topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Opinion
La nouvelle loi sur la CNTB a-t-elle le soutien de l'opinion publique ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/12/2013

A propos de la Commission nationale terres et autres biens (CNTB)

Par Kabura Nicodème

Effectivement, l’Assemblée nationale du Burundi a adopté le 28 décembre 2013 à une très large majorité un projet de loi portant révision de celle qui a créé en 2009 la Commission nationale terres et autres biens (CNTB), chargée de régler notamment les conflits fonciers nés des différentes spoliations et autres vols de biens appartenant aux victimes du cycle de violence, qu’utilisait comme mode de gouvernement, la junte militaire au pouvoir pendant la dictature de 1965 à 1993 au Burundi.

Lire la suite...
 
La mort de Mandela a réveillé des souvenirs de l'apartheid burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/12/2013

BURUNDI : l’Ubuntu, l’Apartheid et Mandela

En 1989, je vis à Bujumbura, la capitale de mon pays natal dit la « Suisse d’Afrique ». Je suis mariée, mère de deux jeunes enfants et je travaille. Pour moi, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Par le passé, j’ai été engagée dans quelques associations (dont la fameuse Jeunesse Révolutionnaire Rwagasore), convaincue d’agir pour la promotion des droits humains. Depuis peu, je me sens fière de militer au MSA, le Mouvement de Soutien à l’Afrique Australe. Cette branche locale d’une organisation panafricaine lutte contre l’Apartheid et prône la libération de Nelson Mandela. Nobles et juste causes, n’est-ce pas ?

Lire la suite...
 
Burundi : Complaisance et servilité des médias privés envers Sinduhije interpellent Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/12/2013 – Source Burundi Bwacu

Nibizi Serge et Sinduhije Alexis : au-delà de l’incident isolé, une foule de questions autour des principes

 Par Fabien Cishahayo

Les commentateurs politiques qui, d’habitude, sont généreux de leur temps, en ont momentanément manqué pour commenter cet incident, comme si les excuses présentées par Alexis Sinduhije au journaliste de la Radio Publique Africaine (RPA), Serge Nibizi, suffisaient à clore le débat, qui nous semble pourtant être un débat de fond. Certains seraient tentés d’y voir la main - et l’influence - d’un conseiller en relations publiques, pour redorer l’image du leader du MSD. Le brouhaha numérique qui a suivi ces excuses sur les réseaux sociaux confirme cette hypothèse. Après ses excuses, ne voilà-t-il pas que des griots présentent le leader comme un exemple à suivre pour tous les hommes politiques burundais, récupérant ainsi une bourde pour en faire une illustration de l’excellence du candidat ! Mais le procédé est trop gros et ne convainc que les convertis les Burundais n’aimant pas qu’on les prenne pour des idiots.

Lire la suite...
 
Burundi : Plaidoyer pour laver l'honneur éclaboussé d’une femme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 11/12/2013

La Veuve, Joséphine Nzeyimana, A Besoin de Toi

Par Thierry Uwamahoro

Les jours et mois à venir verront une large mobilisation pour la libération de Frédéric Bamvunginyumvira. Les medias parleront de lui. Ses collègues au sein du leadership de l’ADC Ikibiri ne lâcheront pas jusqu’au jour de sa libération. A l’instar des journalistes pour Hassan Ruvakuki, les membres et sympathisants de l’ADC Ikibiri pourront manifester pacifiquement chaque jeudi jusqu’à ce que Bamvuginyumvira retrouve ses droits lui retirés le plus injustement et le plus arbitrairement du monde.

Les chancelleries africaines, européennes, et la représentation onusienne à Bujumbura pèseront lourdement sur le régime Nkurunziza pour que la raison reprenne les rails. En fin de compte, pour sauver la face du gouvernement, Bamvuginyumvira sera injustement condamné à une peine minimale, puis libéré. Géré intelligemment, cet épisode noir pourrait même propulser Bamvuginyumvira à la tête de la liste des favoris pour 2015.

Lire la suite...
 
Fréderic Bamvuginyumvira, le "DSK" burundais ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/12/2013

Fréderic Bamvuginyumvira victime d’un complot ou d’un piège ?

Par Hassan Ngendakumana

« Ce qui s'est passé est une relation inappropriée, et même plus que cela, une faute morale. Une faute vis-à-vis de ma femme, de mes enfants, de mes amis mais aussi devant les Français qui avaient placé en moi leurs espoirs de changement ».  Ces sont les mots de regret qu’a prononcé DSK dans l’affaire avec la femme de ménage Nafissatou Diallo.

On dit que les mêmes causes produisent les mêmes effets, il parait que Bamvuginyumvira Frédéric, qui était pressenti comme le candidat unique de l’ADC-ikibiri aux  élections  présidentielles de 2015 au Burundi, vient d’être attrapé en fragrant délit au lit avec une femme qui n’est pas la sienne et dont on ignore l’identité. S’agit-il d’un piège? D’un complot ? C’est possible.

Lire la suite...
 
Burundi : Intellectuels Hutu assassinés en masse de 1993 à 1995 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/11/2013

Assassinat du Président élu Melchior Ndadaye

 -Vingt ans après le Carnage ignoré des cadres de la démocratie naissante-

Dossier de Perpétue Nshimirimana, le 1er novembre 2013.

Contribution à la Commission Vérité-Réconciliation

et au Mécanisme de Justice Transitionnelle

A partir d’octobre 1993, à la suite du meurtre le 21 octobre 1993 du premier Président démocratiquement élu de l’Histoire du Burundi, Melchior Ndadaye, des assassinats en masse ont visé  avec acharnement un grand nombre de personnes d’origine Hutu, en  particulier, les cadres de ce groupe.

Au minimum cent quarante Hauts-cadres et cadres de la société politique, civile, économique, militaire et religieuse, ont été assassinés. Quarante et un autres ont survécu à des attentats et des dizaines de milliers ont dû s’exiler. Parmi les personnes assassinées, en plus des deux présidents de la République, il faut se rendre compte que :

Lire la suite...
 
Prestation de serment du 1er Vice-président Busokoza : un lapsus qui en dit long Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 31/10/2012

Bernard Busokoza : Décryptage d’un vrai faux serment

Analyse de Sylvestre Ndarinze

Ou le premier Vice-président Bernard Busokoza a correctement lu un texte incorrectement écrit par son équipe. Et il y a erreur ou sabotage. Ou il a lu incorrectement un texte correctement écrit. Un lapsus peut-être. Et dans le pire des cas, il refuse la souveraineté du Peuple. Et c’est un putsch consommé. La monnaie d’échange reste la grande inconnue.

La surprise fut grande, quand les médias donnèrent la nouvelle du faux serment du dorénavant Premier Vice-président de la République du Burundi. Les membres de la Cour Constitutionnelle, gardiens du respect du Texte fondamental ont reçu un faux serment. N’eût été la vigilance de nos confrères, la bourde aurait été avalée. Et le nième putsch aurait été consommé. Attribuer la souveraineté nationale « au Président de la République », et non au Peuple, véritable détenteur constitutionnelle de la souveraineté nationale, avouons qu’il y a là quelque chose de troublant. Comment interpréter pareille bourde ?

Lire la suite...
 
Bikomagu comme CEMG : Une "erreur fatale" pour Ndadaye Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/10/2013

Nomination du Colonel Jean BIKOMAGU comme Chef d’Etat Major de l’armée.

Une erreur fatale du Président Melchior NDADAYE

Par Hassan Ngendakumana

Le président Melchior NDADAYE a été élu en juin 1993, autant par détestation de ses prédécesseurs que par engagement sur son nom. Vers les  années 80, on observait deux tendances parmi les opposants hutu tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Burundi. Il y avait une tendance qui préconisait la lutte armée, convaincue que seules les armes pouvaient faire contraindre le pouvoir mono ethnique tutsi à comprendre sa frustration et à accepter de négocier. Une autre tendance dont faisait partie Melchior NDADAYE, s’opposait à la lutte armée préférant militer de façon pacifique.

Lire la suite...
 
Appel pour que le "Lycée Kirundo" soit rebaptisé "Lycée Ndadaye Melchior" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/10/2013

Kirundo 1993 : Une prison devenue un Lycée sur ordre du Président Ndadaye

 Par Karemangingo Saidi

En ces moments  où nous commémorons le 20e anniversaire de l’assassinat du Héros de la démocratie au Burundi, S.E Ndadaye Melchior, il est très important de revenir sur son œuvre, sur son combat et surtout sur son héritage. Son héritage est tellement grandiose pour le Burundi que je ne saurai le décrire dans ce petit texte.

Le texte que je vous propose revient sur la décision que notre cher feu Président a prise pour ma province natale transformant une grande prison à haute sécurité, qui était d’ailleurs sur le point d’être unaugurée, en un Lycée dont toute la province est fier aujourd’hui.

Lire la suite...
 
Interrogations en Belgique sur un 3ème mandat de Nkurunziza, Kabila et Kagame Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/10/2013 – Source La Libre Belgique

Jamais deux sans trois ?

Comment réagir face à un éventuel troisième mandat des présidents Nkurunziza (Burundi), Kabila (République démocratique du Congo) et Kagame (Rwanda) ?

 Par Stef Vandeginste - Mercredi 02 octobre 2013

En Afrique centrale, un débat intéressant fait rage actuellement à propos d’un éventuel troisième mandat pour les présidents en exercice. Les présidents Nkurunziza du Burundi (en 2015), Kabila de la République démocratique du Congo (en 2016) et Kagame du Rwanda (en 2017) s’approchent peu à peu de la fin de leur second mandat. Aucun des trois n’a annoncé, de façon explicite, sa candidature aux prochaines élections présidentielles. Par contre, certaines déclarations récentes faites par des conseillers dans leur entourage immédiat indiquent que, dans les trois cas, un délai supplémentaire au pouvoir n’est tout au moins pas exclu.

Lire la suite...
 
Sur la position burundaise dans le conflit à l'est de la RDC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/09/2013

Faire pression sur Kinshasa ou sur Kigali pour dénouer le conflit à l'est de la RDC ? Qui a raison, qui a tort ?

Par Maniriho Léonce

En lisant l'article de Collette Braeckman du 12 septembre 2013 publié sur son blog (cf. Le carnet de Colette Braeckman, http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/), je trouve intéressantes les prises de positions de certains acteurs politiques concernés par la « question de l'est » de la RDC. Il s'agit des positions de deux des pays de la communauté internationale qui, d'une manière ou d'une autre, sont activement impliqués dans la problématique : le Burundi et la Belgique. Le premier pour le fait de sa proximité et appartenance au même ensemble régional, le second pour son passé colonial et son engagement important en matière de partenariat économique avec ce pays.

Lire la suite...
 
Sur la corruption électorale au Burundi à l’approche de 2015 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/09/2013

Elections de 2015 au BURUNDI : Promesses, Dons et Lobbyings

 Par Hassan Ngendakumana

Les besoins de financement des partis politiques au Burundi sont tels, depuis l'élection dans une circonscription collinaire, en passant par celle des législatifs  jusqu'aux présidentielles, qu'ils rendent les politiciens burundais dépendants des subsides en provenance des milieux d'affaires, des cotisations des membres et des autres donateurs,  selon des procédures qui sont quelques fois loin d'être transparentes et alimentent de ce fait le soupçon de corruption électorale. L’approche des élections de 2015 est donc le moment le plus délicat et le plus agité au sein des partis politiques de la mouvance présidentielle comme de l’opposition.

Lire la suite...
 
Les dessous de la campagne contre la restitution des biens spoliés aux Hutu en 1972 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/07/2013

Au cœur du Génocide des Hutu de 1972-1973.

Violence organisée pour contrer une Restitution Légitime.

-Au souvenir des décisions  de Bernard Kayibigi[1]-

Par Perpétue Nshimirimana, Lausanne (Suisse), le 19 juillet 2013.

La récente restitution du 28 mai dernier aux Ayants-droit d’une maison sise au quartier 5 de l’Office des Cités Africaines (OCAF)/Ngagara, spoliée en 1972, a fait couler beaucoup d’encre. Elle a été, aussi, l’occasion d’échanges houleux ces dernières semaines au Burundi. Pourtant, les propriétaires n’ont fait que rentrer, enfin, dans leurs droits élémentaires, cependant, bafoués depuis quatre décennies au vu et au su de tout le monde. Certains ont fait mine d’être surpris, criant à l’injustice, devant cette mesure d’expulsion décidée après dépôt de plainte à la Commission Nationale des Terres et autres Biens (C.N.T.B.), et refus d’obtempérer de l’intéressé.

Lire la suite...
 
Conseils pour un candidat à l'élection présidentielle de 2015 au Burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/07/2013

Les règles fondamentales pour toute personne candidate aux élections présidentielles 2015 au Burundi

 Par Hassan Ngendakumana

Règle numéro 1 : Ne pas confondre «politicien» et «homme politique» 

La différence sémantique peut paraître subtile, mais elle est importante. Si vous êtes guidé par l’intérêt du peuple et de vos administrés, si vous êtes sincèrement soucieux de gérer les problèmes de la ville ou du pays, alors vous êtes un homme politique. En revanche, si vous ne vous intéressez qu’au siège et à la façon d’y accéder, alors vous êtes un politicien.

Un homme politique est mû par ses idéaux ; un politicien par son ambition. Déterminez rapidement quel type d’homme politique vous êtes et adaptez votre stratégie en fonction. Souvent, les deux types coexistent ou se succèdent chez un même individu. Tout est question d’équilibre entre l’ambition que l’on a pour soi et celle que l’on a pour son pays.

Lire la suite...
 
Hommage au Professeur Ruzenza assassiné le 21 juin 1995 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/06/2013

Il y a dix-huit ans, le Professeur Stanislas Ruzenza était abattu

 « Un crime n’est véritablement un chef-d’œuvre que si l’auteur reste impuni. D’autre part, l’impunité n’est complète que si la justice condamne un faux coupable. » [Jean Richepin]

Introduction

Juin 1995 Campus Mutanga, Juin 1976, Soweto : deux barbaries perpétrées avec la complicité des forces de l’ordre utilisant les moyens d’Etat.

Depuis la chute de l’Apartheid en Afrique du Sud, la « June 16th » est commémorée chaque année en souvenir du massacre des jeunes de Soweto. Ces jeunes lycéens se rassemblaient en protestation contre l’obligation qu’ils avaient de suivre leur enseignement en Afrikaans. Cette langue était celle de la communauté blanche du pays et identifiée à l’Apartheid. C’était le 16 juin 1976 à Soweto.

Lire la suite...
 
Burundi : Du choix de Nkurunziza dépendra la suite de l’Histoire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/06/2013

Le Président Nkurunziza veut rester… Encore ?

Par Nyandwi Léon

 La Constitution burundaise n’entretien aucune ambigüité sur le nombre maximal des mandats présidenti els. L’article 96 stipule clairement que seuls deux mandats sont permis. Pour renforcer cette limite, le même article établi que le renouvellement du mandat présidentiel ne se fait qu’une seule fois. La particularité arrêtée sous l’article 163 (4) n’insinue aucunement l’élargissement du nombre de mandats. Plutôt, il nuance les modalités de l’élection du premier président post-transitoire - ceci pour apporter une garantie explicite que 2005-2010 fut bel et bien un mandat présidentiel constitutionnellement reconnu, nonobstant le type de scrutin.

Lire la suite...
 
Un temps d’arrêt pour honorer la Mémoire des disparus de 1972 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/06/2013

Un temps d’arrêt pour honorer la Mémoire des disparus de 1972

Génocide des Hutu du Burundi en 1972-1973.

Cérémonies du Souvenir.

Lausanne (Suisse), le 9 juin 2013.

Par Perpétue Nshimirimana

 La date du 29 avril s’impose d’elle-même comme Journée de Deuil National au Burundi.

Personne ne peut contraindre les milliers de citoyens ayant été dépossédés des leurs à partir de ce jour, et les mois qui ont suivi, de faire comme s’il ne s’était rien passé. Continuer à réaliser des activités quotidiennes, comme si ce jour est un jour comme les autres, a été, chaque fois, une expérience amère et un inconfort moral à subir. Pendant les années de Parti-Etat et de Dictature militaire, un silence tacite a été imposé sur ce jour chargé de tant de malheurs pour les Hutu du Burundi.

Lire la suite...
 
Présidentielles 2015 : Y aura-t-il un "Macky Sall" burundais ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/06/2013

La Une qui n’a pas fait la première page :

Ikibiri présentera un seul candidat présidentiable en 2015

Par Thierry Uwamahoro

L’actualité burundaise est dernièrement dominée par des sujets chaudement inflammables – la CNTB et l’expulsion injuste de Nyakabeto, la loi « liberticide » sur la presse que les partenaires du Burundi rejettent ou regrettent, la fermeture du site et forum Iwacu mais qui reviennent sous complicité des « anonymes » – qu’une information très importante et très conséquente qui a filtrée de la bouche d’Alexis Sinduhije n’a pas fait la Une des journaux.

Lire la suite...
 
Génocide de 1972 au Burundi : le cas Ndabemeye dit "Le Buffle" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/05/2013

En l’absence de Thomas Ndabemeye

La vérité à livrer au public sur les Receleurs Imprescriptibles

Contribution à la Commission Vérité et au Mécanisme de Justice Transitionnelle.

Dossier de Rose Ntwenga, Montpellier (France), le 15 mai 2013.

Quelques jours après le déclenchement du génocide au Rwanda en avril 1994, j’ai reçu l’appel téléphonique d’un « Grand témoin » qui a souhaité commenter le contenu alarmant d’un prospectus à ce sujet distribué dans la ville de Montpellier (France). Aussitôt, je lui ai fait part de ma réserve sur l’horreur en cours, présentée comme unique et sans aucun précédent, depuis le début du vingtième siècle.

« - Pour moi, ai-je confié, les rédacteurs du texte, inspirés par des Rwandais exilés ou nés au Burundi ont "oublié" ! A partir de la fin  avril 1972, certains parmi eux ont été des témoins indifférents ou des co-auteurs zélés de faits semblables commis contre les Hutu du Burundi… »

Lire la suite...
 
Génocide de 1972 contre les Hutu du Burundi : reconstituer le puzzle Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/04/2013

Le génocide de 1972 : les faits.

Par Kazirukanyo Martin

Merci à tous ceux qui commencent à lever le coin du voile sur cette triste période de notre histoire. Comme tous les autres compatriotes qui l’ont souligné, en attendant la mise en place effective de la Commission Vérité et Réconciliation, les moyens modernes de communication permettent, heureusement, à tout Burundais(e) de s'exprimer et à apporter sa contribution (réflexion, témoignage, documents,…) afin de reconstituer le puzzle.

Les faits

Lire la suite...
 
Burundi : Pourquoi cette conspiration du silence sur les atrocités de 1972 ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/04/2013

Au nom des victimes du génocide

contre les Hutus au Burundi, Avril-Juin 1972

 Par Lt-Col. Didier Nyambariza, refugié en Uganda

INTRODUCTION

Il y a 41 ans, presque jour pour jour, le Burundi sombrait dans l’abîme — dans l’indicible d’une horreur génocidaire qui allait se répéter à une échelle encore plus dévastatrice au Rwanda, 22 ans plus tard. D’avril à juin 1972 de 100 000 à 200 000 Hutu tombèrent sous les coups de l’armée dominée par des éléments Tutsi. Que ces massacres aient été précipités par une insurrection hutue, localisée dans le sud du pays, ne justifie en rien l’extraordinaire brutalité de la répression. Dans le cas du génocide de 72, les massacres portaient tous les signes du génocide : le ciblage d’un groupe sociale des victimes, l’intentionnalité exterminatrice des bourreaux et peut importe le nombre des mort qui n’est pas un critère juridique pour qualifier un génocide.

Lire la suite...
 
Burundi : La volonté de faire taire les journalistes était trop forte Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/04/2013

Une loi pour étrangler la démocratie.

Par Frantz Buntu

La chambre haute du parlement du Burundi vient d’adopter le projet de loi sur les médias. Après le vote favorable de l’Assemblée Nationale, il aurait fallu un miracle pour que ce ne fût pas de même au Sénat. Depuis les élections controversées de 2010, le Parlement burundais étant devenu plus une chambre d’homologation des volontés du CNDD-FDD, qu’une institution au service du peuple burundais. Face à un pouvoir de plus en plus autiste, les protestations des organisations des journalistes locales ou internationales, des ONG de défense des droits de l’Homme, des partis politiques, etc. auront été vaines. La volonté de faire taire les journalistes était trop forte de la part d’un pouvoir de plus en plus acculé par une situation socio-économique désastreuse. Mais le coup asséné fera très, très mal, à l’ensemble de la Nation burundaise. Que reste-t-il de la liberté de la presse dans notre pays ?

Lire la suite...
 
Génocide de 1972 : entretenir la mémoire et démentir la version officielle Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/04/2013

 La descente aux enfers

Un roman historique d’Aloys Misago

Note de lecture et morceaux choisis.

Par Perpétue Nshimirimana, Lausanne, le 26 avril 2013

La commission Vérité et Réconciliation, annoncée depuis  treize ans, peine à se mettre en place au Burundi, malgré des promesses plusieurs fois répétées. Une certaine frilosité semble habiter ceux qui ont eu des responsabilités dans les génocides de 1965 et 1972-1973[1] et les autres répressions sanglantes qui ont endeuillé le Burundi depuis 1962. Pourtant, malgré les pressions exercées par eux sur les dirigeants politiques d’aujourd’hui, ils connaissent leur obligation de rendre, tôt ou tard, des comptes au grand public, c’est à dire aux Burundais comme aux étrangers. La paix et le « bien vivre ensemble » ne seront  possibles  qu’après cet exercice de vérité. En attendant la mise en place effective de cette commission, les moyens modernes de communication permettent, heureusement, à tout Burundais(e) de s'exprimer.

Lire la suite...
 
Le Burundi ne peut se bâtir sur un mensonge Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/04/2013

Du génocide hutu de 1972

Par Dr Isidore Nkunzumwami

Merci à Monsieur Kazirukanyo Martin de nous réveiller sur le génocide hutu de 1972. Tous les Tutsi n'ont pas massacré des Hutu. La dictature militaire Tutsi, appuyée par le parti unique UPRONA, a massacré les Hutu. Les Tutsi, terrorisés aussi se sont tus. Mais il y a des arguments de justification qui sont aberrants. C'est pour ce la que j'interviens.

Monsieur Martin nous remet en mémoire : « Le 1er mai 1972, la radio de Bujumbura annonce que de sérieux combats se déroulent dans le Sud du pays et qu’il s’agit de mulelistes venus du Zaïre aidés par les Inyenzi (monarchistes Rwandais) et des Burundais monarchistes. Dans tout le pays, les arrestations et les exécutions sommaires sont organisées au nom du parti UPRONA et du président Michel MICOMBERO.

Lire la suite...
 
Burundi : Les blessures du génocide de 1972 ne sont toujours pas cicatrisées Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/04/2013

Pour le génocide de 1972 il faut crever l’abcès.

41 ans déjà ! Rappel des faits.

Par Kazirukanyo Martin

C’était à partir du 28 avril 1972, sous le régime dictatorial qu’incarnait fièrement le parti-Etat « UPRONA » que le drame se jouait, l’hécatombe. Tout a été dit, néanmoins les membres actuels de ce parti devraient moralement reconnaître et assumer la responsabilité qui est la leur quant aux conséquences de ce drame qui a fait plus de 300.000 morts Hutu en 1972. Ce massacre n'a toutefois pas encore été qualifié formellement de « génocide ». Le minimum comme un geste de grandeur ce parti pourrait, d’ores et déjà, sortir une déclaration en vue de présenter ses excuses et ses condoléances aux familles des victimes. Il faut crever l'abcès.

Mais si il y a excuses, il faut n'oublier personne, que la lumière soit faite sur le massacre, tout étaler et dire toutes les vérités, et ce ne sera pas facile, il y a encore des blessures ouvertes, de part et d’autre.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 176 - 200 sur 408

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017