topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ALERTE : LE BURUNDI SE DIRIGE-T-IL VERS UNE RÉPUBLIQUE MONARCHIQUE ? ARIB.INFO PUBLIE LE TEXTE INTÉGRAL DU PROJET DE LA NOUVELLE CONSTITUTION DU BURUNDI. ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Sécurité
Burundi : La milice du parti au pouvoir sévit contre les militants de l’opposition Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/11/2009

COMMUNIQUE DU PARTI CNDD CONTRE LA BARBARIE DES GROUPES PARAMILITAIRES IMBONERAKURE DE GIHOGAZI EN PROVINCE KARUZI

Le Parti CNDD, suite aux tortures physiques infligées à son Représentant et ses militants en Commune Gihogazi, Province de Karuzi par le Président du Parti au pouvoir dans la même Commune, déclare ce qui suit :

LES FAITS :

1.       Ce dimanche le premier novembre 2009, le Représentant du CNDD, le Camarade Jean Marie Vianney HARINGANJI avec d’autres militants du Parti, ont une fois de plus été victimes de la barbarie du groupe paramilitaire IMBONERAKURE, une milice du Parti au pouvoir.

Lire la suite...
 
Près de 14.000 armes collectées en une semaine au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 31/10//2009 - Source Reuters

Les autorités burundaises ont collecté près de 14.000 armes lors d'une campagne nationale de désarmement d'une semaine auprès de la population civile pour faire en sorte que les élections prévues en 2010 soient pacifiques.

"Les armes ramassées entre le 19 et le 28 octobre comprenaient des fusils, des grenades, des bombes, des mines et des munitions", a indiqué vendredi à la presse Léopold Banzubaze, n°2 de l'office national chargé du programme de désarmement.

Lire la suite...
 
Le Burundi inquiet de la menace des islamistes somaliens shebab Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/10/2009 – Source AFP

Gén. Godfroid NiyombareLe Burundi "prend au sérieux" les menaces des insurgés islamistes somaliens shebab tout en maintenant son engagement au sein de la force de paix de l'Union africaine (Amisom), a déclaré le chef d'Etat-major de l'armée burundaise.

"Les menaces proférées par les shebab ? Bien sûr que nous les prenons au sérieux. Vous en entendez parlez aujourd'hui, mais c'est quelque chose que nous savons depuis que nous sommes engagés en Somalie et nous savons aussi que nous devons être vigilants en vue de protéger notre pays", a indiqué le général Godefroid Niyombare.

"A ce que je sache, les troupes burundaises n'ont jamais tiré à l'aveuglette sur la population somalienne, surtout au mortier et nos troupes ne comptent pas le faire", a-t-il affirmé.

Lire la suite...
 
Burundi : Nouvelle campagne de désarmement, un pas de plus vers la paix ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

MISNA, 23/10/2009

Une nouvelle campagne de désarmement volontaire de la population a été engagée dans le pays le 20 octobre; tous les porteurs d’armes légères et de munitions ont jusqu’à mercredi prochain minuit pour les remettre à la Commission chargée du désarmement ou au bureau de police le plus proche.

Comme prévu par le nouveau code pénal, à l’échéance de ce délai toute personne retrouvée en possession d’armes est passible d’une amende et d’une peine de prison allant de deux à 10 ans.

Lire la suite...
 
Les islamistes somaliens menacent de frapper à Bujumbura et Kampala Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/10/2009 – D’après  Reuters et AFP

Les islamistes somaliens de la milice Al Chabaab menacent de lancer des attaques contre les capitales de l'Ouganda, Kampala, et du Burundi, Bujumbura, pour venger la mort de civils à Mogadiscio.

Ces deux pays participent à la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), qui appuie l'armée gouvernementale somalienne contre l'insurrection islamiste.

"Nous ferons pleurer leur peuple. Nous attaquerons Bujumbura et Kampala (...) Nous porterons notre combat dans ces deux villes et nous les détruirons", a déclaré à la presse Sheikh Ali Mohamed Hussein, le chef des shebab pour la région de Mogadiscio, un des principaux commandants de la milice islamiste somalienne que Washington considère comme liée à Al Qaïda.

Lire la suite...
 
Burundi : Violences dans le camp de Bwagiriza ouvert aux réfugiés congolais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

UNHCR - 18 Oct 2009

Burundi : L’UNHCR condamne les actes de violence par des réfugiés sur le personnel humanitaire, la police et un des leurs

Bujumbura -- L'UNHCR, conscient des tensions au niveau du camp de Bwagirisa à la suite des transferts depuis le 30 septembre des réfugiés de Gihinga, condamne cependant les actes de violence perpétrés par un groupe de réfugiés contre le personnel de l'ONG CNR (Conseil Norvégien pour les Réfugiés), le chef du bureau de l'UNHCR de Ruyigi, la police déployée dans le camp ainsi qu'un réfugié cette semaine dans le camp de Bwagirisa en province de Ruyigi.

« Comme il est de la responsabilité de l'UNHCR de s'assurer notamment que les réfugiés sont protégés contre toute forme de violence et vivent dans un environnement qui remplit toutes les conditions de sécurité, il est aussi de notre devoir de nous assurer que tout le personnel humanitaire et tous ceux qui aident à la protection et l'assistance des réfugiés travaillent en sécurité. C'est pourquoi nous condamnons vivement tous les actes de violence de ces derniers jours. Nous appelons par conséquent tous les réfugiés au respect de la loi burundaise», a dit Clémentine Nkweta-Salami, Représentante de l'UNHCR au Burundi.

Lire la suite...
 
Les civils ont encore 2 semaines pour remettre leurs armes au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 16/10/2009

Bujumbura, Burundi - Le 28 octobre prochain est la date butoir fixée vendredi par le ministère burundais de la Sécurité publique pour que les civils remettent volontairement les armes légères et de petit calibre illégalement détenues, sous peine de sanctions allant de deux à dix ans de prison et d'amendes comprises entre 500.000 et 5 millions de Francs burundais (500 et 5.000 dollars US), a-t-on appris de source officielle à Bujumbura.

Le gouvernement va mettre à profit les deux semaines qui restent avant de passer au désarmement, forcé à sensibiliser et intéresser matériellement les civils à se séparer de leurs engins de la mort, a indiqué la ministre de la Sécurité publique, le commissaire de Police Alain Guillaume Bunyoni.

Lire la suite...
 
Le Réseau Européen pour l'Afrique Centrale appelle au renforcement de la CIRGL Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/10/2009

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs : une structure importante avec une mission unique et une valeur ajoutée claire

 Bruxelles, le 15 octobre 2009 - EurAc, le Réseau Européen pour l'Afrique Centrale, a toujours défendu la thèse selon la quelle aucune solution durable ne pourra être trouvée pour le Rwanda, le Burundi ou la République Démocratique du Congo (RDC), si elle ne s'inscrit pas dans une démarche régionale. Les Etats de la sous région des Grands Lacs sont marqués par une dynamique régionale très complexe avec des clivages locaux et des conflits nationaux qui ont pris des dimensions transfrontalières. Chaque pays de la région a une situation intérieure complexe et un passé récent violent, au cours duquel les contradictions internes se sont polarisées et interconnectées avec celles des pays voisins. Après la fin de la guerre froide, cette dynamique régionale s'est accélérée en avalanche meurtrière et destructive avec pour conséquence une explosion de violences orchestrées à grande échelle.

Lire la suite...
 
Burundi/RDCongo : A quand le retour au pays natal des Tutsis congolais ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 12/10/2009

Les Banyamulenges attendent toujours l’ouverture des frontières pour retourner en République démocratique du Congo.Les ministres congolais des Affaires étrangères et de la Défense ont terminé une visite à Bujumbura consacrée au sort des Tutsis congolais qui ont fui au Burundi depuis 2004. La semaine dernière, ces refugiés avaient tenté de rentrer au Congo mais Kinshasa avait fermé la frontière. Les autorités congolaises refusent, pour l’instant, le retour de ces réfugiés. La République démocratique du Congo et le Burundi renvoient toute décision sur le rapatriement des refugiés à une nouvelle réunion, vendredi prochain.

Les réfugiés banyamulenges (les Tutsis congolais du Sud-Kivu), qui ont tout tenté pendant une semaine en vue de retourner dans leur pays d’origine, devront prendre leur mal en patience.

Lire la suite...
 
Le Burundi menace de déplacer par la force des réfugiés tutsis congolais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/10/2009 – Source AFP

Gén. Alain Guillaume BunyoniLe Burundi a menacé de déplacer par la force, vers un camp de l'Est du pays, des réfugiés tutsi congolais à qui les autorités congolaises ont refusé jeudi l'entrée sur le territoire de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris vendredi de source officielle.

Les autorités burundaises ne peuvent pas "laisser des gens prendre une décision aussi irresponsable que de rentrer dans un pays (...) où leur gouvernement déclare qu'il n'est pas prêt à les accueillir", a déclaré le ministre de la Sécurité, le général Alain Guillaume Bunyoni.

Jeudi, les autorités congolaises avaient fermé le poste frontière de Kavimvira, frontalier avec le Burundi, pour empêcher le retour de quelque 2.300 réfugiés tutsi congolais, organisé par le gouvernement burundais.

Lire la suite...
 
L'armée burundaise émet des conditions à son maintien en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 08/10/2009

Général-major Godfroid NiyombareBujumbura, Burundi - Le chef d'état-major général de la Force de défense nationale (FDN) du Burundi, le général-major Godfroid Niyombare, a sommé, jeudi, la communauté internationale de revoir à la hausse, dans un délai de six mois, le mandat de la Force africaine de maintien de la paix en Somalie (AMISOM), pour garantir la poursuite de la mission du contingent burundais dans ce pays de la Corne de l'Afrique en proie à plus de 18 ans de guerre civile.

L'AMISOM n'a, pour le moment, qu'un "mandat défensif", ce qui ne lui permet pas toujours de parer facilement aux attaques à répétition d'insurgés islamistes opposés au pouvoir central à Mogadiscio et à la présence militaire étrangère.

Lire la suite...
 
Burundi : Le HCR déconseille aux réfugiés congolais le retour dans l'est de la RDC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

UN News Centre, 6 octobre 2009

En raison des opérations militaires en cours dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) conseille aux réfugiés congolais au Burundi de ne pas retourner pour le moment dans cette région.

« Nous avons souligné à ceux qui planifiaient de se rendre dans leur pays d'origine, que, du fait des conditions de sécurité actuelles, ni les autorités gouvernementales de RDC, ni le HCR ne seraient en mesure d'assurer leur sécurité ou de leur apporter une assistance quelconque », a dit un porte-parole du HCR à Genève.

Lire la suite...
 
Découverte d'une importante cache d'armes dans Bujumbura-Rural Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 01/10/2009

Bujumbura, Burundi - La Police nationale a mis la main, mercredi, sur une importante cache d'armes constituées d'une vingtaine de bombes de mortier 60 et 80 mm, d'une dizaine de grenades ainsi que de 5.000 cartouches de différents calibres, au domicile d'un citoyen de Bujumbura-Rural.

Cette cache, découverte dans cette province qui a beaucoup souffert, durant la décennie écoulée, de la guerre civile, constitue, selon le gouverneur de Bujumbura-Rural, Zénon Ndaruvukanye, la troisième cache en l'espace de quelques semaines, grâce aux renseignements de la population.

Lire la suite...
 
Au moins un meurtre par jour au Burundi, selon une ONG Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 30/09/2009

 Bujumbura, Burundi - Un total de 257 personnes ont été tuées pour des mobiles politiques, d'actes de simple banditisme ou des règlements de comptes, au cours du premier semestre 2009 au Burundi, soit une moyenne mensuelle de 43 meurtres ou encore un assassinat par jour, révèle un rapport d'enquête publié mercredi par une ONG indépendante burundaise, l'Observatoire de l'action gouvernementale (OAG).

Au cours de la période considérée, l'ONG fait également état de 235 blessés et précise que 112 crimes on été commis par armes à feu, 73 par grenades et 18 à l'arme blanche.

Lire la suite...
 
Treize civils tués à Mogadiscio lors d’attaques contre un contingent burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/09/2009 – Source Associated Press

Plusieurs secteurs de Mogadiscio ont été la cible lundi de tirs de mortiers et de missiles. Au moins 13 civils ont été tués dans deux batailles entre des islamistes radicaux et des soldats de l'Union africaine, selon des témoins et des responsables.

Lors des premiers affrontements, des insurgés islamistes fortement armés ont attaqué un contingent du Burundi de la force de l'Union africaine basé dans une ancienne école militaire du sud-ouest de la capitale somalienne. D'après des témoins, huit civils ont été tués.

Lire la suite...
 
Somalie : les insurgés appellent à d'autres attaques suicide contre l'Amisom Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/09/2009 - Source AFP

Cheikh Hassan Dahir AweysLes insurgés islamistes radicaux ont appelé dimanche à de nouvelles attaques suicide contre la force de paix de l'Union africaine en Somalie (Amisom), trois jours après l'attaque la plus meurtrière jamais enregistrée par la force depuis son déploiement en 2007.

"Tuez-les", a ainsi lancé dimanche l'un des plus hauts responsables islamistes radicaux somaliens, Cheikh Hassan Dahir Aweys, lors d'une prière organisée à Elashabiyaha (environ 18 Km à l'Ouest de Mogadiscio) à l'occasion de la fête de l'Aïd el-Fitr, marquant la fin du mois de jeûne sacré musulman du ramadan.

Lire la suite...
 
Somalie : "le moment est venu de revoir le mandat de l'Amisom", estime l'UA Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/09/2009 - Source AFP

Bujumbura le 19 septembre 2009 : Des proches de soldats burundais tués l'avant-veille en SomalieLe représentant de l'Union africaine (UA) en Somalie, Nicolas Bwakira, a appelé dimanche à Bujumbura à la révision du mandat de la force de paix de l'UA en Somalie (Amisom), au cours de l'inhumation de douze soldats burundais tués dans ce pays dans un attentat jeudi.

"Le moment est venu de revoir le mandat de l'Amisom pour nous donner la force d'agir quand c'est nécessaire et comme il faut", a lancé Nicolas Bwakira, lui-même Burundais, dans un discours prononcé au moment de l'inhumation.

Les obsèques des douze soldats, dont le numéro deux de l'Amisom, le général burundais Juvénal Niyonguruza, se sont déroulées dimanche dans le cimetière de Mpanda (12 km au nord de Bujumbura), devant des milliers de personnes, dont le premier-vice président burundais.

Lire la suite...
 
Inhumation des corps de 12 militaires burundais tombés en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 20/09/2009

Bujumbura, Burundi - Les corps de 12 militaires burundais des forces de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) qui ont trouvé la mort dans un attentat-suicide, jeudi dernier, à Mogadiscio, ont été inhumés ce dimanche dans un cimetière municipal de la périphérie nord-ouest de Bujumbura.

Le cimetière de Mpanda abritait déjà les corps d'une dizaine de militaires burundais qui avaient été tués en février dernier dans la capitale somalienne.

Les cérémonies d'inhumation des nouvelles victimes de la folie meurtrière somalienne ont été précédées par une messe de requiem en la mémoire des disparus dans un camp militaire proche de l'aéroport international de Bujumbura.

Lire la suite...
 
Trois officiers burundais de l’AMISOM tués dans un attentat en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 18-09-2009

Bujumbura (Burundi) - Un attentat suicide perpétré jeudi à Mogadiscio par les miliciens somaliens extrémistes El Shebab a causé la mort de trois officiers burundais de la Mission africaine de maintien de la paix en somalie (AMISOM) dont le général Juvénal Niyoyunguruza, commandant en second, sept hommes de troupes et plusieurs blessés, a indiqué jeudi soir le porte-parole de l’armée burundaise, le général Lazare Nduwayo.

Il a également indiqué que les kamikazes ont utilisé des véhicules immatriculé UN (Nations Unies) qu’ils avaient volés dernièrement à l’AMISOM et qui portaient des drapeaux également volés.

Lire la suite...
 
Attentat contre l'UA en Somalie: "deuil national" de cinq jours au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/09/2009 – Source AFP

Le gouvernement du Burundi a décrété vendredi un deuil national de cinq jours, au lendemain de l'attentat suicide meurtrier à Mogadiscio contre la force de paix de l'Union africaine en Somalie (Amisom), réaffirmant sa détermination à "soutenir la paix" dans ce pays.

Le gouvernement vient de déclarer un deuil national de cinq jours à partir de vendredi, au cours duquel les couleurs nationales seront mises en berne, indique un communiqué officiel transmis à Bujumbura.

Lire la suite...
 
Le bilan du double attentat suicide en Somalie s'alourdit Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/09/2009 – Source Reuters

Dix-sept "casques verts" de la mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom) ont péri dans le double attentat suicide à la voiture piégée qui a visé jeudi son quartier général à Mogadiscio, selon un nouveau bilan communiqué par les autorités.

Les miliciens islamistes Al Chabaab, qui ont revendiqué l'attaque, se sont servis de véhicules de l'Onu volés pour déjouer les barrages de sécurité. Selon le gouvernement somalien, ils auraient six autres voitures marquées du sigle de l'Onu et prêtes à être utilisées dans les mêmes conditions.

Lire la suite...
 
Au moins dix militaires burundais tués en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 18/09/2009

Bujumbura, Burundi - Au moins dix militaires burundais auraient été tués et plusieurs autres blessés dans un double attentat-suicide perpétré jeudi contre le quartier général de la force africaine de maintien de la paix en Somalie (AMISOM), a déclaré à Bujumbura le porte-parole de l'armée, le général major Lazare Nduwayo.

Parmi les victimes figure le commandant adjoint de l'AMISOM, le général Juvénal Niyoyunguruzao.

Lire la suite...
 
Somalie : au moins 14 soldats de la paix tués dans un attentat des insurgés Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/09/2009 - Source AFP

Au moins 14 soldats de la force de paix de l'Union africaine en Somalie (Amisom) ont été tués jeudi à Mogadiscio dans un double attentat à la voiture piégée revendiqué par les islamistes radicaux shebab.

Cette attaque, perpétrée au cœur même du quartier général de l'Amisom, sur l'aéroport de Mogadiscio, est la plus meurtrière enregistrée par la force de paix depuis son arrivée en mars 2007 dans la capitale de ce pays ravagé par une guerre civile depuis 1991.

"Selon un nouveau bilan provisoire, nous avons déjà 10 soldats burundais tués dans l'attentat de Mogadiscio", a déclaré le porte-parole de l'armée burundaise, le général Lazare Nduhayo, qui annonçait plus tôt cinq mort dans les rangs burundais.

Ces nouvelles victimes portent le bilan provisoire de l'attentat à 14 morts, dont le numéro deux de l'Amisom, le général burundais Juvénal Niyonguruza, sur le point d'achever sa mission.

Lire la suite...
 
Somalie : Dix soldats burundais, dont un général, tués dans un attentat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/09/2009 - Source AFP

Le général Juvénal Niyoyunguruza Le commandant-adjoint de la force africaine de maintien de la paix en Somalie figure parmi les victimes de deux attentats à la voiture piégée contre la principale base de cette force à Mogadiscio. Selon les autorités somaliennes, le général burundais Juvénal Niyoyunguruza a été tué dans ces attaques, qui ont fait au moins 11 morts.

Dix soldats burundais de la force de paix de l'Union africaine en Somalie (Amisom) ont été tués dans un attentat jeudi à Mogadiscio, portant à 14 morts le bilan provisoire de cette attaque, la plus meurtrière enregistrée par l'Amisom, a annoncé l'armée burundaise.

"Selon un nouveau bilan provisoire, nous avons déjà 10 soldats burundais tués dans l'attentat de Mogadiscio", a déclaré le porte-parole de l'armée burundaise, le général Lazare Nduhayo, interrogé à Bujumbura.

Lire la suite...
 
Burundi : 2 policiers soupçonnés de vol lapidés par une foule en colère Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/09/2009 – Source AFP

Deux policiers soupçonnés d'être des voleurs ont été lapidés par une foule en colère dimanche matin dans la province de Ruyigi (Est), ont rapporté lundi les autorités locales.

"Hier matin, les habitants de la colline de Muhindo ont vu deux policiers en train de se cacher: ils les ont suspectés de vol et lorsqu'ils ont voulu leur parler, un des policiers s'est mis à tirer avec son fusil", a expliqué l'administrateur de la commune de Gisuru, Egide Ndikuriyo, joint par téléphone.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 Suivante > Fin >>

Résultats 1951 - 1975 sur 2076

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher