topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Justice
La CPI examine les violences au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 25 avril 2016

 La procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI) Fatou Bensouda (photo) a annoncé lundi l'ouverture d'un examen préliminaire sur les violences commises au Burundi depuis avril 2015. Cette phase ouvre la voie à une possible enquête.

Après avoir examiné des rapports "faisant état de meurtres, d'emprisonnements, d'actes de torture, de viols et autres formes de violence sexuelle", Fatou Bensouda a conclu que ces actes "semblent relever de la compétence de la Cour".

Lire la suite...
 
Plainte devant la CPI à l'encontre du Procureur général burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RTBF, 23 avril 2016

Burundi : des avocats des victimes portent plainte devant la CPI

 Un collectif d'avocats défendant les familles de victimes d'exécutions extrajudiciaires présumées au Burundi, comptant dans ses rangs le Belge Bernard Maingain (photo), a déposé plainte à l'encontre du procureur général burundais, Valentin Bagorikunda, devant le bureau du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) pour "entrave à la justice de la Cour", a-t-il annoncé vendredi.

Lire la suite...
 
Les procureurs généraux des pays des Grands Lacs réunis mardi à Nairobi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 21 avril 2016

 Vers une coopération judiciaire plus accrue contre l’impunité dans les Grands Lacs africains

Bujumbura, Burundi - Les procureurs généraux des pays membres de la Conférence internationale de paix pour la région des Grands Lacs (Cirgl) se sont réunis mardi et mercredi à Nairobi, la capitale kényane, pour adopter une approche de coopération judiciaire régionale "plus efficace et pratique" dans la lutte contre l'impunité transfrontalière, apprend-on de source diplomatique à Bujumbura.

Lire la suite...
 
Procès des putschistes : la partie civile réclame des milliards de dédommagement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/04/2016 – Source SOS Médias Burundi

 Les avocats de la partie civile dans le procès du putsch manqué du 13 mai 2015 ont été entendus ce mercredi par la Cour d'appel de Gitega (photo). Le ministère de la défense exige une somme de plus de 362 millions en dédommagement des armes volées et des 9 militaires tués.

Celui de la sécurité publique demande plus de 790 millions pour des maisons détruites, des armes volées et 41 policiers tués. La radio-télévision Rema demande plus de 4 milliards pour les bâtiments et le matériel détruit ainsi que des voitures brulées.

Lire la suite...
 
Burundi : Vote d’une loi portant protection des victimes et des témoins Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/04/2016 – Source Xinhua

 L'Assemblée Nationale burundaise (Chambre basse du Parlement) a voté mercredi (photo) un projet de loi portant protection des victimes, des témoins et d'autres personnes en situation de risque dans le but de lutter contre l'impunité des crimes.

C'est la ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Aimée Laurentine Kanyana, qui a défendu ce projet de loi pour convaincre les députés à l'adopter.

Lire la suite...
 
Burundi : le cerveau présumé du putsch manqué à la barre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 11 avril 2016

 Le général Cyrille Ndayirukiye, présenté comme le cerveau du putsch manqué du mai 2015 contre le régime du président Pierre Nkurunziza, a été le seul accusés à être entendu lundi à la reprise du procès sur ce coup d’Etat.

Adolphe Manirakiza, substitut du procureur général de la République a indiqué qu’une des raisons d’interjeter l’appel était que la Cour suprême n’a pas montré une corrélation entre les manifestations et les putschistes. [Photo : Le Général Cyrille Ndayirukiye indique une direction lors des opérations du coup d'Etat manqué à Bujumbura, 13 mai 2015]

Lire la suite...
 
Burundi : reprise du procès des présumés putschistes de mai 2015 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 11-04-2016

 Au Burundi, le procès en appel des présumés putschistes de mai 2015 a repris, ce lundi 11 avril, à Gitega. En janvier dernier, quatre généraux avaient été condamnés à perpétuité dont le numéro deux du putsch manqué, Cyrille Ndayirukiye, ancien ministre de la Défense du Burundi.

Le leader de cette tentative, le général Nyombaré, avait, lui, réussi à fuir. Depuis, il a pris la tête des Forces républicaines du Burundi (Forebu), l’un des deux mouvements armés d’opposition actifs au Burundi.

Lire la suite...
 
Bujumbura cherche à se dédouaner dans la mort d’un ancien ministre rwandais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 31 mars 2016

Une autopsie envisagée pour élucider la mort inopinée d’un détenu rwandais au Burundi

 Bujumbura, Burundi - Le ministère burundais de la Justice a envisagé, jeudi, de faire pratiquer une autopsie sur le corps d’un ancien ministre rwandais, Jacques Bihozagara, au lendemain de sa mort en détention préventive à Mpimba, la prison centrale de Bujumbura, sous le chef d’accusation d’"espionnage" pour le compte du pays d’origine, rapporte la radio nationale (publique).

Lire la suite...
 
Bataille de procédures sur des cas d’exécutions extrajudiciaires au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 30 mars 2016

 Bujumbura, Burundi - Le Parquet général de la République du Burundi a accusé, mercredi, un collectif d’avocats d’avoir faussé délibérément les procédures judiciaires légales en s’en remettant directement à la Cour pénale internationale (Cpi) pour le compte de 60 familles burundaises victimes d’exactions extrajudiciaires liées à bientôt un an d’une grave crise socio-politique dans le pays. [Photo : Des avocat burundais manifestant en août 2011 devant le le palais de justice de Bujumbura]

Lire la suite...
 
Exécutions extrajudiciaires : le procureur au Burundi déconseille la saisine de la CPI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/03/2016 – Source AFP

 Le procureur général du Burundi a appelé les familles de victimes d'exécutions extrajudiciaires présumées, qui viennent de saisir la Cour pénale internationale (CPI) et l'ONU, à plutôt déposer leurs plaintes auprès de ses services car ils seraient en train de se faire "manipuler".

M. Valentin Bagorikunda (photo) réagissait à la saisine de la CPI et du Haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme vendredi par un collectif d'avocats agissant au nom de 60 familles, dont certains membres ont selon elles été victimes d'exécutions extrajudiciaires.

Lire la suite...
 
Le président de la CVR appelle à faire éclater la vérité sur les diverses tragédies Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/03/2016 – Source Xinhua

Burundi : l'actuelle crise est conséquente d'un douloureux passé "non éclairé" (INTERVIEW)

 L'actuelle crise burundaise est conséquente d'un douloureux passé "non éclairé", estime Mgr Jean-Louis Nahimana (photo), président de la Commission Vérité Réconciliation (CVR).

"Année après année, épreuve après épreuve, les réminiscences de ce passé non éclairé et les impunités qu'il couvre, ont affecté de manière sournoise, les perceptions, les attitudes et les comportements des millions de Burundais, acteurs politiques et citoyens ordinaires confondus", a précisé mardi à Bujumbura Mgr Nahimana au cours d'une interview accordée à Xinhua.

Lire la suite...
 
Burundi : Des détenus manifestent pour demander simplement à voir un juge Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 28-03-2016

Burundi : à Ruyigi, des prisonniers manifestent pour demander à voir un juge

 Au Burundi, des prisonniers ont manifesté leur mécontentement dans une prison de l'est du pays, à Ruyigi. Les détenus en colère sont montés ce lundi matin sur les toits de tôle du bâtiment carcéral et ont jeté des pierres (photo). Le calme est finalement revenu dans la soirée.

Ces détenus demandent tout simplement à voir un juge, car cela fait cinq mois que certains attendent de comparaître.

Lire la suite...
 
Burundi : le pouvoir lâche du lest face à la société civile "indépendante" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 28 mars 2016

La Justice desserre l’étau autour des organisations contestataires de la Société civile au Burundi

 Bujumbura, Burundi (PANA) - L’une des grandes Organisations de la Société civile indépendante, "Parole et action pour la prise de conscience et le changement des mentalités" (Parcem) a repris, lundi, ses activités à la faveur d’une mesure judiciaire l’innocentant, au bout de cinq mois de suspension, d’une charge de "participation à un mouvement insurrectionnel" contre le troisième mandat présidentiel, l’année dernière, apprend-on des concernés à Bujumbura. [Photo : Faustin Ndikumana, président de l'associataion PARCEM]

Lire la suite...
 
Des familles burundaises saisissent la CPI et le Haut-Commissaire de l’ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/03/2016

COMMUNIQUE DE PRESSE : BURUNDI – 60 FAMILLES DE VICTIMES D’EXECUTIONS EXTRAJUDICIAIRES CONTACTENT LE HAUT COMMISSAIRE AUX DROITS DE L’HOMME ET LA COUR PENALE INTERNATIONALE

 Pendant des mois, des membres de l’appareil d’Etat burundais ont assassiné des citoyens burundais en totale impunité.

60 familles burundaises vivant actuellement au Burundi ont fait parvenir un mandat écrit de représentation à une équipe d’avocats composée de Mes Armel Niyongere, avocat au Barreau du Burundi, Léon Lef Forster, avocat au Barreau de Paris et Bernard Maingain, avocat au Barreau de Bruxelles, afin d’amener les auteurs de ces crimes imprescriptibles contre l’humanité devant les Cours et Tribunaux.

Lire la suite...
 
812 détenus politiques graciés au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 24 mars 2016

 Bujumbura, Burundi - Le ministère de la Justice a annoncé, jeudi, avoir déjà mis en œuvre une récente mesure de grâce présidentielle au profit d’un premier groupe de 812 militants et sympathisants de l’opposition qui avaient été arrêtés, l’année dernière, pour s’être insurgés dans la rue contre le troisième mandat de l’actuel chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza à la tête du pays.

Lire la suite...
 
Jean-Pierre Bemba reconnu coupable de crimes de guerre par la CPI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/03/2016 – Source Reuters

 L'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba a été reconnu coupable de crimes de guerre, lundi, par la Cour pénale internationale (CPI) pour des faits commis en République centrafricaine en 2002 et 2003.

Ces crimes ont été commis lors d'une opération menée entre octobre 2002 et mars 2003 en RCA par un contingent du Mouvement de Libération du Congo (MLC) venu prêter main forte au président centrafricain de l'époque Ange-Félix Patassé après une tentative de coup d'Etat.

Lire la suite...
 
Burundi : ces aveux télévisés qui tombent à point nommé pour le pouvoir Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 21-03-2016

 C'est à la mode depuis quelque temps au Burundi où les médias indépendants ont été réduits au silence : le pouvoir présente sur les médias publics des membres de mouvements rebelles naissants qui se seraient rendus et qui avouent tout un tas de choses.

La séquence télé de samedi était très attendue, car la police avait promis des aveux fracassants de la part de « criminels terroristes » repentis, le nom que les autorités donnent officiellement aux opposants armés ou non qui combattent le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza. [Le site de la RTNB a mis en ligne la vidéo des «aveux» du meurtre des trois soeurs dans le quartier de Kamenge en septembre 2014].

Lire la suite...
 
Le président du Burundi a porté plainte suite à un reportage de France 3 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/03/2016 – Source AFP

 Le président burundais Pierre Nkurunzia a porté plainte devant le Tribunal de grande instance de Paris "pour diffamation" après la diffusion par France 3 à la mi-janvier d'une vidéo montrant de prétendues exactions au Burundi, a-t-on appris mercredi auprès d'un de ses avocats.

"La plainte a été déposée le 10 février pour diffamation avec constitution de partie civile devant le doyen des juges d'instruction du TGI (Tribunal de grande instance) de Paris. Pierre Nkurunziza s'est constitué en qualité de président du Burundi et de représentant de l'Etat", a déclaré Me Arthur Vercken (photo), joint en France par téléphone depuis Nairobi.

Lire la suite...
 
Le président burundais a saisi la Justice française pour "diffamation" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 16-03-2016

Burundi : Pierre Nkurunziza porte plainte contre X en France

 Les avocats du président burundais Pierre Nkurunziza ont déposé le 9 février dernier une plainte contre X pour diffamation publique auprès du Tribunal de grande instance de Paris.

En cause : la diffusion dans le journal de France 3 du 13 janvier 2016 d’une vidéo montrant des actes de mutilation.

Lire la suite...
 
La Justice burundaise minée de l’intérieur par la corruption Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 14 mars 2016

 Bujumbura, Burundi - La nouvelle ministre de la Justice et Garde des sceaux, Mme Aimée Laurentine Kanyana, a tapé du poing sur la table, mardi, au bout d’un round de six mois d’observation du "phénomène généralisé" de la corruption qui ne sera plus toléré, tant qu’elle dirigerait le secteur judiciaire du Burundi, a-t-elle avisé.

"J’ai reçu des plaintes par courrier ou à travers des audiences et il apparaît clair que le phénomène de la corruption monte comme une fonction exponentielle au ministère", a expliqué la Garde des Sceaux au cours d’un point de presse-bilan depuis sa prises des fonctions, il y a six mois.

Lire la suite...
 
Burundi : La ministre de la Justice met en garde les magistrats corrompus Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/03/2016 – Source Xinhua

 La ministre de la Justice et Garde des Sceaux du Burundi, Aimée Laurentine Kanyana (photo), nommée à la tête de ce ministère il y a six mois, a reconnu que la corruption est bel et bien une réalité dans son ministère et a mis en garde ce lundi les magistrats et les autres personnels qui s'adonnent à ce fléau.

"Durant cette période, les doléances qui me sont rapportées, les lettres que je reçois ou les arrêts et jugements que je lis, il transparaît une certaine corruption (...). Aujourd'hui, la corruption est une maladie dont la vitesse de contamination est comme une fonction exponentielle", a reconnu la ministre Aimée Laurentine Kanyana au cours d'un point de presse.

Lire la suite...
 
Burundi : La Commission sur les attaques du 11 décembre a rendu ses conclusions Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 11 mars 2016

Burundi : pas de charniers

Il n'y a pas de fosses communes au Burundi ! C'est la conclusion d'un rapport d'enquête rendu public par les autorités.

Certaines organisations de défense des droits de l'homme suggéraient pourtant l'existence de ces fosses communes et d'exécutions extra judicaires, lors d'attaques contre des camps militaires en décembre 2015.

Lire la suite...
 
Burundi : le Parquet dément l'existence de fosses communes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/03/2016 – Source AFP

 Le Procureur général burundais a démenti jeudi, après trois mois d'enquête, l'existence de fosses communes liées aux affrontements du 11 décembre au Burundi, contrairement aux allégations d'organisations de défense des droits de l'Homme.

"Après enquête, aucune fosse commune n'a été découverte dans les endroits cités dans les rapports de certaines ONG", a déclaré Valentin Bagorikunda (photo), se basant sur les "conclusions" d'une commission d'enquête qu'il avait établie le 17 décembre.

Lire la suite...
 
Remises de peines conditionnelles au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 25 février 2016

Bujumbura, Burundi - Les prisonniers condamnés à des peines inférieures ou égales à cinq ans vont recouvrer la liberté, à condition qu’ils ne soient pas poursuivis pour des actes de "génocide, des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre, du vol à main armée, de la détention illégale d’armes à feu ou encore pour atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat", au terme du décret numéro 100/41 portant mesure de grâce présidentielle, a-t-on appris, jeudi, de source officielle à Bujumbura.

Le texte du décret exclut encore les auteurs du "viol, des homicides volontaires, du mercenariat, de l’anthropophagie et de tous les autres crimes commis en association ou en bandes organisées".

Lire la suite...
 
Burundi : les mandats d’arrêts annulés Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 20 février 2016

 Le procureur général a annulé les mandats d’arrêts internationaux émis contre 15 figures et dont le chef de file de l’opposition radicale en exil à quelques heures de la visite du Secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon.

Le procureur Valentin Bagorikunda (photo) a chargé le commissaire général de la police judicaire d’instruire les services d’Interpol pour les désactiver.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 51 - 75 sur 567

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017