topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

Opinion
Libérat Ntibashirakandi : Aux internautes de "me juger à mes actes" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/04/2009

Libérat NtibashirakandiNdlR : Depuis quelques temps, les lecteurs de sites Web dédiés au Burundi assistent, médusés, à une passe d’armes entre abarundi.org et tutsi.org.

Directement visé dans ce pugilat cybernétique, Libérat Ntibashirakandi a demandé à ARIB.INFO un espace d'expression, pour sortir de son silence face à ce qu’il considère comme une "véritable campagne de diffamation", afin, dit-il, "d’apporter des témoignages des amis, des collègues et des compatriotes qui [le] connaissent réellement". Dès lors, "Il reviendra à chacun de tirer les conséquences", estime-t-il.

Sans vouloir entrer dans une quelconque polémique inutile avec les animateurs des sites Web ci-haut cités, la Rédaction a décidé de répondre à cette requête par souci de défendre la liberté d’expression, qui a toujours été au centre de l’action d’ARIB.INFO. Elle est étroitement liée au droit d’avoir un point de vue et au droit à la liberté de pensée et d’opinion.

Docteur en Sciences (Mathématiques), expert en ingénierie pédagogique et en gestion de projets TICE, Libérat Ntibashirakandi est Chargé de cours à l’Université du Burundi depuis 2000. Il est déjà l’auteur d’un "Plaidoyer pour une politique de reconstruction du Burundi basée sur un programme de Développement bien pensé" publié sur ARIB.INFO en avril 2007.

Lire la suite...
 
Rose Ntwenga : Bien relater le passé, Et, ainsi, mieux comprendre le présent. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 11/04/2009

Bien relater le passé,

Et, ainsi, mieux comprendre le présent.

Transmission de mémoire et Contribution à la Commission Vérité

Par Rose Ntwenga.

Montpellier, le 5 avril 2009

Ces quelques lignes contribuent à une mise au point et à une réponse à la plupart des remarques d’indignation déjà entendues sur ma famille et à mon égard.

C’est pour protester contre les insinuations injustes en méconnaissance de la réalité.

Quelques compléments et éclaircissements, suivent pour éviter le grand coup de gomme sur l’Histoire et le parcours des Bâtisseurs.

Bujumbura, au milieu des années 80, un procès éclairant s’ouvre.

Je me souviens :

Lire la suite...
 
Les défenseurs des Homosexuels s’insurgent contre l’attitude du pouvoir CNDD-FDD Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/03/2009

L’Association pour le Respect et les Droits des Homosexuels au Burundi (ARDHO) réagit à la manifestation tenue vendredi à Bujumbura, à l'appel du parti présidentiel burundais CNDD-FDD, en faveur d'une criminalisation de l'homosexualité (cfr. @rib News, 06/03/2009 - Burundi : 10.000 manifestants pour une criminalisation de l'homosexualité) et nous envoie le texte suivant pour publication.

Réaction à la conférence de presse de M. Jérémie Ngedakumana et à la manifestation contre l’homosexualité !

C’est avec consternation que nous lisons dans vos colonnes qu’un érudit comme l’honorable député et chef du parti au pouvoir Jérémie Ngendakuimana peut tenir des propos aussi cruels et non fondés.

Lire la suite...
 
Le paysage politique burundais vu par Kris Berwouts, Directeur EurAc Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/03/2009

OPINION : Le Burundi en 2009

Vers des élections libres et transparentes en 2010.

Kris Berwouts

(MO*, 5 februari 2009)

Auteur : Kris Berwouts, Directeur d'EurAc.

A : Accords avec le FNL : des avancées réelles

En septembre  2006, un accord de paix a été signé entre le gouvernement burundais et le Palepehutu-FNL comme dernière rébellion hutu encore active sur le terrain. Pendant presque deux ans, cet accord n’avait jamais été concrétisé.  Pour le gouvernement, la démarche de l’intégration du FNL devrait dissoudre la rébellion dans les institutions politiques et militaires afin d’éviter  que le FNL ne devienne aux yeux de l’électorat une alternative pour 2010. Le FNL de son côté, sentant que le climat politique lui était favorable avec une population frustrée et le dysfonctionnement des institutions, essayait de copier le parcours et le timing de l’intégration du CNDD/ FDD en 2003-2005, dans l’espoir d’obtenir un même résultat électoral sur base d’une même street credibility.

Lire la suite...
 
La question de la « burundité » risque de se poser tôt ou tard Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/03/2009

TOUTE PERSONNE D'ORIGINE BURUNDAISE N'A PAS NECESSAIREMENT LA NATIONALITE BURUNDAISE !!

Par Salvator Nahimana

La loi n°1/013 du 18 juillet 2000 portant réforme du code de la nationalité précise en son article 22 que « Toute personne ayant possédé la nationalité burundaise à titre originaire et l’ayant perdu pour avoir acquis une nationalité étrangère, peut redevenir burundaise à condition d’en faire la demande et garder sa seconde nationalité ».

Le chapitre V de la même loi précise les modalités du recouvrement de la nationalité burundaise. Le chapitre indique à l’article 38 que : « Peut recouvrer la nationalité burundaise par simple déclaration toute personne ayant possédé à titre originaire et l’ayant perdue, par application de l’ancien code de la nationalité, en raison de l’acquisition volontaire d’une nationalité étrangère ». Ce recouvrement résulte d’une déclaration souscrite devant le ministre de la justice (art.39).

Lire la suite...
 
Rose Ntwenga : Laver la mémoire de Zacharie Ntiryica injustement honni Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/10/08

Rétablir la vérité des faits.

Transmission de mémoire au nom de Gilbert Ntiryica[1],

TEMOIGNAGE & CONTRIBUTION A LA COMMISSION VERITE 

Rose Ntwenga, le 29 octobre 2008

L’homme le plus influent du « club des Bâtisseurs[2] » s’appelait Zacharie Ntiryica. En 1960, c’est un des leaders du parti UPRONA aux côtés du prince Louis Rwagasore. En 1963, il sera un des ministres importants du premier gouvernement de Pierre Ngendandumwe.

Son fils Gilbert, de mon groupe d’âge, a disparu, hélas, très tôt. Les « gardiens de la mémoire » m’ont transmis quelques éléments de la vie de son père dans le souci impérieux de rétablir en son nom la vérité.

L’histoire de « la caisse de machettes » collée à son nom est un montage.

C’est une rumeur bien ficelée par les concepteurs du génocide de 1972 afin d’anéantir toute défense ou tout soutien légitime. Cette rumeur reste jusqu’aujourd’hui colportée par des écrits[3].

Adulte, je me suis retrouvée à la fois, l’une des dépositaires de la mémoire de Zacharie Ntiryica et à mon tour, poursuivie sans relâche par cette rumeur.

Etre du même groupe d’âge que Gilbert signifiait qu’en cas de malheur, nous devions être en mesure de raconter le travail et les décisions pris par nos parents respectifs. 

Personne ne réalise à quel point, nos parents Hutu ont été malmenés, pourchassés sans répit, jusqu’au bout de leur vie.

Lire la suite...
 
46 ans d’indépendance politique, une vraie claque pour les Barundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

The Burundi development initiatives - 2 juil. 2008

Ce 01 juillet 2008, les Barundi, qui et où qu’ils soient ont célébré 46 ans d’indépendance de leur pays. Nul besoin de revenir sur cette fatidique journée du 01 juillet 1962, quand des Barundi, de vrais Bashingantahe ceux-là (à ne pas confondre avec le groupe de l’Abbé Adrien Ntabona) ont hissé les couleurs du drapeau national et fait descendre le drapeau belge. C’était de la joie, véritable celle-là. Il y a eu des détracteurs de cette action héroïque, mais tous étaient Barundi, bien que chacun y allait de ses propres intérêts. Cela n’a pas pourtant empêché, au leader le Prince Louis Rwagasore, héros incontesté et incontestable de l’Indépendance du Ruanda-Urundi de réunir tous les Barundi dans un discours à la Martin Luther King (I have a dream), « Ntihatsinze umugambwe,…hatsinze abarundi. » (Rwagasore).

46 ans après ce combat de braves, chaque Burundais peut faire un bilan. L’homme blanc n’est plus celui qui dirige le Burundi. De Michel Micombero à l’Honorable SE Pierre Nkurunziza en passant par l’homme du 03 septembre 1987 (Pierre Buyoya), les Barundi ont eu à habiter un pays dirigé par des hommes modernes, faiseurs de pluie et de bons temps, mais aussi faiseurs de guerre. La guerre contre le blanc a fait ses victimes, celles de ces 46 ans d’indépendance ont endeuillé le pays et poussé des filles et fils de ce pays à l’exil forcé. Pour un bon analyste, il serait idiot de mettre les erreurs des dirigeants post-indépendance à la tête et l’épaule du seul blanc.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 16 17 Suivante > Fin >>

Résultats 401 - 407 sur 407

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition


Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2014