander pardon au nom du président Bagaza pour toutes les fautes commises. Que tout Burundais et toute Burundaise qu’il aurait offensé ou blessé lui pardonne. », a déclaré à genoux Mme Fausta Bagaza (photo), ce mardi 17 mai 2016 à la cathédrale Regina Mundi à Bujumbura, durant la messe de requiem lors des funérailles de l’ancien président du Burundi, Jean-Baptiste Bagaza.

 
Burundi : funérailles nationales pour l'ancien président Bagaza

@rib News, 17/05/2016 – Source AFP

 L'ancien président burundais Jean-Baptiste Bagaza (1976-1987), décédé la semaine passée dans un hôpital de Bruxelles, a été inhumé mardi à Bujumbura lors de funérailles nationales rendant hommage à l'homme considéré comme le bâtisseur du Burundi moderne.

Après une messe en la cathédrale Regina mundi (photo) devant plus d'un millier de personnes, dont l'actuel chef de l'état Pierre Nkurunziza et les plus hautes personnalités du pays, M. Bagaza a été inhumé dans sa propriété, dans le quartier chic de Kiriri.

Lire la suite...
 
Burundi : la coalition de l’opposition est-elle sur le point d'imploser ?

RFI, 17-05-2016

Burundi : remous au sein de la plate-forme de l'opposition

Au Burundi, pays en crise depuis plus d'une année - et la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un 3e mandat - le Cnared, la plate-forme qui regroupe pratiquement toute son opposition en exil comme restée au Burundi, est-elle minée par les divisions ?

Depuis l'organisation d'élections internes le 24 avril à Bruxelles, qui ont vu le renouvellement de sa direction, certains de ses membres l'assurent ou ont tout simplement claqué la porte. Mais la nouvelle direction minimise. [Photo : Jérémie Minani, Commissaire chargé de la communication]

Lire la suite...
 
L'ONU inquiète de la récente vague d'arrestations au Burundi

@rib News, 16/05/2016 – Source AFP

Les Nations unies s'inquiètent de la montée de la violence au Burundi et en particulier de la multiplication récente des arrestations, a déclaré lundi un porte-parole de l'ONU.

"Nous sommes profondément inquiets de l'augmentation des violences et des informations sur de nombreux cas de détentions ces derniers jours", a expliqué Farhan Haq (photo).

Lire la suite...
 
Levée de deuil en Belgique et au Burundi pour Feue Simbananiye Isabelle

@rib News, 16/05/2016

COMMUNIQUE

La famille de Feu André NDARIGANIWE et les familles de ses enfants :

NIYONIZIGIYE Dominique Savio & NAHIMANA Bibiane

NIMUBONA Salvator & Feu NDIHOKUBWAYO Rose Gaudence

Feu NDIHOKUBWAYO Joseph & Feu NIZIGAMA Lucie

BARITONDA Pontien & HOBAYO Marie Noëlle

NTAWIRATSA Rédempteur & NIYUBAHWE Radegonde

Vous remercient de tout cœur pour le soutien et la sympathie dont vous leur avez témoigné lors du décès de Madame SIMBANANIYE Isabelle, épouse, mère, grand-mère et arrière-grand-mère.

Lire la suite...
 
Le Burundi rend un dernier hommage à l'ancien président Bagaza

@rib News, 16/05/2016 – Source AFP

Le Burundi a rendu un dernier hommage lundi 16 mai au Palais de l'Assemblée à l'ancien président Jean-Baptiste Bagaza, décédé le 4 mai à Bruxelles. L'actuel président burundais Pierre Nkurunziza ainsi que des militaires et anonymes sont venus se prosterner devant le cercueil de celui qui a dirigé le pays de 1976 à 1987.

 
Retour sur une année de crise commentée par SOS Médias Burundi

France 24, 16/05/2016

 Résister en informant : retour sur le combat de SOS Médias Burundi depuis un an

Il y a un an, cinq radios étaient réduites au silence au Burundi, en marge de la tentative avortée de coup d'État contre le président Pierre Nkurunziza. Afin de continuer leur travail, des journalistes ont lancé le collectif SOS Médias Burundi, un média en ligne devenu l’une des sources d’information les plus fiables du pays. Retour sur une année de crise, à travers une série d’images publiées et commentées par le collectif.

Lire la suite...
 
L’expulsion de Burundais par Kigali risque de mettre de l’huile sur le feu

RFI, 16-05-2016

Rwanda : le flot des Burundais expulsés en diminution

Le Rwanda a expulsé, depuis vendredi 13 mai, plus de 1 500 Burundais qui étaient pourtant installés, pour la plupart, depuis des années dans le pays. Les autorités officielles rwandaises les considérant comme des immigrés illégaux ont précisé que ces expulsions ne visaient « pas particulièrement les Burundais ». Cela fait des mois que les relations diplomatiques entre le Rwanda et le Burundi sont exécrables, Bujumbura accusant Kigali de chercher à renverser le président Pierre Nkurunziza. [Photo : Des Burundais arrivent au centre de réfugiés de Bugesera, au Rwanda, le 3 avril 2015.]

Lire la suite...
 
Début des funérailles de l’ancien président burundais Jean-Baptiste Bagaza

PANA, 16 mai 2016

 Bujumbura, Burundi - Le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, accompagné de son épouse, Mme Denise Nkurunziza, a ouvert, lundi, les cérémonies officielles d’adieu à l’ancien président, Jean Baptiste Bagaza, au palais des congrès de Kigobe et siège central de l'Assemblée nationale où était exposé le cercueil du défunt, drapé des couleurs nationales, a-t-on constaté sur place dans la capitale burundaise. [Photo : Arrivée lundi du cortège funéraire au Palais des Congrès de Kigobe à Bujumbura, siège de l’Assemblée nationale du Burundi.]

 

Lire la suite...
 
Burundi : l’hypothèse d’un contentieux Hutu-Tutsi à prendre avec des pincettes

Le Monde, 16.05.2016

Au Burundi, l’élite politique joue sur la peur d’un conflit ethnique pour garder le pouvoir

 26 avril 2015. Les habitants de Bujumbura envahissent les artères de leur ville pour dire « non » au troisième mandat de Pierre Nkurunziza. Le mouvement de contestation s’amplifie de jour en jour. Quelques mois plus tard, les gaz lacrymogènes de la police cèdent la place aux balles réelles. Les Nations unies parlent déjà de plus de 500 vies fauchées en un an. Tant d’événements, de rebondissements, de tragédies ont émaillé cette année, que certains n’hésitent plus à parler de « pourrissement ».