topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Sécurité
Entre 100.000 et 250.000 armes détenues par des civils au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 10/09/2008

Yves SahinguvuBujumbura, Burundi - Entre 100.000 et 250.000 armes légères de petit calibre sont actuellement détenues illégalement par des civils au Burundi, a estimé, mercredi, le premier vice- président du pays, en charge des questions politiques, sécuritaires et administratives, Yves Sahinguvu.

Le premier vice-président burundais a pris très au sérieux la montée des périls dans un pays qui peine déjà à sortir de plus de 14 ans de guerre civile, en annonçant une série de mesures conséquentes de nature à éradiquer les armes légères et de petit calibre dans la population pour mieux garantir l'ordre et la paix sociale.

Lire la suite...
 
Vague d'attentats à la grenade au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 09/09/2008

Bujumbura, Burundi - Au moins trois personnes ont été blessées à des degrés divers dans un attentat à la grenade perpétré par des hommes non encore clairement identifiés contre un débit de boisson dans la nuit de lundi à mardi à Musaga, un quartier résidentiel de la périphérie sud de Bujumbura, a-t-on appris de source administrative dans la capitale burundaise.

L'administrateur communal de Musaga, Désirée Simbizi, a fait état d'une personne grièvement blessée parmi les victimes de l'attentat qui a été transportée d'urgence à l'hôpital pour des soins intensifs.

Lire la suite...
 
Découverte d'un cadavre pendu à un arbre à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/09/2008, Source PANA

Bujumbura, Burundi - Les habitants du "quartier asiatique", à la périphérie ouest de Bujumbura, ont découvert, lundi matin, le corps sans vie d'un jeune homme pendu à la branche d'un arbre après avoir été tué par étranglement, a-t-on appris de source policière dans la capitale burundaise.

Beaucoup d'irréguliers et de sans domicile fixe squattent et alimentent l'insécurité dans ce quartier d'affaires où se retrouvent beaucoup de ressortissants étrangers, dont des commerçants asiatiques.

Lire la suite...
 
Trois morts dans une attaque contre un bistrot au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 28/08/2008

Bujumbura, Burundi - Au moins trois personnes ont été tuées et une autre grièvement blessée par balles suite à une attaque armée contre un bistrot de Gitega, dans le centre du Burundi, apprend-on de diverses sources concordantes.

Le week-end dernier, un attentat à la grenade avait fait une quinzaine de morts et 68 blessés graves parmi les invités à une cérémonie de mariage dans la même ville de Gitega.

Lire la suite...
 
Près de 20 morts après l'attentat de samedi au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 25/08/2008

Bujumbura, Burundi - Un nouveau bilan de l'attentat à la grenade perpétré samedi soir contre des centaines d'invités à une cérémonie de mariage, dans le centre du Burundi, a fait état, lundi à la mi-journée, d'une vingtaine de personnes déjà décédées.

L'attaque avait fait sur le coup 11 morts et 68 blessés graves parmi lesquels on continue d'enregistrer des décès, a indiqué une source hospitalière à Gitega, une ville du centre du Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : 19 personnes ont été tuées par une grenade à un mariage Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/08/2008 - Source SDA-ATS

Un homme a tué 19 personnes en lançant une grenade en pleine cérémonie de mariage de son frère dans le centre du Burundi, a rapporté la police. Le drame serait dû à une querelle de propriété.

Une personne a été arrêtée après l'attaque de samedi soir dans la province de Gitega. "La grenade a été lancée sur une foule de gens à la cérémonie de mariage", a dit un porte-parole de la police.

Lire la suite...
 
Au moins 11 morts dans un attentat à la grenade au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 24/08/2008

Bujumbura, Burundi - Au moins 11 personnes ont été tuées et 68 autres blessées dans un attentat à la grenade perpétré samedi soir à Gitega, une ville située dans le centre du Burundi, a annoncé dimanche à Bujumbura le porte-parole de la Police nationale, Channel Ntarabaganyi.

Toutes les victimes étaient des invités à une cérémonie de mariage, a précisé M. Ntarabaganyi, soulignant que le présumé auteur de l'attentat est le demi- frère du marié.

Lire la suite...
 
Burundi : 10 morts lors d'un mariage Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/08/2008 - Source AFP

Au moins dix personnes ont été tuées et 48 autres blessées hier soir par l'explosion d'une grenade lancée lors d'un mariage dans le centre du Burundi, a-t-on appris dimanche de source policière.

"Hier vers 19h (17h GMT), un homme a lancé une grenade en pleine fête de mariage sur la colline de Rutegama. Au moins dix personnes ont été tuées et 48 autres blessés", a annoncé le porte-parole de la police, Pierre-Chanel Ntarabaganyi.

Lire la suite...
 
Le Burundi annonce le doublement de ses effectifs en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 12/08/2008

Bujumbura, Burundi - L'armée burundaise compte dépêcher sous peu un nouveau Bataillon d'un peu plus de 800 hommes dans la Mission de maintien de la paix de l'Union africaine (UA) en Somalie, a appris, mardi, la PANA, du porte-parole adjoint de la Force de défense nationale (FDN), le lieutenant-colonel Justace Ciza.

Le nouveau contingent a terminé les préparatifs d'usage et réuni jusqu'à 90% de moyens matériels nécessaires pour rejoindre incessamment un autre Bataillon de soldats burundais déjà déployés en terre somalienne, selon la même source.

Lire la suite...
 
Un officier de Police tué au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 11/08/2008

Bujumbura, Burundi - Un capitaine de la Police nationale burundaise a trouvé la mort, dans la nuit de samedi à dimanche, dans une attaque d'hommes armés non encore identifiés contre un bistrot de Ruyigi, une province de l'est du Burundi, a-t-on appris de source sécuritaire à Bujumbura.

Selon le porte-parole de la Police nationale du Burundi (PNB), Channel Ntarabaganyi, le chef de poste à Ruyigi a été abattu de sang froid en même temps qu'un commerçant et la tenancière du bistrot.

Lire la suite...
 
L'armée burundaise à la recherche d'un second souffle Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 03/08/2008

Bujumbura, Burundi - La nouvelle Force de défense nationale (FDN) qui devrait être composée de combattants rebelles et gouvernementaux, à l'issue du processus de Démobilisation, désarmement et réintégration (DDR), serait en proie à des problèmes de formation et d'équipements, apprend-on de source sécuritaire à Bujumbura.    
Lire la suite...
 
Burundi: 2 morts, 45 blessés par l'explosion d'une grenade lors d'une fête Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/07/2008 – Source AFP

Deux personnes ont été tuées et une quarantaine d'autres blessées, dont 12 grièvement, dans la nuit de dimanche à lundi par l'explosion d'une grenade lancée lors d'une fête familiale dans le centre du Burundi, a-t-on appris de source administrative et policière.

"Une grenade a été lancée dans un lieu où des gens fêtaient le diplôme des humanités (équivalent du baccalauréat) sur la colline de Kibasi, deux personnes sont mortes sur le coup tandis que 45 autres ont été blessées, dont 12 grièvement", a annoncé lundi à l'AFP Josée Gitunati, administratrice de la commune de Bugendana, dans la province de Gitega (centre).

Lire la suite...
 
BURUNDI: Le gouvernement s’interroge sur le faible nombre d'armes des FNL Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

IRIN - 29 juillet 2008

BUJUMBURA - Plusieurs milliers de combattants des Forces nationales de libération (FNL) se sont rassemblés à Rugazi, dans la province de Bubanza, dans le nord-ouest du Burundi, mais seul un petit nombre d’armes a été rendu, selon les observateurs.

D’après Pasteur Habimana, le porte-parole des FNL, 2 450 combattants se trouvent à Rugazi et ils seront bientôt 3 000, lorsque seront arrivés ceux qui se trouvent encore dans les zones de pré-rassemblement de Bujumbura Rural.

Lire la suite...
 
Risque d’échec du programme DDR au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 28/07/2008

Bujumbura, Burundi - Le programme de Démobilisation, désarmement et réintégration (DDR) des ex-combattants rebelles et gouvernementaux au Burundi risque de s’achever à la date prévue, fin décembre, sur un constat d’échec dans certains de ses aspects, a déclaré, lundi, le premier vice-président de la République en charge des questions politiques, sécuritaires et administratives, Yves Sahinguvu.

"Si le programme national de DDR devait effectivement expirer à fin décembre prochain, il apparaîtrait des difficultés dues à l’absence de mesures de renforcement et de pérennisation de la réintégration des anciens combattants", a prévenu le numéro 2 de l’Exécutif burundais.

Lire la suite...
 
Libération de 61 présumés rebelles au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 27/07/2008

Bujumbura, Burundi - Quelque 61 membres présumés du Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL) ont été libérés, dimanche, des cachots de la Brigade spéciale de recherche (BSR, service national de renseignement) après plusieurs semaines de détention pour "tentative d’enrôlement" dans les rangs du denier mouvement rebelle encore actif dans le pays, a-t-on appris de source policière à Bujumbura.

Un sénateur de la circonscription de Kirundo, dans le nord du Burundi, Benoît Ntiganzwa, fait partie des personnes libérées. Il avait été arrêté pour "participation au recrutement de nouveaux membres du PALIPEHITU-FNL", selon les mêmes sources.

Lire la suite...
 
Tentative de vol de munitions dans une caserne à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 21/07/2008

Bujumbura, Burundi - Un sous-officier de la Force de défense nationale (FDN) a été pris ce week-end à la sortie d’une caserne de Bujumbura avec quelque 6.000 cartouches et 16 bombes de canon B10 volées, a déclaré, lundi, à la presse, le porte- parole de l’armée burundaise, le lieutenant-colonel Adolphe Manirakiza.

Le chargement se trouvait à bord d’un véhicule appartenant à la Brigade spéciale de protection des institutions (BSPI) de la République, selon la même source, qui a précisé que le sous-officier a été appréhendé sur dénonciation du chauffeur du véhicule de la BSPI.

Lire la suite...
 
20 prisonniers s'évadent de la prison de Bujumbura, huit repris Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/07/2008 - Source AFP

Vingt prisonniers se sont évadés jeudi de la prison centrale de Bujumbura, parmi lesquels huit ont été repris peu après leur évasion, a-t-on appris vendredi auprès de la police burundaise.

"Vingt prisonniers ont réussi à s'évader de la prison centrale de Mpimba à Bujumbura hier (jeudi) vers 13h00 locales (11h00 GMT) après avoir trompé la vigilance d'un gardien et maîtrisé un deuxième", a annoncé le porte-parole de la police burundaise, Pierre-Chanel Ntarabaganyi.

Lire la suite...
 
Un mouvement rebelle burundais va regrouper ses combattants lundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 18/07/2008

Bujumbura, Burundi - Le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL) va envoyer lundi 3.000 hommes dans le Nord-Ouest du Burundi en échange de la reprise du ravitaillement en vivres des combattants, a-t-on appris vendredi à Bujumbura.

Le ravitaillement des combattants a été suspendu le 6 juillet à cause du refus du PALIPEHUTU-FNL de rassembler ses combattants encore dispersés dans divers endroits du pays qui se livraient à des actes de pillage.

Lire la suite...
 
Attentats manqués contre des véhicules de l'ONU à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 08/07/2008

Bujumbura, Burundi - Deux attentats à la grenade, quasi simultanés, ont été perpétrés dans la nuit de lundi, par des motocyclistes non encore identifiés contre des véhicules en circulation du Bureau intégré des Nations unies au Burundi (BINUB), sans faire de victimes, a-t-on appris de source diplomatique à Bujumbura.

Selon un communiqué du BINUB parvenu à la PANA, le premier attentat a eu lieu aux environs de 19 heures locales (17 GMT) à l’entrée de l’« Entente sportive », un bar-restaurant des abords du lac Tanganyika, très prisé par les expatriés. La seconde attaque est intervenue une demi-heure plus tard dans les environs immédiats de l’ambassade d’Egypte, plus au sud de la capitale burundaise, selon la même source.

Lire la suite...
 
Attaque contre le Parquet de la République à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
PANA, 12/06/2008

Bujumbura, Burundi - Les bureaux du procureur de la République à Bujumbura, la capitale burundaise, ont été attaqués à la grenade, dans la nuit de mercredi à jeudi, par des hommes non encore identifiés, faisant d'importants dégâts matériels, apprend-on vendredi de source policière dans la capitale burundaise.

"Les criminels avaient probablement l'intention de détruire tout le complexe administratif qui abrite plusieurs services du ministère de la Justice et Garde des sceaux", a estimé le responsable policier, en fondant ses allégations sur deux bidons d'essence encore pleins trouvés sur les lieux.

Lire la suite...
 
La rébellion burundaise exige plus de sites de cantonnement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 12/06/2008

Bujumbura, Burundi - Au moins six sites de cantonnement seraient nécessaires pour contenir les milliers de combattants du Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL) en attente de démobilisation, a déclaré une source proche du dernier mouvement rebelle encore actif au Burundi.

Le PALIPEHUTU-FNL et le gouvernement central de Bujumbura sont liés depuis septembre 2006 par un accord de cessez-le-feu dont la mise en application effective bute sur un certain nombre de points de divergence.

Dans l'état actuel des négociations, la partie gouvernementale ne serait d'accord que sur quatre sites, qu'elle trouve "assez suffisants", pour contenir les candidats rebelles à la Démobilisation, au désarmement et à la réintégration.

Lire la suite...
 
Bujumbura et les FNL se sont engagés à mettre fin à leurs affrontements Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
@rib News, 11/06/08 - Source Reuters

Les autorités burundaises et les Forces nationales de libération (FNL), dernière organisation rebelle active, se sont engagés mardi à mettre fin à leurs affrontements et à oeuvrer à une paix durable.

« Le gouvernement du Burundi et les Palipehutu-FNL renoncent à la violence et prennent la résolution de venir à bout de leurs divergences par le dialogue », déclarent-ils dans un communiqué diffusé à l’issue d’une rencontre à Magaliesburg, en Afrique du Sud.

Lire la suite...
 
BURUNDI : LE GOUVERNEMENT ET LES REBELLES FNL "RENONCENT À LA VIOLENCE" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
MISNA, 10/6/2008

"Le gouvernement du Burundi et les Forces nationales de libération (Fnl) renoncent à la violence et s'engagent à résoudre toutes leurs divergences par le dialogue" : il s'agit du passage central de la déclaration conjointe signée mardi à Magaliesburg, en Afrique du Sud, par l'exécutif du président Pierre Nkurunziza et le groupe rebelle dirigé par Agathon Rwasa.

Suite au cessez-le-feu bilatéral signé fin mai, les parties ont réaffirmé mardi leur volonté de conclure définitivement la paix, exhortant tous les Burundais à soutenir les négociations.

Lire la suite...
 
BURUNDI : Les civils déplacés de retour chez eux à Kabezi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
IRIN, 9 juin 2008

Photo: Judith Basutama/IRIN

Des femmes déplacées par les affrontements dans les environs de Kabezi, à 20 kilomètres de la capitale burundaise Bujumbura

BUJUMBURA - Des milliers de civils, qui avaient fui les environs de Bujumbura, la capitale du Burundi, en mai, à la suite d’affrontements entre l’armée et les combattants de l’opposition, sont retournés dans leurs villages, selon un haut responsable burundais.

« Ils sont rentrés parce que la situation est revenue à la normale, bien qu’il y ait encore quelques cas de vol », a expliqué Zénon Ndaruvukanye, le gouverneur de la province de Bujumbura Rural, le 5 juin. « Ils ont reçu une aide, et notamment des couvertures, du savon et des jerrycans de la Croix-Rouge burundaise et du Comité international de la Croix-Rouge ».

Au moins 20 000 personnes ont fui les affrontements qui ont opposé l’armée et les combattants des Forces nationales de libération (FNL) à Kabezi, à 20 kilomètres au sud de Bujumbura, et aux alentours.

Lire la suite...
 
Le Gouvernement dénonce des « recrutements massifs » par les FLN Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
@rib News, 08/06/08 - Source AFP

Le gouvernement du Burundi a accusé les rebelles des Forces nationales de libération (FNL) de continuer à procéder à "des recrutements massifs" dans le pays, en violation de l’accord de cessez-le-feu signé en 2006, dans un communiqué samedi.

« Le gouvernement constate ces derniers jours que le Palipehutu-FNL continue à se livrer à des recrutements massifs à travers tout le pays (...) en violation de l’accord global de cessez-le-feu signé le 7 septembre 2006 », selon la ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Hafsa MOSSI.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 71 72 73 74 75 76 77 78 79 Suivante > Fin >>

Résultats 1951 - 1975 sur 1975

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017