topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Education
Burundi : les étudiants de l'UB et de l'ENS refusent de se faire réinscrire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/04/2014 - Source Xinhua

 Les étudiants de l'Université du Burundi (UB) et de l'Ecole Normale Supérieure (ENS, photo) refusent pour la troisième fois de se faire réinscrire, ce qu'a demandé le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Joseph Butore, vendredi dernier.

« Nous ne pourrons pas regagner les auditoires sans que les mesures injustes et discriminatoires qui nous ont poussé à suspendre les activités académiques soient abrogées. Même pour entrer en dialogue, il faut que ces mesures soient suspendues », ont déclaré lundi les représentants de ces deux institutions.

Lire la suite...
 
Burundi : Enlisement de la grève des étudiants dans les Universités publiques Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 04 avril 2014

Bujumbura, Burundi - Un nouvel ultimatum a été adressé aux étudiants des universités publiques du Burundi qui ont jusqu'au 11 avril prochain pour mettre fin à leur grève, se réinscrire et s'engager individuellement à "être plus sage", sous peine de sanctions plus sévères que le simple renvoi des campus qui dure depuis bientôt plus d'un mois.

Les deux précédents ultimatums s'étaient soldés par moins de 700 réinscriptions sur une population estudiantine des universités publiques estimée à quelque 18.000 individus.

Lire la suite...
 
Burundi : les étudiants des Universités décidés à faire plier le Gouvernement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 03-04-2014

Burundi : face au gouvernement, les étudiants ne cèdent pas

 La grève des étudiants se poursuit au Burundi. Ils sont toujours mobilisés malgré l'expiration de l'ultimatum fixé par les autorités. Le gouvernement avait annulé l'année universitaire et demandé à tous ceux qui voulaient poursuivre leurs études de se réinscrire et de signer un document expliquant qu'ils ne feraient plus grève. Mais une minorité seulement a répondu à cet appel.

Les chiffres sont encore une fois accablants. Sur les quelque 8 400 étudiants des premières et deuxièmes années à l’université du Burundi, seuls 191 étudiants se sont fait réinscrire depuis le premier appel lancé par le ministre burundais de l’Enseignement supérieur, selon le vice-recteur de l’Université, Paul Banderembako.

Lire la suite...
 
Burundi : Les Députés appellent à l'allégement des sanctions envers les étudiants Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 31/03/2014

Le député Marceline Bararufise, président de la Commission Permanente chargée des questions d'éducation à l'Assemblée nationale a demandé ce lundi "l’allègement des sanctions prises contre certains étudiants et le retours de ces derniers dans les auditoires après avoir fait des inscriptions" comme demandé par le m+inistre de tutelle.

Dans une intervention qu'elle a faite, l'ancienne gouverneure de Rutana a souligné que seul le dialogue est à mesure de mettre fin aux tensions et méfiances entre l'autorité rectorale et le Ministre de tutelle Joseph Butore d'un coté et les étudiants des Universités publiques, ENS et l'Université du Burundi.

Lire la suite...
 
Crise universitaire : Le ministre Joseph Butore lâché de toutes parts Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/03/2014

L'administration de l'Université du Burundi est de l'Ecole Normale Supérieure (ENS) s'est montrée inquiète par le refus des étudiants de se faire réinscrire comme l'avait demandé il y a quelques jours le ministre de tutelle, lors du renvoie des 18.000 étudiants des deux établissements publics.

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Joseph Butore, présentant jeudi le bilan des inscriptions dans les deux écoles, a annoncé que « seuls 650 étudiants avaient été inscrits aux cours et aux rôles ».

Lire la suite...
 
Burundi : le Gouvernement va-t-il perdre le bras de fer avec les étudiants ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 28-03-2014

Burundi : échec de la stratégie de fermeté face aux étudiants grévistes

 Pour tenter de remporter le bras de fer entamé il y a deux semaines avec les étudiants autour de la question du niveau des bourses, le ministre burundais de l’Enseignement supérieur avait choisi la fermeté. Mais la stratégie n’a pas été concluante : les étudiants maintiennent leur grève, malgré l’ultimatum lancé par le ministre.

Il y a deux semaines au Burundi, les étudiants des universités publics et privées qui avaient droit à une bourse d'études ont entamé une grève illimitée pour protester contre une réforme qui change les conditions d’octroi de celle-ci dans un sens qui devrait en priver la grande majorité d’entre eux. [Photo : Une vue des locaux de l'Université de Bujumbura, désertés par les étudiants depuis deux semaines]

Lire la suite...
 
Echec des réinscriptions dans les universités publiques en grève au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 27 mars 2014

Bujumbura, Burundi - Moins de 650 des 18.000 étudiants des différentes universités publiques du Burundi ont pris de nouvelles inscriptions au bout d’une dizaine de jours de renvoi des campus pour cause de grève illimitée, consécutive à une mesure portant durcissement des conditions d’accès à la bourse d’études et de stage, a appris la PANA de source officielle à Bujumbura.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Joseph Butoyi, prenant la mesure de l’échec, a annoncé jeudi un délai supplémentaire de quatre jours pour de nouvelles inscriptions assorties toujours de la signature d’un acte d’engagement individuel à renoncer aux grèves "intempestives".

Lire la suite...
 
Annulation des inscriptions dans les universités publiques en grève au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 15 mars 2014

 Bujumbura, Burundi - Plus de 12.000 étudiants grévistes des universités publiques du Burundi ont été expulsés vendredi des campus et devront reprendre leurs inscriptions dans dix jours après s’être engagé individuellement, par écrit, à renoncer définitivement à des grèves "illégales", annoncé le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Joseph Butore (photo). Une autre décision du ministre concerne le renvoi de cinq meneurs de la grève pour une durée de deux ans.

La décision du ministre survient au lendemain du déclenchement d’une grève "illimitée" qui a été décidée par les principaux syndicats des étudiants du public pour protester contre une nouvelle politique "plus drastique" d’accès à la bourse d’études et de stages à l’étranger.


 
Grève universitaire : Le gouvernement a décidé de "trancher dans le vif" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 14 mars 2014

Fermeture des universités au Burundi

Le gouvernement du Burundi a annulé l’année académique en cours dans les universités publiques. Cette mesure radicale fait office de réponse à la grève des étudiants qui a débuté mercredi. Mercredi, les 17.500 étudiants de l'Université du Burundi et de l'Ecole normale supérieure avaient lancé un mouvement de grève illimité pour exiger du gouvernement qu'il annule les changements dans l’octroi des bourses universitaires.

En réponse, le ministre de l'Enseignement supérieur, Joseph Butore, a annulé les « inscriptions (...) aux cours comptant pour l'année académique 2012-2013 » pour tous les étudiants de ces deux établissements, ainsi que des autres plus petits qui en dépendent, dans une ordonnance signée dans la nuit de jeudi à vendredi.

Lire la suite...
 
Bujumbura ferme les Universités publiques pour juguler une grève Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/03/2014 – Source AFP

 Le Gouvernement du Burundi a annulé l'année académique en cours dans les Universités publiques du pays, une mesure radicale pour stopper une grève massive entamée mercredi par les étudiants pour protester contre des changements dans l'octroi des bourses universitaire.

Mercredi, les 17.500 étudiants de l'Université du Burundi (photo) et de l'Ecole normale supérieure avaient lancé un mouvement de grève illimité pour exiger du Gouvernement qu'il annule ces changements.

Lire la suite...
 
Fermeture temporaire des campus universitaires au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 14-03-2014

Bujumbura (Burundi) - Les campus universitaires du Burundi sont temporairement fermés depuis ce vendredi, suite au mot d’ordre de grève illimitée décrété depuis mercredi par les étudiants des Universités publiques (Ecole Normale Supérieure, l’Université du Burundi et l’Institut de Pédagogie Appliquée) du Burundi

Ces étudiants contestent l'ordonnance ministérielle du 12 Février 2014 portant "modalités d'assistance aux candidats éligibles à l'enseignement supérieur au titre de l'année académique 2013-2014" et du décret présidentiel du 7 janvier 2014.

Lire la suite...
 
Burundi : Les étudiants des universités publiques en grève illimitée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 13-03-2014

Bujumbura (Burundi) - Les étudiants des universités publiques (Ecole Normale Supérieure, l’Université du Burundi et l’Institut de Pédagogie Appliquée) du Burundi ont entamé depuis mercredi un mouvement de grève pour une durée indéterminée, a constaté APA.

Ces étudiants contestent l’ordonnance ministérielle du 12 Février 2014 portant « modalités d’ assistance aux lauréats éligibles à l’ enseignement supérieur au titre de l’année académique 2013-2014 et du décret présidentiel du 7 janvier 2014 portant réorganisation de la commission de gestion des bourses d’ études et de stages et fixant les principes généraux d’ octroi, de reconduction, de retrait et de rétablissement des bourses d’ études et de stages.

Lire la suite...
 
Début d’une grève "illimitée" dans l’Enseignement supérieur au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 13 mars 2014

Bujumbura, Burundi - Les étudiants des différentes universités publiques du Burundi ont entamé ce mercredi une grève «illimité» pour protester contre de nouvelles conditions «plus drastiques» d’accès à une bourse d’études, a-t-on appris à Bujumbura de source syndicale.

Les nouvelles dispositions légales du secteur des bourses d’études et de stages prévoient, entre autre, de reconsidérer l’appui financier aux "boursiers redoublants" et la strict application du principe de "pas de cours, pas de bourse d’études", pour décourager le laisser-aller.

Lire la suite...
 
Burundi : Les enseignants dans les Universités en dessous des normes de l'Unesco Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/03/2014 – Source Xinhua

 Les enseignants à temps plein dans les Universités privées du Burundi qui représentent 8% de l'effectif total restent en dessous des normes de l'UNESCO qui en recommande au moins 15%, a fait remarquer lundi à Bujumbura Mme Sylvie Hatungimana, secrétaire exécutif permanent de la Commission Nationale de l'Enseignement Supérieur (CNES) du Burundi.  [Photo : L'Université du Lac Tanganyika, ULT]

Lire la suite...
 
Appel à candidature pour l'édition 2014 d’« Immersion en Archives » à Bruxelles Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/02/2014

Le Musée royal de l'Afrique centrale à Tervuren (Belgique) a mis en place  "Immersion en Archives", un programme intensif groupé de six semaines, à l'intention de jeunes chercheurs en provenance de la RDC, du Rwanda ou du Burundi qui proposent des sujets thèmes d'études originaux, en sciences humaines.

Ce programme leur offrira un approfondissement méthodologique et théorique de leurs recherches ainsi qu'une immersion dans les archives et les bibliothèques du MRAC. La date limite pour postuler au Programme est le 18 Avril 2014.

Lire la suite...
 
Les élèves de l’ETS dénoncent un plan d’assassinat de certains éducateurs Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 31/01/2014

 Plus de deux milles cinq et cent élèves de l’Ecole Technique Secondaire (ETS) de Kamenge, dans le Nord de la capitale Bujumbura, ont manifesté vendredi matin dans les enceintes de l’école et sur le Boulevard du 28 novembre (photo - Voir vidéo de la manifestation) pour dénoncer « une tentative d’assassinat de certains de leurs enseignants, dont le Directeur Technique et un prêtre de la paroisse St Jean Baptiste » par la milice du parti au pouvoir CNDD-FDD.

Ces élèves réclament le départ ou le limogeage du Directeur de l’Ecole, le retour du Directeur Technique en fuite suite aux menaces de mort, de même qu’une enseignante du nom de Rita et un encadreur du nom d’Isaac.

Lire la suite...
 
Des enseignants burundais en grève pour réclamer l'harmonisation des salaires Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 28-01-2014

 Bujumbura (Burundi) Les enseignants des écoles primaires et secondaires du Burundi membres des syndicats SLEB (Syndicat libre des enseignants du Burundi, STEB (Syndicat des Travailleurs de l’enseignement du Burundi) et CONAPES (Conseil national du personnel de l’enseignement secondaire) observent une grève dans tout le pays pour réclamer l’application par le gouvernement de la politique d’harmonisation des salaires.

Dans certaines écoles de la capitale, le correspondant de APA a pu constater que le mouvement de grève a été largement suivi dans les écoles primaires et partiellement dans le secondaire.

Lire la suite...
 
Burundi : les enseignants confirment la grève du 27 au 29 janvier Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/01/2014 - Source Xinhua

Quatre syndicats des enseignants du Burundi ont confirmé dimanche la grève prévue du 27 au 29 janvier.

Il s'agit du Conseil National du Personnel de l'Enseignement Secondaire (CONAPES), du Syndicat des Travailleurs de l' Enseignement du Burundi (STEB), du Syndicat Libre des Enseignants du Burundi (SLEB) et du Syndicat National du Personnel de l' Enseignement Primaire (SYNAPEP).

Lire la suite...
 
Burundi : les syndicats proches du pouvoir menacent d'entamer la grève Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/01/2014 – Source Xinhua

Deux syndicats des enseignants du primaire et du secondaire, tous proches du pouvoir, ont menacé mercredi de rejoindre quatre autres syndicats qui ont annoncé un mouvement de grève de trois jours chaque mois.

Le Syndicat Indépendant des Enseignants du Primaire du Burundi (SIEPBU) et le Syndicat Indépendant du Personnel de l'Enseignement Secondaire du Burundi (SIPESBU) demandent "au gouvernement d'analyser et d'adopter le contenu du rapport de Rumonge avant la fin du mois de février", a annoncé Victor Ndabaniwe, président du SIPESBU.

Lire la suite...
 
Burundi : les enseignants annoncent une grève de trois jours dès le 27 janvier Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/01/2014 - Source Xinhua

 Quatre syndicats des enseignants ont annoncé lundi que les enseignants du primaire et du secondaire de secteur public vont entamer une grève de trois jours à partir du lundi 27 Janvier 2014.

Dans une lettre de notification de cette grève adressée à la ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, Mme Annociatta Sendazirasa, et à celle de l'Enseignement de Base et Secondaire, de l'Enseignement des Métiers, de la Formation Professionnelle et de l'Alphabétisation, Mme Rose Gahiru, les responsables de ces syndicats indiquent que la grève fait suite aux décisions qu'ils avaient prises et annoncées lors de la conférence de presse animée le 14 janvier.

Lire la suite...
 
Burundi : de nouveaux chantiers en édification dans le système éducatif Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/01/2014 - Source Xinhua

De nouveaux chantiers dans le système éducatif burundais sont en cours d'édification pour l'amélioration de la qualité de l'enseignement, a indiqué jeudi à Bujumbura Gaspard Banyankibone, assistant du ministre burundais de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, lors d'une séance de présentation d'une étude sur les réformes du système éducatif burundais.

En effet, a-t-il précisé, l'éducation inclusive au Burundi sera bientôt une réalité.

Lire la suite...
 
Burundi : grèves mensuelles dans les écoles pour réclamer la justice salariale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/01/2014 – Source Xinhua

Les syndicats des enseignants du primaire et du secondaire ont annoncé mardi que désormais ils vont observer un mouvement d'arrêt de travail de trois jours chaque mois en tenue noire jusqu'à ce que le gouvernement honore ses engagements envers ses fonctionnaires en matière de justice salariale.

"Ces syndicats informent l'opinion nationale et internationale qu'à partir de ce mois de janvier, les enseignants vont observer un arrêt de travail de trois jours par mois jusqu'à ce que le gouvernement honore ses engagements de corriger les disparités salariales comme le propose le scénario consensuel de Rumonge", a annoncé Emmanuel Mashandari, président du Syndicat Conseil National du Personnel de l'Enseignement Secondaire (CONAPES).

Lire la suite...
 
Remous au sein de l'Université du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 10 janvier 2014

Au Burundi, le cinquantenaire de la seule Université publique du pays est passé à l’oubli. Le jubilé d’or n’a pas été fêté et même les étudiants ne sont pas au courant de la date de l’acte fondateur de cette institution.

Créée par l’arrêté royal du 10 janvier 1964 sous l’appellation de l’Université Officielle de Bujumbura, elle fut rebaptisée Université du Burundi en 1975. Elle fut longtemps le seul creuset où se formait l’élite burundaise.

Aujourd’hui cette institution qui compte au moins 16.000 étudiants, connaît des difficultés liées particulièrement au leadership.

Ecouter le reportage d'Eric Manirakiza


 
Burundi : les grossesses précoces se multiplient en cours de scolarité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/12/2013 – Source Xinhua

 La problématique des grossesses précoces au Burundi prend une allure et une ampleur inquiétantes avec 4.760 cas de grossesses en cours de scolarité depuis les trois dernières années, a indiqué mercredi Mme Rose Gahiru (photo), ministre burundaise en charge de l'Enseignement de Base et Secondaire.

La ministre Gahiru, qui présidait une cérémonie de lancement officiel du rapport sur l'Etat de la population mondiale (édition 2013) et de présentation des résultats d'une étude sur les grossesses en milieu scolaire au Burundi, a noté que le nombre de cas déjà recensés signifie que "nous avons du pain sur la planche et tous les partenaires de la lutte contre le sida devraient en être conscients".

Lire la suite...
 
L'Université du Burundi devenue la propriété d’une famille politique et régionale ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 11/12/2013

 Le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Dr Butore Joseph, le Recteur de l’Université du Burundi Gaston Hakiza et certains Doyens seraient impliqués dans un recrutement illégal des maitres assistants de l’Université du Burundi, selon une source sur place.

Originaire de Cibitoke, Dr Butore aurait influencé le Recteur de l’Université du Burundi à recruter des gens qui ont une note basse, située en dessous de 70%, et surtout originaires de la province de Cibitoke. Selon la même source, « la majorité des nouveaux recrus, essentiellement dans les Facultés de Droit et Economie sont originaires de la province de Cibitoke ».

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 101 - 125 sur 236

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher