topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ROBERT MUGABE SE RETIRE APRÈS 37 ANS AU POUVOIR : Une semaine après la prise de pouvoir de l’armée, le placement du président en résidence surveillée et le lancement d’une procédure de destitution à son encontre, Robert Mugabe a finalement cédé à la pression et annoncé mardi 21 novembre sa démission après 37 ans passés au pouvoir. [@rib News, 21/11/2017] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Sécurité
RDC : quel sort réservé aux «irréguliers» rapatriés au Burundi ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 02-02-2017

Jeudi 26 janvier, la RDC a organisé une grande opération de rapatriement d' « irréguliers » burundais qui étaient détenus depuis plus d'une année dans l'est de ce pays, une opération menée devant la Monusco, le HCR, la CIRGL ou encore le CICR.

Plus de 120 Burundais avaient accepté leur retour volontaire. Plus de 60 autres dont une vingtaine de Rwandais ont refusé tout net, disant craindre pour leur vie, ils ont été ramenés à Uvira où les autorités congolaises continuent à tout faire dans la transparence. [Photo : Des Burundais expulsés de la RDC, à leur arrivée au Burundi mardi 31 janvier 2017]

Lire la suite...
 
La RDC remet à Bujumbura des Burundais en situation irrégulière Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 01/02/2017 – Source Xinhua

Le gouverneur du Sud Kivu en République Démocratique du Congo (RDC), Marcelin Cishambo, a remis mardi soir au gouvernement du Burundi 128 Burundais (photo) qui étaient en situation irrégulière sur son territoire.

"J'ai été instruit par le chef de l'Etat de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila, d'organiser le retour de ces réfugiés burundais qui voulaient retourner dans leur pays et je me suis mis au travail", a déclaré à la presse le gouverneur M. Cishambo.

Lire la suite...
 
184 Burundais accusés d’insurrection extradés de la RDC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 31 janvier 2017

Ces Burundais ont été extradés par les autorités congolaises sous la supervision de la commission conjointe de vérification de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL) et sous le regard du Haut-Commissariat pour les Réfugiés et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Les 184 Burundais ont été arrêtés depuis plus de quatorze mois en RDC. Accueillis à la frontière par le ministre burundais de la justice et le procureur de la République, ces Burundais, accusés par Bujumbura de faire partie des mouvements insurrectionnels, sont conduits directement dans les bureaux des services de renseignement pour identification, selon le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye.

Lire la suite...
 
RDC : toujours des questions sur le sort de 186 réfugiés burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 31-01-2017

En RDC, voilà une semaine que les autorités parlent de renvoyer 186 ressortissants burundais, en prison au Congo depuis plus d'un an pour certains d'entre eux, dans leur pays d'origine.

Après avoir reporté l'opération à deux reprises, lundi, le gouverneur du Sud-Kivu [Marcellin Cishambo, photo] a confirmé la tenue, dans un premier temps, d'une réunion de travail sur la question de ces prisonniers.

Lire la suite...
 
Burundi : multiplication des arrestations au sein de l’armée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 27-01-2017

Les arrestations se sont multipliées au sein de l'armée burundaise depuis mardi 24 janvier. Dernières en date, un major et un lieutenant d'un camp militaire de la province de Muyinga. En cause : des tirs entendus près du camp militaire de Mukoni dans l’est du pays.

Tout est parti d'une affaire qui semblait banale au départ, mais qui a pris depuis des proportions inquiétantes. Des tirs ont été entendus dans la nuit de lundi à mardi près du camp militaire de Mukoni dans la province de Muyinga, dans l'est du pays.

Lire la suite...
 
Burundi : l'armée dément l'attaque contre le camp militaire de Mukoni Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/01/2017 – Source Xinhua

Le camp militaire de Mukoni basé en province de Muyinga (nord-est du Burundi) n'a pas été attaqué dans la nuit du 23 au 24 janvier, a démenti mardi le colonel Gaspard Baratuza (photo), porte-parole du ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants (MIDNAC).

Selon le porte-parole, si quelqu'un a une mémoire ou une foi, et vient attaquer un camp militaire en étant muni de deux ou quatre armes, ce serait un suicide. C'est pourquoi, a-t-il expliqué, "à voir l'effectif de cet élément-là, et ce face à un camp militaire de plus de 600 militaires, j'ai écarté la notion d'attaque de camp militaire".

Lire la suite...
 
RDC : plus de 150 présumés rebelles burundais menacés d’extradition Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 24-01-2017

Plus de 150 présumés rebelles burundais sont menacés d’extradition. Ils sont détenus depuis un an en RDC où ils ont été arrêtés. Ils sont accusés d'avoir tenté de mener des actions armées au Burundi.

De source officielle congolaise, on apprend que le mécanisme conjoint de vérification de l’organisation sous régionale aurait été saisi. La Monusco dit pour sa part ne pas être associée à cette opération. [Photo : Une quarantaine de présumés rebelles burundais arrêtés à Uvira, ont été présentés à la presse en janvier 2016]

 

Lire la suite...
 
Rwanda : Arrestation de Burundais soupçonnés d'être victimes de trafic humain Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/01/2017 – Source Xinhua

La police rwandaise a annoncé lundi avoir intercepté douze ressortissants burundais soupçonnés d'être transportés vers des pays du Moyen-Orient dans le cadre d'un programme de traite des êtres humains.

Les Burundais ont été interceptés plus tôt ce mois-ci à la frontière d'Akanyaru entre le Rwanda et le Burundi sur leur chemin vers le Rwanda, l'Ouganda et le Kenya, a indiqué la police. [Photo : Lynder Nkuranga, porte-parole adjoint de la police rwandaise]

Lire la suite...
 
Le camp militaire de Mukoni attaqué par des hommes armés au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 24 janvier 2017

Un groupe de personnes armées a attaqué, lundi après-midi, le camp militaire de Mukoni, au nord-est du Burundi.

L'attaque a eu lieu à plus de 180 kilomètres de la capitale, pendant deux heures, selon le porte-parole de l'armée burundaise Gaspard Baratuza. Cinq personnes ont été arrêtées. Quatre fusils kalachnikov et dix chargeuses ont été saisis.

Lire la suite...
 
Amisom : l'UA et le Bujumbura s'entendent sur le paiement des soldats burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 19-01-2017

Une solution vient d’être trouvée pour permettre aux soldats burundais de la force de l’Union africaine en Somalie d’être payés. Leur solde n’était plus versée par l'Union européenne depuis plusieurs mois. Bruxelles ne voulait plus financer un gouvernement burundais sous sanctions.

Une entente, que le Burundi et l’Union africaine viennent de conclure, permettra aux Européens de continuer à financer l’Amisom via l’Union africaine. Les fonds aboutiront, non plus à la Banque centrale du Burundi, mais dans des banques commerciales. [Photo : Smail Chergui (g) et Alain Nyamitwe (d) ont signé l'Avenant au Protocole d'Accord entre la Commission de l'UA et le Burundi pour les Ressources Contribuées à AMISOM]

 

Lire la suite...
 
Fin de la visite du commissaire à la paix et à la sécurité de l'UA au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 19 janvier 2017

Bujumbura, Burundi - Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Smail Chergui (photo), a achevé jeudi une visite de travail de deux jours à Bujumbura sur une promesse de déblocage imminent de 11 mois d’arriérés d’indemnités des 5.400 militaires burundais évoluant au sein de la mission africaine de maintien de la paix en Somalie (Amisom), a-t-il annoncé à la presse.

Le diplomate d’origine algérienne a rencontré les plus hautes autorités burundaises, dont le président de la République, Pierre Nkurunziza, au cours d’une visite jugée d’urgence pour désamorcer la crise qui couvait au sein de l’Amisom.

Lire la suite...
 
Accord entre le Burundi et l'UA sur le salaire des soldats burundais en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/01/2017 – Source AFP

Le Burundi et l'Union africaine (UA) ont conclu jeudi un accord sur les modalités de paiement des soldats burundais déployés en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom), a annoncé le premier vice-président burundais, Gaston Sindimwo (photo, à gauche).

"Nous sommes satisfaits, nous avons bien discuté avec M. Chergui et un MOU ("Memorandum of understanding", protocole d'accord) a été signé", a déclaré M. Sindimwo, après une rencontre avec le Commissaire paix et sécurité de l'UA, Smaïl Chergui (photo, à droite).

Lire la suite...
 
Les soldats burundais en Somalie recevront des arriérés de salaire, selon l'UA Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/01/2017 – Source Xinhua

Les soldats burundais de la Mission africaine en Somalie (AMISOM) devraient recevoir leurs salaires après avoir passé près de 12 mois sans paye, a déclaré jeudi à Bujumbura un haut responsable de l'Union africaine, en concluant une visite de deux jours au Burundi.

"Nous voulons respecter la souveraineté du Burundi. Nous avons signé un protocole d'accord dans lequel nous (l'UA) avons accepté de transférer les salaires des troupes burundaises de la Mission africaine en Somalie (AMISOM) au bénéfice de la Force de défense nationale burundaise (FDN)", a déclaré Smail Chergui.

Lire la suite...
 
Le commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA en visite de travail au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 19 janvier 2017

Bujumbura, Burundi - Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Smail Chergui, est arrivé mercredi après-midi à Bujumbura, pour une visite de travail de deux jours centrée sur le sort des soldats burundais évoluant au sein de la Mission africaine de maintien de la paix en Somalie (AMISOM) "sans être payés depuis bientôt un an", apprend-on de source diplomatique dans la capitale burundaise.

Aussitôt arrivé, le premier geste du diplomate algérien a toutefois été d’honorer la mémoire des militaires burundais tombés en Somalie, en allant déposer symboliquement une gerbe de fleurs à la périphérie nord-ouest de Bujumbura où ils reposent pour l’éternité (photo).

Lire la suite...
 
Burundi : retirer les troupes de Somalie, « un couteau à double tranchant » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 18 janvier 2017

Après la décision de l’Union européenne de ne plus payer le contingent burundais en Somalie via les caisses du gouvernement, les autorités de Bujumbura viennent de décider de retirer leurs troupes. Une décision "dangereuse", estiment certains responsables burundais.

La machine est lancée. Le gouvernement burundais « veut » ramener ses troupes de Somalie. La présidence a demandé officiellement aux ministères de la Défense et des Affaires étrangères d’entamer le processus de retrait.

Lire la suite...
 
Burundi : visite de travail du commissaire Chergui de la Commission de l'UA Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/01/2017 – Source Xinhua

Le commissaire en charge de la paix et de la sécurité au sein de la Commission de l'Union Africaine (CPS/UA), Ismaïl Chergui (photo, centre), est arrivé à l'aéroport international de Bujumbura mercredi après-midi pour une visite de travail de deux jours au Burundi.

La visite du commissaire Chergui au Burundi intervient au moment où la présidence burundaise vient d'ordonner au MRECI d'enclencher le processus de retrait des troupes burundaises déployés en Somalie dans le cadre de la Mission de l'Union Africaine en Somalie (AMISOM).

Lire la suite...
 
Un responsable de l'UA en visite au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 18 janvier 2017

Le chef du Conseil de paix et de sécurité de l'union africaine (UA), Ismail Shergui (photo), est attendu mercredi au Burundi.

Sa visite intervient après l'annonce par le gouvernement burundais d'initier le processus de retrait de ses troupes déployées en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom).

Lire la suite...
 
Amisom : un retrait du Burundi est-il plausible ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 17-01-2017

Il y a plus d’une semaine, le président burundais a pris la décision de lancer le processus de retrait des militaires burundais engagés dans l’Amisom, la mission de l'Union africaine en Somalie.

Mais l’information n'a fuité sur un site proche du pouvoir que lundi dernier. Et cela juste avant une visite du commissaire Paix et Sécurité de l'Union africaine à Bujumbura qui devrait débuter ce mercredi, selon des sources de l'UA.

Lire la suite...
 
Burundi : au moins treize personnes tuées en une semaine dans des violences Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/01/2017 – Source Belga

Au moins treize personnes ont été tuées au Burundi au cours de la semaine du 7 au 14 janvier 2017, affirme un rapport publié lundi par l'ONG SOS-Torture, qui dénonce les violations graves des droits humains qui continuent à se commettre en toute impunité".

Parmi les victimes de ces violences figurent huit corps sans vie découverts dans un buisson dans la zone Kanyosha, au sud de la capitale, Bujumbura.

Lire la suite...
 
Le Burundi enclenche le processus de retrait de ses troupes de l'AMISOM Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/01/2017 – Source Xinhua

La présidence burundaise vient d'ordonner au ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale (MRECI), Alain-Aimé Nyamitwe, d'enclencher le processus de retrait des troupes burundaises déployés en Somalie dans le cadre de la Mission de l'Union Africaine en Somalie (AMISOM).

Créée par le Conseil pour la Paix et la Sécurité de l'Union Africaine (CPS/UA) le 19 janvier 2007 avec l'aval de l'Organisation des Nations Unies(ONU) à la suite de la guerre civile somalienne, l'AMISOM comptait, début 2016, 22.000 soldats ressortissants de quatre pays contributeurs africains, à savoir l'Ouganda (6000), le Burundi (5400), l'Ethiopie (4400) et le Kenya (3600), en charge de combattre le groupe terroriste somalien connu sous le vocable d'Al-Shabbaab.

Lire la suite...
 
Le Burundi amorce le retrait de ses troupes de Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/01/2017 – Source AFP

La présidence burundaise a officiellement demandé à ses ministres des Affaires étrangères et de la Défense d'entamer la procédure de retrait des troupes burundaises déployées en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom), en raison d'un conflit sur les salaires des soldats.

Les salaires de l'Amisom sont financés par l'Union européenne, mais cette dernière ne verse plus depuis des mois à Bujumbura les 5 millions d'euros mensuels destinés à payer les soldats burundais en Somalie.

Lire la suite...
 
Le processus pour le retrait des militaires burundais en Somalie a commencé Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 16-01-2017

Au Burundi, « le processus est lancé », affirment les autorités. Il s’agit d’un processus qui va mener au retrait des militaires burundais, déployés en Somalie, engagés dans l’Amisom, la Mission de l'Union africaine en Somalie, et qui sont normalement payés par l'Union européenne (UE).

Or, l'UE, dans le cadre de ses sanctions contre le régime de Bujumbura, a choisi de ne plus assurer les versements, depuis le mois de mars de l'an dernier.

Lire la suite...
 
Le Burundi va-t-il retirer ses soldats de l’AMISOM ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 16.01.2017

La présidence burundaise a officiellement entamé le processus prévu en vue du retrait de ses troupes déployées en Somalie. Bujumbura veut protester contre le non paiement des soldes des militaires de son contingent.

Selon nos informations, les soldats burundais de l'AMISOM  n’auraient pas été payés depuis près d’un an. Car  l’Union européenne qui finance les salaires de la mission de l'Union africaine en  Somalie a décidé de ne plus verser directement à Bujumbura les sommes dues à ces soldats, soit 5 millions d’euro par mois.

Lire la suite...
 
Burundi : Pierre Nkurunziza a prédit l’apocalypse à son pays Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 10.01.2017

Le discours de Pierre Nkurunziza inquiète

Le discours prophétique de Pierre Nkurunziza inquiète de nombreux spécialistes

Dans son adresse à la nation, en kirundi, la langue nationale du Burundi, Pierre Nkurunziza a prédit l’apocalypse à son pays, un déluge de feu de Dieu qui détruira, selon ses propres termes, tout ce qui est superflu.

Lire la suite...
 
Beaucoup de flou autour de l’assassinat d’un ministre au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 09-01-2017

Assassinat du ministre de l'Environnement au Burundi : des doutes sur le mobile

Au Burundi, l'assassinat du ministre de l'Eau et de l'Environnement Emmanuel Niyonkuru, alors qu’il rentrait chez lui dans la nuit du réveillon du Nouvel An, continue de susciter des interrogations.

Beaucoup de flou subsistent autour du mobile et des auteurs de ce crime alors que six personnes, dont ses veilleurs de nuit et deux serveurs qui l'avaient servi dans le restaurant dans la soirée sont aux mains de la justice qui les déteint dans les cachots des services secrets burundais.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 126 - 150 sur 2068

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher