topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Opinion
Burundi : Le cas Rukindikiza - L’ancien officier en prend pour son grade Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/01/2016 - Source Burundi Journalistes et Société Civile

Quelle Mouche a piqué Gratien Rukindikiza ?

 Gratien est un ancien garde du corps de feu Président Ndadaye. Il est à Paris depuis au moins deux décennies. La dernière fois qu'il a revêtu l'uniforme militaire ça doit être vers les années 1993-1994.

Il était très respecté comme un des anciens blogueurs burundais dans le domaine de l'actualité. Il était très fidèle à sa ligne de conduite...jusqu'à ce matin!!!

Lire la suite...
 
Nkurunziza est convaincu qu’il finira par avoir tout le monde à l’usure Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 06/01/2016

Reprise avortée des pourparlers inter-Burundais :

Nkurunziza peut continuer à massacrer

Ce n’est pas demain la veille la fin du calvaire du peuple burundais. Le bout du tunnel est encore loin voire très loin. En effet, prévus pour se tenir aujourd’hui même, 6 janvier à Arusha en Tanzanie, les pourparlers destinés à dénouer la crise burundaise ont été reportés sine die.

Pour quelle raison ? Difficile d’y répondre. Car, alors que l’opposition dit n’avoir pas eu d’invitation confirmant le rendez-vous d’aujourd’hui, le gouvernement burundais, lui, indique clairement que la date du 6 janvier n’avait pas fait l’objet de "consensus".

Lire la suite...
 
Droit de Réponse : Jérémie Minani dément tout lien avec le pouvoir de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 31/12/2015

Monsieur Johan Bizoza, Dans votre article intitulé "Interrogations sur le tapage médiatique de Jérémie Minani’’ [@rib News, 01/12/2015, NdlR], vous vous posez la question de savoir si je ne suis pas ’’UNE EPINE DANS LE PIED DU CNARED COMME HENGEKA ET THIERRY NDAYISHIMIYE.’’

Voilà ma réponse :

Tout d’abord, je dois vous informer qu’en dehors du CNARED, les représentants des partis et organisations membres du Directoire gardent le droit de s’exprimer sur un sujet quelconque et ils ne doivent pas demander de permission à personne mais dans ce cas, ce qu’ils disent n’engagent pas le CNARED. Et ceci ne s’appelle pas agir en ordre dispersé parce que le CNARED n’est pas venu pour remplacer les partis et organisations que les membres de son Directoire représentent.

Lire la suite...
 
Me Isidore Rufyikiri accusé de racisme anti-Hutu : l’ex bâtonnier mis à nu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/12/2015

Me Isidore Rufyikiri a commis une faute gravissime

Par Arthur Kazima

Comme d’autres j’avais été indigné de la persécution qu’a subie M. Isidore Rufyikiri, l’ex bâtonnier des avocats burundais. Spontanément, je ressentais du respect pour celui qui représentait les défenseurs des droits.

 

Mais grande a été ma déception quand j’ai lu sa lettre datée le 20 décembre 2015, dans laquelle il demandait au Médiateur dans la crise burundaise, le Président ougandais Yoweri Museveni, la participation de son mouvement, le MORENA, sigle du Mouvement Républicain pour la Renaissance de la Nation « au dialogue du 28 Décembre 2015 à Kampala». 

Lire la suite...
 
L’UA donne enfin l’impression d’avoir entendu les cris de détresse des Burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 21/12/2015

Envoie annoncé de 5000 hommes au Burundi :

C’est bon, mais s’attaquer à la racine du mal c’est mieux

Cinq mille hommes ! C’est le nombre de soldats que compte envoyer  l’Union africaine (UA) au Burundi. L’annonce a été faite le 18 décembre dernier par son Conseil de paix et de sécurité réuni à Addis Abeba, en Ethiopie. La mission dévolue à cette force est de stopper les violences en cours, stabiliser le pays et le préparer à un dialogue inclusif.

Lire la suite...
 
"Le peuple burundais a déjà réalisé que son ennemi n’était ni le Hutu ni le Tutsi" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 18 décembre 2015

«Au Burundi, nous ne combattons pas seulement un homme mais tout le système»

Marie-Louise Barikaco, présidente de l'association Des femmes et filles pour la paix et la sécurité au Burundi, est en exil en Ouganda. Interview.

Après avoir longtemps milité pour le droit des femmes, Marie-Louise Barikaco, la présidente de Des femmes et filles pour la paix et la sécurité au Burundi, a été contrainte à fuir le pays suite au climat d’insécurité qui y prévaut depuis plusieurs mois. Elle dresse un bilan critique de la situation et déplore le manque de leadership éthique dans son pays.

Lire la suite...
 
Burundi : "Le génocide a déjà commencé", selon l'avocat Bernard Maingain Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RTBF, 16 décembre 2015

 "Le génocide a déjà commencé au Burundi." Voilà ce qu'affirme l'avocat belge Bernard Maingain, grand spécialiste de l'Afrique des Grands Lacs qui demande d'urgence l'intervention sur le terrain de la communauté internationale.

Cet avocat défend notamment les militaires qui ont tenté de renverser le président du Burundi lors d'un coup d’État avorté en mai dernier. Il est aussi le conseil de plusieurs familles dont les proches auraient été arrêtés, enlevés ou tués froidement lors d'opération de police menées dans les quartiers opposés au 3ème mandat du président Nkurunziza. Le pouvoir de Bujumbura l'accuse aujourd'hui d'être complice du putsch et veut le traîner devant les tribunaux.

Lire la suite...
 
"Il faut stopper le président Nkurunziza", clame la presse africaine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Ledjely,  14 décembre 2015

Burundi : Qu’attend-t-on pour stopper Nkurunziza ?

 Comme jadis avec le Rwanda, l’humanité se trouve désormais interpellée par ce qui se passe au Burundi. Surtout après ce que la capitale Bujumbura a vécu ce week-end.

Après les images horribles de corps jonchant les rues de la capitale que le régime s’est précipité d’enterrer, on ne peut plus tergiverser, au risque de pécher pour non-assistance à personnes en danger.

Lire la suite...
 
La guerre civile au Burundi, une effroyable réalité : qui en est responsable ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/12/2015

Burundi : La guerre civile tant redoutée

Par  Ernest Banga

 Le Burundi connaît une grave crise politico-sécuritaire depuis la déclaration de la candidature de Pierre Nkurunziza au 3ème mandat présidentiel le 26 avril 2015 en violation de la Constitution et de l’Accord d'Arusha.

Contre des manifestations pacifiques, le pouvoir avait opposé une répression violente ayant fait plusieurs dizaines de morts, de nombreux blessés, des arrestations suivies souvent de tortures horribles et de l’emprisonnement de centaines de personnes.

Lire la suite...
 
Burundi : "S'en prendre à la Belgique, c'est une démarche misérable et infructueuse" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/12/2015

Plaidoyer pour la Belgique amie !

Par Athanase Karayenga

Selon les standards des Nations Unies, de l'Union Africaine, de l'Union Européenne, les dernières élections générales burundaises n’ont aucune crédibilité juridique et aucune légitimité politique. Elles ont pourtant servi de prétexte à Pierre Nkurunziza pour s’octroyer un troisième « mandat maudit » et illégal.

Même si le CNDD-FDD exprime une rage folle parce que contrarié par le verdict irrévocable des partenaires internationaux, il faut pourtant que ce Parti-Etat revienne à la raison, modère ses propos et renonce à un langage d'anathèmes et de provocation puérile et stérile. Car ces propos détestables ne feront pas changer d'avis les partenaires internationaux. Loin de là.

Lire la suite...
 
Conférence-débat en Belgique autour du thème "Burundi, rester debout" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/12/2015

Conférence-débat avec Maggy Barankitse

L’ensemble de la communauté universitaire de l’UCL a le plaisir de vous inviter le jeudi 17 décembre à 20h00 à une conférence-débat autour du thème Burundi, rester debout, en présence de Marguerite Barankitse, docteur honoris causa de l’UCL depuis 2004, Louis Michel, ministre d'Etat et député européen, et -sous réserve- Colette Braeckman, journaliste au Soir.

La rencontre sera animée par Françoise Wallemacq (RTBF).

Entrée libre – Inscription obligatoirewww.uclouvain.be/barankitse-inscription

Adresse du jour

Auditoire AGORA 11 - Place Agora - 1348 Louvain-la-Neuve

Parking recommandé : Grand-Place

 

 
Les consultations de Bruxelles offre une "légitimité" au pouvoir de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 03/12/2015

Dialogue UE/Burundi : La grande farce

Le régime de Pierre Nkurunziza a rendez-vous avec ses partenaires de l’Union européenne (UE), le 8 décembre 2015 à Bruxelles. Ce sera pour le pouvoir burundais, une occasion de présenter sa défense face aux accusations de violations des droits de l’Homme, des principes démocratiques et des règles de l’Etat de droit, qui pèsent sur lui. Il devra proposer une feuille de route dans le sens de résorber les problèmes.

Lire la suite...
 
CNARED-Burundi : Interrogations sur le tapage médiatique de Jérémie Minani Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 01/12/2015

JEREMIE MINANI, UNE EPINE DANS LE PIED DU CNARED

COMME HENGEKA ET THIERRY NDAYISHIMIYE ?

Par Johan Bizoza

Je ne suis pas sûr que la stratégie pacifiste adoptée par le CNARED face à la dictature sanguinaire de Nkurunziza sera efficace. Cependant,   je ne suis pas non plus d’accord avec des membres du CNARED qui agissent en ordre dispersé comme s’ils n’avaient pas de respect pour les hiérarchies qui ont été mises en place.

Lire la suite...
 
Burundi - Débat : Mise au point six mois après la tentative de putschs Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 13.11.2015

Émission spéciale sur le Burundi

Le 13 mai, un groupe de putschistes annonçait le renversement de Pierre Nkurunziza. Six mois plus tard, nous faisons le point sur la situation et donnons la parole à la fois au pouvoir et à l'opposition en exil.

Les invités de cette émission spéciale, diffusée vendredi 13 novembre 2015 entre 17 heures et 18 heures en temps universel, étaient : Carina Tertsakian, experte du Burundi de Human Rights Watch, Willy Nyamitwe, conseiller principal en communication du président burundais, Pancrace Cimpayé, porte-parole du CNARED (le Conseil National pour le Respect de l'Accord d'Arusha et de l'Etat de Droit au Burundi), opposé au troisième mandat du président Nkurunziza, David Gakunzi, directeur du Paris Global Forum et Gelase Ndabirabe, porte-parole du CNDD-FDD.

Lire la suite...
 
Burundi : Crise politique ou ethnique ? Les positions se radicalisent Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/11/2015

Cap sur quelques signes avant-coureurs d’un génocide politico-ethnique au Burundi

Par Libérat Ntibashirakandi

Peu après l’expiration de l’ultimatum lancé par Nkurunziza, je lance ce cri d’alarme, le peuple burundais dans son ensemble est en danger. Tout le monde sait très bien qu’un génocide politico-ethnique est en cours au Burundi.

A part des discours, des communiqués, des mots, des résolutions, des négociations annoncées mais qui ne commencent pas, etc. tout semble indiquer que le peuple burundais est abandonné à lui-même.

Lire l’intégralité du texte

 
Tanzanie : le candidat du parti au pouvoir en tête, l'opposition dénonce des fraudes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 28-10-2015

Arusha (Tanzanie) - Le candidat du parti au pouvoir à l'élection présidentielle en Tanzanie devançait mercredi ses adversaires après un deuxième décompte des voix dans environ la moitié des circonscriptions, les résultats définitifs étant attendus jeudi.

L’opposition conteste déjà ces résultats accusant le pouvoir, la Commission électorale et la police d’orchestrer des fraudes.

Lire la suite...
 
Burundi : L’UA dans une posture de "médecin après la mort", selon certains Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 18/10/2015

Violence au Burundi :

L’UA  veut se donner bonne conscience à peu de frais

 « Seul le couteau sait ce qu’il y a au cœur de la pastèque », dit un proverbe africain. Si ce proverbe a sa part de vérité, on n’a pas aujourd’hui besoin d’être un clerc pour savoir que l’Union africaine (UA) a récemment raté l’occasion de se taire.

En effet, le Conseil paix et sécurité de l’instance panafricaine vient d’annoncer le lancement d’une enquête sur les violations des droits de l’Homme au Burundi, qui sera suivie de sanctions contre les auteurs de violences.

Lire la suite...
 
L’arithmétique macabre se poursuit au Burundi, note la presse africaine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 15/10/2015

Violences au Burundi :

Le pasteur Nkurunziza ne se lasse pas de réciter les versets de la mort

Jusqu’où ira Nkurunziza ? Telle est la question que l’on pourrait se poser, au regard de la liste des macchabées qui ne cesse de s’allonger au Burundi. Bien malin qui saura répondre à cette question. Car, pas plus tard que le 13 octobre dernier, un journaliste de la télévision nationale et sa famille ont fait les frais de la furie des sicaires de Nkurunziza qui étaient, soi-disant, aux trousses d’assaillants qui auraient kidnappé deux des leurs dont un a été tué, dans un quartier de Bujumbura. Résultat de cette chasse à l’homme : sept personnes tuées selon plusieurs témoignages d’habitants de la capitale burundaise qui ont vu la police faire irruption dans le quartier où habitaient le journaliste et sa famille.

Lire la suite...
 
Les Burundais peuvent-ils attendre leur salut du CNARED ? Tentative de réponse Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/10/2015

« LE CNARED PEUT-IL PORTER LES ESPOIRS DU PEUPLE BURUNDAIS ? » DE RICHARD HENGEKA OU QUAND UNE BONNE QUESTION EST MALTRAITEE PAR LA MAUVAISE FOI.

Par Arthur Kazima

En soulevant la question en exergue, Richard Hengeka, sur Bujumbura news dans sa livraison du 24 septembre 2015, se livre à un bricolage intellectuel, où les préjugés et la superficialité se disputent la primauté. Voici comment.

« Le CNARED peut-il porter les espoirs du peuple ? »

Excellente question, au regard de la crise qui secoue le Burundi, depuis que Pierre Nkurunziza a été choisi pour briguer un 3ème mandat illégal.

Lire la suite...
 
Scepticisme après les "sanctions ciblées" de l'UE contre le régime burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 04/10/2015

Sanctions contre le Burundi : Aller au-delà des mesurettes

Depuis l’infâmante réélection de Pierre Nkurunziza à la tête du Burundi, le 21 juillet 2015, que n’a-t-on pas essayé du côté des opposants à ce mandat de trop, pour ramener la brebis égarée à la bifurcation où elle s’était trompée de chemin menant à la paix, laborieusement tracé par les accords d’Arusha ? On aura utilisé toutes les recettes disponibles à l’interne, allant des manifestations pacifiques à la radicalisation de la contestation, en passant par le coup d’Etat du Général  Godefroid Niyombaré, le 13 mai dernier, qui n’aurait pas dû être foireux.

Lire la suite...
 
Les putschistes burkinabés instruits par l’exemple burundais ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Libération, 20 septembre 2015

Du Burundi au Burkina, la contagion de l’arbitraire

Par David Gakunzi

Répression politique, coup d’Etat : la non-intervention de la communauté internationale laisse-t-elle le champ libre à de futurs Bokassa et Mobutu ?

La restauration dictatoriale en cours au Burkina Faso est-elle une conséquence directe - dans une certaine mesure - des tergiversations de la communauté internationale pour le Burundi [1] ?

Lire la suite...
 
Burundi : Comment sortir de l'impasse actuelle ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Point Afrique, 11/09/2015

Burundi : une nouvelle guerre civile pas inéluctable

TRIBUNE. Tout n'est pas joué alors que les heurts se multiplient sur fond de contestation du troisième mandat du président Pierre Nkurunziza.

Par Christian Daziano*

L'avenir a eu droit de cité ce jour de l'an 2000 quand, sous l'égide de Nelson Mandela, toutes les factions burundaises et les représentants de la Communauté internationale, dont la France, ont signé l'Accord d'Arusha. La volonté de Pierre Nkurunziza de se succéder à lui-même a plongé le Burundi dans une crise politique majeure et continue de rencontrer une vive résistance au sein de la population. Cette résistance ne faiblit pas, même si elle a aujourd'hui changé de forme. Après les manifestations durement réprimées et une tentative de coup d'État, des assassinats ciblés de personnalités emblématiques sont désormais quotidiens.

Lire la suite...
 
Burundi : Que faut-il faire pour éviter un scénario catastrophe Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Libre Afrique, 10 septembre 2015

Burundi : Une nouvelle guerre civile est-elle évitable ?

Depuis le début de la crise politique au Burundi, le spectre du retour à une situation de guerre civile ne cesse de hanter les esprits. Il est soutenu que les diverses escalades de violence observées ces derniers temps mettent de facto le pays dans une situation de « pré guerre civile ». La  perspective d’un retour à une situation de violence armée n’est guère souhaitable pour un État qui n’a connu jusqu’ici que ce mode d’expression politique. Que faut-il faire pour éviter un tel scénario catastrophe et consolider l’État burundais ?

Lire la suite...
 
Burundi : De l’opportunité d’un gouvernement en exil Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/09/2015

BURUNDI : QUID D’UN GOUVERNEMENT ALTERNATIF EN EXIL ?

Par Albanel Simpemuka

Depuis le 26 août 2015, date de la forclusion du deuxième mandat du Président Pierre Nkurunziza, l’opposition burundaise principalement regroupée au sein du Conseil National pour le Respect de l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi ainsi que de la Constitution en vue d’un Etat de Droit - CNARED, a déclaré publiquement qu’elle ne reconnaissait ni Nkurunziza comme chef de l’Etat, ni le gouvernement qu’il a mis en place. Depuis lors certains journalistes ont prétendu que « Le Cnared prépare son gouvernement parallèle en exil [1]. » Outre le caractère non encore confirmé par les principaux intéressés, il convient de s’interroger sur la légalité et l’opportunité d’une telle institution.

Lire la suite...
 
Mort du Général Nshimirimana : Analyse critique du discours de Nkurunziza Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/08/2015

Par Pacifique Nininahazwe *

A 24 jours de la fin de ses 10 ans de pouvoir, Pierre Nkurunziza s'adresse à la Nation pour la toute première fois à la suite de l'assassinat d'un citoyen burundais. Il a fait un hommage appuyé au Général Adolphe Nshimirimana pour les services rendus à la Nation et a demandé au peuple burundais de suivre l'exemple de la sagesse, de l'amour et du patriotisme du Général assassiné ce matin.

Une bonne partie de ce message était particulièrement adressée à la population de Kamenge qui est restée calme alors que les quartiers environnants participaient aux manifestations (à "l'insurrection" selon Nkurunziza) et lui a demandé de maîtriser sa colère comme le ferait le Général Nshimirimana dans cette période difficile.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 51 - 75 sur 424

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher