topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ARIB.INFO A PRIS SES QUARTIERS D’ÉTÉ : Le fil des informations connait actuellement un retard d’actualisation du fait que la Rédaction a pris quelques jours de permission bien mérités au vu de l’activité intense dans l’actualité sur le Burundi. Nous nous efforçons de faire une mise à jour le plus régulièrement possible. Merci de votre compréhension. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Politique
Burundi : les politiciens invités à répondre au prochain round d'Arusha Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 11/01/2017 – Source Xinhua

Le premier vice-président de l'Assemblée Nationale au Burundi, Agathon Rwasa (photo), a invité mercredi les politiciens burundais à ne pas privilégier le sentimentalisme et à plutôt répondre au prochain round de pourparlers inter-burundais convoqué le 16 janvier prochain à Arusha en Tanzanie.

"On ne doit pas privilégier le sentimentalisme ou les émotions au détriment de l'intérêt général des Burundais (...). S'il advenait qu'on nous convie, on n'a aucune entrave à y participer parce qu'on est déterminé à ce que la solution de la crise burundaise soit trouvée le plus rapidement possible", a indiqué Agathon Rwasa.

Lire la suite...
 
Burundi : le FRODEBU participera au prochain round de dialogue politique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/01/2017 – Source Xinhua

Le vice-président du parti Sahwanya FRODEBU (Front pour la Démocratie) au Burundi, Léonce Ngendakumana (photo), a annoncé lundi qu'il participera au prochain round de dialogue entre le pouvoir de Bujumbura et les autres acteurs politiques, sous l'égide du Facilitateur Benjamin William Mkapa, ancien président tanzanien.

Léonce Ngendakumana l'a annoncé alors que son parti est membre du CNARED (Conseil National pour le Respect de l'Accord d'Arusha et la Restauration de l'Etat de Droit), une plateforme politique en exil qui a récusé le Facilitateur, désigné par la Communauté Est Africaine, et décidé de boycotter tout autre round qu'il convoquerait pour avoir dit que le président Pierre Nkurunziza est légitime.

Lire la suite...
 
Burundi : qui finance les « croisades » de Pierre Nkurunziza ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 06 janvier 2017

Le couple présidentiel a organisé fin 2016 une « semaine d’actions de grâce », au sud du Burundi. Des prières que le président de l’Observatoire de la lutte contre la corruption et les malversations économiques (Olucome) qualifie d’« abus de biens sociaux », aux termes de la loi anti-corruption.

« Cent véhicules de l’État, leurs chauffeurs, le carburant, des dignitaires, leurs gardes, des per diem pour chacun…

Lire la suite...
 
Gaston Sindimwo : « il faut un régime fort » au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 04-01-2017

Gaston Sindimwo : «nous avons été frappés» par l’assassinat d'Emmanuel Niyonkuru

INVITÉ AFRIQUE 

Qui a tué Emmanuel Niyonkuru, le ministre burundais de l’Eau et de l’Environnement, la nuit du Nouvel An, à Bujumbura ? Le premier vice-président du Burundi répond aux questions de Christophe Boisbouvier. Gaston Sindimwo [Photo] s’exprime aussi sur le projet éventuel du président Nkurunziza de briguer un quatrième mandat en 2020.

Lire la suite...
 
Jean Minani : au Burundi, le facilitateur «s’est déclassé complètement» Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 03-01-2017

INVITÉ AFRIQUE

Au Burundi, la nuit du Nouvel An a été endeuillée par l’assassinat d’Emmanuel Niyonkuru, le ministre de l’Eau et de l’Environnement du pays. Depuis le début de la grave crise burundaise, il y a 18 mois, jamais un membre du gouvernement n’avait été tué. Aujourd'hui, comment sortir de cette crise ? Jean Minani (photo) préside le Conseil national pour le respect de l'Accord d'Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi et de l'Etat de droit (Cnared), la plate-forme qui regroupe la quasi-totalité de l’opposition en exil. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier. 

Lire la suite...
 
Burundi : vers un quatrième mandat pour Pierre Nkurunziza ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 30-12-2016

Après une réélection très contestée l'an dernier, le président burundais a évoqué la possibilité de modifier la Constitution pour pouvoir se représenter en 2020 lors d'une séance de questions publiques. Il en a profité pour menacer l'Union africaine de retirer les soldats burundais présents en Somalie et qui n'ont toujours pas reçu de salaire depuis bientôt un an.

Lors d'une séance de questions publiques, à la question d'un participant, Pierre Nkurunziza (photo) a évoqué la possibilité de modifier la Constitution pour briguer un nouveau mandat, le quatrième, en 2020.

Lire la suite...
 
Burundi : le président Nkurunziza annonce qu'il pourrait se représenter en 2020 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/12/2016 - Source AFP

 Le président burundais Pierre Nkurunziza, dont la réélection en 2015 à un troisième mandat controversé a provoqué une grave crise politique dans son pays, a laissé entendre vendredi qu'il pourrait à nouveau se représenter en 2020, si "le peuple le demande".

"Comme nous sommes dans un pays régi par la loi et si le peuple dit qu'elle autorise quelqu'un à se représenter (à la magistrature suprême) sans violer la loi, si le peuple le demande, nous ne trahirons pas la confiance du pays, la confiance du peuple", a déclaré M. Nkurunziza, lors d'une séance de questions publiques à Rutana, dans le sud-est du Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : Nkurunziza candidat à la présidentielle de 2020 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 30 décembre 2016

 Le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, a laissé entendre qu'il pourrait se présenter à nouveau à la présidence en 2020 si le peuple le lui demande ou si un amendement à la Constitution le lui permet.

L'année dernière, sa décision de se présenter à un troisième mandat controversé a plongé le pays dans une crise politique et a soulevé des craintes de guerre civile.

Lire la suite...
 
Au Burundi, où est la sortie ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 30.12.2016

Le Burundi achève l'année sans avoir trouvé de solution à la crise qui mine le pays. La peur domine le quotidien des Burundais. Nombreux sont ceux qui continuent de croire qu'un dialogue inclusif est la solution.

L'année 2016 s'achève au Burundi comme elle a commencé : dans l'incertitude et la peur du lendemain. Depuis la réélection contestée du président Pierre Nkurunziza à la tête du Burundi, le pays s'enlise.

Lire la suite...
 
L’opposition radicale burundaise met Bruxelles dans l’embarras Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/12/2016

L’opposition burundaise réunie au sein de la plateforme CNARED (photo, réunion juin 2016) a créé en Belgique une association sans but lucratif en son nom, avec pour objectif de pouvoir « se réunir légalement en Belgique et avoir des comptes bancaires en Europe », selon l'équipe communication du CNARED.

En se dotant d’une « personnalité juridique reconnue en Belgique », l’opposition radicale burundaise va plus que mettre dans l’embarras les autorités belges et donner du grain à moudre au pouvoir burundais qui fustige l’attitude de Bruxelles dans la crise que traverse le pays.

Lire la suite...
 
Le CNARED veut "se réunir légalement" et "avoir des comptes bancaires en Europe" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/12/2016

ECLAIRCISSEMENTS SUR L'EXISTENCE D'UNE ASBL de droit belge dénommée CNARED

L'asbl CNARED est une association de droit belge qui appartient à la Commission Finances, Mobilisation des Fonds et logistique de la plate-forme CNARED-GIRITEKA. Cette Asbl est présidée par l'Honorable Alice NZOMUKUNDA, trésorière de la plate-forme CNARED-GIRITEKA.

Lire la suite...
 
Burundi : L’opposition en exil CNARED devient une association de droit belge Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/12/2016

Des opposants burundais en exil viennent de créer en Belgique une association sans but lucratif dénommée CNARED ASBL, selon le texte de ses statuts publié le 8 décembre 2016 au Moniteur belge.

Selon le texte, les fondateurs de l’association CNARED ASBL sont M. Bakina Eddy Patrick, M. Kirombo Gaspard (Trésorier), M. Ndahabonimana Jean-Berchmans (Secrétaire) et Mme Nzomukunda Alice (Présidente, photo), tous membres du Directoire de la plateforme d’opposition burundaise CNARED-Giriteka.

Lire l’intégralité des Statuts de l’association CNARED ASBL

 

Lire la suite...
 
Bujumbura s'inscrit en faux contre la "politisation" des droits humains Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/12/2016 - Source Xinhua

Le gouvernement du président Pierre Nkurunziza s'inscrit en faux contre la "politisation" de la question des droits humains au Burundi par certaines puissances et organisations étrangères depuis l'éclatement d'une nouvelle crise au pays en 2015, a déclaré jeudi M. Martin Nivyabandi, ministre burundais des Droits de la personne humaine.

Le ministre Nivyabandi dressait un état des lieux sur les droits humains au Burundi devant le Sénat, la chambre haute du parlement bicaméral burundais.

Lire la suite...
 
Bujumbura et le CNARED rejettent toute tentative de dialogue à Bruxelles Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 14.12.2016

Burundi : pas de rapprochement entre le gouvernement et l'opposition en exil

La présence présumée de l’Ombudsman burundais Edouard Nduwimana à Bruxelles, où plusieurs opposants sont en exil, laisserait croire à l'ouverture d'un dialogue entre le gouvernement et le CNARED. Ce n'est pas le cas.

Selon une source que nous avons jointe au téléphone, Edouard Nduwimana, médiateur de la République du Burundi séjourne actuellement à Bruxelles, en Belgique.

Lire la suite...
 
Burundi : le CNARED récuse officiellement Mkapa et rejette ses avances Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

AFP, 13/12/2016 - Source AFP

Le facilitateur dans la crise burundaise, l'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, a proposé à l'opposition une rencontre que celle-ci s'est empressée de refuser, l'accusant d'avoir pris "fait et cause" pour le gouvernement de Bujumbura, a-t-on appris mardi auprès de l'opposition.

"Nous avons rencontré lundi à Bruxelles deux envoyés du facilitateur Benjamin Mkapa, qui étaient venus nous dire qu'il nous invitait à Arusha pour nous expliquer sa prise de position et ce qu'il projette de faire", a assuré Jean Minani, le président du Cnared, une plate-forme qui regroupe la quasi-totalité de l'opposition burundaise intérieure et en exil.

Lire la suite...
 
Burundi : le facilitateur a pris parti pour Nkurunziza, accuse l'opposition Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/12/2016 - Source AFP

Le dialogue interburundais de sortie de crise semble s'être engagé vendredi dans une nouvelle impasse, l'opposition accusant son facilitateur, l'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa (photo, à gauche), d'avoir pris parti pour le président Pierre Nkurunziza (photo, à droite) qu'elle récuse.

Au terme d'une visite de trois jours à Bujumbura, M. Mkapa a jugé inutile de continuer à contester la "légitimité" de l'élection en 2015 de M. Nkurunziza pour un troisième mandat et appelé les parties à se concentrer sur la bonne tenue des élections de 2020.

Lire la suite...
 
Burundi : L'opposition demande à l'ONU de "prendre la relève des pourparlers" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 10 décembre 2016

L’opposition au bord de la rupture avec le médiateur est-africain dans la crise burundaise

Bujumbura, Burundi - Le Conseil national pour la défense de l’accord d’Arusha, en Tanzanie, sur la paix, la réconciliation et l’Etat de droit (Cnared, principale plateforme de l’opposition) «constate avec regret», dans un communiqué publié samedi, que le Médiateur de la communauté est-africaine, Benjamin William Mkapa, «s’est disqualifié lui-même» en légitimant publiquement la veille, le troisième mandat controversé de l’actuel chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, «à l’origine de la profonde crise que connaît le Burundi» depuis bientôt deux ans.

Lire la suite...
 
Burundi : Le CNARED appelle à la démission du facilitateur Benjamin Mkapa Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/12/2016

COMMUNIQUE DE PRESSE.

Bruxelles, le 09 Décembre 2016

1. A la fin de sa visite au Burundi, le Facilitateur dans la crise burundaise, Son Excellence Benjamin William Mkapa vient de réconforter la position du pouvoir de facto de Monsieur Pierre Nkurunziza en reconnaissant sa légitimité contestée.

2. De surcroît, il vient d’exclure les autres parties prenantes à la crise, en l’occurrence une partie de l’opposition en exil pour laquelle il demande qu’elle soit traduite devant les juridictions burundaises, tout en indiquant qu’il ne va jamais dialoguer avec elle.

Lire l’intégralité du Communiqué

Lire la suite...
 
Burundi : Le gouvernement renouvelle son engagement à lutter contre la corruption Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/12/2016 – Source Xinhua

A l' occasion de la célébration en date du 9 décembre 2016 de la journée internationale de lutte contre la corruption, le gouvernement du Burundi a renouvelé vendredi son engagement à lutter contre ce fléau.

"En célébrant cette Journée Internationale dédiée à la lutte contre la corruption, le gouvernement du Burundi renouvelle son engagement ferme à lutter contre ce fléau qui constitue un frein pour le développement de notre pays", a déclaré Serges Ndayiragije, ministre à la Présidence chargé de la Bonne Gouvernance et du Plan.

Lire la suite...
 
Burundi : l’opposition radicale menace de récuser la médiation de Mkapa Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 08.12.2016

Mission difficile de Mkapa à Bujumbura

L'ancien président tanzanien, Benjamin Mkapa, est à Bujumbura pour tenter de relancer le dialogue inter-burundais. Un dialogue en panne depuis le deuxième round des discussions organisées en juillet, à Arusha.

C'est un déplacement du moins controversé que vient d'entamer Benjamin Mkapa. L'opposition burundaise - réunie au sein du Cnared - ne cache plus, en effet, son intention de récuser la médiation menée par l'ancien président tanzanien, qu'elle accuse d'être trop proche du président Pierre Nkurunziza. [Photo : Benjamin Mkapa a rencontré jeudi le président burundais Pierre Nkurunziza.]

Lire la suite...
 
Le Burundi se veut rassurant sur les droits de l'homme après retrait de la CPI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/12/2016 - Source Xinhua

Les députés burundais (Chambre basse du parlement) ont annoncé que le retrait du Burundi du Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI) ne signifie en aucun cas que le pays va se passer du respect des droits de l'homme tout en imposant toutefois le respect de sa souveraineté.

"S'agissant du retrait du Burundi de la CPI, cela ne signifie pas que le Burundi a suspendu ses activités sur terrain. Le Burundi va continuer à coopérer avec des organes de droit de l'homme dans le respect de sa souveraineté", a déclaré samedi Alexis Badian Ndayihimbaze, porte-parole du président de l'Assemblée nationale burundaise.

Lire la suite...
 
Parti au pouvoir au Burundi : "Notre ennemie, c'est la Belgique" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

La Libre Belgique, 01 décembre 2016

 "Nous avons ciblé notre ennemie : c'est la Belgique". Le "patron" du parti au pouvoir au Burundi (CNDD-FDD), le général Evariste Ndayishimiye (photo) - ex-chef de cabinet du chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurubnziza - s'est livré le week-end dernier, à Rumonge, dans un discours en kirundi, à une attaque en règle contre la Belgique, qu'il a notamment accusée de "préparer le génocide au Burundi".

En cause : l'activité déployée par des officiels belges pour attirer l'attention sur la répression de la contestation du Président, que la Fédération internationale des Ligues des droits de l'Homme (FIDH) qualifiait il y a quinze jours de "Répression aux dynamiques génocidaires", après une enquête d'un an et demi. 

Lire la suite...
 
Burundi : Les Nyamitwe, adulés au sein du pouvoir et honnis par l'opposition Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/11/2016 – Source AFP

Les Nyamitwe, deux frères devenus les porte-voix du pouvoir burundais

 Willy Nyamitwe, le responsable de la communication présidentielle du Burundi, qui a échappé lundi à une tentative d'assassinat, est avec son frère Alain-Aimé, ministre des Relations extérieures, l'interface entre un pouvoir replié sur lui-même et le reste du monde.

Figures publiques du régime, Willy et son aîné Alain-Aimé sont sur tous les fronts, pourfendant toute pensée jugée iconoclaste ou portant la "bonne parole" de Bujumbura à travers le monde.

Lire la suite...
 
Que risque le Burundi à rejeter la commission d’enquête de l’ONU ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 28 novembre 2016

 Bujumbura persiste et signe : pas de collaboration avec la nouvelle commission d’enquête des Nations unies. Une position qui fait craindre de nouvelles mesures de la communauté internationale visant à renforcer la pression sur les autorités burundaises.

Les mots sont forts. Le ton est dur : « Les experts des Nations unies ne fouleront pas le sol burundais », a tranché Bujumbura. [Photo : Le président burundais Pierre Nkurunziza et le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon, le 22 février 2016 à Bujumbura.]

Lire la suite...
 
Burundi : les fonctionnaires sommés de participer à une manifestation Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 27-11-2016

 Au Burundi, plusieurs milliers de personnes ont défilé (photo), samedi 26 novembre, dans la capitale, Bujumbura, contre la Belgique (cible de violentes attaques par les autorités) et la Commission d'enquête des Nations unies sur les violations des droits de l'homme commises dans ce pays.

Les manifestants ont fait un sit-in devant l’ambassade de Belgique et ont ensuite défilé en entonnant des chants à la gloire du président Pierre Nkurunziza et en réclamant la suppression définitive de la ligue Iteka, la plus ancienne association de défense des droits de l’homme du Burundi.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 151 - 175 sur 2656

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher