topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Droits de l'Homme
Burundi : aucune trace du journaliste Bigirimana, disparu il y a un an Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/07/2017 – Source AFP

Les journalistes du journal Iwacu, un des derniers médias indépendants du Burundi, ont commémoré à Bujumbura le 1er anniversaire de la disparition de leur collègue Jean Bigirimana et demandé que "la lumière soit faite".

Vendredi soir, les journalistes de Iwacu, portant tous un T-shirt noir avec l'inscription "Jean Bigirimana, nous ne t'oublions pas", ont déposé une gerbe de fleur et observé une minute de silence devant une grande photo du journaliste sur un mur du bâtiment qui abrite leur journal à Bujumbura.

Lire la suite...
 
RSF exhorte Bujumbura à communiquer sur la disparition d’un journaliste Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Reporters sans frontières, 21.07.2017

BURUNDI

Un an après la disparition de Jean Bigirimana, le grand silence des autorités

Un an après la disparition du journaliste Jean Bigirimana, Reporters sans frontières (RSF) demande aux autorités de publier les résultats de l’enquête promis dès août 2016. L’organisation exhorte les autorités burundaises à tout faire pour déterminer ce qui a pu arriver au journaliste.

Lire la suite...
 
18 juillet : Journée internationale Nelson Mandela Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 18 juillet 2017

18 juillet : Nelson Mandela aurait eu 99 ans

Chaque année le 18 juillet, jour de la naissance de Nelson Mandela, l'ONU appelle les individus partout dans le monde à commémorer la Journée internationale qui lui est consacrée.

Le sens de la « Journée internationale Nelson Mandela »

Lire la suite...
 
Burundi : un activiste des droits de l'Homme placé en détention Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/07/2017 – Source AFP

Un activiste de la société civile au Burundi, arrêté jeudi par le très redouté Service national de renseignement (SNR), est "détenu" dans ses cachots "pour atteinte à la sûreté de l'état", a-t-on appris de source policière vendredi.

Germain Rukuki, qui travaille dans le milieu associatif depuis des années, a été arrêté jeudi matin dans le quartier de Ngagara (nord de Bujumbura) à la suite d'une vaste opération policière, selon des témoins assurant que "des dizaines de policiers avaient ceinturé" le quartier dès l'aube.

Lire la suite...
 
Burundi : FIDH lance un appel urgent pour la libération de Germain Rukuki Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

FIDH, 13 juillet 2017

Burundi : Détention arbitraire de Mr. Germain Rukuki

APPEL URGENT - BUR 001 / 0717 / OBS 081

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un partenariat de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et de la FIDH, vous prie d’intervenir de toute urgence sur la situation suivante au Burundi.

Brève description de la situation :

Lire la suite...
 
Le Burundi subit «un régime dictatorial de plus en plus violent», dénonce la FIDH Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

France TV Info, 08/07/2017 

Entre terreur et dictature, le Burundi sombre dans une «dynamique génocidaire»

Le pays d’Afrique de l’Est s’enfonce peu à peu dans la violence et la dictature, selon un rapport de la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH). Rapport réalisé avec des organisations locales et publié le 4 juillet 2017. De politique, la crise est devenue économique et paupérise la population. [Photo : Des enfants marchent derrière des militaires à Bujumbura le 15 mai 2015]

Lire la suite...
 
"Le Burundi engloutit sa population sous des meurtres de masse" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Nouvel Observateur, 07 juillet 2017

Le rapport de la Fédération internationale des droits de l’Homme, publié mardi, est alarmant.

Le Burundi est en proie à la violence et aux meurtres de masse depuis avril 2015. Le président sortant Pierre Nkurunziza s’était en effet représenté pour un troisième mandat, considéré comme illégal par la communauté internationale et non désiré par le peuple. Le pays est depuis sous le joug de la violence armée des milices, dénoncée dans un rapport de la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) et de ses partenaires mardi 4 juillet.

Lire la suite...
 
Burundi : la situation sécuritaire s'est améliorée en 18 mois selon la CNIDH Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/07/2017 – Source Xinhua

La situation sécuritaire s'est améliorée de manière très significative au Burundi en 2016 et au premier semestre 2017, selon Jean-Baptiste Baribonekeza, président de la Commission nationale indépendante des droits de l'Homme (CNIDH) du Burundi.

M. Baribonekeza intervenait vendredi devant l'Assemblée nationale au cours d'une présentation d'un rapport sur la situation sécuritaire et des droits humains qui a prévalu dans le pays en 2016 et au premier semestre 2017.

Lire la suite...
 
Burundi : La CNIDH essuie les critiques de la part des parlementaires Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 06 juillet 2017

Face-à-face inédit entre les députés et le président de la Commission des droits de l’Homme au Burundi

Bujumbura, Burundi - Le président de la Commission nationale indépendante des droits de l’Homme (Cnidh), Jean-Baptiste Baribonekeza (photo), a essuyé, mercredi, des critiques inhabituelles de la part des députés de l’Assemblée nationale au moment de la présentation du rapport couvrant l’année 2016 et le premier semestre de 2017, période à laquelle plus de 400 personnes ont été victimes d’atteintes au droit à la vie, a-t-il indiqué.

Lire la suite...
 
Iteka dénonce une «dictature durable», Bujumbura évoque un retour au calme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 06-07-2017

Burundi : la Ligue des droits de l'homme parle de «dictature», Bujumbura conteste

Suite au rapport de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) dressant le bilan de deux années de répression au Burundi, la ligue burundaise des droits de l'homme Iteka dénonce l'installation d'une «dictature durable» dans le pays. Des accusations que conteste le gouvernement qui évoque au contraire un retour au calme.

Lire la suite...
 
Burundi : selon la FIDH, toutes les bases d’une dictature sont en place Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 04-07-2017

Le Burundi «au bord du gouffre», c'est le titre explicite d'un rapport accablant publié ce mardi 4 juillet par la Fédération internationale des droits de l’homme. Un retour «sur deux années de terreur». Pour l'organisation, le pays s'enfonce dans la violence et la dictature depuis la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat.

Le bilan est sombre selon la FIDH avec au moins 1200 morts, des centaines de disparitions forcées, des milliers de torturés et plus de 400000 réfugiés. L'ONG pointe l’installation d’une «dictature durable» au Burundi.

Lire la suite...
 
Pourquoi il est urgent de sortir le Burundi de l’impasse Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Monde, 04.07.2017

La Fédération internationale des ligues des droits de l’homme dénonce la passivité des Nations unies et de l’Union africaine face à l’instauration d’une dictature criminelle.

Deux ans après le déclenchement de la crise au Burundi, la situation est loin de s’être « normalisée », comme voudraient le faire croire les partisans du président Pierre Nkurunziza. Plus de 400 000 personnes vivent aujourd’hui dans des camps de réfugiés, pour l’essentiel en Tanzanie. D’après le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), des milliers pourraient continuer d’affluer d’ici à la fin de l’année.

Lire la suite...
 
Le Burundi s'enfonce dans la violence et la dictature, avertit la FIDH Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/07/2017 – Source AFP

"Epuration" ethnique de l'armée, opposants réduits au silence et modification de la Constitution pour faire sauter la limite des mandats présidentiels: le régime burundais s'enfonce dans la violence et transforme le pays en dictature, a averti mardi la Fédération internationale des droits de l'homme.

"En deux ans, le manque de fermeté de la communauté internationale et son incapacité à mettre en oeuvre ses propres décisions – notamment les mesures de protection des populations civiles et la relance du dialogue politique – auront permis au président (Pierre) Nkurunziza de remodeler en profondeur le paysage politique, sécuritaire et social du Burundi", a estimé la FIDH dans un rapport d'une quarantaine de pages écrit avec l'aide d'organisations partenaires locales.

Lire la suite...
 
Burundi : Nouveau rapport accablant de la FIDH Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

FIDH, 04/07/2017

Le Burundi au bord du gouffre, retour sur deux années de terreur

Dans un nouveau rapport, la FIDH et ses organisations partenaires au Burundi dressent un tableau alarmant de la situation dans le pays, un peu plus de deux ans après le déclenchement de la crise en avril 2015. Ce rapport fait état des violations des droits humains en cours et de la fuite en avant répressive et dictatoriale dans laquelle se sont engagées les autorités burundaises. Il revient également sur les moyens utilisés par le régime pour mettre en œuvre sa politique autoritaire, y compris sur le rôle et la radicalisation accrus de la milice Imbonerakure. Face à cette dérive continue, la communauté internationale doit agir sans délai.

Lire la suite...
 
Le Burundi a recensé 22.482 cas de VBG en 2016 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/06/2017 – Source Xinhua

Le Burundi a recensé 22.482 cas de violences basées sur le genre (VBG) en 2016, apprend-on samedi du cabinet du ministre burundais chargé du Genre et des Droits de la personne humaine, Martin Nivyabandi (photo).

Dans ce bilan 2016 sur les VBG, le cabinet du ministre Nivyabandi s'appuie sur les statistiques recueillies dans les 18 provinces burundaises par les Centres de développement familial et communautaire (CDFC), qui sont des partenaires collaborant de près dans la lutte contre les VBG au Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : l’Onu dénonce une « peur profonde et généralisée » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

La Libre Belgique, 17 juin 2017

La Commission d’enquête de l’Onu sur le Burundi a dénoncé jeudi 15 juin à Genève, devant le Conseil des droits de l’homme, « un sentiment de peur profonde et généralisée » au Burundi. Alors que le gouvernement de Pierre Nkurunziza – qui s’est prolongé au pouvoir malgré l’interdiction expresse de dépasser dix ans de Présidence faite par l’Accord de paix d’Arusha – refuse d’admettre les enquêteurs sur le sol burundais, ceux-ci ont interviewé de nombreux Burundais réfugiés en Tanzanie, au Rwanda, en Ouganda, en RDCongo, au Kénya. Quelque 400 000 Burundais ont fui la répression dans leur pays et l’Onu estime que leur nombre pourrait atteindre 500 000 (pour 11 millions d’habitants) à la fin 2017.

Lire la suite...
 
Nouveau rapport accablant sur le Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 16.06.2017

"Sentiment de peur profonde et généralisée", "confirmation de nos pires craintes", la commission des Nations unies a présenté un rapport d'étape accablant sur les violations des droits de l’Homme au Burundi.

Cette commission a été chargée par l'Onu de faire la lumière sur les violations des droits humains qui ont eu lieu dans ce pays depuis avril 2015 - date à laquelle le président Nkurunziza a annoncé sa candidature à un troisième mandat controversé. Les enquêteurs doivent aussi déterminer si ces violations relèvent de la justice internationale. Ils présenteront leur rapport final fin septembre.

Lire la suite...
 
Fatsah Ouguergouz fait le point sur la mission d'enquête de l’ONU au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 16 juin 2017

INVITÉ AFRIQUE

F. Ouguergouz : «Nous confirmons les violations des droits de l’Homme» au Burundi

Le Burundi traverse une grave crise politique depuis plus de deux ans. Crise qui a déjà fait de 500 à plus de 2.000 morts selon l'ONU ou les ONG, des centaines de cas de personnes portées disparues ou victimes de torture, et plus de 400.000 réfugiés.

Lire la suite...
 
L'ONU dresse le bilan de la crise au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

TV5MONDE, 15 JUIN 2017

Après quatre mois de recherches, une commission d'enquête des Nations unies dresse le bilan de la crise en cours au Burundi depuis que le président Pierre Nkurunziza a décidé de se faire réélire en violant la constitution.

C'est à Genève, devant le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies que Fatsah Ouguergouz est venu faire son rapport de mi-parcours ce jeudi 15 juin 2017. 

Lire la suite...
 
Crise au Burundi : «les pires craintes» confirmées pour l’ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 15-06-2017

Des morts, des disparitions par centaines, c’est le bilan de la crise au Burundi depuis que le président Pierre Nkurunziza a décidé de se faire réélire en violant la Constitution. Ce jeudi matin, une commission d'enquête internationale rendait son rapport au Conseil des droits de l'homme de l'ONU après quatre mois de travail de terrain. Une enquête qui confirme les «pires craintes» selon les mots du président de cette commission.

Fatsah Ouguergouz a été très clair tout à l'heure devant le Conseil des droits de l'homme. Les premiers mois d'enquête ont confirmé « notre pire crainte », a-t-il dit, sur l'ampleur et la gravité des allégations de violation des droits de l'homme au Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : Les violences contre les opposants continuent (ONU) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/06/2017 – Source AFP

Les tortures et les assassinats d'opposants n'ont pas cessé au Burundi, a affirmé jeudi la présidente d'une Commission indépendante de l'ONU, des allégations niées par le gouvernement.

Les enquêteurs de cette Commission sur le Burundi, qui se sont vus refuser leur entrée dans le pays, indique qu'il y a un "sentiment de peur profonde et généralisée" dans les 470 témoignages recueillis auprès des réfugiés burundais qui ont fui vers les pays voisins.

Lire la suite...
 
L’ONU souligne la gravité des violations des droits de l’Homme au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/06/2017 – Source HCDH

Burundi : Persistance des violations graves des droits de l’homme dans un climat de peur généralisé

Commission d'enquête sur le Burundi

GENÈVE, 15 juin 2017 – « Nous avons été frappés dans nos enquêtes par le sentiment de peur profonde et généralisée qui se dégage des témoignages que nous avons recueillis », ont déclaré M. Fatsah Ouguergouz, Mme Reine Alapini Gansou et Mme Françoise Hampson, les membres de la Commission d’enquête sur le Burundi, au cours de leur seconde présentation orale* devant le Conseil des droits de l’homme.

Lire la suite...
 
L'armée burundaise poursuit ses exactions contre l'opposition, accuse l’ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/06/2017 – Source Reuters

Les forces armées burundaises continuent de pratiquer des enlèvements, des actes de torture et d'exécuter des opposants en toute impunité, indique jeudi une équipe d'enquêteurs de l'Onu se fondant sur des témoignages recueillis dans le pays.

La commission d'enquête des Nations unies, mise en place par le Conseil de sécurité en septembre dernier, a rassemblé 470 témoignages depuis 2015. Le président de la commission, Fatsah Ouguergouz (photo), a expliqué jeudi avoir été "surpris par la nature brutale et cruelle des violences décrites".

Lire la suite...
 
Violations de droits humains au Burundi : l'ONU fait le point sur son enquête Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 15-06-2017

Après plus de deux ans d'une crise politique ponctuée de violences, née de la volonté du président Pierre Nkurunziza de briguer un 3e mandat, qu'il a obtenu depuis lors, le Burundi est en proie à une répression sanglante qui a déjà fait de 500 à plus de 2000 morts selon l'ONU ou les ONG, des centaines de cas de personnes portées disparues ou victimes de torture, et plus de 400000 réfugiés.

Des violences qui passent sous le radar car les ONG locales indépendantes ont été chassées du pays, le bureau de l'office de l'ONU aux droits de l'homme n'est plus fonctionnel depuis octobre 2016.

Lire la suite...
 
Le Burundi envisage de mettre en place une banque de données sur les VBG Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/06/2017 – Source Xinhua

Le Burundi envisage de mettre en place une banque de données dans la lutte contre les violences basées sur le genre

Le Burundi envisage de mettre en place une banque de données sur les VBG (Violences Basées sur le Genre), pour se doter d'outils mis à jour en termes d'évaluation de l'impact de sa politique relative au combat contre ce fléau, a déclaré mardi Martin Nivyabandi (photo), ministre burundais du Genre, des Droits de la Personne Humaine et des Affaires Sociales.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 25 sur 1110

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher