topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

Droits de l'Homme
Burundi - Meurtrière milice et discours apocalyptique du Président Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

La Libre Belgique, 20 janvier 2017

Rapport accablant sur la milice du parti présidentiel, les Imbonerakure.

Le parlement européen a "condamné", jeudi, une nouvelle loi burundaise qui "légaliserait les activités des Imbonerakure", la milice du parti présidentiel CNDD-FDD, ancienne guérilla devenue formation politique, et demandé à Bujumbura de les désarmer. Cette résolution a été adoptée alors que l’ONG de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) publiait un rapport sur les attaques perpétrées contre des civils par des Imbonerakure.

Lire la suite...
 
Burundi : des miliciens proches du pouvoir tuent et torturent impunément (HRW) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/01/2017 – Source AFP

Des membres des Imbonerakure, la ligue des jeunes du parti au pouvoir au Burundi, ont brutalement tué, torturé ou tabassé des dizaines de personnes dans tout le pays ces derniers mois, a dénoncé jeudi Human Rights Watch (HRW).

Les Imbonerakure, que l'ONU qualifie de miliciens, jouissent d'une impunité quasi-totale, le gouvernement rechignant à les sanctionner, accuse dans un rapport l'organisation de défense des droits de l'homme.

Lire la suite...
 
Burundi : HRW accuse les jeunes du parti au pouvoir de crimes en toute impunité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Human Rights Watch, 19 JANVIER 2017

Burundi : Des attaques perpétrées par des membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir

L’ONU devrait imposer des sanctions ciblées

(Nairobi) – Des membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir au Burundi, connus sous le nom d’Imbonerakure, ont brutalement tué, torturé et sévèrement battu des dizaines de personnes à travers le pays au cours des derniers mois, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui.

Les meurtres et autres mauvais traitements reflètent l’impunité généralisée dont bénéficient les membres des Imbonerakure et la réticence du gouvernement à poursuivre ou à contrôler ce groupe.

Lire la suite...
 
Burundi : la radiation d'Iteka marque un "point de non-retour" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/01/2017 - Source AFP

La radiation mardi d'Iteka, la plus ancienne ligue burundaise des droits de l'Homme, par Bujumbura marque un "point de non-retour" pour un pouvoir burundais "totalitaire", "répressif" et "meurtrier", a dénoncé jeudi la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH).

"C'est un très mauvais signal de radicalisation du pouvoir, qui démontre que le projet du président au pouvoir est totalitaire et autocratique", en plus d'être "meurtrier et répressif", a observé Florent Geel (photo), responsable du bureau Afrique de la FIDH.

Lire la suite...
 
Burundi : La radiation d’Iteka "est une décision absurde et funeste", selon FIDH Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

FIDH, 04/01/2017

Dissolution de la Ligue ITEKA : Un nouveau coup porté à la société civile burundaise

(Paris-Genève) - La radiation définitive de la Ligue ITEKA, organisation membre de la FIDH, de la liste des ONG autorisées à travailler au Burundi est une décision absurde et funeste, a déclaré l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (FIDH-OMCT). L’Observatoire condamne ce nouveau coup porté à la société civile burundaise et appelle les autorités à mettre un terme à leur interminable campagne de harcèlement et de musellement des défenseur-e-s des droits humains.

Lire la suite...
 
L'ONU demande au Burundi de revenir sur la radiation d'Iteka Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 04 janvier 2017

Les Nations unies se sont déclarées mercredi "très déçues" de la décision du gouvernement burundais de radier la plus ancienne ligue burundaise des droits de l'homme, Iteka, et lui ont demandé d'annuler cette décision.

Cette ONG, active depuis 1991, "accomplit un travail essentiel pour surveiller et documenter les violations des droits de l'homme commises eu Burundi", un pays où la situation dans ce domaine "est précaire", a souligné le porte-parole adjoint de l'ONU Farhan Haq (photo).

Lire la suite...
 
Burundi : la ligue ITEKA "définitivement" radiée de la liste des ASBL Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/01/2017 – Source Xinhua

La Ligue burundaise des droits de l'homme "ITEKA" (honneur en français) a été "définitivement" radiée de la liste des "Associations Sans But Lucratif" (ASBL) œuvrant sur le territoire burundais depuis le 21 décembre dernier, selon une ordonnance ministérielle publiée mardi à Bujumbura.

Le ministre burundais de l'Intérieur et de la Formation Patriotique Pascal Barandagiye accuse cette dernière d'être "récidiviste dans son action de ternir l'image de marque du pays et à semer la haine et la division de la population burundaise".

Lire la suite...
 
Burundi : la plus ancienne ligue des droits de l’homme "définitivement radiée" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/01/2017 – Source AFP

La plus ancienne ligue burundaise des droits de l’homme, Iteka, a été « définitivement radiée » de la liste des ONG locales autorisées à travailler au Burundi, selon une ordonnance ministérielle rendue publique mardi.

Iteka (« dignité » en kirundi, la langue nationale), agréée depuis 1991, était suspendue d’activités depuis le début de la crise déclenchée par la décision en avril 2015 du président Pierre Nkurunziza de se représenter pour un troisième mandat, qu’il a obtenu en juillet de la même année.

Lire la suite...
 
Burundi : arrestation du président de la principale confédération syndicale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/12/2016 - Source AFP

La police du Burundi a arrêté le président de la principale confédération syndicale du pays, à la veille d'une rencontre prévue avec des planteurs de thé, le deuxième produit d'exportation agricole du pays, a annoncé jeudi un responsable syndical.

"Quatre syndicalistes, dont le président de la Cosybu (Confédération des syndicats du Burundi), Tharcisse Gahungu (photo), se sont rendus hier (mercredi) à Ijenda (30 km de Bujumbura) pour aider la théiculture de cette zone à préparer une assemblée constitutive de leur syndicat", prévue jeudi, a déclaré le vice-président de la confédération, Célestin Nsavyimana.

Lire la suite...
 
ACF commémore l’assassinat d’une Française il y a 9 ans au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Action contre la Faim, 29 décembre 2016

Communiqué de press

Nous n’oublions pas Agnès Dury, humanitaire assassinée au Burundi.

Paris, 29 décembre 2016. Le 31 décembre 2007, Agnès Dury, psychologue interculturelle engagée aux côtés d’Action contre la Faim, était assassinée au Burundi dans le cadre d’une mission humanitaire. 9 ans après, Action contre la Faim commémore la disparition de cette jeune femme et renouvelle son soutien à la famille d’Agnès.

Lire la suite...
 
L'horreur vécue par un journaliste burundais dans une prison en RDC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 28.12.2016

"Je faisais 72 heures sans manger..."

Egide Mwemero raconte sa mésaventure en RDC. Il a été arrêté en octobre 2015 à Uvira, une localité du Sud-Kivu frontalière avec le Burundi. L'arrestation a eu lieu dans les locaux de la radio "Le Messager du Peuple"

La radio "Le Messager du Peuple" qui est aussi captée à Bujumbura est en partenariat avec la Radio publique africaine, la RPA qui emploie Egide Mwemero. Celui-ci était parti réparer l’émetteur de cette radio qui diffusait des programmes de la RPA produits depuis l’exil. Il sera plus tard libéré après plus de 6 mois de prison en RDC.

Ecoutez son témoignage en cliquant ici.

Lire la suite...
 
Burundi : le régime veut contrôler de plus en plus la population Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

La Libre Belgique, 28 décembre 2016

Le régime poursuit sur sa lancée et veut contrôler de plus en plus la population.

Le régime burundais poursuit sur sa lancée totalitariste. Alors que la plus ancienne ligue de défense des droits de l’homme du pays, Iteka, dénonçait il y a dix jours une "recrudescence" des arrestations et disparitions d’opposants réels ou supposés, l’Assemblée nationale burundaise a adopté vendredi dernier une loi de contrôle accru des ONG internationales ayant une antenne au Burundi, alors que les chefs de ménage de tout le pays doivent désormais consigner, pour les forces de sécurité, tous les mouvements de ceux qui passent par leur maison !

Lire la suite...
 
RSF publie son bilan annuel des journalistes tués dans le monde Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Reporters sans frontières, 19.12.2016

Bilan 2016

74 journalistes tués dans le monde en 2016

En 2016, 74 journalistes ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions. La plupart d’entre eux étaient clairement visés.

C’est une sinistre chasse aux journalistes que Reporters sans frontières (RSF) déplore en 2016. Au moins 74 d’entre eux, professionnels ou non, ont été soit assassinés, soit tués alors qu’ils se trouvaient en reportage. En 2015, ils étaient 101.

Lire la suite...
 
Burundi : recrudescence des arrestations d'opposants Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 18 décembre 2016

Le Burundi vit dans un climat de peur généralisée et instaurée par les autorités. C'est ce qu'a indiqué lors d'une conférence samedi Anschaire Nikoyagize (photo), le président de la ligue Iteka, la plus ancienne ligue des droits de l'homme du Burundi.

Anschaire Nikoyagize a signalé que depuis trois mois, les harcèlements des membres de l'opposition se sont accentués.

Lire la suite...
 
Burundi : "recrudescence" des arrestations et disparitions d'opposants Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/12/2016 – Source AFP

La plus ancienne ligue des droits de l'homme du Burundi a dénoncé samedi une "recrudescence" des arrestations et disparitions d'opposants, ainsi que le climat de "peur généralisée" instauré selon elle par les autorités de ce pays en crise.

"Nous observons depuis trois mois des harcèlements accentués des membres de l'opposition, alors que le gouvernement ne cesse de dire que tout va très bien dans le pays", a déclaré Anschaire Nikoyagize, président de la ligue Iteka, organisation membre de la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH).

Lire la suite...
 
Burundi : les enfants, premières victimes de la crise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 14-12-2016 

Le plaidoyer de l'agence des Nations unies chargée de la protection des enfants (UNICEF) et de ses partenaires locaux a permis de faire libérer 87 enfants de 14 à 17 ans des prisons du Burundi, où ils croupissaient depuis des mois pour certains, en lien avec la profonde crise que traverse le pays depuis la décision du président Nkurunziza de briguer un troisième mandat. Une bonne nouvelle qui met encore plus en lumière le sort cruel que subissent les enfants depuis plus de 18 mois.

Lire la suite...
 
L'impunité continue au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 12.12.2016

Au Burundi, le 12 décembre 2015, les corps de jeunes tués par balles gisaient dans certains quartiers de Bujumbura, la capitale. Un an après, les responsabilités n’ont toujours pas été établies.

Selon un rapport de la  FIDH, la Fédération internationale des droits de l’homme, 300 jeunes auraient été raflés le 12 décembre, et 154 d’entre eux ont été exécutés, par les forces de sécurité. La liberté des commanditaires et des auteurs de ces atrocités suscite, un an après, la colère dans la société civile.

Lire la suite...
 
Burundi : un Centre national d'appareillage et de rééducation des handicapés Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/12/2016 – Source Xinhua

 Le Burundi a mis en place un Centre National d'Appareillage et de Rééducation des personnes handicapées, ainsi qu'un Centre National de Réinsertion Socio-professionnelle pour la formation des enfants vivant avec handicap, a affirmé vendredi le ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre, Martin Nduwimana.

A la veille de la célébration samedi de la Journée Internationale des Personnes Handicapées, le ministre a lancé un appel aux organisations nationales et internationales en faveur de ces personnes, pour qu'elles multiplient les actions en faveur de ces personnes en vue de bannir certains "comportements dégradant comme la mendicité qui s'observe dans les centres urbains et surtout dans la ville de Bujumbura".

Lire la suite...
 
Burundi : des experts de l'ONU exhortent le gouvernement à protéger les civils Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 01/12/2016 – Source UN News Centre

 Le Comité des Nations unies pour l'élimination de la discrimination raciale (CERD) a demandé mardi au gouvernement du Burundi de prendre des mesures rapides et efficaces pour protéger les civils, notamment l'admission immédiate d'un contingent de la police des Nations Unies pour surveiller la situation en matière de sécurité et de droits humains dans le pays.

Le fait que les milices armées intimident ouvertement les gens démontre « la réticence ou l'incapacité du gouvernement à protéger les civils », a souligné le Comité dans une décision rendue dans le cadre de sa procédure d'alerte rapide et d'action urgente.

Lire la suite...
 
Un an de lourde tâche pour la commision d’enquête de l’ONU au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 24-11-2016

Burundi : mise en place de la commission d'enquête de l'ONU sur les exactions

 Il y a environ deux mois, un rapport d'une mission d'experts indépendants des Nations unies au Burundi avait dénoncé de graves exactions dans le pays, surtout à l'actif des agents publics, ce qui avait abouti à une résolution préconisant la mise en place d'une commission d'enquête, malgré les protestations de Bujumbura.

C'est chose faite depuis mardi 22 novembre. Le Conseil des droits de l'homme a nommé ses membres. Quelles seront ses missions ?

Lire la suite...
 
L’ONU nomme les membres de la Commission d'enquête sur le Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

UN News Centre, 23 novembre 2016

Burundi : le Conseil des droits de l'homme nomme les membres de la Commission d'enquête

 Le Président du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, Choi Kyonglim, a annoncé mardi la nomination des trois membres de la Commission d'enquête sur le Burundi : Fatsah Ouguergouz (Algérie), Reina Alapini Gansu (Bénin) et Francoise Hampson (Royaume-Uni).

M. Ouguergouz (photo, à gauche) assumera les fonctions de président de cette Commission d'enquête, a précisé M. Kyonglim dans un communiqué de presse.

Lire la suite...
 
Pierre Claver Mbonimpa sur la situation des droits humains au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Human Rights Watch, 22 NOVEMBRE 2016

Le Burundi, pays de peur et de violence

 Le défenseur burundais des droits humains Pierre Claver Mbonimpa prend la parole

Ces dix-huit derniers mois, le gouvernement burundais a brutalement écrasé toute forme d’opposition. Depuis le début de la crise, déclenchée par la décision contestée du Président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat, des centaines de personnes ont été tuées, et des milliers d’autres arrêtées arbitrairement.

Lire la suite...
 
Le "Mandela burundais" plaide pour une "solution concertée" à la crise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 19 novembre 2016

Pierre-Claver Mbonimpa : « Les présidents africains ont la même maladie »

De passage à Paris où il a été invité par Human Rights Watch pour recevoir le prix Alison Des Forges pour les droits de l'homme, Pierre-Claver Mbonimpa s'est confié jeudi à Jeune Afrique. Victime d'une tentative d'assassinat il y a un an, le "Mandela burundais" plaide pour une "solution concertée" à la crise au Burundi. Interview.

[Photo : Pierre-Claver Mbonimpa, défenseur burundais des droits de l'homme, le 17 novembre 2016 à Paris.] 

Lire la suite...
 
FIDH : "On ne dit pas qu'il y a un génocide au Burundi, on alerte" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 16-11-2016

Florent Geel : «On ne dit pas qu'il y a un génocide au Burundi, on alerte»

Au Burundi c’est un rapport fleuve, fruit de longs mois de travail et présenté aujourd’hui par la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (Fidh) et son partenaire burundais la ligue Iteka.

Un rapport intitulé « Répression aux dynamiques génocidaires ». Sur deux cents pages, les organisations détaillent de manière presque exhaustive la chronologie de la crise burundaise depuis les premières manifestations majoritairement pacifiques contre le troisième mandat du président Nkurunziza en avril 2015.

Lire la suite...
 
Burundi : Une fausse bande-annonce pour sur "un massacre à huis clos" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Libération, 15 novembre 2016

Burundi : «Comment attirer l'attention sur un petit pays africain menacé de génocide ?»

Un cri d'alarme pour un pays où l'on massacre à huis clos : tel est le sens de la campagne lancée ce mardi par la Fédération internationale des droits de l’homme sur la situation tragique du pays.

«Notre film est un peu provocant ? Peut-être. Mais au fond, l’essentiel c’est de faire réagir», souligne Florent Geel en grillant une dernière cigarette devant le cinéma Le Louxor, nouveau temple rénové du septième art dans le quartier de Barbès à Paris.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 25 sur 1041

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition


Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2014