topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Politique
Burundi : Bujumbura durcit le ton Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

TV5MONDE, 11.08.2016

La crise se poursuit au Burundi et le gouvernement durcit le ton. Il refuse le déploiement de policiers de l’ONU sur son sol et vient de fermer ses frontières avec le Rwanda. Au même moment, les représailles se poursuivent.  

« Le gouvernement du Burundi rejette toute disposition de la résolution en rapport avec l’envoi d’une force quelconque sur son territoire », a fait savoir le 3 août dernier le porte-parole du gouvernement burundais dans un communiqué.

Lire la suite...
 
Burundi : Des "Imbonerakure" adressent des menaces au président rwandais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/08/2016 – Source Belga

Des Imbonerakure, la ligue des jeunes du parti le CNDD-FDD au pouvoir au Burundi, ont organisé dimanche une marche dite « d’enterrement de Kagame » – en référence au président rwandais Paul Kagame – à la frontière entre les deux pays, dans une nouvelle illustration des tensions croissantes entre Bujumbura et Kigali, rapportent lundi des médias locaux.

Quelque 500 Imbonerakure, que l’ONU qualifie de milice, ont rejoint dimanche vers 06h00 heure locale le bureau de la Police de l’Air des Frontières et des Étrangers (PAFE) situé à Gasenyi-Nemba, sur la principale route reliant les deux capitales, selon SOS Médias Burundi et l’agence Net Press.

Lire la suite...
 
Burundi : formation de la population sur le code pénal contre les fauteurs de guerre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/08/2016 – Source Xinhua

Le cabinet civil du président burundais constate que la population burundaise a besoin d'être informée sur certaines dispositions du code pénal pour responsabiliser les parents des jeunes qui ont tendance à se faire enregistrer dans des groupes de fauteurs de guerre.

Cela se trouve dans une correspondance récemment adressée par ce cabinet à certains membres du gouvernement en charge des questions de la sécurité ayant pour objet "stratégie de lutte contre les fauteurs de trouble au Burundi".

Lire la suite...
 
Gitega, future capitale du Burundi de Pierre Nkurunziza ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 09 août 2016

Selon plusieurs responsables proches du chef de l'État, Pierre Nkurunziza, celui-ci souhaiterait faire de Gitega la prochaine capitale politique du Burundi. Une volonté qui se heurte néanmoins à un certain nombre de considérations.

Ancienne capitale du royaume de l’Urundi, Gitega est tapis sur le sol montagneux des hauts plateaux du centre du Burundi. Avec son climat frais, ses rues agréables, ses bars et ses musées, la deuxième ville du pays, berceau des tambourinaires – une part importante de la culture burundaise -, a déjà de quoi attirer les visiteurs des quatre coins du pays. Et avec le récent développement de l’activité administrative dans la région, sa fréquentation ne risque pas de chuter.

Lire la suite...
 
Burundi : Nkurunziza "veut livrer un match sanglant à guichets fermés" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Editions Le Pays, 07 août 2016

Fermeture de la frontière entre le Burundi et le Rwanda :

La fuite en avant de Nkurunziza

Le gouvernement burundais a décidé, unilatéralement, d’interdire le passage de la frontière rwando-burundaise, des transports en commun pour compter de samedi dernier, afin, dit-il, de protéger ses populations qui ne cessent d’affluer au Rwanda depuis le déclenchement de la crise née du 3è mandat de Pierre Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Le Burundi ferme aux transports en commun sa frontière avec le Rwanda Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 6 août 2016

Depuis ce samedi 6 août, au Burundi, les agences de voyages vers le Rwanda sont fermées et plus aucun bus ne traverse la frontière. Cette mesure prise par le gouvernement burundais pour « protéger les populations » marque une nouvelle étape dans la détérioration des relations avec Kigali et certains craignent qu’elle n’aggrave encore l’isolement du pays.

Depuis samedi 6 août, plus aucun bus ne quitte Bujumbura pour rejoindre Kigali. La police est intervenue à la gare routière pour fermer les guichets des agences de voyages. Les passagers déjà en place ont dû descendre des bus.

Lire la suite...
 
Les Burundais célèbrent samedi la troisième Fête communale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/08/2016 – Source Xinhua

Les quelque 120 communes du Burundi vont célébrer ce samedi "la fête communale" qui leur est dédiée depuis 2014, occasion de s'adresser à la Nation en général et aux natifs des communes et fonctionnaires résidents pour leur adresser un message de félicitations et d'encouragement.

"La fête communale leur permet dans leurs diversités de discuter sur les projets de développement de la commune dans tous ses aspects pour une véritable indépendance du pays et de primer les meilleurs contributeurs au développement de leur entité", a indiqué vendredi, dans un discours, le président burundais Pierre Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Déploiement de policiers onusiens : le refus du Burundi est catégorique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 03-08-2016

Le Burundi s'oppose à l'arrivée de policiers de l'ONU

Le Burundi a officiellement réagi mardi soir à l'adoption, la semaine dernière, par le Conseil de sécurité de l'ONU, d'une résolution autorisant le déploiement progressif de 228 policiers de l'ONU sur son territoire. Ces derniers auraient eu pour mandat de tenter de ramener le calme et de faire respecter les droits de l'homme dans le pays. Mais, sans surprise, le refus de Bujumbura est catégorique.

Lire la suite...
 
Bujumbura refuse "de payer les frais de la réconciliation" entre Paris et Kigali Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

France 24, 03/08/2016

Opposé au déploiement de policiers de l'ONU, le Burundi s'en prend à Paris et Kigali

Le Burundi s'est opposé à la résolution de l'ONU autorisant le déploiement de 228 policiers de l'ONU sur son territoire. Le pays des Grands Lacs accuse la France et le Rwanda de profiter de la situation pour sceller leur réconciliation.

Sans surprise, le Burundi a refusé en bloc, mercredi 3 août,  la résolution de l'ONU qui prévoit le déploiement progressif de 228 policiers dans le pays.

Lire la suite...
 
Le Burundi refuse le déploiement de policiers de l'ONU sur son sol Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/08/2016 – Source AFP

Le gouvernement burundais a annoncé sans surprise "rejeter" la résolution de l'ONU adoptée vendredi à l'initiative de la France et qui prévoit le déploiement de 228 policiers dans le pays, estimant qu'elle enfreint sa souveraineté.

"Le gouvernement du Burundi rejette toute disposition de la résolution en rapport avec l'envoi d'une force quelconque sur son territoire", écrit le porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba, dans un communiqué reçu mercredi.

Lire la suite...
 
Bujumbura méfiante vis-à-vis des Nations unies Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 02.08.2016

L’insécurité persiste au Burundi. Raison pour laquelle le Conseil de sécurité de l'Onu a décidé le déploiement de 228 policiers dans le pays pour tenter d'y ramener la paix. Mais pourquoi le pouvoir y est- il opposé?

En mobilisant des milliers de leurs partisans dans les rues de la capitale le weekend, les autorités burundaises ont montré qu'elles n'entendaient pas se soumettre facilement à cette résolution.

Lire la suite...
 
Luc Michel s’évertue à renforcer la paranoïa et la fermeture du régime burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Libération, 1 août 2016

Burundi : Fachosphère d’influence

Luc Michel, figure mal connue de l’extrême droite belge, conseille le président Pierre Nkurunziza et l’incite à ne pas dialoguer avec l’opposition.

 Le cortège officiel roule dans la poussière en direction d’un stade entouré d’hommes armés : ce 2 mai, c’est la Fête du travail au Burundi, et le président Pierre Nkurunziza va s’adresser à la nation. Dans l’enceinte, les diplomates étrangers applaudissent poliment, les autorités locales un peu plus fort. A quelques mètres du chef de l’Etat, un Blanc à lunettes est tout sourire. [Photo : Le consultant belge Luc Michel apparaît lors de la Fête du travail burundaise, le 2 mai, dans une vidéo publiée par le pouvoir.]

Lire la suite...
 
Burundi : manifestation à l’initiative des autorités contre la France et l’ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 30-07-2016

 L'ONU a voté l'envoi de 228 policiers au Burundi, une résolution rejetée par les autorités burundaises. Samedi matin 30 juillet sur Twitter, l'une des conseillères du président rappelle que ce déploiement ne se fera qu'avec le consentement du gouvernement.

Pour marquer le coup, une manifestation (photo) était organisée par le pouvoir à Bujumbura contre la France et cette résolution.

Lire la suite...
 
Bujumbura en colère contre l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 30 juillet 2016

 Au Burundi, une manifestation à l'appel du pouvoir contre la France et une résolution de l'ONU a eu lieu ce samedi.

Le gouvernement du Burundi a organisé samedi une manifestation devant l'ambassade de France à Bujumbura pour afficher son hostilité à une résolution de l'ONU en faveur du déploiement de 228 policiers dans le pays. [Photo : Les manifestants burundais devant l'ambassade de France]

Lire la suite...
 
Bujumbura organise une manifestation contre la France et la résolution de l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/07/2016 – Source AFP

 Le gouvernement du Burundi a organisé samedi une manifestation (photo) devant l'ambassade de France à Bujumbura, pour manifester son hostilité à la résolution de l'ONU adoptée vendredi à l'initiative de la France et prévoyant le déploiement de 228 policiers dans le pays.

Les autorités burundaises n'ont pas réagi officiellement à l'adoption de cette résolution. Mais elles ont montré, en mobilisant près d'un millier de leurs partisans dans les rues de la capitale, qu'elles n'entendaient pas s'y soumettre facilement.

Lire la suite...
 
Burundi : manifestation devant l'ambassade de France contre la résolution de l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/07/2016 – Source AFP

 Près d'un millier de personnes (photo) ont manifesté samedi devant l'ambassade de France à Bujumbura pour protester contre l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution proposée par la France prévoyant le déploiement de 228 policiers au Burundi, ont rapporté les médias locaux.

Encadrés par de nombreux policiers, les manifestants sont partis de la place de l'indépendance en plein centre-ville de la capitale, puis se sont dirigés vers l'ambassade de France.

Lire la suite...
 
La visite de Willy Nyamitwe et Luc Michel au Canada fait des remous Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

La Presse, 29 juillet 2016

Crise au Burundi : la visite à Québec d'un conseiller du président dérange

 La venue à Québec d'un proche conseiller du président du Burundi indispose le gouvernement canadien et provoque des remous au sein de la diaspora burundaise. Ottawa s'est montré critique au cours des derniers mois envers le régime burundais, qu'il a accusé «d'opprimer sa propre population». [Photo : Willy Nyamitwe (à gauche), conseiller en communication du président du Burundi, en compagnie du militant belge d'extrême droite Luc Michel, à leur arrivée au Canada, le 28 juillet 2016.]

Lire la suite...
 
Burundi : L'Ombudsman Rukara sera de retour au pays après un an à l'étranger Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/07/2016 – Source Xinhua

 L'Ombudsman du Burundi, Mohamed Rukara, sera de retour samedi à Bujumbura après une année de séjour à l'étranger pour cause d'une "longue maladie", a annoncé jeudi son chef de cabinet, Marie-Thérèse Gakobwa.

Selon la constitution du Burundi en vigueur depuis sa promulgation en mars 2005, l'Ombudsman est un médiateur de la république notamment en charge de la régulation des contentieux entre les diverses institutions républicaines.

Lire la suite...
 
Burundi : Le CNDD-Nyangoma donne sa position sur la situation nationale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/07/2016

DECLARATION DU CNDD AU SUJET DE LA SITUATION QUI PREVAUT AU BURUNDI

Le CNDD,  parti de l’opposition, suit de près ce qui se passe  au Burundi et  déclare ce qui suit :

I.  LES FAITS

1. L’économie burundaise ne cesse de dégringoler depuis que Pierre Nkurunziza s’est présenté à un troisième mandat illégal et illégitime, en violation de la Constitution et de  l’Accord d’Arusha de 2000, qui limite à deux les mandats présidentiels.

Lire la suite et l’intégralité de la Déclaration

 
Deux anciens présidents commentent la crise au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 21.07.2016

Un an après la réélection controversée de Pierre Nkurunziza au Burundi, deux anciens présidents de ce pays estiment que leur successeur a violé la Constitution et d’être à l’origine de la crise actuelle.

Tout a commencé dès l’annonce fin avril 2015, de la candidature du président burundais pour un troisième mandat. Or, pour l’opposition, Pierre Nkurunziza n’avait pas le droit de se représenter, après avoir exercé deux mandats consécutifs à la tête de son pays. Comme le prévoient la Constitution et les Accords d’Arusha, signés en 2000.

Lire la suite...
 
Le Burundi un an après la présidentielle Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 20.07.2016

Le 21 juillet 2015 s'est tenue la présidentielle très controversée à l'origine de l'actuelle crise politique. Pierre Nkurunziza a été réélu dès le premier tour avec un peu plus de 69% des voix.

Sa réélection contestée a été obtenue en partie à cause du boycott de ce scrutin par les principales figures de l'opposition, pour qui le troisième mandat du président est illégal et illégitime.

Lire la suite...
 
Burundi : Recommandations du CNDD-Nyangoma au Médiateur Mkapa Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/07/2016

MEMORANDUM DU CNDD AU SUJET DES NEGOCIATIONS D’ARUSHA, ADRESSÉ A SON EXCELLENCE BENJAMIN WILLIAM MKAPA, FACILITATEUR DU DIALOGUE INTERBURUNDAIS.

Introduction : objectifs du mémorandum

1. Le présent Mémorandum, proposé par le parti CNDD au Médiateur dans la crise burundaise, a pour objectifs de résumer la nature du conflit burundais, d’esquisser les évolutions possibles de la crise actuelle ; d’indiquer les conditions nécessaires à un aboutissement heureux et à une solution durable de cette crise ; et enfin de faire des recommandations, en matière d’agenda et de méthodologie, que le CNDD juge essentielles pour cette solution durable. Sans la mise en place d’un gouvernement de transition ayant des missions pertinentes et de fermes garanties, sans le rétablissement d’un Etat démocratique respectueux des droits de l’homme, des principes constitutionnels et de la bonne gouvernance, le partage des postes de responsabilité entre le pouvoir et l’opposition ne sera qu’un leurre et ne mettra pas fin durablement à la crise.

Lire l’intégralité du Mémorandum

 
Nyangoma recommande des négociations suivant le principe de "quatre blocs" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/07/2016

DECLARATION DE LEONARD NYANGOMA, PRESIDENT DU CNDD AU TERME DU DEUXIEME ROUND DES NÉGOCIATIONS INTER-BURUNDAISES A ARUSHA.

1. Suite au deuxième round des négociations inter-burundaises tenues à Arusha en Tanzanie du 12 au 14 juillet 2016 sous la facilitation de son Excellence Benjamin William Mkapa, le parti CNDD déclare ce qui suit :

A. les faits

Lire l’intégralité de la Déclaration

 
Le CNARED rejette la responsabilité de l’échec des pourparlers d’Arusha au pouvoir Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/07/2016

COMMUNIQUE DE PRESSE.

1. Du 12 au 14 Juillet 2016 s’est tenu une session de pourparlers interburundais à Arusha. L’ouverture de cette session a été sabotée et boycottée par le pouvoir de facto de Bujumbura qui a claqué la porte.

2. Ce boycotte s’inscrit dans une stratégie de bloquer les pourparlers jusqu’à la session parlementaire d’Octobre 2016. Au cours de cette session le pouvoir de facto de Monsieur Pierre Nkurunziza planifie de réviser la constitution dans le but d’une pseudo-légalisation de sa présidence à vie.

Lire l’intégralité du Communqué

 

 
Burundi : les pourparlers d'Arusha se soldent par un échec Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 14-07-2016

 En Tanzanie, le second round des pourparlers interburundais s’est achevé ce jeudi 14 juillet matin dans un contexte tendu après l’assassinat la veille à Bujumbura d’une ancienne ministre.

Une rencontre davantage marquée par les polémiques et les problèmes d’organisation que par de réelles avancées sur le plan du dialogue.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 226 - 250 sur 2620

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher