topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Durant les mois de juillet et août 2019, ARIB.INFO se met en mode vacances ! Des articles seront régulièrement postés sur le Site Web mais le traitement des informations sera ralenti. Le rythme habituel reprendra en septembre. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Diplomatie
Vers la mise en place d’un nouveau bureau des Nations unies au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 31/02/2010 - Source PANA

Le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB) va se transformer en Bureau des Nations unies au Burundi (BNUB) dès le 1er janvier 2011 sur décision du Conseil de sécurité de l'ONU, apprend-on de source diplomatique.

Le BINUB était jusque-là chargé de la consolidation de la paix au sortir de plus d’une décennie de guerre civile dans le pays.

Lire la suite...
 
Burundi : Le Conseil de sécurité crée un nouveau Bureau de l'ONU plus réduit Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/12/2010

16/12/2010

Conseil de sécurité
CS/10120

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil de sécurité

6451e séance – matin


LE CONSEIL DE SÉCURITÉ PRIE LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE CRÉER UN « BUREAU

DES NATIONS UNIES AU BURUNDI » (BNUB) À PARTIR DU 1ER JANVIER 2011


Cette « présence sensiblement réduite » devra soutenir les progrès réalisés

par le Burundi en matière de consolidation de la paix, de démocratie et de développement


Le Conseil de sécurité a adopté ce matin, à l’unanimité, la résolution 1959 (2010) par laquelle il prie le Secrétaire général de créer pour une période initiale de 12 mois à compter du 1er janvier 2011 le Bureau des Nations Unies au Burundi » (BNUB).


Le Conseil qualifie le BNUB de « présence des Nations Unies sensiblement réduite », destiné à « soutenir les progrès réalisés ces dernières années par tous les acteurs nationaux en matière de consolidation de la paix, de démocratie et de développement ».

Lire la suite...
 
Le Burundi réitère son soutien au Maroc sur le dossier Sahara Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/12/2010 – Source MAP

Le président burundais, Pierre Nkurunziza, a réitéré le soutien de son pays à la proposition marocaine d'autonomie au Sahara, lors d'une audience qu'il a accordée, lundi à Bujumbura, au Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Mohamed Ouzzine, qui a effectué, lundi, une visite de travail en République du Burundi

"La République du Burundi réitère son soutien à la proposition faite par le Royaume du Maroc pour une autonomie au Sahara, pour parvenir à une solution politique définitive et mutuellement acceptable à ce conflit régional, dans le cadre des Nations unies", a affirmé le président Nkurunziza.

Lire la suite...
 
La situation au Burundi examinée devant le Conseil de sécurité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/12/2010

09/12/2010

Conseil de sécurité
CS/10106

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York


Conseil de sécurité

6439e séance – matin


L E BURUNDI ET SA POPULATION ONT FAIT DE GRANDS PROGRÈS POUR ABANDONNER LA VIOLENCE POLITIQUE, DÉCLARE LE CHEF DU BUREAU INTÉGRÉ DES NATIONS UNIES DANS LE PAYS


Le Secrétaire général propose de remplacer le BINUB par un Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB), présenté comme une « structure plus légère »


Le Burundi et sa population ont fait de grands progrès pour abandonner la violence politique, a affirmé, aujourd’hui, devant le Conseil de sécurité, le Représentant exécutif du Secrétaire général au Burundi et Chef du Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB), M. Charles Petrie.  Présentant le rapport du Secrétaire général sur le Burundi, M. Petrie a estimé que ces progrès restaient toutefois fragiles et que la communauté internationale devrait continuer d’appuyer le pays, notamment par le biais d’une « structure plus légère » que l’actuel Bureau intégré, à savoir un Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB).


Le Ministre des relations extérieures et de la coopération internationale du Burundi, M. Augustin Nsanze, a remercié les Nations Unies pour l’appui que le BINUB lui a apporté durant les quatre dernières années.  Le BINUB, a-t-il rappelé, a été « le premier partenaire du Gouvernement sur le terrain en matière de consolidation de la paix ».  M. Nsanze a estimé que la nouvelle structure proposée était « adaptée aux réalités du moment », tout en émettant quelques réserves, notamment sur le contrôle des droits de l’homme.

Lire la suite...
 
Burundi : Des avancées mais aussi de nombreuses questions irrésolues Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/12/2010 – Source MISNA

Des avancées vers la paix, la stabilité et le développement bien que de nombreuses questions soient toujours irrésolues : telle est l'analyse globale du secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, dans son rapport sur le Burundi présenté au Conseil de sécurité.

"Bien que les élections aient provoqué de profondes divisions entre acteurs politiques, et qu'un seul parti va dominer le paysage politique pendant les cinq prochaines années, il est remarquable de constater que cette situation n'a pas entraîné un retour de la violence à grande échelle, comme craint.

Lire la suite...
 
Burundi : Ban Ki-moon propose de remplacer le BINUB par un BNUB Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/12/2010

Ban Ki-moonSeptième rapport du Secrétaire général sur le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi

I. Introduction

1. Le présent rapport fait suite à la résolution 1902 (2009) par laquelle le Conseil de sécurité a prorogé jusqu’au 31 décembre 2010 le mandat du Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB) et m’a prié de le tenir régulièrement informé des progrès réalisés au sujet de l’application de ladite résolution. Il m’a également prié de lui faire des recommandations, après avoir consulté le Gouvernement burundais, sur ce qu’il faut changer dans la direction et la composition de la présence des Nations Unies au Burundi, y compris sur un calendrier révisé pour le passage à une présence davantage axée sur le développement. Le présent rapport concerne les principaux événements survenus au Burundi depuis mon précédent rapport du 30 novembre 2009 (S/2009/611) et contient mes propositions au sujet du mandat et de la structure de la présence de l’ONU qui succédera au BINUB. […]

Lire la suite...
 
Le Burundi progresse vers la paix, la stabilité et le développement, estime l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

UN News Centre, 6 décembre 2010

Le Burundi s'est sensiblement éloigné de son passé violent et a progressé vers la paix, la stabilité et le développement, a souligné le Secrétaire Général, Ban Ki-moon, dans son rapport sur la situation du pays publié la semaine dernière.

« L'organisation dans un bref laps de temps de cinq élections - communales, présidentielle, législatives, sénatoriales et collinaires- a représenté un défi considérable et, pour la première fois depuis 1993, le Gouvernement burundais s'en est acquitté pleinement. Je souhaite remercier la communauté internationale ainsi que les organisations régionales et sous-régionales du soutien qu'elles lui ont apporté à cet égard », a écrit le chef de l'ONU.

Lire la suite...
 
Le chef de la diplomatie luxembourgeoise en visite au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/12/2010

Visite de travail de Jean Asselborn au Burundi, les 7 et 8 décembre 2010

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères / 06-12-2010

Jean AsselbornLes 7 et 8 décembre 2010, le Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères luxembourgeois, Jean Asselborn, effectuera une visite de travail à Bujumbura au Burundi.

Lors de sa visite, il rencontrera notamment le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, ainsi que le premier vice-président de la République, Therence Sinunguruza.

Le chef de la diplomatie luxembourgeoise aura des entrevues, entre autres, avec des représentants du ministère des Affaires étrangères, d’un parti de l’opposition, ainsi que de la société civile. Une visite des bureaux de l’organisation non-gouvernementale Handicap International est également prévue.

Lire la suite...
 
Quand les diplomates US espionnent les dignitaires étrangers dont des Burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Europe1, 29 novembre 2010

 Les étranges pratiques des diplomates américains

Les documents publiés dimanche par Wikileaks jettent une lumière crue sur la diplomatie US.

Des diplomates américains sommés de se procurer les données personnelles voire l'ADN de diplomates étrangers, dirigeants de l'Onu, militants d'ONG… Ce scénario, digne d’une série TV, est bien réel à en croire les 250.000 documents confidentiels divulgués, dimanche, par le site Wikileaks.

Lire la suite...
 
Nouvelles nominations dans la diplomatie burundaise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/11/2010 – Source Présidence

Le président burundais Pierre NKURUNZIZA a signé mardi 23 novembre le décret n°100/55 portant nomination de certains conseillers et secrétaires d’ambassade de la République du Burundi.

Sont nommés, pour l’Ambassade du Burundi à New York :

Monsieur Emmanuel NDABISHURIYE : Premier Conseiller ;

Monsieur Joseph NTAKAMURENGA : Deuxième Conseiller.

Lire la suite...
 
Le Réseau Libéral Africain a adopté une résolution critique à l'égard du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/11/2010

Résolution sur le Burundi

adopté par le Réseau Libéral Africain

Soutenu par le Président de l’Internationale Libérale, Hans van Baalen MEP, l’Assemblée Générale du Réseau Libérale Africain (RLA):

Tenant compte des informations des différentes sources indépendantes telles que les organisations des droits de l’homme oeuvrant dans la Région des Grands Lacs d’Afrique en l’occurrence Human Rights Watch et Amnesty International ; les organisations de protection du métier de journalisme tel que Reporters Sans Frontières ; les organisations de lutte contre la corruption tel que Transparency International etc. ;

Lire la suite...
 
Le Burundi ne reconnaît plus la République arabe sahraouie démocratique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 26/10/2010

Rabat, Maroc - Le Burundi a décidé de ne plus reconnaître la République arabe sahraouie démocratique (RASD), autoproclamée par le Front POLISARIO, a déclaré lundi à Rabat le ministre burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Augustin Nsanze.

A l'issue d'un entretien avec son homologue marocain, Taib Fassi Fihri, M. Nsanze a également fait part de l'intention de son pays d'appuyer les efforts déployés' par l'ONU 'pour parvenir à une solution politique définitive et mutuellement acceptable au conflit du Sahara occidental qui oppose depuis plus de trente ans le Maroc et le Front indépendantiste du Polisario.

Lire la suite...
 
Sahara : le Burundi retire sa reconnaissance à la RASD Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/10/2010 – Source AFP

 Le Burundi a décidé de retirer sa reconnaissance de la République arabe sahraouie démocratique (RASD, autoproclamée par le Front Polisario), a déclaré lundi à Rabat le ministre burundais des Relations extérieures et de la coopération internationale Augustin Nsanze.

Cette "décision a été prise" dans la capitale marocaine où M. Nsanze s'est entretenu lundi avec homologue marocain Taieb Fassi Fihri, a rapporté l'agence marocaine MAP, citant le chef de la diplomatie burundaise ainsi qu'un "communiqué conjoint entre le Royaume du Maroc et la République du Burundi".

Lire la suite...
 
L'UE "préoccupée" par des cas d'exécutions extrajudiciaires au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/10/2010 – Source AFP

L'Union européenne a demandé aux autorités burundaises que la justice se penche sur plusieurs cas d'exécutions extrajudiciaire présentés par le Bureau intégré de l'Onu au Burundi (Binub), a annoncé le représentant spécial de l'UE pour la région des Grands Lacs, mercredi à Bujumbura.

"J'ai exprimé notre préoccupation avec les exécutions extrajudiciaires en soulignant la nécessité de vraiment mettre à la disposition de la justice les coupables", a déclaré M. Roland Van de Geer.

Lire la suite...
 
Le représentant spécial de l'UE reçu par le chef de l'Etat burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 19/10/2010

Roeland Van de Geer a été reçu en audience, mardi, par le chef de l'Etat burundais, Pierre NkurunzizaBujumbura, Burundi - Le représentant spécial de l'Union européenne (UE) dans la région des Grands Lacs, Roeland Van de Geer, a été reçu en audience, mardi, par le chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, pour des échanges sur la situation sécuritaire dans cette région du continent en proie à différents conflits, a appris la PANA de source diplomatique à Bujumbura.

Concernant le Burundi, le diplomate européen a dit à la presse au sortir de l'audience, avoir profité de l'occasion pour se féliciter du 'bon déroulement des récentes élections générales' dans le pays.

Lire la suite...
 
« Mission accomplie » pour le représentant spécial de l'ONU au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 17/10/2010

Bujumbura, Burundi - Le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, Charles Pétrie, va écourter de deux mois son mandat au Burundi, pour avoir réalisé plus tôt que prévu les objectifs à lui assignés, a-t-il confié à la PANA dans une interview exclusif, en démenti aux rumeurs persistantes de sa démission pour des désaccords politiques avec les autorités burundaises.

Il faut rappeler que le prédécesseur de M. Petrie, Youssef Mahmoud, avait du quitter précipitamment le Burundi, pour des raisons que le gouvernement burundais n'avait pas inexpliquées.

Lire la suite...
 
Burundi : un officiel de l’ONU met en garde contre le retour de la violence Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/10/2010 – Source Xinhua

Il y a des risques d’un retour de la violence au Burundi, mais il existe aussi de la bonne volonté de la part des acteurs clé à être capable de l’éviter, a indiqué vendredi le Représentant exécutif des Nations unies au Burundi, Charles Petrie.

Petrie a indiqué que la violence observée ces derniers jours dans la partie Ouest du pays n’était pas encourageante. "Le risque de retour à la violence (au Burundi) est réel. Il serait naïf de penser que tout va bien. Il y a, cependant, des signes encourageants susceptibles d’éviter le retour à la violence, " a confié Petrie à des journalistes.

Lire la suite...
 
Burundi : l'ONU "s'inquiète énormément" de la situation Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/10/2010 – Source AFP

Charles PetrieL'ONU "s'inquiète énormément" de la situation au Burundi, a déclaré vendredi le représentant exécutif du secrétaire général des Nations Unies dans le pays, Charles Pétrie, en estimant que "le retour à la violence n'est pas à sous-estimer" après 13 ans de guerre civile.

"La situation (au Burundi) nous inquiète énormément (...) et je crois que ça nous confirme à quel point la stabilité est encore fragile dans la région des Grands lacs et à quel point le démon de la violence n'a pas quitté la région", a déclaré M. Petrie à la presse à Bujumbura.

Lire la suite...
 
Burundi : quatrième départ prématuré d’un représentant de l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/10/2010 – Source AFP

Le représentant de l'ONU au Burundi Charles Petrie a annoncé sa démission hier  au cours d'une réunion du personnel du Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (Binub) dont le mandat s'achève le 31 décembre 2010, a-t-on appris de sources onusiennes aujourd'hui.

"Le représentant du secrétaire général de l'ONU au Burundi en a fait l'annonce au cours d'une réunion générale du personnel hier après-midi. Il a d'ailleurs précisé qu'il démissionnait du système des Nations Unies pour une mission en Somalie en vue d'appuyer le gouvernement de ce pays", a affirmé le porte-parole du Binub, Amadou Ousmane.

Lire la suite...
 
Burundi : Le représentant de l'ONU démissionne Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/10/2010 – Source Europe1

Charles PetrieLe représentant de l'ONU au Burundi Charles Petrie a annoncé sa démission mardi au cours d'une réunion du personnel du Bureau intégré des Nations unies au Burundi (Binub) dont le mandat s'achève le 31 décembre 2010, ont indiqué des sources onusiennes mercredi. "Il a démissionné pour continuer un travail qu'il avait déjà commencé en Somalie, juste avant d'être à la tête du Binub", a-t-il poursuivi.

"M. Petrie part notamment parce que la mission du Binub touche à sa fin car il (le Binub) va fermer ses portes le 31 décembre 2010, pour être remplacé par une petite mission politique à partir de 2011", a indiqué par ailleurs un responsable onusien, sous couvert d'anonymat.


 
La Belgique préoccupée par la situation politique au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 30-09-2010

Bujumbura (Burundi) - Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères belge, Steven Vanackere, a exprimé sa préoccupation au sujet des récentes arrestations au Burundi de Jean-Claude Kavumbagu, directeur du journal en ligne Net Press, et du porte-parole du parti Mouvement pour la Solidarité et le Développement, Me François Nyamoya.

Selon un communiqué de presse de l’ambassade de Belgique au Burundi, le ministre belge appelle à cet égard, les autorités burundaises à « respecter les libertés d’expression prévues dans le Pacte international relatif aux droits civiles et politiques ratifiés par le Burundi et inscrites dans la Constitution burundaise ».

Lire la suite...
 
Burundi : la Belgique met en garde contre un retour à la violence politique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/09/2010 – Source AFP

La Belgique a "mis en garde contre tout recours à la violence comme mode d'expression politique" au Burundi et a appelé mercredi à un dialogue entre pouvoir et opposition dans ce pays d'Afrique centrale menacé par une reprise des affrontements.

Dans un communiqué rendu public à Bujumbura, le ministre belge des Affaires étrangères Steven Vanackere invite "l'ensemble des partis politiques burundais à condamner fermement toute forme de violence et à y renoncer irrévocablement".

Lire la suite...
 
La Belgique préoccupée par les arrestations récentes au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/09/2010 – Source Belga

Steven VanackereLe ministre belge des Affaires étrangères Steven Vanackere (CD&V) a exprimé mardi soir sa préoccupation au sujet des arrestations récentes au Burundi du journaliste Jean-Claude Kavumbagu et du porte-parole du parti MSD, Maître François Nyamoya.

Dans un communiqué, le ministre appelle les autorités burundaises à respecter la liberté d'expression telle que prévue dans le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques ratifié par le Burundi et inscrite dans la Constitution même du Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : efforts du gouvernement pour la paix et le développement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/09/2010 – Source ONU

Gervais Rufyikiri le 25 sept 2010 devant l'AG de l'ONUGervais Rufyikiri, le deuxième Vice-président du Burundi a déclaré que son pays participe à la 65ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies au lendemain du renouvellement des institutions nationales de la base au sommet.

Au cours de cette nouvelle législature, son gouvernement s'est engagé à poursuivre son programme de consolidation de la paix et de renforcement de la sécurité pour tous. Cela en achevant notamment le désarmement de la population civile et la réinsertion socio-économique des personnes démobilisées et des rapatriés.

Lire la suite...
 
Le Burundi nie toute violation des droits de l'Homme en RDC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/09/2010 - Source PANA

Bujumbura, Burundi - Le Burundi a vivement protesté auprès des Nations unies contre les accusations de violation des droits de l'Homme en République démocratique du Congo, a-t-on appris de source officielle à Bujumbura.

Le gouvernement de ce pays a envoyé une note au Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, pour protester contre les allégations de 'violations graves' des droits de l'Homme et du droit international en RD Congo auxquelles se seraient livrées les ex-Forces armées burundaises (FAB) et les anciennes Forces pour la défense de la démocratie (FDD, ex-rébellion actuellement au pouvoir) entre mars 1993 et juin 2003.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 61 62 63 64 65 66 67 68 69 Suivante > Fin >>

Résultats 1526 - 1550 sur 1710

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher