topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Diplomatie
L'UE "préoccupée" par des cas d'exécutions extrajudiciaires au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/10/2010 – Source AFP

L'Union européenne a demandé aux autorités burundaises que la justice se penche sur plusieurs cas d'exécutions extrajudiciaire présentés par le Bureau intégré de l'Onu au Burundi (Binub), a annoncé le représentant spécial de l'UE pour la région des Grands Lacs, mercredi à Bujumbura.

"J'ai exprimé notre préoccupation avec les exécutions extrajudiciaires en soulignant la nécessité de vraiment mettre à la disposition de la justice les coupables", a déclaré M. Roland Van de Geer.

Lire la suite...
 
Le représentant spécial de l'UE reçu par le chef de l'Etat burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 19/10/2010

Roeland Van de Geer a été reçu en audience, mardi, par le chef de l'Etat burundais, Pierre NkurunzizaBujumbura, Burundi - Le représentant spécial de l'Union européenne (UE) dans la région des Grands Lacs, Roeland Van de Geer, a été reçu en audience, mardi, par le chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, pour des échanges sur la situation sécuritaire dans cette région du continent en proie à différents conflits, a appris la PANA de source diplomatique à Bujumbura.

Concernant le Burundi, le diplomate européen a dit à la presse au sortir de l'audience, avoir profité de l'occasion pour se féliciter du 'bon déroulement des récentes élections générales' dans le pays.

Lire la suite...
 
« Mission accomplie » pour le représentant spécial de l'ONU au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 17/10/2010

Bujumbura, Burundi - Le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, Charles Pétrie, va écourter de deux mois son mandat au Burundi, pour avoir réalisé plus tôt que prévu les objectifs à lui assignés, a-t-il confié à la PANA dans une interview exclusif, en démenti aux rumeurs persistantes de sa démission pour des désaccords politiques avec les autorités burundaises.

Il faut rappeler que le prédécesseur de M. Petrie, Youssef Mahmoud, avait du quitter précipitamment le Burundi, pour des raisons que le gouvernement burundais n'avait pas inexpliquées.

Lire la suite...
 
Burundi : un officiel de l’ONU met en garde contre le retour de la violence Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/10/2010 – Source Xinhua

Il y a des risques d’un retour de la violence au Burundi, mais il existe aussi de la bonne volonté de la part des acteurs clé à être capable de l’éviter, a indiqué vendredi le Représentant exécutif des Nations unies au Burundi, Charles Petrie.

Petrie a indiqué que la violence observée ces derniers jours dans la partie Ouest du pays n’était pas encourageante. "Le risque de retour à la violence (au Burundi) est réel. Il serait naïf de penser que tout va bien. Il y a, cependant, des signes encourageants susceptibles d’éviter le retour à la violence, " a confié Petrie à des journalistes.

Lire la suite...
 
Burundi : l'ONU "s'inquiète énormément" de la situation Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/10/2010 – Source AFP

Charles PetrieL'ONU "s'inquiète énormément" de la situation au Burundi, a déclaré vendredi le représentant exécutif du secrétaire général des Nations Unies dans le pays, Charles Pétrie, en estimant que "le retour à la violence n'est pas à sous-estimer" après 13 ans de guerre civile.

"La situation (au Burundi) nous inquiète énormément (...) et je crois que ça nous confirme à quel point la stabilité est encore fragile dans la région des Grands lacs et à quel point le démon de la violence n'a pas quitté la région", a déclaré M. Petrie à la presse à Bujumbura.

Lire la suite...
 
Burundi : quatrième départ prématuré d’un représentant de l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/10/2010 – Source AFP

Le représentant de l'ONU au Burundi Charles Petrie a annoncé sa démission hier  au cours d'une réunion du personnel du Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (Binub) dont le mandat s'achève le 31 décembre 2010, a-t-on appris de sources onusiennes aujourd'hui.

"Le représentant du secrétaire général de l'ONU au Burundi en a fait l'annonce au cours d'une réunion générale du personnel hier après-midi. Il a d'ailleurs précisé qu'il démissionnait du système des Nations Unies pour une mission en Somalie en vue d'appuyer le gouvernement de ce pays", a affirmé le porte-parole du Binub, Amadou Ousmane.

Lire la suite...
 
Burundi : Le représentant de l'ONU démissionne Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/10/2010 – Source Europe1

Charles PetrieLe représentant de l'ONU au Burundi Charles Petrie a annoncé sa démission mardi au cours d'une réunion du personnel du Bureau intégré des Nations unies au Burundi (Binub) dont le mandat s'achève le 31 décembre 2010, ont indiqué des sources onusiennes mercredi. "Il a démissionné pour continuer un travail qu'il avait déjà commencé en Somalie, juste avant d'être à la tête du Binub", a-t-il poursuivi.

"M. Petrie part notamment parce que la mission du Binub touche à sa fin car il (le Binub) va fermer ses portes le 31 décembre 2010, pour être remplacé par une petite mission politique à partir de 2011", a indiqué par ailleurs un responsable onusien, sous couvert d'anonymat.


 
La Belgique préoccupée par la situation politique au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 30-09-2010

Bujumbura (Burundi) - Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères belge, Steven Vanackere, a exprimé sa préoccupation au sujet des récentes arrestations au Burundi de Jean-Claude Kavumbagu, directeur du journal en ligne Net Press, et du porte-parole du parti Mouvement pour la Solidarité et le Développement, Me François Nyamoya.

Selon un communiqué de presse de l’ambassade de Belgique au Burundi, le ministre belge appelle à cet égard, les autorités burundaises à « respecter les libertés d’expression prévues dans le Pacte international relatif aux droits civiles et politiques ratifiés par le Burundi et inscrites dans la Constitution burundaise ».

Lire la suite...
 
Burundi : la Belgique met en garde contre un retour à la violence politique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/09/2010 – Source AFP

La Belgique a "mis en garde contre tout recours à la violence comme mode d'expression politique" au Burundi et a appelé mercredi à un dialogue entre pouvoir et opposition dans ce pays d'Afrique centrale menacé par une reprise des affrontements.

Dans un communiqué rendu public à Bujumbura, le ministre belge des Affaires étrangères Steven Vanackere invite "l'ensemble des partis politiques burundais à condamner fermement toute forme de violence et à y renoncer irrévocablement".

Lire la suite...
 
La Belgique préoccupée par les arrestations récentes au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/09/2010 – Source Belga

Steven VanackereLe ministre belge des Affaires étrangères Steven Vanackere (CD&V) a exprimé mardi soir sa préoccupation au sujet des arrestations récentes au Burundi du journaliste Jean-Claude Kavumbagu et du porte-parole du parti MSD, Maître François Nyamoya.

Dans un communiqué, le ministre appelle les autorités burundaises à respecter la liberté d'expression telle que prévue dans le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques ratifié par le Burundi et inscrite dans la Constitution même du Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : efforts du gouvernement pour la paix et le développement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/09/2010 – Source ONU

Gervais Rufyikiri le 25 sept 2010 devant l'AG de l'ONUGervais Rufyikiri, le deuxième Vice-président du Burundi a déclaré que son pays participe à la 65ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies au lendemain du renouvellement des institutions nationales de la base au sommet.

Au cours de cette nouvelle législature, son gouvernement s'est engagé à poursuivre son programme de consolidation de la paix et de renforcement de la sécurité pour tous. Cela en achevant notamment le désarmement de la population civile et la réinsertion socio-économique des personnes démobilisées et des rapatriés.

Lire la suite...
 
Le Burundi nie toute violation des droits de l'Homme en RDC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/09/2010 - Source PANA

Bujumbura, Burundi - Le Burundi a vivement protesté auprès des Nations unies contre les accusations de violation des droits de l'Homme en République démocratique du Congo, a-t-on appris de source officielle à Bujumbura.

Le gouvernement de ce pays a envoyé une note au Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, pour protester contre les allégations de 'violations graves' des droits de l'Homme et du droit international en RD Congo auxquelles se seraient livrées les ex-Forces armées burundaises (FAB) et les anciennes Forces pour la défense de la démocratie (FDD, ex-rébellion actuellement au pouvoir) entre mars 1993 et juin 2003.

Lire la suite...
 
Le Burundi conteste les accusations contenues dans un pré-rapport de l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/09/2010 – Source AFP

Philippe NzobonaribaLe gouvernement burundais a demandé "avec insistance" au secrétaire général de l'ONU d'être rayé de la liste des pays impliqués, selon un pré-rapport de l'ONU, dans les violations graves commises en République démocratique du Congo (RDC) entre mars 1993 et juin 2003.

"Le gouvernement du Burundi vient d'envoyer une note de protestation contre les allégations faites sur les ex-Forces Armées Burundaises (FAB) et les ex-Forces pour la Défense de la Démocratie (FDD, ex-rébellion) au secrétariat général de l'ONU", selon un communiqué signé par le porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba.

Lire la suite...
 
L'UA salue le processus de paix au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/09/2010 – Source PANA

Le chef de la Mission de l'Union africaine(UA) au Burundi, Mamadou Ba, a salué mardi à Bujumbura le processus de paix en cours dans le pays après une décennie de guerre civile.

« Le Burundi est déjà dans la paix et donne au monde l'exemple que la paix est possible », a-t-il déclaré à l'occasion de la célébration de la Journée internationale de la paix.

Lire la suite...
 
Burundi : l’Allemagne appelle à faire la lumière sur l’attaque à Rukoko Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/09/2010 - Source Xinhua

L’ambassade d’Allemagne au Burundi, Joseph Weiss, a appelé vendredi à faire la lumière sur la double attaque meurtrière perpétrée mercerdi contre les ouvriers d’une plantation de cannes à sucre, située dans la réserve naturelle de Rukoko à 15 km de Bujumbura, la capitale burundaise.

"Il faut faire très vite pour faire la lumière sur cette question. C’est clair qu’avec l’opposition qui est à l’extérieur du pays, ce genre de raisonnement arrive. Mais je croie personnellement que les chances d’une rébellion sont très faibles au Burundi", a déclaré M. Weiss lors d’une conférence de presse qu’il a animée pour annoncer les activités prévues à Bujumbura pour célébrer le 20ème anniversaire de la réunification des deux Allemagnes.

Lire la suite...
 
L’ONU déplore la résurrection de la violence au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/09/2010

Charles PetrieLe représentant du secrétaire général des Nations Unies au Burundi regrette la résurrection du « monstre de la violence dans la région des grands lacs ». Dans un entretien avec les médias locaux, Charles Petrie s’est montré préoccupé par la montée de la violence au Burundi ces derniers jours.

Il a souligné que l’ONU suit de près ce qui se passe au Burundi et demande que la justice soit rendue pour punir ceux qui seront reconnus coupables d’actes de criminalité. Selon Charles Petrie, la population burundaise est fatiguée par des guerres répétitives tandis que l’opposition devrait être respectée pour avoir de l’équilibre dnas les opinions.

Lire la suite...
 
Arrivée du vice-président angolais à Bujumbura pour l'investiture de Nkurunziza Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Angop, 25/08/10

Bujumbura  -  Le vice-président de la République d'Angola, Fernando da Piedade Dias dos Santos, est arrivé mercredi, à 13h00 (12h00 d'Angola), à Bujumbuta, capitale du Burundi, où il assistera à la cérémonie d'investiture du Président Pierre Nkurunziza.

À l'aéroport international de Bujumbura, Fernando de Piedade Dias dos Santos, qui représente le Chef de l'Etat angolais, José Eduardo dos Santos, a été reçu par le président de l'Assemblée Nationale du Burundi, Pie Ntavyohanyuma.

Lire la suite...
 
Le Vice-président angolais assistera à l’investiture de Nkurunzinza Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Angop, 24/08/10

Le vice-président de la République d’Angola, Fernando da Piedade Dias dos Santos, se rendra mercredi à Bujumbura, capitale du Burundi, où il assistera jeudi à la cérémonie d’investiture de Pierre Nkurunzinza au poste de Chef d’Etat burundais.

Fernando da Piedade Dias dos Santos représentera le Président de la République d’Angola, José Eduardo dos Santos, à l’investiture de Pierre Nkurunzinza, qui a été réélu en juin dernier à la présidence du Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi-Rwanda : entretiens entre les deux présidents sur la sécurité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/08/2010 – Source AFP

Les présidents rwandais et burundais Paul Kagame et Pierre Nkurunziza se sont entretenus dans une ville du sud du Rwanda sur des questions de "sécurité" et de "coopération régionale", a-t-on appris lundi de source officielle.

"Le président Kagame a eu des entretiens privés dimanche avec son homologue burundais Pierre Nkurunziza dans la ville de Huye" (sud), indique la présidence rwandaise dans un communiqué.

Lire la suite...
 
Rencontre Nkurunziza–Kagame dimanche à Butare Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/08/2010 – Source Xinhua

Pierre Nkurunziza et Paul KagameLe président burundais Pierre Nkurunziza et son homologue rwandais Paul Kagame se sont rencontrés dimanche à Butare, principale ville du sud du Rwanda, a fait savoir le porte-parole du président burundais, Léonidas Hatungimana.

Les présidents Nkurunziza et Kagame, tous deux réélus récemment pour un nouveau mandat, se sont échangés des félicitations, mais ont surtout discuté des préparatifs du prochain sommet de la Communauté économique des pays des Grands Lacs (CEPGL) pour la relance effective économique de la sous-région.

Lire la suite...
 
Burundi : Conclusions préliminaires de la Mission d’observation électorale de l’UE Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/08/2010

  UNION EUROPEENNE

MISSION D’OBSERVATION ELECTORALE Burundi 2010

Elections communales, présidentielle, législatives, sénatoriales et collinaires

DECLARATION PRELIMINAIRE

Un scrutin pacifique avec une bonne organisation logistique. Néanmoins les réticences de la CENI en matière de transparence ont affecté négativement le processus électoral. L’arrestation de plusieurs membres des partis de l’opposition a, par ailleurs, entaché le processus.

Bujumbura, le 25 juillet 2010

Sur invitation du Gouvernement de la République du Burundi, la Mission d’Observation Electorale de l’Union européenne (MOE UE) est présente au Burundi depuis le 25 avril. La MOE UE est dirigée par Madame Renate Weber, membre du Parlement européen. 86 observateurs, de l’Union européenne (UE), de la Suisse, de la Norvège et du Canada ont été déployés dans les dix-sept provinces du pays dans le but d’évaluer le processus des élections législatives au regard des normes internationales ainsi que des lois de la République du Burundi.

Lire la suite...
 
Législatives au Burundi : les réserves de la mission de l'Union européenne Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 26 juillet 2010

Renate Weber, membre du parlement européen, chef de la mission d’observation des élections au Burundi de l’Union européenne.La mission d'observation électorale de l'Union européenne, au Burundi depuis bientôt trois mois pour suivre le processus électoral dans ce pays, a rendu public dimanche 25 juillet 2010, son rapport préliminaire sur l'élection législative de vendredi.

Elle a salué un scrutin qui s'est déroulé dans le calme, tout en dénonçant la multiplication des arrestations dans les rangs de l'opposition qui boycottait le scrutin et les nombreuses atteintes aux libertés publiques.

Lire la suite...
 
Burundi : la délégation belge regrette une législation électorale complexe Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/07/2010

La délégation d'observateurs belges chargée de suivre l'élection parlementaire au Burundi, vendredi, a salué la bonne tenue du scrutin mais elle a regretté le renoncement de plusieurs partis à y participer et la complexité de la législation pour le dépouillement, ressort-il d'un communiqué de presse diffusé dimanche par l'ambassade de Belgique à Bujumbura et dont nous publions l’intégralité.

La délégation belge était composée de sept parlementaires, de l'ancien ministre de la Coopération au développement Reginald Moreels, et d'une ancienne parlementaire. Elle était appuyée dans sa mission, par l'ambassade de Belgique au Burundi et l'AWEPA (Association des parlementaires européens partenaires de l'Afrique).

Lire la suite...
 
Burundi : Des élections "calmes" sur fond "d'arrestations et d'assassinats ciblés" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/07/2010 – Source AFP

 La mission d'observation électorale (MOE) de l'Union européenne a salué aujourd'hui le "calme" qui a prévalu lors de l'élection législative du 23 juillet au Burundi et regretté le boycottage de la majeure partie de l'opposition.

 "Le scrutin s'est déroulé dans une atmosphère particulièrement calme, les observateurs ont noté que dans les bureaux de vote visités, la logistique avait été efficace, et que le scrutin s'était globalement bien déroulé d'un point de vue technique", a estimé devant la presse l'euro-député Renate Weber, qui dirige cette mission.

Lire la suite...
 
La Belgique distribue ses bons et mauvais points aux politiciens burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/07/2010

Jozef Smets, Ambassadeur de Belgique au BurundiDans son discours à l’occasion de la fête nationale belge du 21 juillet, l’Ambassadeur de Belgique au Burundi, M. Jozef Smets, a tancé certains politiciens burundais et en a félicité d'autres.

« Je salue les partis politiques qui ont décidé de rester dans le processus électoral et je dois dire que nous étions tous contents le jour où le parti UPRONA a décidé de rejoindre le processus électoral malgré les hésitations.

[…] Aux partis politiques qui ont choisi la voie du boycott, je voudrais leur dire que nous avons beaucoup regretté leur décision de ne plus participer scrutin; la politique de la chaise vide n'est pas bonne, car le Burundi - comme n'importe quel autre pays - ne peut pas se permettre des chaises vides. » a déclaré M. Jozef Smets, mercredi à Bujumbura. Ci-après l'intégralité de son discours.

DISCOURS DE M. JOZEF SMETS, AMBASSADEUR DE BELGIQUE, A L'OCCASION DE LA FETE NATIONALE BELGE

LE 21 JUILLET 2010

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 61 62 63 64 65 66 67 68 Suivante > Fin >>

Résultats 1526 - 1550 sur 1697

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher