topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Sécurité
Arrestation au Burundi d’un opposant rwandais accusé d’attentats par Kigali Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/03/2010 - Source AFP

Déo MushayidiLes autorités rwandaises ont annoncé samedi l’arrestation au Burundi d’un opposant rwandais, Déo Mushayidi, accusé par Kigali de faire partie des commanditaires des récentes attaques à la grenade qui ont fait deux morts et plusieurs blessés dans la capitale rwandaise.

"L’un des principaux responsables de ces actes, Déo Mushayidi, a été arrêté au Burundi et se trouve actuellement entre les mains de la police nationale (rwandaise)", a déclaré à Radio Rwanda, le procureur général, Martin Ngoga.

M. Ngoga qui s’exprimait en kinyarwanda a affirmé disposer de "preuves suffisantes" de l’implication de Mushayidi dans ces attaques, dont les deux dernières ont fait, jeudi soir, 16 blessés.

Lire la suite...
 
Un soldat burundais de l'AMISOM tué à Mogadiscio Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 02/03/2010

Bujumbura, Burundi - Le caporal Justin Sabushimike du contingent militaire burundais de la Mission de maintien de la paix de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) a été tué, dimanche dernier à Mogadiscio, dans un attentat à la bombe, a révelé mardi le porte-parole de la Force de défense nationale et des anciens combattants du Burundi, le colonel Gaspard Baratutuza.

Le Burundi a déjà perdu une trentaine d'hommes en deux ans de présence dans le bourbier somalien, suite aux attaques généralement attribuées à "Al Shabaab" (de jeunes combattants islamistes opposés à la présence de troupes étrangères aux côtés du pouvoir central à Mogadiscio).

Lire la suite...
 
Burundi : Une mutinerie étouffée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 12/02/2010

Par Tshitenge Lubabu M. K.

16 militaires qui préparaient une mutinerie ont été arrêtés à Bujumbura. Certains y voient une menace sur l'opposition.

L’arrestation à Bujumbura, fin janvier, de 16 militaires suscite des inquiétudes au Burundi. Il leur est reproché d’avoir préparé une mutinerie pour « décapiter leur hiérarchie ». À trois mois de la présidentielle, certains y voient une menace sur l’opposition.

Joint par Jeune ­Afrique, le général Diomède Ndegeya, chef d’état-major général adjoint de l’armée, affirme que « c’est une affaire strictement militaire ». Selon lui, le groupe mis aux arrêts était impatient de voir aboutir rapidement la réforme des statuts de l’armée. Le Conseil des ministres a abordé le sujet le 19 décembre et doit revenir dessus le 10 février.

Les revendications des militaires ­portent sur l’amélioration de leurs conditions de vie, notamment les indemnités de logement. « Le gouvernement compte aligner les allocations familiales de l’armée, qui datent de l’époque coloniale, sur celles de la fonction publique », indique le général Ndegeya.


 
Le contingent burundais de l'AMISOM minimise les menaces d'Al Shabab Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 10/02/2010

Bujumbura, Burundi - Le contingent burundais de la Mission de maintien de la paix de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) va rester à Mogadiscio, malgré de sérieuses menaces proférées la veille encore par les insurgés islamistes somaliens d'Al Shabab contre toute présence militaire étrangère dans ce pays de la Corne de l'Afrique en guerre civile depuis 1991, a indiqué mercredi le porte-parole de la Force de défense nationale (FDN), le colonel Gaspard Baratutuza.

Le colonel Gaspard Baratutuza commentait, sur les antennes de la radio nationale, la stratégie qu'allait adopter le contingent burundais de l'AMISOM au lendemain de la défection d'une soixantaine de soldats loyalistes somaliens qui sont allés grossir les rangs des combattants islamistes opposés au pouvoir en place à Mogadiscio et ses soutiens militaires étrangers.

Lire la suite...
 
Montée de la violence entre jeunes militants au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 01/02/2010

Jean-Jacques NyenimigaboBujumbura, Burundi - Les violents affrontements physiques entre de jeunes militants à la solde de partis politiques se multiplient dans plusieurs endroits du Burundi sur fond de campagne électorale déguisée, a déploré lundi le ministre burundais de la Jeunesse et des Sports, Jean-Jacques Nyenimigabo.

La campagne pour les élections générales de la mi-2010 n'a pas encore commencé mais, au quotidien, des jeunes de la mouvance présidentielle et ceux de l'opposition se défient, aussi bien à Bujumbura, la capitale, qu'à l'intérieur du pays.

Lire la suite...
 
Burundi : 16 soldats déjà arrêtés, accusés de fomenter une mutinerie générale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/01/2010 – Source AFP

Général Godefroid NiyombareSeize militaires burundais, dont deux officiers, ont été arrêtés à Bujumbura depuis vendredi, accusés par l'état-major de "déstabilisation des institutions", mais ce coup de filet suscite inquiétude et scepticisme dans les rangs de l'opposition.

Vendredi en début de soirée, treize militaires, dont un capitaine et un lieutenant, étaient arrêtés sur une des plages les plus fréquentées de la capitale burundaise au bord du lac Tanganyika.

Selon le chef d'état-major général de l'armée, le général Godefroid Niyombare, ils préparaient "la déstabilisation des institutions" du Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : 3 nouvelles arrestations de militaires Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/01/2010 – Source AFP

Au moins trois militaires burundais ont été arrêtés aujourd'hui dans le camp de para-commandos de Bujumbura samedi, portant à seize le nombre de soldats arrêtés depuis vendredi et accusés de "déstabilisation des institutions", a appris l'AFP de sources concordantes.

"Ce matin, l'armée a procédé à l'arrestation de trois sous-officiers du camp ‘para’ de Bujumbura car nous avons la preuve que ces soldats étaient totalement impliqués dans la tentative de déstabilisation découverte hier", a annoncé un haut gradé de l'armée, sous couvert de l'anonymat.

Lire la suite...
 
Arrestation d'une dizaine de "comploteurs" au sein de l'armée burundaise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 30/01/2010

Bujumbura, Burundi - Un officier et douze soldats subalternes ont été arrêtés vendredi soir sur une plage du lac Tanganyika bordant la capitale burundaise, en pleine séance de planification d'une "tentative de déstabilisation des institutions de la République", a-t-on appris samedi à Bujumbura de source militaires.

Selon le chef d'état-major général de la Force de défense nationale (FDN), le général Godefroid Niyombare, des "documents compromettants et accablants" ont été saisis sur le groupe de militaires, qui appartiendrait à des unités différentes de l'armée burundaise.

Lire la suite...
 
Burundi : Après l'arrestation de 13 militaires, celle de civils pourrait suivre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/01/2010 – Source AFP

Treize militaires burundais, dont des officiers, ont été arrêtés sur une plage de Bujumbura vendredi soir alors qu'ils préparaient "la déstabilisation des institutions" du Burundi, selon le chef d'état-major général de l'armée.

Selon des sources militaires, "ce groupe de soldats était en contact avec des civils. D'autres arrestations pourraient suivre très rapidement".

"Nous venons d'arrêter 13 soldats, des sous-officiers et quelques officiers, qui étaient en train de préparer une déstabilisation des institutions du Burundi", a annoncé le général Godefroid Niyombare, chargé de l'opération.

Lire la suite...
 
Burundi : 13 militaires arrêtés pour tentative de "déstabilisation des institutions" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/01/2010 – Source AFP

Treize militaires burundais, dont des officiers, ont été arrêtés sur une plage de Bujumbura hier soir alors qu'ils préparaient "la déstabilisation des institutions" du Burundi, selon le chef d'état-major général de l'armée.

"Nous venons d'arrêter treize soldats, des sous-officiers et quelques officiers, qui étaient en train de préparer une déstabilisation des institutions du Burundi", a annoncé le général Godefroid Niyombare, qui a dirigé cette opération.

Lire la suite...
 
Un militaire burundais tué à Mogadiscio Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 27/01/2010

Bujumbura, Burundi - Un militaire burundais de la Mission africaine de maintien de la paix en Somalie (AMISOM) a été tué à Mogadiscio le 25 janvier dernier dans une explosion de bombe attribuée aux insurgés islamistes somaliens, a rapporté, mercredi, l'Agence burundaise de presse (ABP, gouvernementale), citant le porte-parole de la Force de défense nationale (FDN), le colonel Gaspard Baratuza.

L'agence gouvernementale de presse ne précise toutefois pas l'identité et le grade de la victime burundaise de la énième attaque armée contre les troupes de l'AMISOM basées dans la capitale somalienne.

Lire la suite...
 
Vers une solution aux problèmes de solde du contingent burundais en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 25/01/2010

Bujumbura, Burundi - Le ministère burundais de la Défense nationale et des Anciens combattants s'est donné "une à deux semaines" pour résoudre la question des arriérés de solde qui mécontente actuellement le contingent burundais de la Mission africaine de maintien de la paix en Somalie (AMISOM).

Les militaires réclament six mois de rappels de solde, et ce ne serait plus qu'une question de semaine pour trouver une solution durable au problème, a déclaré lundi, sur les antennes de la radio nationale du Burundi, le porte-parole du ministère de la Ddéfense nationale et des anciens combattants, le colonel Gaspard Baratuza.

Lire la suite...
 
Plus de 3.300 accidents enregistrés au Burundi en 2009 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 22/01/2010

Bujumbura, Burundi - La Police spéciale de roulage (PSR) a enregistré quelque 3.305 cas d'accidents graves sur les routes du Burundi au cours de l'année 2009, soit une moyenne de neuf accidents de la circulation par jour, a rapporté vendredi l'Agence burundaise de presse (ABP, gouvernementale).

Les accidents ont occasionné des dégâts humains importants dont 96 décès, soit une moyenne de huit personnes par mois.

Lire la suite...
 
Burundi : 4 blessés dans des heurts entre jeunes du Cndd-Fdd et militants des FNL Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/01/2010 – Source AFP

Quatre personnes ont été blessées à Bujumbura au cours d'affrontements entre jeunes partisans du parti au pouvoir et militants de l'ex-rébellion des Forces nationales de libération (FNL), a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

"Nous avons ordonné samedi au parti FNL de ne pas ouvrir une permanence dans le quartier de Carama (Nord de la capitale) en raison de tensions avec le parti au pouvoir", a expliqué un responsable administratif local, Emile Ndayarinze.

Lire la suite...
 
Réunion des chefs des armées de la RDC, du Rwanda et du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/01/2010 – Source Xinhua

La réunion sécuritaire des chefs des armées de la République démocratique du Congo (RDC), du Rwanda et du Burundi s’est tenue ce mardi à Matadi, chef-lieu de la province du Bas-Congo (365 Km au Sud-ouest de Kinshasa), a rapporté mardi la radio Okapi de la Mission des Nations Unies au Congo (Monuc).

Selon un responsable de l’état-major des Forces armées de la RDC (FARDC), l’objectif de cette réunion est d’évaluer l’opération Kimia II.

Lire la suite...
 
Burundi : Trois morts, dont un enfant, dans attaque à la grenade Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/01/2010 – Source AFP

Un couple et un de leurs enfants ont été tués hier soir dans l'explosion d'une grenade lancée à leur domicile, dans la province de Ngozi (nord), a-t-on appris aujourd’hui.

"Hier (jeudi) soir, sur la colline de Ruvumu, dans la commune de Busiga, quelqu'un a lancé une grenade dans la maison (des victimes). La grenade a tué le chef de ménage, sa femme ainsi que leur enfant âgé de 15 ans", a annoncé l'administrateur de cette commune, Aloys Nyabenda, joint par téléphone. "Deux autres enfants en bas âge ont été grièvement blessés" et hospitalisés, a-t-il ajouté.

Lire la suite...
 
Burundi : assassinat d'un responsable provincial d'un parti d'opposition Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 11/01/2010 – Source AFP

 Un responsable provincial du parti d'opposition Union pour la paix et le développement (UPD), proche de l'ancien patron du parti présidentiel burundais aujourd'hui en prison Hussein Radjabu, a été assassiné dimanche soir, a-t-on appris lundi de source administrative.

"Un des responsables provinciaux du parti UPD, Sylvère Niyonzima, a été assassiné hier vers 20H00 (18H00 GMT) alors qu'il était assis dans le bar dont il était propriétaire situé au chef-lieu de la commune de Mpanda (Ouest)", a annoncé l'administrateur de cette commune, Cléophas Nizigiyimana.

Lire la suite...
 
Au moins huit personnes tuées au Burundi durant les réveillons Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 01/01/2010

Bujumbura, Burundi - Huit personnes ont perdu la vie durant la nuit de la Saint-Sylvestre au Burundi dans un accident de la circulation ou suite à des actes criminels, selon la Police.

Le porte-parole de la Police nationale, Channel Ntarabaganyi, a indiqué que six conducteurs de vélos-taxi ont été tués par un automobiliste dans Cibitoke, un quartier populaire de la périphérie nord de Bujumbura.

Lire la suite...
 
Burundi : Les forces spéciales de l’Union africaine quittent le pays Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 31 décembre 2009

C'est dans la plus grande discrétion que les derniers soldats sud-africains de la Force spéciale de l'Union africaine au Burundi, chargés d'assurer la protection des responsables des ex-rebelles des Forces nationales de libération du Burundi (FNL), ont quitté définitivement le Burundi le 30 décembre. Un pays qui sort d'une très longue guerre civile.

Une page vient d’être tournée au Burundi. Le 30 décembre, les derniers soldats sud-africains de la Force spéciale de l’Union africaine au Burundi, une centaine environ, ont quitté définitivement ce pays dans l’indifférence générale, mais leur mission accomplie : « Il avait été entendu qu’au 31 décembre 2009, les derniers soldats du contingent sud-africain qui opérait ici sous mandat de l’Union africaine, devraient avoir quitté le territoire burundais. C’est ce qui a été mis en œuvre» déclare Mamadou Bâ, représentant de l'Union africaine au Burundi.

Lire la suite...
 
Sécurité renforcée au Burundi pour les fêtes de fin d'année Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 31/12/2009

Bujumbura, Burundi - Des mesures particulières ont été prises pour assurer la sécurité des personnes et des biens à travers tout le Burundi à l'occasion des fêtes de fin d'année, a appris la PANA de sources policières à Bujumbura, la capitale.

Les permissions et congés ont été suspendus pour les forces de sécurité pour pouvoir déployer le plus d'éléments dans les grandes villes et les villages du pays, a indiqué la Police.

Lire la suite...
 
Un meurtre non élucidé au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

L’Humanité, 31 décembre 2009

Deux ans après la mort d’une humanitaire, ACF s’indigne des lenteurs de l’enquête.

Agnès DuryIl y a tout juste deux ans, le 31 décembre 2007, Agnès Dury, une psychologue française de trente et un ans en mission au Burundi pour l’association Action contre la faim (ACF), a été tuée au cours d’une fusillade dans la ville de Ruyigi, dans l’est du pays. La voiture dans laquelle se trouvaient cinq personnes, dont trois expatriées de l’ONG française, a été délibérément prise pour cible.

« Ce n’est pas un crime crapuleux. Il n’y a pas eu de demande d’extorsion de fonds, de biens ou d’abus sur les personnes », expliquait alors le président d’ACF. « La voiture portait les logos d’Action contre la faim, jamais nous n’avions reçu de menace. Nos équipes sont présentes sur place depuis plusieurs années, on ne comprend absolument pas ce qui a pu se passer », ajoutait François Danel (voir l’Humanité du 3 janvier 2008).

Lire la suite...
 
Explosion au marché central de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 28 décembre 2009

Une grenade a explosé le 27 décembre à une heure de grande affluence, dans le plus grand marché de Bujumbura faisant deux morts et une dizaine de blessés. Le pays sort d'une dizaine d'années de guerre civile. La crainte de la population d’un retour à ce genre d’attentats, souvent utilisé dans le passé, pour régler des querelles d’ordres diverses (familiale, financière ou de voisinage) se trouve ainsi reveillée.

L’explosion a eu lieu vers 11 heures, heure locale, heure de pointe pour ce grand marché situé en plein cœur de la capitale burundaise, et qui accueille chaque jour des dizaines de milliers de personnes. D’après les premiers éléments de l’enquête, un homme aurait laissé un paquet sous la garde d’un commerçant, et une grenade dissimulée à l’intérieur aurait explosé juste après son départ.

Lire la suite...
 
Marché de Bujumbura : Deux tués dans l’explosion d’une grenade Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/12/2009 – Source AFP

Deux personnes ont été tuées et une dizaine d’autres blessées hier dans l’explosion d’une grenade en plein marché central de Bujumbura, a-t-on appris de sources concordantes.

"On a attendu une grande explosion vers 11h 00 (09h 00 Gmt), on s’est précipité sur place et on est tombé sur des corps déchiquetés, c’était horrible", a expliqué Pierre Ndikuriyo, un commerçant de ce marché, rencontré sur place.

Lire la suite...
 
Un attentat fait au moins deux morts dans un marché de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 27/12/2009

Bujumbura, Burundi - Au moins deux personnes ont été tuées et 20 autres blessées dans un attentat à la grenade perpétré dimanche matin au marché central de Bujumbura, situé dans le centre-ville de la capitale burundaise.

Le porte-parole de la Police nationale, Channel Ntarabaganyi, a déclaré que l'acte pourrait être lié à un règlement de comptes.

Selon des témoignages recueillis sur place, l'attentat serait commis par un jeune homme d'une vingtaine d'années, qui s'est présenté à un vendeur de fruits et légumes pour lui confier un sachet noir qui a explosé peu après.


 
Niyoyankana fustige l'indiscipline au sein de l'armée burundaise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 18/12/2009

Lt-Général Germain NiyoyankanaBujumbura, Burundi - Le ministre burundais de la Défense nationale et des Anciens combattants, Germain Niyoyankana, a fustigé vendredi à Bujumbura l'indiscipline au sein de l'armée de son pays, déplorant l'attitude des militaires qui avaient récemment distribué des tracts appelant leurs camarades à manifester contre l'insuffisance de leurs indemnités de logement.

"Militairement, revendiquer par des tracts, quel que soit le motif, participe d'une indiscipline notoire qui doit être découragée", a-t-il déclaré.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 Suivante > Fin >>

Résultats 2076 - 2100 sur 2239

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher