topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Analyses
Pourquoi une telle haine des Belges à l’encontre de Rwagasore ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Soir, 11 janvier 2013

Le carnet de Colette Braeckman

Tout n’a pas été dit à propos de la mort de Louis Rwagasore, le Premier Ministre du Burundi

 Interview de l’historien Ludo De Witte

Pourquoi la tutelle belge voulait-elle éliminer Louis Rwagasore, Premier ministre élu du Burundi

Vous avez retrouvé des documents du Foreign Office démontrant qu’en septembre 1961, le résident belge à Bujumbura, Regnier, qui exerçait la tutelle, avait évoqué à plusieurs reprises la nécessité d’éliminer le prince Rwagasore, même si ce dernier avait remporté les élections. Pourquoi une telle haine des Belges à l’encontre du fils du Mwami Mwambutsa, le roi du Burundi ?

Lire la suite...
 
Colloque à Bruxelles sur l’état du droit au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/01/2013

 L’état du droit au Burundi après un demi-siècle d’indépendance

Le Burundi est devenu un état indépendant le premier juillet 1962. Même si multiples facteurs ont contribué au développement de l’Etat de droit burundais, il y a eu peu d’initiatives comparatives qui visent à analyser ces développements. Les organisateurs et partenaires de ce colloque ont pris cette initiative afin d’analyser ces développements sur base de diverses perspectives.

Le colloque qui est organisé le 29 janvier 2013 à Bruxelles vise les aspects de l’Etat de droit burundais. Une semaine après, un colloque est organisé le 7-8 février à Bujumbura qui vise à analyser les développements dans les différents domaines juridiques (droit commercial, droit de la famille, droit pénal, droit constitutionnel, droit social, etc.).

Lire la suite...
 
Des documents accablent la Belgique dans la mort de Rwagasore Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/01/2013 – Source Belga

 Des documents du Foreign Office (le ministère britannique des Affaires étrangères) révèlent le rôle de la Belgique dans l'assassinat du prince Rwasagore, le "Lumumba burundais", rapporte Le Vif/L'Express sur son site Internet mercredi. "Des fonctionnaires belges hauts placés ont joué un rôle dans l'assassinat", explique le sociologue Ludo De Witte.

Les documents en question sont des télex échangés entre James Muray, ambassadeur britannique à Bujumbura à l'époque, et le Foreign Office et un rapport resté confidentiel du parquet de Bruxelles. Ils indiquent que le résident Regnier, chef de tutelle, a évoqué à plusieurs reprises "la nécessité de tuer Rwagasore".

Lire la suite...
 
Révélations inédites sur le rôle de la Belgique dans l’assassinat de Rwagasore Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Vif/L’Express, 09 janvier 2013

Assassinat du "Lumumba burundais" : des documents accablants sur le rôle de la Belgique

 Plus d’un demi-siècle après l’assassinat du prince Rwagasore, héros de l’indépendance du Burundi, des documents découverts à Londres éclairent le rôle de la Belgique dans ce meurtre.

Le soir du 13 octobre 1961, Louis Rwagasore, héros de l’indépendance burundaise et Premier ministre depuis deux semaines, est assassiné à Bujumbura. Jean Kageorgis, le jeune Grec qui a tiré sur le prince, est un tueur à gages recruté par des dirigeants du PDC, le parti démocrate-chrétien burundais soutenu par les intérêts belges. Condamné à mort par le justice belge, Kageorgis est exécuté le 30 juin 1962, veille de l’indépendance. Condamnés à des peines de prison, les autres comploteurs, quatre dirigeants du PDC (photo) et un commerçant grec, sont rejugés par la justice burundaise et pendus le 15 janvier 1963 au stade de Gitega, devant 10 000 personnes.

Lire la suite...
 
Le Burundi, entre impasse politique et "dérive autoritaire" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Afrique Expansion Magazine, 27 Novembre 2012

Par Aude GENET

BUJUMBURA, Burundi - En 2010, l'opposition burundaise boycottait les élections présidentielle et législatives du pays. Deux ans plus tard, le petit pays d'Afrique des Grands Lacs n'est, disent les analystes, pas sorti de la crise politique et tend même à une "dérive autoritaire".

En se retirant du processus électoral il y a deux ans, l'opposition s'est exclue du jeu politique. Aujourd'hui, le parti dirigeant, le Conseil national pour la défense de la démocratie - Forces pour la défense de la démocratie (CNDD-FDD), détient toutes les "manettes" du Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : l'acquittement en catimini de Nkurunziza passé au crible Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/11/2012

L’annulation de la condamnation à mort de Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi : un commentaire de l’arrêt du 8 juillet 2011 de la Cour Suprême dans l’affaire RPSA 280

 Stef Vandeginste* - Octobre 2012

* Chargé de cours, Institut de Politique et de Gestion du Développement (IOB) et chercheur postdoctoral FWO, Faculté de Droit, Université d’Anvers.

Introduction

Le 8 juillet 2011, la Chambre Judiciaire de la Cour Suprême du Burundi a rendu un arrêt historique. La Cour Suprême déclara fondé l’appel interjeté par Pierre Nkurunziza, actuel Président de la République, contre l’arrêt rendu par la Cour d’Appel de Bujumbura en date du 11 février 1998 dans l’affaire RPCC 803.

Lire la suite...
 
Burundi : situation de calvaire pour un pays en agonie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/11/2012

BURUNDI : Le difficile chemin vers la paix et la démocratie

Par Joseph Ntamahungiro *

 Conférence donnée le 3 novembre 2012 dans la Salle Pax, Rue du Patronage, 27 à 7850 Enghien lors de la soirée de gala pour la Paix dans la Région des Grands Lacs Africains organisée par le Réseau international des Femmes pour la Démocratie et la Paix (RIFDP).

Pour commencer, j’adresse un grand remerciement aux membres du RiFDP qui m’ont fait l’amitié de m’inviter à venir vous présenter en quelques flashes la situation du Burundi aujourd’hui. Pour coller à l’actualité, j’ai axé mes recherches sur les faits récents portant sur la période de 2010 à aujourd’hui. J’ai du aussi procéder à un tri très sévère des éléments à présenter car il y aurait tellement à dire que même une journée ne suffirait pas pour décrire toute la situation. Et comme la conférence est organisée par un réseau de femmes, c’était plus qu’un devoir pour moi d’évoquer la situation de la femme burundaise.

Et pour entrer dans le vif du sujet, commençons par essayer de répondre à la première question «Le Burundi est-il pacifié ?»

Lire la suite...
 
Scrutin de 2015 au Burundi : un parcours semé d’embûches Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

IRIN, 5 novembre 2012  

 BUJUMBURA - Le 30 octobre, les donateurs internationaux ont promis plus de 2 milliards de dollars pour soutenir le développement du Burundi. Ils ont semblé, par cette promesse, reconnaître formellement les progrès réalisés par ce pays d’Afrique centrale dans la voie de la paix et de la démocratie.

Cependant, les souvenirs de la guerre civile de 1993-2005, qui a fait plus de 200 000 victimes, sont encore frais dans les mémoires. Les analystes, les experts des droits de l’homme et les membres de la société civile et des partis politiques d’opposition, s’ils s’accordent sur le fait que des progrès significatifs ont été réalisés, s’inquiètent toutefois des divers problèmes de sécurité et de gouvernance qui pourraient les faire dérailler à l’approche des élections de 2015.

Lire la suite...
 
Burundi : le gouvernement est en "dérive autoritaire", selon un rapport d’ICG Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

ICG, 25 oct. 2012

Burundi : bye-bye Arusha ?

Rapport Afrique N°192 - 25 oct. 2012

 Bujumbura/Nairobi/Bruxelles - La situation se détériore au Burundi, pays auparavant considéré comme un modèle de résolution des conflits, et les violences commises par le parti au pouvoir et par l’opposition menacent la stabilité.

Burundi : bye-bye Arusha ?, le dernier rapport de l’International Crisis Group, démontre que la mainmise du parti au pouvoir sur les institutions étatiques et le boycott des élections de 2010 par les principaux partis de l’opposition ont vidé de sa substance le système de partage du pouvoir établi par l’accord d’Arusha en 2000. Cet accord a pourtant permis de résoudre le conflit ethnique qui a dévasté le pays pendant une décennie et de poser les jalons d’un régime démocratique.

Lire la suite...
 
Burundi : Les 50 dernières années d’indépendance en question Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/10/2012 – Source Pax Christi Wallonie-Bruxelles

Burundi : regard critique sur les 50 ans d’indépendance

 Par Joseph Ntamahungira

Avant propos

Pour paraphraser l’Abbé Michel Kayoya, ce texte « n’est pas une critique. C’est un cri. Un cri qui» veut réveiller tous mes compatriotes. Comme Michel Kayoya, «je prie le lecteur d’avoir beaucoup d’indulgence pour un cri» qui paraîtra choquant pour certains, ou au contraire trop mou pour les autres. «Il vient d’un coeur qui aime, d’une bouche qui n’a plus honte pour le bien de ses frères » et soeurs. Je souhaite que d’autres continuent à pousser des cris afin de dire NON à la manière dont nous venons de vivre ces 50 dernières années d’indépendance et de proposer de nouvelles pistes pour la naissance d’un BURUNDI réconcilié avec chaque enfant de son peuple. Cette analyse ne constitue pas un bilan. Il s'agit d'un regard qui se veut franc, sans complaisance et sans faux fuyant.

Lire l'intégralité de l'Analyse


 
Le Burundi déjà entraîné dans le tourbillon de la RDC ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/10/2012

Guerre du KIVU : Le cyclone de l’Est de la RDC ne peut laisser  le Burundi intact.

 Par Salvator Sunzu, Journaliste

Le bruit de bottes est chaque jour plus assourdissant à partir du Nord Kivu en RDC voisine. Le Nord et le Sud du Kivu sont des régions qui sont toutes proches, au propre comme au figuré. Le nord du Kivu est en plein ouragan. Rappelons-nous. Lors de l’attaque du Rwanda en 1991 contre le régime de Habyarimana, un citoyen burundais demanda à son concitoyen si son cœur n’a pas sursauté à l’annonce de l’attaque. La réponse fut non. La réplique fut cinglante : "c’est que tu n’en a pas". Et c’est tout dire : on ne peut raisonnablement rester indifférent aux guerres déchirants nos voisins.

Ceci reste vrai pour ce qui est du Nord du Kivu, quoique géographiquement un peu lointain. Non pas seulement pour des raisons de proximité, mais pour des questions d’enjeux. Ressources du sous-sol ? Problèmes  de terre ? Base d’un supposé empire ? Ou les trois à la fois ? La dernière hypothèse est fort plausible. Les conséquences de cette guerre sur le Burundi de la crise du Nord du Kivu ne sont pas seulement prévisibles. Elles sont déjà là. La vigilance est donc de mise.

Lire la suite...
 
Les raisons de la volte-face occidentale à l'égard de Kagame Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Huffington Post, 28/08/2012

Rwanda - États-Unis (et alliés) : le divorce, c'est maintenant !

Par Blaise Ndala. Juriste des droits de l’Homme

Le bal a été ouvert le 22 juillet par nul autre que le Département d'État américain, lequel a annoncé dans un communiqué "ne plus pouvoir fournir au Rwanda de financement militaire" en 2012, soit une enveloppe plutôt modeste de 200.000 dollars. Mais plus que l'impact budgétaire, c'et bien le symbole politique qu'il faille retenir. Symbole émanant d'un pays qui, depuis la prise de pouvoir par Paul Kagamé à la fin du génocide de 1994, a fait du Rwanda son "chouchou", devenant son premier pourvoyeur d'aide bilatérale. Ce n'est point un secret : à l'égard de ceux que le sort, sous notre indifférence coupable, a laissés aussi déterminés que hargneux, il n'est pas rare que notre sympathie à rebours s'avère sans bornes. Pour le meilleur et pour le pire.

Lire la suite...
 
Eclairage en trois questions sur la situation au Nord-Kivu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

TV5, 11.08.2012

Nord-Kivu : que veut le M23 ?

Propos recueillis par Anna Ravix

 Territoire malmené par près de 20 années de conflits ininterrompus, le Nord-Kivu, province de la République démocratique du Congo est aujourd'hui à nouveau convoitée par un groupe rebelle, le M23. Leur surnom fait référence au 23 mars 2009, date à laquelle l'armée congolaise avait signé des accords avec leurs membres pour une meilleure intégration au sein des Forces armées de la République démocratique du Congo. Pour les rebelles du M23, l'accord n'a pas été respecté. Christophe Boisbouvier, journaliste à Radio France International, éclaire cette situation complexe en trois questions.

Lire la suite...
 
Burundi : Entre un passé tragique et un avenir incertain Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Temps, 6 juillet 2012

Au Burundi, chantiers contre charniers

Pierre Hazan

Légende de la Photo : Les survivants hutus d’un massacre perpétré par l’armée tutsie se tiennent aux abords d’un charnier. Les morts hutus s’ajoutent aux morts tutsis dans la longue litanie des massacres de 1965, 1972, 1988, 1993. Des centaines de milliers de corps ont été jetés dans des fosses communes. (Keystone /AP /Stephan Lovgren)

Que faire du passé, lorsqu’il ne cesse de resurgir tel un fantôme qui vient hanter les vivants ? C’était en janvier dernier. Financées par la Banque arabe du développement, des pelleteuses s’activent pour tracer la nouvelle route vers le nord à une cinquantaine de kilomètres de la capitale, Bujumbura. Dans la commune de Kivyuka, sur la place du marché, les paysans vendent comme tous les jours d’impressionnants régimes de bananes et des femmes s’activent sur d’antiques machines à coudre Singer. Puis, c’est le choc. Les pelleteuses viennent de mettre à jour des ossements et des lambeaux de vêtements. Le destin de ce lieu vient de basculer: le gouvernement, les associations de victimes, les ONG internationales, le CICR, les missions diplomatiques et les Nations unies vont s’emparer du dossier. La fosse de Kivyuka devient la métaphore du Burundi actuel et des questions abyssales qui se posent.

Lire la suite...
 
La Belgique reste un des derniers pays à soutenir le Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Burundi : les hoquets de la démocratie

Le Vif, 02 juillet 2012

Etat pauvre et oublié, le Burundi accueille Philippe et Mathilde à l'occasion du 50e anniversaire de l'indépendance. Miné par plusieurs affaires, le pays n'est pas à l'abri des dérapages.

«  Au Burundi, la peur est encore trop présente dans les esprits », déclarait récemment l'ambassadeur de l'Union européenne à Bujumbura, le Belge Stéphane De Loecker. À quoi faisait allusion cet homme qui a déjà servi comme ambassadeur de Belgique à la fin des années 1990 ? Notamment à la société civile, « qui doit pouvoir s'exprimer sans crainte », aux leaders politiques en exil (dont des dissidents du parti au pouvoir) qui n'osent pas rentrer au pays ou encore à ces femmes et ces enfants qui « doivent pouvoir rentrer à la maison le soir sans la peur d'être battus par un homme ivre ou, pire encore, sauvagement assassinés ». Dans son rapport 2011, Amnesty avait déjà épinglé les exécutions extrajudiciaires, impliquant souvent des agents de la sécurité de l'Etat, l'impunité, le manque de liberté d'expression, la torture...

Lire la suite...
 
Lu pour vous : Un récit poignant et puissant de Jeanne D’Arc Mpitabakana Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/06/2012

« Au nom des miens » de Jeanne D’Arc Mpitabakana, Belgique, 2012

Note de lecture & Morceaux choisis

Par Perpétue Nshimirimana, Lausanne le 6 juin 2012.

Feu Jeanne D’Arc Mpitabakana Quarante ans après le génocide de 1972 contre les Hutu du Burundi, les enfants et les familles des victimes réclament toujours justice. Une réponse efficace tarde à se mettre en place pour confondre les auteurs et co-auteurs de cette abomination.

Entre-temps, l’une d’entre nous, Jeanne D’Arc Mpitabakana publie un livre au titre évocateur « Au nom des miens ». C’est le témoignage de toute une vie au Burundi qui a basculé en 1972, l’année de la disparition de son père.

Surtout, elle sort soudain de l’enfance quand sa mère lui dit : « (…) Tous les Hutu vont mourir. (…) ».

Lire la suite...
 
Le Burundi au cœur d'un important colloque vendredi à Bruxelles Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/06/2012

L’Institut Royal des Relations Internationales (EGMONT) de Belgique - en partenariat avec l’Université d’Anvers (IOB), l’Université de Gand (CRG), le Groupe de recherche en appui aux politiques de paix (GRAPAX) et le ministère belge des Affaires Etrangères -, organise un colloque ce vendredi 8 juin 2012 à Bruxelles, à l’occasion du 50ème anniversaire de l’Indépendance du Burundi, a-t-on appris sur place.

Le débat qui n'est pas ouvert à tout public – en effet, seuls ceux qui ont été "personnellement" invités par courrier et inscrits à l’avance auront accès à la salle de conférence -, se tiendra de 9h00 à 17h00 au Palais d’Egmont et aura pour thème « 50 ans après – Le Burundi à la croisée des chemins ».

Lire la suite...
 
Table ronde à Bruxelles sur les situations au Burundi et au Rwanda Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/05/2012

 Rwanda, Burundi : 50 ans de l’indépendance !

Etats des lieux et défis

Quelles cohérences pour nos politiques ?

Mercredi 6 juin 2012 de 9h à 18h

Adresse : Maison des Associations Internationales

              Rue de Washington, 40 – 1050 Bruxelles

En présence des représentant(e)s des organisations de la société civile du Burundi et du Rwanda

Inscriptions obligatoires avant le dimanche 4 juin 2012 : Sur www.cncd.be ou par téléphone 022501237

Lire la suite...
 
Burundi : Quelles solutions pour sortir du cycle infernal et de la folie meurtrière ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/05/2012

BURUNDI : Comment sortir des génocides et des conflits ethnico-politiques qui endeuillent notre peuple ?

Joseph NtamahungiroPar Joseph Ntamahungiro *

Conférence donnée le 28 avril 2012 à l’Auberge de Jeunesse Jacques Brel, Salle Delvaux, Rue de la Sablonnière, 30 à 1000 Bruxelles, lors de la commémoration du 40ème anniversaire du génocide de 1972.

Résumé

A l’occasion de la commémoration du 40ème anniversaire du génocide de 1972, l’auteur revisite l’histoire sanglante de son pays ces 50 dernières années où le Burundi fête également ses 50 ans d’indépendance. Il passe en revue quelques solutions proposées ou mises en route pour sortir de ce cycle infernal et de cette folie meurtrière. Il est convaincu que, tant que l’autorité suprême du pays (hier le Roi, aujourd’hui le Président de la République) disposera de pouvoirs lui permettant de changer ou d’interpréter la Constitution selon son bon vouloir, de se soumettre les pouvoirs législatifs et judiciaires ou de les contourner, il y a risque que le pays renoue encore avec tous les crimes dont il tente péniblement de se sortir. Sans faire du «copier-coller », le système suisse lui semble le meilleur pour permettre à la population burundaise de prendre en main sa destinée grâce à une démocratie exercée de bas en haut, une démocratie directe où le citoyen exerce réellement un contrôle sur ses élus.

Lire l’intégralité de l’Exposé


 
Les Hutu du Burundi "peuple cible de génocide" selon le rapport Whitaker Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/04/2012

1972-2012.

-Quarante ans de silence sur le génocide des Hutu du Burundi.-

A quand la reconnaissance officielle par les autorités burundaises ?

Contribution à la Commission Vérité et Réconciliation

Perpétue NshimirimanaPar Perpétue Nshimirimana

Environ trois cent mille personnes ayant en commun le fait d’appartenir à l’ethnie Hutu ont disparu à partir du 29 avril 1972 dans un contexte de quasi huis-clos.

C’est le génocide de 1972 au Burundi. En effet, les enlèvements et les arrestations suivis de disparitions forcées se sont déroulés dans le calme et la tranquillité. Les responsables politiques et militaires de l’époque, leurs divers soutiens, sont auteurs de massacre à grande échelle sur toute l’étendue du pays. Ils se sont arrangés pour le réaliser sans faire de bruit, en maintenant  un semblant de vie normale déconcertante pour quiconque aurait des soupçons sur le drame en cours.

Lire la suite...
 
Culte du mensonge et du silence sur le génocide de 1972 au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/04/2012

Avril 1972… la conspiration du silence et une (im)possible réconciliation.

Par Salvator Sunzu, journaliste

De 1961 à 1972 (pour ne s’arrêter que là) des centaines de milliers d’innocents ont été fauchés. Parmi les plus illustres figurent, le père de l’indépendance, le Prince Louis Rwagasore, l’ancien premier ministre Pierre Ngendandumwe. Jusque au début des années 80, la photo de ce dernier trônait dans tous les bureaux administratifs de l’Etat. Il avait en effet été proclamé Héros national. Et c’est à ce titre que l’on tenait à l’immortaliser. Mais aujourd’hui rien. Aucune trace.

C’est à peine si l’on se souvient encore de Paul Mererekano, compagnon de lutte de Louis Rwagasore, lui aussi tués dans des circonstances tout aussi pour le moins obscures. ET que d’éloges pour ce personnage hors pairs de la part de ce qui l’on connu, toute ethnie confondue par ailleurs ! Mais évoquez les circonstances de sa mort, et tout le monde se rebiffe.

Lire la suite...
 
Grève générale du 27 mars au Burundi : quelles conséquences possibles ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/04/2012

La grève : une solution ou un moyen ? Et au-delà, que faire ?

Par Salvator SUNZU *

Les deux protagonistes, le gouvernement et la société civile en l’occurrence, ont rivalisé d’ardeur pour convaincre la population, surtout les travailleurs tant du privé que du public, à répondre ou ne pas répondre à l’appel à la grève de ce 27 mars. Le résultat, tout le monde l’a vu. Réussite totale ou échec ? La réalité est certainement entre les deux.

Amusant fut le fossé (et faussetés) des reportages des radios privés et publics sur le sujet. Mais le signal vient donc d’être lancé. Le bras de fer vient de montrer à chaque acteur le poids qu’il pèse sur l’opinion, et c’est peut-être du côté gouvernement que la réflexion doit faire un autre bond au regard de ses immenses responsabilités et aux défis qui lui sont lancés.

Lire la suite...
 
Burundi : une profonde crise de corruption qui menace la stabilité et la paix Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

ICG, 21 mars 2012

 Burundi : la crise de corruption

Rapport Afrique N°185 21 mars 2012

En dépit de la mise en place d’un dispositif institutionnel de lutte contre la corruption, le Burundi est en proie à une profonde crise de corruption qui menace la stabilité et la paix.

Burundi : la crise de corruption, le dernier rapport de l’International Crisis Group, dénonce les pratiques néo-patrimoniales qui compromettent la bonne gouvernance et menacent le développement du pays. La politisation graduelle de la fonction publique et l’accaparement du secteur public et de ses ressources par les nouvelles élites caractérisent l’exercice du pouvoir. Dans une économie aux opportunités aussi limitées, la monopolisation des ressources des secteurs public et privé met en péril la consolidation de la paix fondée sur la croissance et le développement, favorisés par un appareil étatique efficace et des investissements étrangers.

Lire la suite...
 
Burundi : une analyse juridique sur l’éligibilité de Nkurunziza en 2015 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/02/2012

Stef VandeginsteL’éligibilité de l’actuel Président de la République du Burundi aux élections présidentielles de 2015 : une analyse juridique.

Février 2012

Par Stef Vandeginste - Chargé de cours, Institut de politique et de gestion du développement (IOB) et Chercheur Postdoctorat FWO, Faculté de droit, Université d’Anvers.

Lire la suite...
 
Burundi : Rapport de la réflexion nationale sur la justice de proximité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/01/2012

En juillet 2011, le programme de bonne gouvernance de l’Union Européenne "Gutwara Neza" a réalisé une réflexion nationale sur la justice de proximité au Burundi. Consistant en une série de 4 ateliers de consultation régionaux suivis d’une journée de débat national, cette initiative a permis de dégager des pistes de réforme prioritaires pour pérenniser le système de justice locale très riche dont dispose le pays.

Le rapport de Dominik Kohlhagen de l'Université d’Anvers, chargé de suivre cette réflexion, est désormais disponible. Il s’interroge notamment sur les défis posés par la situation de pluralisme juridique et le contexte de sortie de conflit armé qui caractérisent le Burundi.

Lire l'intégralité du Rapport


 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 151 - 175 sur 262

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher