topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Analyses
Burundi : plusieurs problèmes laissent présager l’imminence d’une crise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

IRIN, 21 avril 2014

Le Burundi en proie à l’instabilité à l’approche des élections

BUJUMBURA - Si le haut degré de mobilisation des partis non dirigeants est un indicateur du risque d’instabilité politique, le Burundi est un pays à surveiller de près à l’approche des élections présidentielles prévues l’année prochaine.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a rencontré le président Pierre Nkurunziza. Les États-Unis ont également dépêché un envoyé spécial sur place pour s’entretenir personnellement avec le président. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a publiquement exprimé son inquiétude. Et il ne s’agit là que des principaux protagonistes d’un concert de protestations qui s’élève pour exprimer une inquiétude grandissante.

Lire la suite...
 
Candidature pour un 3è mandat : "suicide politique" pour Nkurunziza ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/04/2014

 Burundi : Jusqu'où ira Pierre Nkurunziza pour un 3e mandat ?

Afrique Éducation, Numéro 388-389 du 1er au 30 avril 2014

Moussa Konaté et Aristide Koné

Le rouleau compresseur va être déployé contre Pierre Nkurunziza, s’il s’entête à se représenter, pour un troisième mandat auquel il n’a pas droit. Accusé de piétiner la constitution et les Accords d’Arusha, il risque d’entraîner, inexorablement, le Burundi, vers le clash, en cherchant à contourner le refus des députés de l’Assemblée nationale de valider sa réforme constitutionnelle. Nullement découragé par ce camouflet retentissant, il compterait sur l’arbitrage de la Cour constitutionnelle, pour se maintenir au pouvoir. Un véritable suicide politique.

Lire la suite...
 
Quelques pistes de solutions pour résoudre la crise dans les Universités au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/04/2014

Les enfants des pauvres ont eux-aussi droit d’accès à l’enseignement universitaire !

31 mars 2014, Libérat Ntibashirakandi

 Préambule

N’eut-été la bourse accordée aux étudiants burundais, la majorité des responsables tant politiques qu’académiques qui ont pris la mesure injuste de supprimer progressivement la bourse des étudiants ne seraient pas ce qu’ils sont aujourd’hui. Eh oui, la politique d’après moi, le déluge ! Et cette mesure est injuste dans la mesure où elle frappe les enfants des plus démunis, seul Dieu sait combien ils sont nombreux au Burundi ! Et pourtant, ce sont ces étudiants qui sont l’espoir pour leurs familles comme l’ont été les autorités du Ministère et des Institutions concernées.

Lire l’intégralité de l’Analyse

 
La question de la bourse d’étude est liée au respect des droits de l’Homme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 01/04/2014

Burundi : les nouvelles mesures d’octroi de la bourse aux étudiants violent la norme de l’égalité et de la non-discrimination.

Par Me Emmanuel NKENGURUTSE.

La question en rapport avec les nouvelles modalités d’octroi de la bourse aux étudiants est à poser dans les termes appropriés. La bourse doit être gérée en respectant des règles précises de droit garantissant à chaque étudiant un exercice égal et non discriminatoire de son droit à l’enseignement supérieur. C’est moins une question de ressources qu’une question de respect du droit à l’égalité et à la non-discrimination. Dans une société démocratique, la question de ressources ne peut pas prévaloir sur la norme de l’égalité et non-discrimination.

1.     Rappel du contenu de la norme.

Lire la suite...
 
Burundi : La question foncière se politise de plus en plus à l’approche de 2015 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

International Crisis Group, 20 février 2014

Danger de rechute au Burundi : question foncière et consolidation de la paix

Thierry Vircoulon, Afrique Décryptages

 Le Burundi est l’un des pays les plus pauvres (le taux de pauvreté atteint 67%) et les plus petits d’Afrique (27 834 kilomètres carrés) avec l’une des plus grandes densités humaines du continent (près de 400 habitants par kilomètre carré). C’est du reste un pays profondément rural où seulement 11% de la population réside en ville. Alors que l’accès à la terre et à la propriété est un véritable enjeu socio-économique, le Burundi fait face à de sérieux problèmes agricoles. La superficie moyenne d’une exploitation agricole est aujourd’hui estimée à moins d’un demi-hectare, renforçant la surexploitation, l’érosion et l’acidification des sols. Les difficultés du secteur agricole se traduisent par un sérieux problème de sécurité alimentaire : le taux de malnutrition approche les 75%.

Lire la suite...
 
ICG analyse le processus de restitution des terres engagé au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

ICG, 17 févr. 2014

Les terres de la discorde (II) : restitution et réconciliation au Burundi

Rapport Afrique N°214 - 17 févr. 2014

 Pour éviter une résurgence des tensions entre Hutus et Tutsis, le Burundi doit trouver le juste équilibre entre restitution des terres et réconciliation nationale.

Nairobi/Bruxelles | Dans son dernier rapport, Les terres de la discorde (II) : restitution et réconciliation au Burundi, l’International Crisis Group analyse, d’une part, le processus de restitution des terres engagé depuis le retour de centaines de milliers de réfugiés et de déplacés et, d’autre part, les défis que cela engendre pour la réconciliation nationale. Suite à l’accord de paix d’Arusha en 2000, une politique de restitution a été mise en œuvre mais la compensation foncière promise à ceux qui ne peuvent pas récupérer leurs biens spoliés lors de la guerre civile fait toujours défaut.

Lire la suite...
 
ICG explore les raisons de l’échec de la réforme foncière au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

ICG, 12 févr. 2014

Les terres de la discorde (I) : la réforme foncière au Burundi

Rapport Afrique N°213 - 12 févr. 2014

 Tant que le gouvernement n’aura pas réformé la gouvernance foncière, les efforts pour consolider une paix durable demeureront insuffisants.

Nairobi/Bruxelles | Dans son dernier rapport, Les terres de la discorde (I) : la réforme foncière au Burundi, le premier d’une série de deux rapports, l’International Crisis Group explore les raisons de l’échec de la réforme foncière depuis la signature de l’accord d’Arusha en 2000. Dans ce pays rural et surpeuplé, la mauvaise gouvernance foncière a contribué à la guerre civile et sa réforme faisait partie intégrante de l’accord d’Arusha. Quatorze ans plus tard, alors que 90 pour cent de la population dépend de l’agriculture, beaucoup souffrent de malnutrition et les conflits fonciers demeurent le principal facteur de violence dans les zones rurales. Résoudre le problème foncier est donc fondamental pour la stabilité politique et la croissance économique à long terme du Burundi.

Les conclusions et recommandations principales du rapport sont :

Lire la suite...
 
L’Université du Burundi a 50 ans : Un anniversaire passé inaperçu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/01/2014

L’Université du Burundi : 50 ans après, quel bilan ?

 Par Libérat Ntibashirakandi

[…] Si le 50ème anniversaire de l’Université du Burundi a été un non-événement, c’est un message fort que chaque citoyen burundais peut interpréter de sa façon. Un tel événement se prépare longtemps à l’avance et c’est une occasion ratée pour promouvoir l’image de cette prestigieuse institution. Cela prouve un manquement notoire au niveau du management.

Si l’Université du Burundi manque des moyens financiers, il aurait fallu associer tous les anciens de cette université et organiser au moins des activités scientifiques, des journées portes-ouvertes, etc. L’on nous dira certainement que ce n’est pas trop tard et que la commission est à l’œuvre. La date du 10 janvier 1964 reste importante dans l’histoire de l’Université du Burundi. Peut-être que la priorité est ailleurs. […]

Lire l’intégralité de l’Analyse


 
Burundi : La perspective de réviser la Constitution agite le monde politique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

IRIN, 22 décembre 2013

Le projet de modification de la constitution du Burundi soulève des inquiétudes

BUJUMBURA - Le projet du gouvernement burundais de réviser la constitution agite le monde politique, dans un pays qui s’efforce de surmonter les conséquences d’une guerre civile qui a fait rage de 1993 à 2005.

Les partis de l’opposition accusent le gouvernement de faire unilatéralement pression en faveur de modifications qui renforceraient l’exécutif et menaceraient l’équilibre des pouvoirs – entre la majorité hutu et la minorité tutsi du pays. Cet équilibre a été consacré par l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi signé en 2000. (Le dernier groupe rebelle du pays a déposé les armes seulement cinq ans après.)

Lire la suite...
 
Burundi : Analyse par l’OAG du Projet révision de la Constitution Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/12/2013

BURUNDI : Projet de révision de la Constitution

"Vers le rejet du consensus et le triomphe de l’unilatéralisme en politique"

 « Le projet de loi portant révision de la constitution de la république du Burundi consacre une rupture avec l’esprit et l’Accord d’Arusha dans la gestion du pays. Il remet en cause la "démocratie consociative" en privilégiant la "démocratie majoritaire" dans une société segmentaire longtemps secouée de violences politiques et ethniques ainsi que de pratiques d’exclusion et de discrimination sur base ethnique et régionale. », estime l’Observatoire de l’Action Gouvernementale (OAG) dans son analyse, rendue publique lundi à Bujumbura, du Projet de révision de la Constitution.

Lire la suite...
 
Nkurunziza pourrait diriger le Burundi dix ans de plus Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/10/2013

Une nouvelle Constitution pour le Burundi ?

Un défi pour la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance

 Par Stef Vandeginste

Résumé :

Le 9 et 10 octobre 2013, le Conseil des Ministres burundais a adopté un projet de Constitution. Au lieu d’une révision de la Constitution du 18 mars 2005 actuellement en vigueur, il s’agit de l’abrogation de la Constitution actuelle et son remplacement par l’adoption d’une nouvelle Constitution, ce qui donnera lieu à la mise en place de nouvelles institutions. Ceci a une incidence importante sur la question de l’éligibilité de l’actuel Président de la République Pierre Nkurunziza. Si le projet de Constitution adopté en Conseil des Ministres devient la nouvelle Constitution du Burundi, l’actuel Président Pierre Nkurunziza pourra briguer encore deux mandats présidentiels, en 2015 et en 2020. Cette démarche constitue un véritable défi pour le champ d’application de la notion de ‘changement anticonstitutionnel du pouvoir’, telle que définie par la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance de l’Union africaine.

Lire l’intégralité de l’Analyse 


 
Comprendre pourquoi et comment « Uburundi bwaguye mw’isanganya » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/10/2013

Hommage au Président Melchior Ndadaye

à l’occasion du 20ème anniversaire de son assassinat

 Par Joseph Ntamahungiro

Conférence donnée le 5 octobre 2013 dans la salle paroissiale de l’église Sainte Anne, Chaussée de Tervuren, 131 à 1160 Bruxelles (Auderghem)

Introduction

A ma connaissance, il n’existe pas beaucoup d’écrits sur la vie du Président Melchior Ndadaye. Le seul ouvrage que j’ai pu consulter en préparant cette communication est celui de Raphaël Ntibazonkiza intitulé « Biographie du Président Melchior Ndadaye : L’Homme et son destin». C’est donc en toute logique que j’y ai puisé l’essentiel de ma communication d’aujourd’hui. Et comme annoncé dans le titre de l’invitation, cette conférence se veut un témoignage et un hommage à ce héros burundais dans le sillage du Prince Louis Rwagasore, Pierre Ngendandumwe, Paul Mirerekano et d’autres.

Lire la suite...
 
Burundi : la rentrée scolaire 2013-2014 s’annonce "chaotique" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/09/2013

Plaidoyer pour une éducation de base qui améliore la qualité de l’enseignement et le niveau des élèves

 Par Ntibashirakandi Libérat

I. Préambule

D’emblée, précisons que ce billet rentre dans une série de réflexions et d’analyses, entamées depuis quelques années, avec un seul et unique objectif de contribuer au développement et à la reconstruction de notre chère Patrie, le Burundi.

Il s’agit, de mon point de vue, d’un devoir qui devrait incomber à tout citoyen burundais qui est fier de la patrie qui l’a vu naître et grandir : proposer des idées novatrices en vue d’un changement positif, chacun dans son domaine de prédilection.

Lire la suite...
 
Les Documents de l’enquête historique sur l’assassinat de Rwagasore Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/07/2013

L’assassinat du Premier ministre burundais Louis Rwagasore

D’étonnants documents d'archives sur l’implication de la Belgique

« La vérité passe par le feu mais ne brûle pas»

Proverbe burundais

 Par Ludo De Witte

 Premier juillet 2012 : le Burundi fête le 50e anniversaire de l'Indépendance. L’ambassadeur belge organise une grandiose réception à l'hôtel Tanganika, à Bujumbura en présence du Prince Philippe et de la Princesse Mathilde. Côté burundais le malaise quoique inexprimé est palpable : la réception a en effet lieu à l’endroit même où, le 13 octobre 1961, le premier Premier ministre du Burundi, le charismatique Prince Louis Rwagasore a été assassiné. Or beaucoup de Burundais sont convaincus que des responsables belges de haut rang en ont été les inspirateurs. Une enquête menée dans les archives de l’époque l’établit de manière irréfutable. La mort de Rwagasore est le fait de Burundais et de quelques Grecs, mais, en sous-main, l’administration belge a joué un rôle de premier plan.

Lire la suite...
 
Loi sur la presse : une action devant la Cour Constitutionnelle peut-elle aboutir ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/03/2013

Il y a 21 ans, la Cour Constitutionnelle déclara inconstitutionnelle la nouvelle législation régissant la presse

 Par Dr. Stef Vandeginste

Nous sommes le 17 août 1992. La Cour Constitutionnelle, qui a vu le jour à peine quatre mois auparavant, examine la constitutionnalité d’un décret-loi. Celui-ci lui a été soumis à l’initiative du Président de la République le 13 juillet. Après délibération et pour la toute première fois dans l’histoire du Burundi, une Cour Constitutionnelle déclare inconstitutionnelle une loi parce que celle-ci n’est pas conforme aux droits de l’homme protégés par la Constitution …

La Cour Constitutionnelle, garante de la liberté d’expression et de la liberté de presse

Lire la suite...
 
Le Burundi face aux contradictions de la démocratie occidentale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 11/06/2013

 Finalement à qui profite la démocratie occidentale ?

Par Hassan Ngendakumana

Au lieu de voir la démocratie comme le résultat d’une succession de conquêtes glorieuses remportées par le peuple, conscient de sa force, sur l’inertie d’une oligarchie arc-boutée sur ses privilèges, voyons le processus de démocratisation occidentale comme la suite d’adaptations entreprises par l’oligarchie pour consolider sa domination et se préserver des éruptions populaires trop débordantes d’empathie révolutionnaire.

Lire la suite...
 
Burundi : "Feuille de route" ou "Feuille de dupes" ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/06/2013

Négociations de Kayanza : Attention au somnifère savamment entretenu.

Burundaises, burundais : il est grand temps de ne plus vous laisser faire !

Par Buyagu Auguste

Il aura fallu plus de deux mois après la rencontre de Bujumbura pour que les hommes politiques burundais se retrouvent encore du 22 au 24 mai 2013 à Kayanza. M. Nduwimana, ministre de l’Intérieur les y avait conviés pour discuter du toilettage à apporter au code électoral actuel. De nombreux burundais restent dubitatifs quant aux intentions de Nkurunziza et de son parti le CNDD-FDD. Pourquoi un véritable agenda de travail ne serait-t-il pas élaboré avec un programme clair, et un comité de suivi ad hoc ? Pourquoi le pouvoir préfère tirer unilatéralement un point sur la longue « feuille de route » à discuter, quand il veut, et où il veut ? Nous allons nous efforcer d’analyser et de comprendre cette démarche qui semble illogique pour le commun des mortels.

Lire la suite...
 
Quelle "fixatique" pour l’opposition burundaise ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/05/2013

Politique burundaise en marche.

Des choses et des hommes : autour de la fixatique

Par Hozako Michèle-Aimée

Introduction.

Les hommes ont inventé plusieurs techniques pour fixer les choses ensemble, pour « mieux lier le bois au bois[1]. » Il semble néanmoins qu’il est plus facile d’attacher les choses entre elles que d’unir les hommes. En politique, cela ressemble plus  encore à une gageure. Témoin : la difficulté des partis de l’opposition burundaise à trouver un liant susceptible de la maintenir ensemble définitivement. Le but de ce petit texte est de vous montrer que la fixatique technique est plus aisée que la fixatique politique. Non sans doute pour inciter au désespoir, mais pour suggérer, en pointillés, un effort salutaire.

Lire la suite...
 
La 3ème candidature de Nkurunziza à la présidentielle est une réalité évidente Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/05/2013

La candidature de Nkurunziza à l’élection présidentielle de 2015 :

une certitude refoulée.

Par Buyagu Auguste.

Le débat sur la candidature de Nkurunziza pour un troisième mandat à la tête de l’Etat burundais a été lancé. Mais l’on peut noter qu’elle a été éclipsée par d’une part le débat sur la nouvelle loi sur la presse et d’autre part par une réaction de refoulement de la part de  l’opinion publique burundaise et surtout de l’opposition politique.

En psychanalyse, le refoulement « est l'opération par laquelle le sujet repousse et maintient à distance du conscient des représentations considérées comme désagréables, car inconciliables avec le Moi ».

Lire la suite...
 
L’opposition va-t-elle s'épargner l'humiliation annoncée à Kayanza ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/05/2013

L’OPPOSITION BURUNDAISE IRA-T-ELLE A CANOSSA ?

Par HOZAKO Michèle-Aimée

Introduction.

L’ombre des élections qui se profilent à l’horizon 2015, imprègne déjà l’actualité. Avec les ateliers de mars dernier, ainsi que la « feuille de route » qui en est sortie, nous nous acheminons vers une zone de turbulence pour les uns, un moment de vérité pour les autres. Le ministre de l’Intérieur convoque les partenaires à une réunion à Kayanza les 23, 24 et 25 mai 2013 en vue d’une révision du Code électoral. Cette réunion, si elle se confirme, pourrait être une occasion manquée, ou même pire pour l’opposition : un voyage à Canossa. Qu’est-ce qui fait penser que le processus de dialogue est mal engagé, au point d’être comparé à un « der Gang nach Canossa » ?

Lire la suite...
 
Génocide de 1972 : Comment briser les chaines du silence ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/05/2013

Burundi : Le génocide de 1972

Briser les chaînes du silence

 Conférence de Joseph Ntamahungiro à l’occasion de la 41ème commémoration du génocide de 1972 au Burundi

Salle de la Paroisse du Saint Esprit, Place Martin Luther King, 1070 Anderlecht - Bruxelles 04 mai 2013

« Avant-propos »

Avant de commencer ma communication, je voudrais dire que je ne vais pas faire un exposé ex-cathedra qui scrutera le sujet dans toutes ses méandres et sa complexité. Je vais juste lancer quelques idées qui tenteront de débroussailler le terrain et de nous permettre d’avoir un échange-débat riche et varié. Les autres organisateurs et moi-même attendons donc beaucoup de vous.

Lire la suite...
 
Burundi : Recommandations de l’OAG sur l’organisation des élections Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/04/2013

 Analyse des textes législatifs et règlementaires régissant les élections au Burundi.

Légiférer pour la stabilisation politique et le renforcement de la démocratie participative et intégrative

Bujumbura, avril 2013

Résumé exécutif

Eu égard à la situation particulière du Burundi, en tant que pays sortant progressivement d’un conflit civil long et violent, l’importance du débat sur les textes régissant les élections tient essentiellement au fait de l’existence de grands défis à savoir : la consolidation de la paix et la stabilisation politique, l’approfondissement de la balbutiante expérience d’une démocratie intégrative et l’établissement d’un Etat de droit. Pour que ces objectifs soient réalisés, il faut d’abord éviter que des contentieux électoraux ne puissent remettre tout en cause.

Lire la suite...
 
Quid des combattants qui ont fui le Burundi après les élections de 2010 ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/04/2013

Analyse politique et sécuritaire sur le Burundi

Par Lt-Col. Didier NYAMBARIZA, deux fois en exile (2000, 2011)

 Beaucoup de Burundais qui vivent à l’étranger pour diverses raisons, y compris la persécution politique se demandent quel est le sort de leur pays ! D’autres Burundais qui vivent au Burundi se sentent en insécurité tant politique que socio-économique et se posent les mêmes questions !

Cette analyse qui est une contribution à la paix, est basée sur trois points :

1.    Le vrai handicap de la paix et les solutions possibles ;

2.    Des combattants burundais en fuite, causes et conséquences ;

3.    Les perspectives des élections de 2015 ;

Lire la suite...
 
Pourquoi une telle haine des Belges à l’encontre de Rwagasore ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Soir, 11 janvier 2013

Le carnet de Colette Braeckman

Tout n’a pas été dit à propos de la mort de Louis Rwagasore, le Premier Ministre du Burundi

 Interview de l’historien Ludo De Witte

Pourquoi la tutelle belge voulait-elle éliminer Louis Rwagasore, Premier ministre élu du Burundi

Vous avez retrouvé des documents du Foreign Office démontrant qu’en septembre 1961, le résident belge à Bujumbura, Regnier, qui exerçait la tutelle, avait évoqué à plusieurs reprises la nécessité d’éliminer le prince Rwagasore, même si ce dernier avait remporté les élections. Pourquoi une telle haine des Belges à l’encontre du fils du Mwami Mwambutsa, le roi du Burundi ?

Lire la suite...
 
Colloque à Bruxelles sur l’état du droit au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/01/2013

 L’état du droit au Burundi après un demi-siècle d’indépendance

Le Burundi est devenu un état indépendant le premier juillet 1962. Même si multiples facteurs ont contribué au développement de l’Etat de droit burundais, il y a eu peu d’initiatives comparatives qui visent à analyser ces développements. Les organisateurs et partenaires de ce colloque ont pris cette initiative afin d’analyser ces développements sur base de diverses perspectives.

Le colloque qui est organisé le 29 janvier 2013 à Bruxelles vise les aspects de l’Etat de droit burundais. Une semaine après, un colloque est organisé le 7-8 février à Bujumbura qui vise à analyser les développements dans les différents domaines juridiques (droit commercial, droit de la famille, droit pénal, droit constitutionnel, droit social, etc.).

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 126 - 150 sur 260

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017