topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ALERTE : LE BURUNDI SE DIRIGE-T-IL VERS UNE RÉPUBLIQUE MONARCHIQUE ? ARIB.INFO PUBLIE LE TEXTE INTÉGRAL DU PROJET DE LA NOUVELLE CONSTITUTION DU BURUNDI. ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Afrique
Génocide rwandais : Le mandat du TPIR prorogé jusqu'au 31 décembre 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/07/2009 – Source AFP

 Le Conseil de sécurité de l'ONU a prorogé jusqu'à la fin 2010 le mandat du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) qui devait initialement terminer cette année les procès en première instance, a-t-on appris jeudi.

Il s'agit de la deuxième prolongation de mandat pour ce tribunal qui aurait dû, initialement, terminer ses affaires en première instance fin 2008.

Dans sa résolution 1878 adoptée mardi à l'unanimité, le Conseil "décide de proroger le mandat des juges (siégeant dans les chambres de première instance) jusqu'au 31 décembre 2010, ou jusqu'à l'achèvement des affaires dont ils sont saisis si celui-ci intervient à une date antérieure".

Lire la suite...
 
Près de 1 milliard de $ Us mobilisés pour les investissements dans le bassin du Nil Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/07/2009 – Source APA

Les bailleurs de fonds ont déjà mobilisé près de 1 milliard de dollars Us pour financer de grands travaux dans les Etats membres de l’Initiative du Bassin du Nil (IBN), a-t-on appris mercredi.

Pour la République démocratique du Congo (RDC), sont concernés l’interconnexion des réseaux électriques dans la région des lacs équatoriaux, notamment le renforcement de la ligne Ruzizi-Goma, la construction de la ligne Kiliba-Bujumbura et Goma-Mukungwa, l’aménagement du basin de la rivière Semliki, le développement de la pêche dans les lacs Edouard et Albert, la productivité et la commercialisation des produits agricoles dans les pays du bassin du Nil.

Lire la suite...
 
La Commission Vérité et réconciliation préconise d'écarter la présidente du Liberia Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/07/2009 – Source Reuters

Ellen Johnson-SirleafLa Commission Vérité et réconciliation du Liberia a estimé que la présidente Ellen Johnson-Sirleaf devait être écartée des fonctions officielles pendant trente ans pour avoir soutenu un mouvement de rébellion mené par l'ex-président Charles Taylor.

Ellen Johnson-Sirleaf, première femme devenue chef d'Etat en Afrique, a reconnu avoir fourni un soutien financier à Charles Taylor, qui fut chef de guerre avant d'être président durant le conflit civil libérien de 1989-2003.

Charles Taylor est en procès à La Haye pour des crimes de guerre allant de l'enrôlement d'enfants soldats à l'esclavage sexuel, en passant par le meurtre et le viol, au cours des guerres corrélées du Liberia et de la Sierra Leone. Le bilan de ces conflits est estimé à plus de 250.000 morts.

Lire la suite...
 
Nomination des ambassadeurs, le Congo et le Rwanda se rapprochent Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

MISNA, 7/7/2009

Le gouvernement congolais a proposé le nom de Norbert Nkulu Kilombo Mitumba au poste de futur ambassadeur au Rwanda, indique la presse locale, qui observe que cette proposition intervient dix jours après l'approbation par les autorités congolaises d'Amandin Rugera comme représentant diplomatique du Rwanda dans le pays voisin.

Ces nominations s'inscrivent dans le cadre du processus de normalisation des relations des deux pays, interrompues en août 1998, au lendemain du début de la seconde guerre dans l'Est de la République Démocratique du Congo et de l'entrée des troupes rwandaises dans le pays.

Lire la suite...
 
Buyoya à la tête des observateurs de l'OIF pour la présidentielle en Mauritanie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/07/2009 – Source PANA

Pierrre BuyoyaUne mission d’observateurs de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), conduite par l'ancien président du Burundi, Pierre Buyoya, sera dépêchée en Mauritanie pour superviser l’élection présidentielle du 18 juillet prochain, a révélé mardi à Noukchott un émissaire de l'OIF, Siaka Sangharé, directeur général des Elections au Mali.

M. Sangharé dirige une délégation de la Francophonie qui séjourne depuis lundi à Nouakchott.

Il a fait cette déclaration au terme d’une audience avec le ministre mauritanien des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Mahmoud Ould Mohemedou.

Lire la suite...
 
L'Union africaine se dote d'une "Autorité" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/07/2009 – Source Associated Press

 Les dirigeants africains se sont mis d'accord dans la nuit de jeudi à vendredi sur la proposition libyenne visant à transformer l'Union africaine et étendre ses prérogatives. Ces changements devraient voir la Commission de l'Union africaine devenir l'"Autorité africaine".

Adopté à 4h00 locales lors du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA, ce projet d'accord indique que cette nouvelle Autorité va simplifier la structure de l'UA en étendant de manière significative ses pouvoirs en matière de défense, d'échanges internationaux et diplomatiques.

Le document est considéré comme une étape capitale de la vision du leader libyen Moammar Kadhafi d'un gouvernement fédéral qui présiderait aux destinées des "Etats-Unis d'Afrique".

 
Un Burundais à la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/07/2009 – Source PANA

Le Conseil exécutif de l'Union africaine (UA) a élu, au cours de sa 15ème session, jeudi à Syrte, les 11 membres de la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP) et les 3 membres de la Commission de l'Union africaine sur le droit international (AUCIL).

Selon un communiqué du Conseil exécutif de l'UA, les membres de la CADHP sont : Ben Achour Rafaa (Tunisie), Ebenezer Appreku (Ghana), Nkurunziza Donatien (Burundi), Minelik Alemu Getahun (Ethiopie), Filali Kamel (Algérie), Lilian Bokeeye Mahairi-zaja (Kenya), Adelardus Kilangi (Tanzanie), Kholisani Solo (Bostwana), Blaise Tchikaya (Congo), Atanazio Kayafa Tembo (Malawi) et Cheikh Tidiane Thiam (Sénégal).

Lire la suite...
 
Sommet de l'UA : discussions tendues sur le projet de gouvernement africain Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/07/2009 – Source AFP

Les chefs d'Etat africains ont mené jeudi, au 2e jour de leur sommet à Syrte (Libye), des discussions tendues sur le projet de "gouvernement africain" cher à leur hôte Mouammar Kadhafi, avant de se pencher sur les crises et conflits qui secouent leur continent.

Le "Guide" libyen, président en exercice de l'Union africaine (UA), plaide pour la création d'une "Autorité" aux pouvoirs immédiatement élargis à des domaines clés comme la Défense et les relations internationales, suscitant de vives réticences de certains pays.

Lire la suite...
 
Kadhafi ouvre le 13ème sommet de l'UA Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 01/07/2009

Kadhafi au Sommet de l'UA du 01 juillet 2009Syrte, Libye - Le guide libyen, Mouammar Kadhafi, président en exercice de l'Union africaine (UA) a ouvert, mercredi à Syrte, dans le centre de la Libye, les travaux du 13ème sommet de l'organisation panafricaine en présence de la majorité des chefs d'Etat et de gouvernement africains, ainsi que de représentants d'autres régions du monde, notamment le président du Brésil, Lula da Silva.   

Dans son discours, le guide libyen a rendu hommage à tous ceux qui ont accordé un intérêt aux questions africaines, aidé le continent à sortir de l'arriération pour réaliser le progrès et à se débarrasser des divers conflits et agi dans le but de mobiliser les efforts du continent en vue de faire face à tous les problèmes qui entravent sa marche en avant.

Lire la suite...
 
La Suisse refuse d'extrader un Rwandais poursuivi pour génocide Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/06/2009 - Source Associated Press

La Suisse n'extradera pas un ressortissant rwandais poursuivi dans son pays pour génocide et crimes de guerre, en raison de la situation qui règne dans cet Etat en matière de droits de l'Homme et parce que les soupçons invoqués à l'appui de la demande ne sont pas suffisamment étayés, a annoncé mardi l'Office fédéral de la justice.

Ancien ministre du Tourisme et de l'Environnement, ce Rwandais vit en Suisse depuis 1995. Il est poursuivi officiellement par les autorités rwandaises pour génocide et crimes de guerre et fait l'objet d'un avis de recherche sur le site Internet d'Interpol.

Lire la suite...
 
Election présidentielle sans incident en Guinée-Bissau Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/06/2009 - Source Reuters

Les électeurs de Guinée-Bissau se sont rendus aux urnes dans le calme dimanche pour remplacer leur président assassiné en mars, avec l'espoir d'arracher l'ex-colonie portugaise d'Afrique de l'Ouest au chaos engendré par les rivalités entre militaires et le trafic de drogue.

Onze candidats étaient en lice pour succéder au président Joao Bernardo Vieira, abattu il y a trois mois par des soldats qui semblent avoir agi par vengeance après le meurtre du chef de l'armée. L'un des principaux candidats a été assassiné durant la campagne.

Lire la suite...
 
Sommet de l'UA : les leaders africains sous la pression de Kadhafi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/06/2009 - Source AFP

 Les chefs d'Etat africains se retrouvent à partir de mercredi à Syrte, en Libye, sous la présidence de Mouammar Kadhafi qui met la pression sur son projet controversé de "gouvernement africain" alors que le continent est confronté à des crises menaçant la stabilité de plusieurs pays.

Autoproclamé "roi des rois traditionnels d'Afrique", le "Guide" libyen, au pouvoir depuis 40 ans, recevra ses pairs pour le 13e sommet de l'Union africaine (UA) en pouvant se targuer d'un nouveau titre: celui de doyen des chefs d'Etat africains, qui lui est revenu après la mort début juin du président gabonais Omar Bongo Ondimba.

Lire la suite...
 
Kadhafi propose une refondation de l’Union africaine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 28/06/2009

Par Ousseynou Guèye, envoyé spécial de la PANA

Mouammar KadhafiSyrte, Libye – Le guide libyen, Mouammar Kadhafi, a profité de l’ouverture de la 15ème session du Conseil exécutif de l’Union africaine, à Syrte, en Libye, pour demander la mise en place d’une seule autorité qui aura les pleins pouvoirs exécutifs et qui rassemble toutes les prérogatives, a-t-on constaté sur place.

"Si nous voulons avoir une autorité africaine, il faut qu’elle soit unique, qu’importe le nom qu’on lui donnera", a plaidé le guide libyen.

Dans ce cas de figure, il propose que les autres instances se fondent dans la nouvelle Autorité à mettre en place. Il ne sera plus question de parler du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), du Conseil de paix et sécurité et des autres institutions. Elles seront toutes dissoutes.

Lire la suite...
 
Rwanda : Les émissions de la BBC à nouveau menacées de suspension Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RSF, 27 juin 2009

Reporters sans frontières exprime son indignation après les nouvelles menaces de la ministre de l’Information, Louise Mushikiwabo, de suspendre les émissions de la British Broadcasting Corporation (BBC) en langue kinyarwanda si la ligne éditoriale de la radio n'est pas modifiée. Ces émissions ont repris le 23 juin 2009, après presque deux mois d'interruption.

"Les émissions en langue kinyarwanda viennent à peine de reprendre et de nouvelles menaces de suspension sont déjà émises à l'encontre de la BBC. Nous demandons à Louise Mushikiwabo et au gouvernement rwandais de respecter la pluralité des opinions et le traitement de l'information par les médias étrangers, plus particulièrement la BBC. Ces menaces à répétition ne sont pas tolérables et doivent immédiatement cesser", a déclaré l'organisation.

Lire la suite...
 
Les finances de l’UA toujours plombées par les arriérés de contributions Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 26/06/2009

 Syrte, Libye – Le sous-comité des contributions de l’Union africaine dresse un constat alarmant de la situation des cotisations des Etats membres au budget 2009, selon un rapport dont la PANA a obtenu copie vendredi à Syrte, en Libye.

Dans ce rapport destiné au Comité des représentants permanents (COREP) dont la 18ème session ordinaire a débuté mercredi dernier, à Syrte, au centre de la Libye (600 km de Tripoli), le sous-comité des contributions souligne le faible niveau des contributions par rapport au montant mis en recouvrement.

Lire la suite...
 
Gabon : l'Afrique et la France aux obsèques solennelles d'Omar Bongo Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/06/2009 - Source AFP

 Des milliers de Gabonais et 14 chefs d'Etat, dont le français Nicolas Sarkozy, ont assisté mardi à Libreville aux obsèques solennelles du président Omar Bongo, symbole de la "Françafrique" après 41 ans au pouvoir et dont la succession attise les luttes en coulisses.

Le cercueil du président gabonais Omar Bongo Ondimba est arrivé mardi vers 19H00 (18H00 GMT) à Franceville, sa terre natale dans le Haut-Ogooué (sud-est du Gabon), où il sera inhumé jeudi.

Quelque 1.500 personnes ont accueilli la dépouille mortelle du président à l'aéroport de Franceville, après les obsèques officielles déroulées plus tôt dans la journée à Libreville en présence de milliers de Gabonais et d'une quinzaine de chefs d'Etat.

Lire la suite...
 
La CPI ordonne le jugement de Jean-Pierre Bemba pour crimes de guerre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/06/2009 – Source AFP

Jean-Pierre Bemba devant la CPIL'ancien vice-président de la République démocratique du Congo, Jean-Pierre Bemba, devrait être poursuivi pour crimes de guerre, a décidé la Cour pénale internationale (CPI) qui a retenu les charges de meurtres, viols et pillages.

La CPI a ordonné lundi le jugement de Jean-Pierre Bemba, pour cinq chefs d'accusation dont crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis par sa milice en République centrafricaine.

"La chambre préliminaire II a conclu qu’il y avait des preuves suffisantes donnant des motifs substantiels de croire que Jean-Pierre Bemba Gombo est pénalement responsable, pour avoir effectivement agi en qualité de chef militaire", des crimes de meurtre, viol et pillage, indique la CPI dans un communiqué.

Lire la suite...
 
L'Afrique de l'Est reliée à un câble sous-marin pour l'Internet haut débit Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/06/2009 - Source AFP

Câble en fibre-optique à son point d’atterrissageUn câble de fibre optique sous-marin reliant les Emirats arabes unis (EAU) au Kenya a été inauguré vendredi à Mombasa (sud-est kényan), synonyme de l'arrivée prochaine de l'internet haut débit en Afrique de l'Est.

Le TEAMS (The East Africa Marine Systems), qui relie sur 4.500 km Fujairah (Emirats arabes unis) à Mombasa, doit à présent être connecté au réseau et devrait être mis en service courant juillet. La région dépend pour le moment de connexions internet par satellite caractérisées par leur faible fiabilité, leur lenteur et leur coût exorbitant.

Lire la suite...
 
Rose Francine Rogombé, présidente du Gabon par intérim Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 11/06/2009 – D’après Reuters et Associated Press

Rose Francine RogombéDeux jours après la mort d'Omar Bongo,  a prêté serment comme présidente par intérim au Gabon. Comme le prévoit la Constitution, les fonctions de chef de l'Etat sont confiées à la présidente du Sénat, qui devra organiser un scrutin présidentiel dans les 45 jours.

Le gouvernement s'est réuni mardi en urgence pour constater la vacance du pouvoir et saisir la Cour constitutionnelle, qui en a fait de même quelques heures plus tard. La haute instance a ensuite validé le transfert du pouvoir par intérim à Rose Francine Rogombé.

Mme Rogombé a prêté serment mercredi à la mi-journée devant les neuf juges de la Cour constitutionnelle lors d'une cérémonie au centre de conférences internationales à Libreville, la capitale du pays, en présence de près d'un millier de personnes, ministres, députés et représentants du corps diplomatique.

Lire la suite...
 
Réunion de coordination de la Brigade est-africaine à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 09/06/2009

Bujumbura, Burundi - Des experts militaires de huit pays d'Afrique de l'Est prennent part à une conférence d'une semaine qui a débuté ses travaux, mardi à Bujumbura, pour arrêter des stratégies afin de mettre sur pied une Brigade sous-régionale d'intervention rapide (EASBRIGACOM), dans le cadre des opérations de maintien de la paix sur le contient africain.

Les pays présents à la conférence de Bujumbura sont : le Burundi, le Rwanda, l'Ouganda, le Kenya, les Iles Comores, Maurice, les Seychelles, ainsi que la Somalie, tandis que le Soudan, l'Erythrée, l'Ethiopie, Madagascar, la Tanzanie et Djibouti ont fait défection pour des raisons inconnues.

Lire la suite...
 
Omar Bongo s’est éteint après 42 ans de règne sans partage sur le Gabon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/06/2009 – D’après Reuters

Omar BongoLe président gabonais Omar Bongo, doyen des chefs d'Etats africains en exercice et symbole de la "Françafrique", est mort lundi d'un arrêt cardiaque à l'hôpital Quiron de Barcelone où il était hospitalisé depuis fin mai. Il était âgé de 73 ans.

Sa disparition laisse un vide politique. Les analystes pensent que sa succession donnera vraisemblablement lieu à des luttes de pouvoir au sein des factions du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

Son fils, Ali, actuel ministre de la Défense, devrait tenir la corde en cas de succession dynastique, dit-on de même source. Ben Bongo, qui contrôle les forces de sécurité, a lancé lundi un appel au calme à la télévision nationale au nom de la famille du président défunt.

Lire la suite...
 
Le Comesa appelle à suspendre le mandat d'arrêt contre Béchir Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/06/2009Source AFP

Omar el-BéchirLe Marché commun d'Afrique du Sud et de l'Est (Comesa) a demandé la "suspension" du mandat d'arrêt de la CPI à l'encontre du président soudanais Omar el-Béchir, accusé de crimes de guerre et crimes contre l'humanité au Darfour, selon son communiqué final lundi.

Les dirigeants des pays membres du Comesa "ont exprimé leur inquiétude à l'égard (du mandat d'arrêt) de la Cour pénale internationale (CPI) émis à l'encontre du président de la République du Soudan Omar el-Béchir", indiquent-t-ils dans leur communiqué final à l'issue d'un sommet à Victoria Falls (ouest du Zimbabwe).

Lire la suite...
 
Omar Bongo, le président du Gabon, mort ou vif ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/06/2009 – Source Associated Press

Omar BongoLa présidence gabonaise a réaffirmé lundi qu'Omar Bongo était vivant et a condamné les médias français ayant annoncé sa mort la veille. Plusieurs médias français ont affirmé que le président gabonais âgé de 73 ans était mort le week-end dernier dans une clinique de Barcelone, où il était traité.

"La présidence de la République gabonaise voudrait souligner que le président de la République, le chef de l'Etat, son excellence Omar Bongo, n'est pas mort. Il poursuit son séjour en Espagne après son bilan de santé à la clinique Quiron, à Barcelone", précise la présidence dans son communiqué.

Lire la suite...
 
Les 19 pays africains du Comesa se dotent d'une union douanière Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/06/2009Source AFP

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a lancé dimanche l'union douanière du Comesa, le Marché commun d'Afrique du Sud et de l'Est, appelant les investisseurs internationaux à travailler avec ses 19 pays membres et à la fin des conflits dans la région.

"Notre message aux investisseurs du monde entier est clair: nous avons un marché régional pour vous, venez au Comesa", a lancé le chef de l'Etat zimbabwéen qui préside actuellement ce bloc, réuni en sommet dans la ville touristique de Victoria Falls, dans l'ouest du Zimbabwe.

Lire la suite...
 
Le Bassin du Nil divise la RDC et ses 9 partenaires Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 29/05/2009

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.Kinshasa, RD Congo - Les pays membres de l’Initiative du Bassin du Nil (IBN - Burundi, RD Congo, Egypte, Ethiopie, Kenya, Soudan, Rwanda, Tanzanie et Ouganda) éprouvent toutes les peines du monde à harmoniser leurs positions et intérêts, a-t-on constaté, à Kinshasa, à la clôture d'une réunion extraordinaire du Conseil des ministres de l'institution qui vient de se tenir dans la capitale congolaise.

Au stade actuel, les autres pays affiliés à l’IBN, à savoir la RDC, l’Erythrée, l’Ouganda, le Kenya, le Burundi, le Rwanda et la Somalie ne peuvent construire de barrages ou d'ouvrages de captage ou de soutirage des eaux du Nil et de ses affluents sans l’aval d'Egypte et du Soudan, deux pays qui redoutent des perturbations du cours du Nil préjudiciables à leur agriculture essentiellement basée sur l’irrigation, et au barrage d’Assouan.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 Suivante > Fin >>

Résultats 1876 - 1900 sur 2080

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher