topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Droits de l'Homme
Burundi : 101 requêtes au CNIDH durant les six derniers mois de l'année 2011 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/03/2012 – Source Xinhua

Frère Emmanuel Ntakarutimana, président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme (CNIDH)Le président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme (CNIDH) a présenté ce jeudi à l'Assemblée Nationale burundaise un rapport narratif de ses réalisations durant les six derniers mois de l'année 2011.

Au total, Frère Emmanuel Ntakarutimana a indiqué que la Commission a enregistré 101 requêtes provenant des victimes, de leurs parents, amis ou connaissances, 7 copies pour information sur les cas de violations présumées et 13 cas d'auto saisine. Parmi ces 101 requêtes, 3 sont provenus de la société civile tandis que 2 ont été formulés par les médias.

Lire la suite...
 
Burundi : une ligne verte en faveur des orphelins d'ici l'an prochain Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/03/2012 – Source Xinhua

Dans le cadre de la mise en place des mécanismes de protection et de prise en charge des Orphelins et autres enfants vulnérables (OEV) contre les violences et abus de toutes sortes, le gouvernement burundais cherche à établir une "ligne verte" en faveur des OEV d'ici l'an prochain, a déclaré mardi le directeur général du ministère burundais de la Protection des droits de la personne humaine, Joseph Ndayisenga.

M. Ndayisenga a fait cette annonce lors de l'ouverture d'une réunion de réflexion sur la mise en place d'une ligne d'assistance téléphonique pour la protection des OEV burundais.

Lire la suite...
 
Les circonstances exactes de l’assassinat de Manirumva racontées à la radio Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 16 mars 2012

Burundi : un témoin de premier plan raconte l'assassinat d'Ernest Manirumva à la radio

Siège de la Radio publique africaine (RPA) à BujumburaUne station privée burundaise, la Radio publique africaine (RPA) fait sensation depuis deux semaines en faisant parler un homme qui prétend avoir été recruté par les commanditaires du meurtre d'Ernest Manirumva. Militant anticorruption, celui-ci a été assassiné à Bujumbura, le 9 avril 2009. Très vite, plusieurs personnes avaient été arrêtées. Elles attendent toujours d'être jugées aujourd'hui. Cependant, après une enquête du FBI américain, les soupçons s'étaient orientés vers un crime d'État.

Lire la suite...
 
La société civile dénonce la lenteur de la justice dans le dossier Manirumva Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/03/2012

CONFERENCE DE PRESSE DU 9 MARS 2012

MOT LIMINAIRE DES ASSOCIATIONS ORGANISATRICES DE LA CONFERENCE

Plus de temps à perdre dans les enquêtes sur l’assassinat d’Ernest Manirumva et Justice pour toutes les victimes du dossier !

A un mois du troisième anniversaire de l’assassinat d’Ernest MANIRUMVA, ancien Vice-président de l’Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques, OLUCOME, la justice burundaise peine à boucler l’instruction du dossier et le nombre des victimes de cette lenteur inexplicable reste élevé.

Lire l’intégralité du Mot liminaire 


 
Burundi : des défenseurs des droits de l’Homme sous pression Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

FIDH-OMCT, 7 mars 2012

  L'Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l'Homme, un programme conjoint de l'Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et de la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH), a publie ce jour, mercredi 7 mars 2012, un rapport de mission internationale d'enquête sur la situation des défenseurs des droits de l'Homme au Burundi.

Au Burundi, les défenseurs des droits de l'Homme, qui ont bénéficié pendant plusieurs années d'une liberté relative, ont été bouleversés par l'assassinat en avril 2009 d'Ernest Manirumva, ancien vice-président de l'Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME), alors qu'il était sur le point de révéler une affaire de malversations économiques mettant en cause des personnalités clés du pouvoir politique burundais.

Lire la suite...
 
Burundi : Procès d’un militant anti-corruption, les zones d’ombres de la justice Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

MISNA, 16 février 2012

Le président de l’organisation Parole et Action pour le réveil des consciences et l’évolution des mentalités, Faustin Ndikumana, arrêté le 7 février dernier à Bujumbura pour de présumées fausses déclarations, a été entendu mercredi matin par le ministère public en prévision de son procès. Le militant, qui risque jusqu’à 10 ans de réclusion, avait récemment sollicité le ministère de la Justice d’enquêter sur le controversé mode de recrutement de certains magistrats.

Lire la suite...
 
Forum des jeunes féministes d'Afrique centrale à Brazzaville Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 16 février 2012

Brazzaville, Congo – Un Forum des jeunes féministes d'Afrique centrale de trois jours se tient depuis mercredi à Brazzaville en vue de permettre à une quarantaine de jeunes femmes venues du Burundi, du Cameroun, du Congo, de République démocratique du Congo (RDC), de Centrafrique et du Tchad d'engager une analyse critique et féministe sur les questions d'inégalité.

Organisé par les associations Azur développement (Congo-Brazzaville), les Anges du Ciel (RDC) et Si jeunesse savait (RDC), ce forum fait suite à trois autres tenus en 2006, 2008 et 2010.

Lire la suite...
 
Procès pour "terrorisme" : RSF dénonce la violation des droits de la défense Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/02/2012

 COMMUNIQUÉ - 15/02/2012

BURUNDI. Report d'audience dans l'affaire Hassan Ruvakuki : "mépris total des droits de la défense"

Le 10 février 2012, la cour d'appel de Gitega (Centre) a refusé de statuer sur la requête en suspicion légitime déposée par les avocats des prévenus contre les juges du tribunal de grande instance de Cankuzo. Elle a décidé de reporter l’audience au 28 février et de se déplacer à Ruyigi, où 20 des 23 prévenus sont détenus. Trois mois se seront écoulés, ce jour-là, depuis le placement en détention du journaliste de Bonesha FM et correspondant du service en swahili de Radio France Internationale (RFI). Après avoir été transféré à trois reprises, Hassan Ruvakuki est aujourd’hui détenu à Muramvya.

Lire la suite...
 
Burundi : "Action urgente" d'Amnesty International pour Faustin Ndikumana Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/02/2012

 AU 44/12, AFR 16/001/2012, 9 février 2012

ACTION URGENTE

BURUNDI. DEMANDEZ LA LIBÉRATION D’UN MILITANT

Faustin Ndikumana, qui milite contre la corruption, a été arrêté le 7 février dernier et accusé d’avoir fait « de fausses déclarations ». Cet homme a affirmé que certains magistrats avaient accédé à leur fonction en versant des pots-de-vin à des responsables du ministère de la Justice.

Faustin Ndikumana est le président de l’organisation Parole et action pour le réveil des consciences et l’évolution des mentalités. Il a écrit au ministre de la Justice pour lui demander d’enquêter sur la corruption dans le système de recrutement des juges et d’y mettre fin. Le 3 février, il a organisé une conférence de presse et s’est exprimé à la radio pour dénoncer la corruption qui règnerait au sein de ce ministère.

Lire la suite...
 
Les exécutions extrajudiciaires refont surface au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/02/2012

Pierre Claver Mbonimpa, président de l’APRODHAprès une période d’accalmie factice,  les exécutions extrajudiciaires des membres des partis de l’opposition ont repris ces derniers jours au Burundi, a déploré la semaine dernière Pierre Claver Mbonimpa, président de l’APRODH, une ONG locale de défense des droits des prisonniers.

Selon cet activiste de la société civile, la cause de la reprise de ces exécutions extrajudiciaires est notamment la redistribution des armes par le pouvoir et surtout les agents de la documentation nationale.

Lire la suite...
 
L’OAG demande la libération immédiate du président de PARCEM Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/02/2012

 L’Observatoire de l’Action Gouvernementale (OAG) a dénoncé mercredi dans un communiqué de presse « l’emprisonnement précipité et injuste » de Faustin Ndikumana, président de l’Action pour le réveil des Consciences et l’Evolutions des mentalités (PARCEM), écroué mardi à la prison centrale de Bujumbura.

« L’OAG regrette aussi que le droit à la présomption d’innocence ait été volontairement foulé. Monsieur Faustin NDIKUMANA a été mis au noir pour avoir osé dénoncer publiquement les pratiques de corruption qui émaillent le processus de recrutement du personnel au Ministère de la Justice », dit le communiqué.

Lire la suite...
 
Au Burundi, un militant anti-corruption écroué Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 08 février 2012

Faustin Ndikumana s'adresse à la presse burundaise le 7 février 2012, quelques minutes avant son incarcération. [RFI / Esdras Ndikumana]Faustin Ndikumana, président de l'association Parole et action pour le réveil des consciences et l'évolution des mentalités, très active dans la lutte anti-corruption, a été arrêté ce mardi 7 février 2012. Il a été écroué à la sinistre prison centrale de Mpimba à Bujumbura, sur plainte du ministre de la Justice. Ce dernier lui reproche d'avoir dénoncé la corruption observée dans le recrutement des magistrats.

Les agents de la brigade anti-corruption ont d'abord tenté de l'arrêter dans les studios d'une station privée du Burundi, la Radio publique africaine (RPA), vers 9h00. Mais ils ont dû reculer devant le tollé suscité par leur intrusion.

Lire la suite...
 
Burundi : Un militant anti-corruption écroué pour "fausse déclaration" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/02/2012 – Source AFP

Faustin Ndikumana, président de l'association Parole et action pour le réveil des conscience et l'évolution des mentalités (Parcem)Le président d'une association de lutte contre la corruption au Burundi a été arrêté et écroué mardi soir pour « fausses déclarations » sur « plainte » du ministère de la justice, a-t-on constaté sur place.

« Un substitut du procureur général près la Cour anti-corruption vient de décider de m'arrêter et de m'incarcérer à la prison de Mpimpa à Bujumbura, sur une plainte du ministre de la Justice », a annoncé à la presse Faustin Ndikumana, président de l'association Parole et action pour le réveil des conscience et l'évolution des mentalités (Parcem).

Lire la suite...
 
Classement mondial de la liberté de la presse 2011–2012 : Burundi 130è Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Reporters sans frontières, 25 janvier 2012

En Afrique, les écarts se creusent entre bons et mauvais élèves

Chutes vertigineuses de pays ayant réprimé des contestations populaires

 Si le printemps arabe de 2011 n’a pas débordé en Afrique subsaharienne au point de faire tomber des gouvernements, certains régimes ont fait face à de fortes revendications politiques et sociales. Les journalistes couvrant ces manifestations ont souvent subi de plein fouet la réponse brutale apportée par les forces de police, promptes à réprimer sans discernement et à s’en prendre aux témoins gênants.

Lire la suite...
 
Rapport 2012 de HRW : Escalade des violences politiques au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/01/2012

 « La violence s’est intensifiée au Burundi en 2011, alors que la situation politique du pays n’a pas pu être stabilisée », a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui dans son Rapport mondial 2012, présenté lundi. Le rapport de 676 pages (version française abrégée, 158 pages), consacré à l’examen annuel par Human Rights Watch des pratiques en matière de droits humains à travers le monde, résume les principales tendances relatives à ces droits dans plus de 90 pays. Ce document reflète le travail d'investigation approfondi réalisé en 2011 par le personnel de Human Rights Watch.

Ci-après l’intégralité du Chapitre consacré au Burundi dans  le Rapport mondial 2012 de Human Rights Watch.

Lire la suite...
 
France : Rama Yade appelle à la mobilisation pour Alexis Sinduhije Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/01/2012

Rama YADE demande des explications sur l'arrestation annoncée par ses proches d'Alexis SINDUHIJE, ex-candidat à l'élection présidentielle au Burundi

Rama Yade Paris, le 19/01/12 - Rama YADE, ancienne secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme, première viceprésidente du Parti Radical, demande des explications après l'arrestation d'Alexis Sinduhije, opposant burundais, qu'elle avait reçu au Quai d'Orsay après sa libération en 2009 puis rencontré le 6 avril dernier à l'UNESCO lorsqu'elle était Ambassadeur de France.

Rama Yade a appris aujourd'hui par l'un des proches de l'ex journaliste qu'il avait été arrêté à Dar-es-Salaam, en Tanzanie, dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 janvier 2012.

Lire la suite...
 
Déni de droits pour Hassan Ruvakuki, correspondant de RFI au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 22 décembre 2011

Hassan Ruvakuki - Photo IwacuHassan Ruvakuki, journaliste burundais, correspondant de Radio France Internationale de la rédaction kiswahili, a été arrêté fin novembre 2011 en compagnie d'une vingtaine de militants de l'opposition, tous inculpés d'actes de terrorisme pour leur soutien supposé à une nouvelle rébellion. Ce mercredi 21 décembre 2011, son avocat est monté au créneau pour dénoncer la violation des droits de ce journaliste, qui ont été « totalement bafoués » depuis qu'il a été arrêté.

Hassan Ruvakuki a d’abord été détenu en secret dans un camp militaire de la province de Cankuzo, dans l’est du Burundi. Il est ensuite conduit dans un commissariat de police où il séjourne depuis plus de trois semaines, au-delà de ce qui est prévu par la loi, selon son avocat.

Lire la suite...
 
Commission Vérité et Réconciliation : Amnesty interpelle le Parlement burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/12/2011

AMNESTY INTERNATIONAL

Déclaration publique

Index AI : AFR 16/011/2011

ÉFAI

19 décembre 2011

Burundi : Un moment essentiel pour la justice

Le Parlement burundais devrait modifier l’avant-projet de loi portant création d’une Commission Vérité et Réconciliation (la Commission) pour garantir que les victimes de crimes relevant du droit international et leurs proches puissent connaître la vérité et obtenir justice, a déclaré Amnesty International ce jour.

Des centaines de milliers de personnes ont été tuées au cours des années de conflit et de violence, au cours desquelles toutes les parties se sont livrées à de graves violations du droit international humanitaire et relatif aux droits humains.

Lire la suite...
 
Burundi : appel à la ratification de la Charte africaine de la démocratie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/12/2011 – Source Xinhua

Le Forum pour le Renforcement de la Société Civile (FORSC) a organisé ce vendredi à Bujumbura une journée de plaidoyer sur la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance à l'intention de l'exécutif et du législatif afin que cette Charte soit ratifiée rapidement par le Burundi.

« La société civile dans toute sa diversité invite le gouvernement et les institutions parlementaires à considérer la ratification de la Charte comme une priorité haute en ce sens qu' elle vise à consolider les efforts de l'Union Africaine sur les questions relatives à la gouvernance, aux élections et à la démocratie et vise essentiellement à renforcer l'engagement des Etats membres de l'UA en faveur de la notion de démocratie », a déclaré le Délégué Général du FORSC, Pacifique Nininahazwe.

Lire la suite...
 
Trois questions à Eric Manirakiza, directeur de la Radio Publique Africaine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RSF, 15 décembre 2011

Eric ManirakizaAlors que la situation pour les journalistes burundais s’est fortement dégradée en 2011 et que les pressions du pouvoir sur les médias continuent d’augmenter, Reporters sans frontières a reçu, le 6 décembre 2011, à Paris, le directeur de la station privée Radio Publique Africaine (RPA). L’organisation a posé trois questions à Eric Manirakiza. Ecoutez ses réponses.

Reporters sans frontières : Des médias privés harcelés, des journalistes convoqués, un autre arrêté, quel est votre regard sur la situation de la liberté de la presse au Burundi ?

Lire la suite...
 
Une Africaine à la tête de la Cour Pénale Internationale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/12/2011 – Source AFP

Fatou Bensouda, nouveau procureur de la Cour pénale internationale (CPI)La Gambienne Fatou Bensouda a été élue par consensus lundi, lors de la réunion annuelle au siège de l'ONU à New York, nouveau procureur de la Cour pénale internationale (CPI) par les 120 États membres de ce tribunal chargé de juger à travers le monde les auteurs de génocide ou de crimes de guerre. Fait inédit, sa nomination est la première d'une femme africaine à ce poste central de l'institution née en 2002.

Fatou Bensouda succèdera en juin à Luis Moreno-Ocampo, resté pendant neuf ans à la tête de la CPI. Il y avait en septembre, au début du processus de sélection, 52 candidats en lice. Mme Bensouda, ancienne ministre de la Justice en Gambie, est l'actuelle adjointe de M. Moreno-Ocampo à la CPI.

Lire la suite...
 
L’ALNEF a dénoncé l’« émergence d’une dictature sanguinaire au Burundi » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/12/2011

RÉSOLUTION DU FORUM DU RÉSEAU AFRICAIN DE GAUCHE–ALNEF SUR LE BURUNDI

Le Réseau Africain de Gauche-ALNEF déclare,

Vu l’arrestation, l’emprisonnement, la torture et les exécutions extrajudiciaires des militants des partis de l’opposition démocratique réunis au sein de l’Alliance Démocratique pour Changement, ADC-IKIBIRI,

Vu la persécution des leaders des partis de l’ADC-IKIBIRI, notamment l’arrestation et l’emprisonnement du Secrétaire Général du CNDD et ancien sénateur Mr William MUNYEMBABAZI, l’arrestation du leader du FRODEBU Mr Léonce NGENDAKUMANA et la condamnation à l’exil de nombreux autres leaders notamment Alexis SINDUHIJE, Agathon RWASA et le Président du CNDD et ancien député Mr Léonard NYANGOMA,

Lire la suite...
 
Le prix Nobel de la paix remis à un trio féminin historique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 11/12/2011 – Source AFP

Les trois lauréates du Prix Nobel de la paix, la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf (droite), sa compatriote Leymah Gbowee (centre) et la Yéménite Tawakkol Karman (gauche).La présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf, sa compatriote Leymah Gbowee et la Yéménite Tawakkol Karman, figure de proue du « printemps arabe », ont reçu samedi le prix Nobel de la paix, une récompense dédiée aux femmes, qui « portent la moitié du ciel ».

« Vous représentez une des forces motrices les plus importantes du changement dans le monde d'aujourd'hui: la lutte pour les droits de la personne en général et la lutte des femmes pour l'égalité et la paix en particulier », a déclaré le président du comité Nobel, Thorbjoern Jagland, avant de remettre le prix.

Lire la suite...
 
L'ONU préoccupée par les violences à caractère politique au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/12/2011 – Source Xinhua

Samedi, au dernier jour d'activisme contre les violences faites aux femmes qui coïncident avec la célébration au Burundi de la Journée Internationale des Droits de l'Homme, le Représentant du Haut Commissaire des Droits de l'Homme au Burundi, Jean Luc Marx, a évoqué les préoccupations de l'ONU sur les violences à caractère politique et les exécutions extrajudiciaires qui prévalent au Burundi.

« Malgré les avancées marquées, les Nations Unies restent préoccupées par les violences à caractère politique qui affectent le pays. Je pense bien entendu au massacre de Gatumba qui fait l’objet d'un procès à Bujumbura. Je pense également aux exécutions extrajudiciaires.

Lire la suite...
 
Burundi : Vague d'arrestations dans les rangs de l'opposition Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/12/2011 – Source AFP

Une vague d'arrestations pour "actes de terrorisme" frappe les rangs de l'opposition au Burundi, a annoncé vendredi le président de l'une des principales ligues des droits de l'homme locale, faisant état d'au moins 43 arrestations en moins de deux semaines.

"Une nouvelle vague d'arrestations touche l'opposition depuis moins de deux semaines (...) il y a déjà 43 personnes arrêtées pour actes de terrorisme surtout dans les provinces de Cankuzo (est), Muyinga (est), Ngozi (nord) et Karuzi (centre)", a déclaré Pierrre Claver Mbonimpa, président de l'Association pour la protection des personnes détenues et des droits humains (Aprodeh).

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 Suivante > Fin >>

Résultats 976 - 1000 sur 1280

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher