topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ARIB.INFO REPREND DU SERVICE RÉGULIER ! Le comité de La Rédaction est de retour après ses congés d'été et le fil de l’actualité reprend son rythme habituel. Merci de votre fidélité. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Afrique
Nguesso – Trump : un vrai-faux rendez-vous officiel manqué Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/12/2016 - Source Reuters

Trump n'a pas prévu de rencontrer Sassou-Nguesso

Le président élu américain Donald Trump (photo) n'a pas prévu de rencontrer le président de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso, a déclaré mardi sa porte-parole.

Le porte-parole de la présidence congolaise, Thierry Moungalla, avait déclaré en tout début de journée que Sassou-Nguesso, qui est membre du Comité de haut niveau de l'Union africaine sur la Libye, devait être reçu par Donald Trump mardi pour évoquer la situation libyenne et d'autres dossiers africains.

 

Lire la suite...
 
Le président du Congo-Brazza va rencontrer Trump mardi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/12/2016 - Source Reuters

Le président de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso (photo), prévoit de rencontrer mardi le président élu des Etats-Unis, Donald Trump, pour discuter notamment de la crise en Libye, a annoncé lundi un de ses porte-paroles.

Le porte-parole du chef de l'Etat, Thierry Moungalla, a annoncé sur Twitter que les deux hommes discuteraient des moyens de résoudre la crise libyenne ainsi que d'autres problèmes affectant le continent africain.

Lire la suite...
 
RDC : Pouvoir et opposition proches d'un accord sur une transition Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/12/2016 - Source Reuters

Le parti au pouvoir en République démocratique du Congo et le principal bloc d'opposition se sont entendus sur le principe du maintien au pouvoir du président Joseph Kabila (photo) jusqu'à la fin de l'année prochaine, ont annoncé vendredi deux responsables de l'opposition.

En contrepartie, le chef de l'Etat s'engage à ne pas chercher à modifier la Constitution pour pouvoir briguer un troisième mandat en 2017, ont précisé Martin Fayulu et José Endundo en citant le texte du projet d'accord.

Lire la suite...
 
Samy Badibanga investi comme Premier ministre en RDC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 22 décembre 2016

Lors de son investiture au parlement, le nouveau Premier ministre congolais a déclaré qu’il faisait de l’organisation des élections, dans le délai qui sera fixé, la mission principale de son gouvernement.

Samy Badibanga (photo), le nouveau Premier ministre, a formé son gouvernement le 19 décembre juste quelques minutes avant la fin du mandat constitutionnel du président Joseph Kabila qui l'a nommé un mois plus tôt.

Lire la suite...
 
Tensions et tirs en RD Congo, 20 morts selon l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/12/2016 - Source Reuters

La police congolaise a abattu plusieurs manifestants qui s'étaient rassemblés mardi dans les rues de Kinshasa et dans d'autres villes de la République démocratique du Congo (RDC) pour réclamer la démission du président Joseph Kabila, dont le second et dernier mandat à la tête a expiré lundi à minuit.    

Le chef de l'Etat entend se maintenir au pouvoir au moins jusqu'en avril 2018 après avoir expliqué que, pour des raisons logistiques et financières, il n'était pas possible d'organiser des élections avant cette date. Le scrutin présidentiel qui devait désigner son successeur était initialement programmé le mois dernier.

Lire la suite...
 
Journée de violences en RDC, à la fin du second mandat de Kabila Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 20-12-2016

Quelques heures après la fin du second et dernier mandat constitutionnel du président Joseph Kabila, des violences ont éclaté en RDC, faisant au moins 11 morts, selon l'Agence France-Presse (AFP). L'ONG Human Rights Watch parle elle d'au moins 26 morts. Tout rassemblement de plus de dix personnes était interdit, avait prévenu la police.

Les forces de sécurité avaient prévenu que tout rassemblement de plus de 10 personnes était interdit. Pourtant, dans certains quartiers, les manifestants ont tenté de braver cet interdit. Au petit matin, déjà, les deux parties semblaient épuisées par un jeu de cache-cache qui avait duré toute la nuit dans les quartiers populaires de Kinshasa.

Lire la suite...
 
Crise politique en RDC : le pouvoir passe en force Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/12/2016 - Source AFP

Le président congolais Joseph Kabila a annoncé dans la nuit de lundi à mardi, quelques heures avant la fin de son mandat, un nouveau gouvernement sans attendre les résultats de la médiation de l'Église catholique visant à sortir la République démocratique du Congo de la crise politique.

La nouvelle est tombée à la télévision publique peu avant minuit (23h00 GMT). Après cette annonce, des tirs d'armes à feu ont été entendus par des journalistes de l'AFP dans deux quartiers du nord de Kinshasa. Leur origine était difficile à déterminer. [Photo : Abbé Donatien Nshole, secrétaire général adjoint de la Cenco (Conférence nationale épiscopale du Congo]

Lire la suite...
 
Gambie : La CEDEAO prête à tout pour faire respecter le résultat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/12/2016 - Source Reuters

La Cedeao (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) a déclaré samedi qu'elle prendrait toutes les mesures nécessaires pour que le résultat de la présidentielle du 1er décembre soit respecté en Gambie, où le chef de l'Etat sortant, Yahya Jammeh, assure qu'il ne s'inclinera pas bien qu'ayant perdu face à Adama Barrow.

Les dirigeants de la Cedeao ont déclaré au terme d'un sommet tenu samedi dans la capitale du Nigeria, Abuja, qu'ils assisteraient à l'investiture d'Adama Barrow, prévue le 18 janvier, et ils ont demandé à Yahya Jammeh et aux autorités gambiennes de garantir la sécurité du président élu.

Lire la suite...
 
RDC : "Kabila a bâti un empire économique" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 15 décembre 2016

 Le président congolais Joseph Kabila et sa famille ont constitué un empire économique qui leur a rapporté "des centaines de millions de dollars", selon Bloomberg

Dans une enquête publiée jeudi par l'agence de presse américaine spécialisée dans les questions économiques soutient que "les Kabila ont bâti ensemble un réseau d'entreprises qui s'étend dans tous les secteurs de l'économie congolaise et qui a rapporté des centaines de millions de dollars à leur famille".

Lire la suite...
 
Gambie : La pression de la communauté internationale s'accentue sur Jammeh Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA News, 13-12-2016

Dakar (Sénégal) – Les heures qui suivent vont être décisives pour le président sortant de la Gambie, Yahya Jammeh, qui en attendant de recevoir ce mardi une délégation de chefs d’Etat de la CEDEAO dont le maître-mot sera de le convaincre de lâcher le pouvoir, a été sommé par le Conseil de sécurité de l’ONU de céder son fauteuil "sans délai et sans condition".

Réunis lundi à New York, les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé sans ambages la nécessité pour Jammeh de quitter le pouvoir, soulignant qu’ils appuient en cela les initiatives de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

Lire la suite...
 
RDC : Le ministre de l’Intérieur et le chef de l'ANR sous sanctions américaines Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 12 décembre 2016

Evariste Boshab et Kalev Mutondo sont placés sous sanctions individuelles par le Trésor américain. Washington les accuse de miner le processus démocratique dans le pays. Cette annonce intervient après de nouvelles sanctions de l'Union européenne contre 7 dirigeants congolais.

Le communiqué du Trésor américain est clair : "Le gouvernement de la RDC continue de supprimer l'opposition politique, retarder le progrès politique dans le pays, souvent à travers des moyens violents. Spécifiquement, Evariste Boshab et Kalev Mutondo sont placés sur la liste des sanctions pour leurs actions ou politiques qui minent le processus démocratique ou les institutions de la RDC."

Lire la suite...
 
RDC : sanctions de l'UE contre 7 hauts responsables du régime Kabila Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/12/2016 - Source AFP

L'Union européenne a décidé lundi d'infliger des sanctions individuelles à sept hauts responsables de l'appareil sécuritaire de la République démocratique du Congo accusés de violences, et menacé d'étendre encore cette liste en cas d'obstruction du processus électoral.

La décision, qui concerne principalement les violences ayant fait une cinquantaine de morts les 19 et 20 septembre dans la capitale Kinshasa, a été prise par les 28 ministres des Affaires étrangères de l'UE, à l'occasion de leur réunion mensuelle à Bruxelles.

Lire la suite...
 
Les jeunes des Grands Lacs se réunissent à Bukavu pour prôner la paix Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 12 décembre 2016

Près d’une centaine des jeunes venus de Cyangugu au Rwanda, Bujumbura au Burundi , Uvira et Bukavu en RDC séjournent à Bukavu dans un camp pour la paix baptisé "peace camping".

Ce camp est organisé par la commission diocésaine Justice et paix de Bukavu (CDJP) en vue de rapprocher les jeunes universitaires de la sous-région, favoriser leur implication dans la consolidation de la paix et faire d’eux le relais des messages et actions de paix et de cohabitation pacifique dans leurs communautés respectives.

Lire la suite...
 
Revirement du président gambien, qui rejette le résultat des urnes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/12/2016 - Source Reuters

L'Union africaine a jugé samedi "nulle et non avenue" la demande formulée la veille par le président gambien sortant, Yahya Jammeh, d'organiser à nouveau l'élection présidentielle du 1er décembre qui a vu la victoire de l'opposant Adama Barrow.

Ce dernier a déclaré dans l'après-midi que Jammeh n'avait pas l'autorité constitutionnelle de réclamer un nouveau scrutin. "J'ouvre un canal de communication pour le convaincre de faciliter un transfert paisibles des pouvoirs exécutifs dans l'intérêt suprême de notre pays", a-t-il dit à la presse.

Lire la suite...
 
L'opposant Akufo-Addo remporte la présidentielle au Ghana Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/12/2016 – Source Reuters

Nana Akufo-Addo (photo), le candidat du Nouveau Parti patriotique (NPP), principale formation de l'opposition ghanéenne, a été proclamé vainqueur de l'élection présidentielle de mercredi face au président sortant John Mahama.

"J'ai le devoir et l'honneur de déclarer Nana Akufo-Addo président élu du Ghana", a annoncé vendredi soir la présidente de la commission électorale, Charlotte Osei, lors d'une conférence de presse à Accra. Nana Akufo-Addo a remporté 53,8% des suffrages contre 44,4% au président Mahama, a précisé Charlotte Osei.

Lire la suite...
 
Les Ghanéens aux urnes pour l'élection présidentielle Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/12/2016 - Source Reuters

De longues files d'attente se sont formées mercredi devant les bureaux de vote au Ghana où le président sortant, John Mahama, sollicite un second mandat de quatre ans dans un contexte de ralentissement économique.

Peu de sondages ont été publiés durant la campagne présidentielle, mais les observateurs de la vie politique ghanéenne s'attendent à un résultat serré.

Lire la suite...
 
Les Gambiens prolongent la fête pour célébrer la défaite de Jammeh Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 03-12-2016

 Banjul (Gambie) - Les scènes de liesse populaire sont toujours notées ce samedi dans de nombreuses régions de la Gambie, notamment dans la région du Grand Banjul, suite à l’annonce la veille, de la victoire de Adama Barrow à l’élection présidentielle du jeudi 1 er décembre dernier, a constaté APA.

Des milliers de personnes, pour la plupart des jeunes, ont pris d’assaut les rues de la capitale, Banjul, de Serrekunda et d’autres villes et villages de Gambie chantant et dansant de joie, célébrant le changement après « 22 ans de mal gouvernance ».

Lire la suite...
 
Washington demande aux américains de quitter la RDC avant le 19 décembre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 03 décembre 2016

 Le département d’Etat américain demande aux ressortissants des Etats-Unis de quitter le territoire congolais avant le 19 décembre, craignant des troubles qui pourraient avoir lieu autour de cette date qui correspond à la fin constitutionnelle du deuxième et dernier mandat du président Joseph Kabila.

Le Chef de l’Etat congolais à qui la Constitution interdit de se représenter à un troisième mandat a, sur base d’une interprétation de la Cour constitutionnelle, annoncé qu’il restera au pouvoir jusqu’à l’élection du nouveau président, bravant la pression de l’opposition et de la population.

Lire la suite...
 
Gambie : Yahya Jammeh perd la présidentielle face à Adama Barrow Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 02-12-2016

 Banjul (Gambie) - Le président gambien Yahya Jammeh (photo), au pouvoir depuis 1994, a été battu à la présidentielle de jeudi par l'opposant Adama Barrow qui a obtenu, d'après les résultats provisoires, 44 pour cent des suffrages contre 40 pour Jammeh au pouvoir depuis 1994.

S’adressant à la presse, vendredi matin, le président de la Commission électorale indépendante, Alieu Momar Njie, a fait remarquer qu’« il est vraiment exceptionnel que quelqu'un qui a dirigé le pays aussi longtemps, ait accepté sa défaite ».

Lire la suite...
 
Génocide : le Rwanda indexe des Français Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 30 novembre 2016

 Les autorités rwandaises annoncent l'ouverture d'une enquête concernant des responsables français soupçonnés d'avoir joué un rôle dans le génocide de 1994.

Dans un communiqué publié mardi, le procureur général du Rwanda, Richard Muhumuza (photo), a déclaré s'attendre à la coopération des autorités compétentes françaises. Vingt personnes sont concernées par l'enquête menée par Kigali.

Lire la suite...
 
L'ANC maintient sa confiance à Zuma, appelé à démissionner Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/11/2016 – Source Reuters

 Le Congrès national africain (ANC) au pouvoir en Afrique du Sud a assuré mardi que sa direction avait renouvelé son soutien au président Jacob Zuma après des informations révélées par la presse selon lesquelles quatre ministres l'avaient appelé à démissionner.

Jacob Zuma, 74 ans, est empêtré dans les scandales de corruption depuis qu'il a pris ses fonctions en 2009, ce qui pénalise lourdement l'économie sud-africaine en décourageant les investissements et en faisant chuter le rand.

Lire la suite...
 
Jacob Zuma fait face à une fronde sans précédent au sein de l'ANC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 28 novembre 2016

Des ministres veulent la tête de Zuma

 Le président sud-africain Jacob Zuma (photo) a fait face lundi à une fronde sans précédent au sein de son parti, l'ANC, où trois ministres ont réclamé sa démission en s'inquiétant des "effets électoraux potentiellement désastreux des affaires de corruption" visant le chef de l'Etat.

La direction de l'ANC a débattu à huis clos, dans un hôtel de Pretoria, de l'avenir de son leader et chef de l'Etat, dont le mandat doit s'achever en 2019.

Lire la suite...
 
Zuma prochainement devant "la commission intégrité" de l'ANC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/11/2016 – Source AFP

 Le président sud-africain Jacob Zuma (photo), englué dans les scandales de corruption, sera entendu le 3 décembre par la "commission intégrité" du Congrès national africain au sujet de "l'état" du parti.

"La commission intégrité rencontrera le président - il n'a pas été convoqué - le 3 décembre pour discuter de la santé et de l'état de l'ANC", a annoncé le parti sur son fil Twitter.

Lire la suite...
 
Kigali demande des excuses au Vatican Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 25.11.2016

 "Inadéquates", c'est ainsi que le gouvernement rwandais a qualifié les excuses présentées par l'Eglise rwandaise au sujet du rôle joué par certains catholiques lors du génocide. Kigali interpelle le Vatican.

Dimanche, une lettre d'excuses signée par les évêques de neuf diocèses avait été lue dans certaines églises du pays. D'autres n'ont pas diffusé le message à cause, disent-elles, des cérémonies du sacrement de Confirmation. [Photo : Des évêques rwandais en pèlerinage à Kibeho le 15 septembre 2016]

 

Lire la suite...
 
Rwanda/génocide : l'Église demande pardon pour les chrétiens impliqués Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/11/2016 - Source AFP

L’Église catholique du Rwanda a une nouvelle fois demandé pardon "pour tous les chrétiens" impliqués dans le génocide en 1994, qui a fait environ 800.000 morts, a-t-on appris lundi auprès du président de la Commission épiscopale du pays.

Une lettre d'excuses signée par les évêques représentant les neuf diocèses du Rwanda, et transmise lundi à l'AFP, a été lue dimanche dans toutes les églises du pays à l'occasion de la clôture par le pape François de l'"Année sainte de la miséricorde". [Photo : Eglise Regina Pacis de Remera, Kigali]

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 151 - 175 sur 1990

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher