topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Sécurité
Une nouvelle vague de violences est à craindre au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

La Libre Belgique, 03 juin 2016 

Dans un discours en kirundi (langue nationale) prononcé à Mugamba (province de Bururi) et retransmis à la télévision nationale mercredi soir, le président burundais Pierre Nkurunziza a menacé des insurgés de cette commune du sud du pays de répression s’ils ne déposaient pas les armes dans les 15 jours.

S’adressant à la population de Mugamba [Photo], le chef de l’Etat a déclaré : "Téléphonez à vos frères qui ont pris les armes, dites-leur que […] nous leur donnons 15 jours pour qu’ils y renoncent […] Quinze jours, pas plus. Dites-leur cela", rapporte l’AFP.

Lire la suite...
 
Burundi : L'opposition craint une chasse à l'homme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 03-06-2016

Ultimatum du président burundais : un discours «va-t-en guerre» pour l'opposition

L'opposition dénonce un discours va-t-en guerre après l'avertissement lancé par le président burundais, ce mardi 31 mai. En déplacement à Mugamba, à 90 kms au sud de la capitale, Pierre Nkurunziza a donné 15 jours aux rebelles pour rendre les armes. Mugamba est l'une des communes où l'on signale le plus de violences.

Lire la suite...
 
Le Burundi dénonce les déclarations visant à déstabiliser son contingent de l'AMISOM Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/06/2016 - Source Xinhua

Le gouvernement burundais a dénoncé jeudi les déclarations visant, selon lui, à déstabiliser le contingent burundais de l'AMISOM (Mission de l'Union Africaine en Somalie) et a demandé à la communauté internationale de reconnaître les efforts du pays dans la stabilisation de la Somalie.

"Notre gouvernement demande à la communauté internationale de reconnaître les efforts du Burundi et à leur juste valeur. Il ne nous paraît pas correct de déstabiliser notre contingent par des déclarations ici et là visant à violer les engagements pourtant déjà pris à la fois par le Burundi et l'Union Africaine.

Lire la suite...
 
Le Burundi réaffirme l'importance de la présence de ses troupes en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 02 juin 2016

"Le Burundi a écrit l'histoire de la Somalie" selon le ministre des relations extérieures Alain Nyamitwe

Lors d'une conférence de presse, le ministre des relations extérieures, Alain Aimé Nyamitwe, a réaffirmé l'importance de la présence du Burundi en Somalie.

Alors que les réseaux sociaux s’enflamment à annoncer le retour urgent des troupes burundaises en mission en Somalie, le ministre des relations extérieures et de la coopération Alain Aimé Nyamitwe a déclaré que sans les troupes burundaises, la Somalie ne serait pas ce qu’elle est devenue aujourd’hui.

Lire la suite...
 
Course contre la montre dans le désarmement des civils au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 02 juin 2016

Bujumbura, Burundi - Les détenteurs illégaux d’armes de guerre n’ont plus que les 15 prochains jours pour s’en débarrasser volontairement, faute de quoi, les corps de défense et de sécurité leur forceront la main, a rapporté, jeudi, la radio nationale, citant le président burundais, Pierre Nkurunziza, depuis le Sud du pays où des bandes armées tentent de s’implanter, sur fond de grave crise politique persistante depuis plus d'un an au Burundi.

Le rétablissement rapide de la sécurité constitue un enjeu de taille pour le pouvoir qui veut aller aux prochains pourparlers inter burundais de paix en position de force militaire face à une opposition qui se cherche encore, quand elle n’est pas dispersée, relèvent les analystes à Bujumbura.

Lire la suite...
 
L’opposant burundais Alexis Sinduhije refoulé à l’aéroport de Bruxelles Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/06/2016

Venu participer à la réunion extraordinaire de la coalition d’opposition CNARED qui se tient dimanche en Belgique, Alexis Sinduhije s’est vu refuser l’entrée à son arrivée jeudi matin à l’aéroport de Bruxelles, a-t-on appris auprès de son avocat.

Selon Me Bernard Maingain, l’opposant burundais était en possession d’un Visas valable jusqu’à 2017, mais les autorités aéroportuaires belges lui ont annoncé que d’accès à l’espace Schengen lui était interdit sur demande de la France.

Lire la suite...
 
Burundi : Nkurunziza donne 15 jours aux insurgés de Mugamba pour se rendre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/06/2016 – Source AFP

Le président burundais Pierre Nkurunziza a donné 15 jours aux insurgés de la commune de Mugamba (sud), considérée par le pouvoir comme le dernier foyer de rébellion du pays, pour "se rendre", en les menaçant d'une répression semblable à celle pratiquée dans la province de Bujumbura rural (ouest) en 2010.

"Téléphonez à vos frères qui ont pris les armes, dites leur que (...) nous leur donnons 15 jours pour qu’ils y renoncent", a lancé le président à Mugamba, dans un discours en kirundi (langue nationale) retransmis par la télévision nationale mercredi soir. "15 jours pas plus, dites leur cela", a-t-il insisté.

Lire la suite...
 
Inquiétudes sur des règlements de comptes entre particuliers au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 31 mai 2016

Bujumbura, Burundi - Le ministère de la Sécurité publique a annoncé, mardi, l’ouverture d’une enquête "urgente" sur la nouvelle forme de criminalité marquée par des «règlements de comptes entre particuliers», tout en rassurant qu’ils n’avaient rien à voir avec la crise politique et sécuritaire persistante depuis plus d’un an au Burundi.

Lire la suite...
 
Des perquisitions suscitent la peur à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle‎, 30.05.2016

Au Burundi, ce matin encore, la police a procédé à une fouille-perquisitions, dans certains quartiers dits ‘'contestataires'' de Bujumbura. Au final, aucune arrestation n'a été signalé, encore moins une arme saisie.

Mais, les habitants de ces quartiers dénoncent des abus, lors de ces opérations. Selon nos informations, les agents de la police ont investi tôt ce matin, les quartiers de Cibitoke, Ngagara, Mutakura, Musaga, ou encore Nyakabiga. Sans un mandat de perquisition, avec les conséquences qui peuvent en découler. [Photo : Des policiers en patrouille dans le quartier de Ngagara]

Lire la suite...
 
Bujumbura exclut la motivation politique dans les actes criminels des derniers jours Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/05/2016 – Source Xinhua

 Un communiqué de presse signé Allain Guillaume Bunyoni, ministre de la Sécurité Publique, et lu lundi par son porte-parole, Pierre Nkurikiye (photo), associe les actes criminels de ces derniers jours aux règlements de comptes entre particuliers et non aux motivations politiques.

"D'après les enquêtes déjà menées par la Police Nationale du Burundi, ces actes constatés ces derniers jours sont essentiellement motivés par des règlements de compte entre particuliers et n'ont rien à avoir avec les motivations politiques que les mauvaises langues prétendent leur attribuer", a déclaré dans ce communiqué de presse Pierre Nkurikiye.

Lire la suite...
 
Chronique d’une soirée de violences devenues "ordinaires" à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 29 mai 2016

Reportage par Ferdinand Bigumandondera, correspondant de la PANA à Bujumbura

Bujumbura, Burundi - Il est à peine 19 heures locales (17 h Gmt) quand une équipe de journalistes d’une zone périphérique décide d’écourter une réception à l’intention des professionnels des médias chez un diplomate américain du centre-ville de Bujumbura pour rentrer assez tôt par ces temps d’un fléau imprévisible de grenades ayant ensanglanté, samedi encore, Kinama, l’un des quartiers périphériques à haut risque du nord la capitale burundaise.

Lire la suite...
 
Burundi : des rafles massives dans la capitale à la recherche d’insurgés Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 28 mai 2016

Interpellation de 500 personnes après une nuit ponctuée d’explosions de grenades à Bujumbura

 Bujumbura, Burundi - Au moins 500 personnes ont été brièvement interpellées samedi matin, dans le centre-ville de Bujumbura, où deux grenades avaient explosé dans la nuit sans toutefois faire de victime connue, apprend-on de source policière dans la capitale burundaise.

Les personnes interpellées ont été toutes relâchées après un contrôle d’identité, selon le porte-parole de la police nationale, Pierre Nkurikiye, qui a attribué l’explosion des deux grenades, dans la nuit de vendredi à samedi, au centre-ville et au nord de la capitale burundaise, à des "actes terroristes" d’individus non identifiés. [Photo : Arrestation dans le quartier de Bwiza]

Lire la suite...
 
Burundi : une attaque et explosion de deux grenades à Bujumbura, un mort Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/05/2016 – Source Xinhua

Des hommes armés non identifiés ont attaqué vendredi soir un ménage de la commune urbaine de Ntahangwa, au nord de la capitale Bujumbura, causant un mort.

Le porte-parole du ministère burundais de la Sécurité publique, Pierre Nkurikiye, a déclaré que les "bandits" voulant voler dans ce ménage avaient tiré sur le propriétaire qui est mort après avoir été conduit à l'hôpital.

Lire la suite...
 
Les assassinats ciblés se poursuivent au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 27.05.2016

Au Burundi, les protagonistes du conflit attendent le second round des consultations pour une sortie de crise. Mercredi, le Colonel à la Retraite Lucien Rufyiri, un Tutsi, a été criblé de balle à Bujumbura.

Et nous apprenons l'enlèvement hier à Bujumbura de l'officier de police Jérôme Ndikuriyo, un employé de la commission nationale permanente de lutte contre la prolifération des armes légères. L'opposition accuse le pouvoir d'être à l'origine de ce climat d'insécurité.

Lire la suite...
 
Burundi : des rebelles à toutes les sauces Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 27 mai 2016

 Combien de fois peut-on réutiliser la même information ?

Le 12 mai, Reuters a publié une dépêche intitulée : « Exclusif : le Rwanda aide les rebelles burundais. » S’appuyant sur le dernier rapport du groupe d’experts de l’ONU, l’agence de presse y affirme que « l’entraînement, le financement et le soutien logistique ont continué jusqu’au début de 2016 ».

Lire la suite...
 
Burundi : au moins 3 tués dont un colonel retraité la nuit de mardi à mercredi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 25 mai 2016

Bujumbura, Burundi - Au moins trois personnes, dont le colonel à la retraite des forces armées burundaises, Lucien Rufyiri, ont été tuées à travers le pays dans des attaques séparées d’individus non-identifiés, à peine 24 heures après la fin du premier round des consultations régionales de paix sur la crise au Burundi, tenues du 21 au 24 2016, à Arusha, en Tanzanie, apprend-on de source sécuritaire dans la capitale burundaise.

Lire la suite...
 
Trois autres morts au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/05/2016 – Source The Associated Press

Les violences politiques ont fait trois autres morts au Burundi au cours des dernières heures, dont un colonel de l’armée à la retraite.

Le colonel Rufyiri Lucien a été abattu par des inconnus au moment où il arrivait chez lui dans le quartier de Ngagara, dans le nord de la capitale, Bujumbura.

Lire la suite...
 
Burundi : nouveaux cas de violence sporadiques Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/05/2016 – Source Xinhua

Lucien Rufyiri, un colonel retraité depuis vingt ans, a été fusillé à bout portant mercredi par des individus armés non identifiés devant sa résidence au nord de Bujumbura.

Le colonel retraité est issu des anciennes forces armées burundaises composées majoritairement des membres de l'ethnie tutsi. Il fait partie des officiers supérieurs lauréats de l'Institut Supérieur burundais des Cadres Militaires (ISCAM) fondée en 1975, et s'était converti depuis l'entrée dans le régime de pension, dans des activités d'éleveur de bovins. [Photo : La dépouille du Colonel Lucien Rufyiri après son assassinat.]

Lire la suite...
 
Burundi : assassinat d'un Colonel tutsi à la retraite Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/05/2016 – Source AFP

Un Colonel tutsi à la retraite depuis plusieurs années a été tué mercredi devant son domicile, dans un quartier contestataire de Bujumbura, "par des criminels armés" non identifiés, a-t-on appris de source administrative et auprès de sa famille.

"Le Colonel Lucien Rufyiri vient d'être assassiné ce matin devant sa maison et un de ses fils qui était avec lui a été blessé", a annoncé un membre de sa famille, qui a requis l'anonymat.

Lire la suite...
 
Burundi : un policier et un civil tués dans une attaque de "bandits armés" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/05/2016 – Source AFP

Un policier et un civil ont été tués mardi soir dans la province de Mwaro, dans le centre du Burundi, lors d'une attaque menée par "un groupe de bandits armés non identifiés", a-t-on appris mercredi auprès du gouverneur de cette province.

"Hier vers 19H20 (17H20 GMT), un groupe de quatre bandits armés non identifiés a attaqué sur la colline de Fota dans la commune de Ndava. Ils ont tué un OPJ (officier de police judiciaire) et le veilleur de nuit (des locaux) du parti CNDD-FDD" (au pouvoir), a expliqué Jean-Marie Nyakarerwa.

Lire la suite...
 
Burundi : le ministre Bunyoni met en garde contre la cybercriminalité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/05/2016 – Source Xinhua

Le ministre burundais de la Sécurité Publique, Alain-Guillaume Bunyoni, a mis en garde jeudi soir contre la cybercriminalité.

La police burundaise est au courant du danger mondial que représente la cybercriminalité, a averti le ministre Bunyoni en marge d'une visite effectuée à l'exposition des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) organisée dans la ville de Bujumbura à l'occasion de la semaine dédiée à la Journée Mondiale des Télécommunications.

Lire la suite...
 
Burundais expulsés du Rwanda- : réponse du berger à la bergère ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 17 mai 2016

Expulsion de réfugiés burundais du Rwanda

Les a-t-on conduits à l’abattoir ?

Depuis la fin de la semaine écoulée, de nombreux réfugiés burundais dont le nombre, à en croire des médias burundais, avoisinerait le millier, ont été expulsés du Rwanda et renvoyés dans leur pays. Pour Kigali, ces expulsions ont eu lieu dans le cadre d’opérations de routine visant des ressortissants étrangers en situation irrégulière et « ne visaient pas les Burundais en particulier ». De plus, les autorités rwandaises jurent, la main sur le cœur, qu’il a été préalablement demandé à ces réfugiés qui n’avaient pas de documents, de « régulariser leur situation  ou de demander le statut de réfugiés ».

Lire la suite...
 
L’expulsion de Burundais par Kigali risque de mettre de l’huile sur le feu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 16-05-2016

Rwanda : le flot des Burundais expulsés en diminution

Le Rwanda a expulsé, depuis vendredi 13 mai, plus de 1 500 Burundais qui étaient pourtant installés, pour la plupart, depuis des années dans le pays. Les autorités officielles rwandaises les considérant comme des immigrés illégaux ont précisé que ces expulsions ne visaient « pas particulièrement les Burundais ». Cela fait des mois que les relations diplomatiques entre le Rwanda et le Burundi sont exécrables, Bujumbura accusant Kigali de chercher à renverser le président Pierre Nkurunziza. [Photo : Des Burundais arrivent au centre de réfugiés de Bugesera, au Rwanda, le 3 avril 2015.]

Lire la suite...
 
Le Rwanda a expulsé plus de 1.500 Burundais depuis vendredi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/05/2016 – Source AFP

 Plus de 1.500 Burundais installés pour la plupart de longue date au Rwanda ont été expulsés de ce pays depuis vendredi, Kigali les considérant comme des immigrés illégaux, a-t-on appris de sources officielles rwandaises et burundaises.

Les autorités rwandaises, qui entretiennent des relations glaciales avec le régime de leur voisin burundais, ont indiqué que ces expulsions intervenaient dans le cadre de contrôles réguliers et ne visaient "pas particulièrement les Burundais". [Photo : Des Burundais expulsés autorités du Rwanda arrivent snt samedi à Ntega (Kirundo) dans le Nord du Burundi.]

Lire la suite...
 
796 ressortissants burundais refoulés du Rwanda Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 15 mai 2016

 Bujumbura, Burundi  - Quelque 796 ressortissants burundais sont arrivés au cours de ces trois derniers jours, dans le nord du Burundi, après avoir été expulsés du Rwanda voisin pour des raisons non encore clairement connues, a rapporté dimanche la radio nationale.

Les expulsés (photo), pour l’essentiel des "émigrés économiques", ont préféré rentrer plutôt que de rejoindre un camp de réfugiés burundais que leur proposaient les autorités rwandaises, d’après la même source.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 226 - 250 sur 1986

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher