topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ARIB.INFO A PRIS SES QUARTIERS D’ÉTÉ : Le fil des informations connait actuellement un retard d’actualisation du fait que la Rédaction a pris quelques jours de permission bien mérités au vu de l’activité intense dans l’actualité sur le Burundi. Nous nous efforçons de faire une mise à jour le plus régulièrement possible. Merci de votre compréhension. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Politique
Le PALIPEHUTU-FNL mène une campagne d'explication au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 04/01/2009

Bujumbura, Burundi - Les responsables du Parti pour la libération du peuple/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL) ont entamé dimanche une campagne nationale d'explication du contenu de l'accord de cessez-le-feu signé en septembre 2006 avec le pouvoir, a-t-on appris de source proche de ce parti.

La campagne vise principalement à préparer des militants et sympathisants du PALIPEHUTU-FNL à mieux se conformer aux lois du pays.

Lire la suite...
 
Bilan 2008 selon Nkurunziza : Ce que j'ai réalisé « c’est beaucoup, et c’est beau ! » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/01/2009 – Source Présidence

Pierre NkurunzizaIntégralité du Message à la Nation délivré le 31 décembre 2008 par Son Excellence Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi

Bujumbura, le 31 décembre 2008

Burundaises, Burundais, Amis du Burundi,

1. L’année 2008 s’achève, l’année 2009 commence. C’est le temps favorable pour dire merci au Dieu Tout Puissant, Lui qui nous a gardé en vie jusqu’à ce jour. Que gloire et honneur lui soient rendus pleinement. Nous L’implorons de rester à nos côtés tout au long de cette nouvelle année que sa bonté a daigné nous accorder.

2. C’est également un temps favorable pour faire le bilan de nos activités, de relever les réussites et les échecs, en vue d’élaborer les nouveaux programmes à mettre en œuvre les jours qui viennent.

3. Je formule mes vœux de paix, de bonheur, de prospérité et de bonne santé à tout le peuple burundais ainsi qu’aux étrangers qui vivent dans notre pays.

La devise de cette année 2009 que nous commençons est :

« TRAVAILLONS PLUS, PRENONS UNE PART ACTIVE A NOTRE SECURITE, C’EST LE CHEMIN DROIT VERS LE DEVELOPPEMENT DURABLE. »

Lire la suite...
 
Burundi : le gouvernement libère de prison 247 rebelles FNL Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 01/01/2009 – Source AFP

Le gouvernement burundais a libéré mercredi 247 prisonniers, des rebelles des Forces nationales de libération (FNL), conformément à un engagement pris lors au cours d'un sommet régional le 4 décembre, a annoncé jeudi le ministre burundais de la justice.

"Le gouvernement a libéré hier officiellement 247 prisonniers civils ou combattants du Palipehutu-FNL, capturés ou arrêtés avant la signature de l'accord global de cessez-le-feu de septembre 2006", a déclaré Jean-Bosco Ndikumana.

Lire la suite...
 
2009 placée sous le signe du retour à la paix durable au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 01/01/2009

Bujumbura, Burundi - Le gouvernement burundais va tout faire pour que 2009 soit marquée "par une paix imperturbable", afin que les citoyens puissent dormir sans crainte d'être réveillés par les confrontations entre les Forces de défense et de sécurité et le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, rébellion), a déclaré, mardi soir, le chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, dans son message de Nouvel an à la Nation.

"Nous souhaitons que cette année soit caractérisée par une sécurité totale à travers tout le pays", a dit, en substance, le président Nkurunziza, qui a déclaré avoir demandé au corps de Police ainsi qu'à la Commission nationale chargée du désarmement de la population de redoubler d'efforts en vue d'atteindre cet objectif.

Lire la suite...
 
La rébellion burundaise boude les postes que lui propose le pouvoir Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 29/12/2008

Anatole Bacanamwo, porte-parole du Palipehutu-FNL au sein du MCVSBujumbura, Burundi - Le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL) a qualifié, lundi, de "miettes" et refusé, les 33 postes que lui proposait l’Etat burundais dans les différentes institutions, en vertu de l’accord de cessez-le-feu liant les deux parties belligérantes, a-t-on appris de source proche de la dernière rébellion active au Burundi.

Ces postes font partie des engagements pris par le pouvoir de Bujumbura lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement membres de l’Initiative régionale de paix pour le Burundi le 4 décembre courant, à Bujumbura.

Lire la suite...
 
Le budget 2009 de l'Etat burundais en hausse de plus de 37% Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 23/12/2008

Palais de Kigobe - Siège de l'Assemblée nationaleBujumbura, Burundi - L'Assemblée nationale du Burundi (chambre basse du Parlement) a voté, lundi soir, un budget général de l'Etat 2009 d'un montant global de près de 820 millions de dollars américains, contre 594 millions de dollars en 2008, soit un accroissement de 37,77%, a-t-on appris mardi de source parlementaire à Bujumbura.

Le Sénat doit, à son tout, approuver le projet de budget, en seconde lecture, avant sa promulgation par le chef de l'Etat Pierre Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Burundi : Décret portant création et mission de la Commission électorale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/12/2008

Le président burundais, Pierre Nkurunziza, a signé le 12 décembre 2008 le décret N°100/192 portant création, mission, organisation et fonctionnement d’une Commission électorale nationale indépendante (CENI), apprend-on de source proche de la présidence.

Selon le décret, dont ARIB.INFO a reçu une copie que nous publions en intégralité, la Commission, qui « exerce ses missions d’une manière permanente », sera composée de cinq Membres : le Président, le Vice-président et trois Commissaires chargés respectivement des opérations électorales, logistiques et affaires juridiques ; des finances et de l’administration ; ainsi que de l’éducation civique et de la communication.

Lire la suite...
 
Persistance des blocages dans l’accord inter-burundais de paix Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 22/12/2008

Habimana PasteurBujumbura, Burundi - La mise en application effective de l’accord de cessez-le-feu du 7 septembre 2006, entre le pouvoir central et le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, rébellion), risque d’aller au-delà de la date butoir du 31 décembre 2008 fixée par le dernier sommet de l’Initiative régionale de paix pour le Burundi, au rythme où vont les préparatifs.

Chaque partie s’en lave néanmoins les mains et le porte-parole du dernier mouvement rebelle encore actif dans le pays, Pasteur Habimana, a pris à témoin, lundi, la presse, sur un site de cantonnement en cour d’aménagement pour accueillir des milliers de combattants du PALIPEHUTU-FNL, candidats à la démobilisation, désarmement et réintégration (DDR) dans une nouvelle vie socioprofessionnelle.

Lire la suite...
 
Burundi : Vers une Commission électorale à la solde de Nkurunziza Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/12/2008

Selon de sources biens informées proches du parti au pouvoir CNDD-FDD, le président burundais, Pierre Nkurunziza, vient de proposer au Sénat, pour approbation, la liste des membres du directoire de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), qui va superviser les prochaines échéances électorales de 2010.

Clotilde NiragiraA y regarder de plus près, cette Commission est tout sauf indépendante car sa composition est taillée sur mesure pour le président-candidat à sa propre succession en 2010. De qui s'agit-il ?

1. Mme Clotilde Niragira : pressentie comme la future présidente de la CENI, l’actuel ministre de la Fonction publique et du Travail est un membre influent du parti CNDD-FDD et fidèle parmi les fidèles lieutenants du président Nkurunziza.

Lire la suite...
 
L’accord signé entre Nkurunziza et Rwasa lors du sommet de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/12/2008

DECLARATION DU SOMMET DES CHEFS D’ETATS ET DE GOUVERNEMENTS

DE L’INITIATIVE REGIONALE SUR LE PROCESSUS DE PAIX AU BURUNDI

LE 4 DECEMBRE 2008

Les Chefs d’Etats et de Gouvernements de la Région des Grands Lacs se sont rencontrés à Bujumbura (Burundi) le jeudi 4 décembre 2008, sur invitation de Son Excellence Yoweri Museveni, Président de l’Initiative Régionale pour le Processus de Paix au Burundi. L’objectif de ce sommet était de débloquer l’impasse qui a frappé le Processus de Paix au Burundi, dans le but de trouver une solution durable.

[…]

Il a été convenu ce qui suit :

  1. Le PALIPEHUTU – FNL représenté par son Président M. Agathon Rwasa reconnaît qu’avec le nom actuel du parti, celui-ci ne peut être enregistré comme parti politique, étant donné que la Constitution du Burundi ne le permet pas.

  2. De ce qui précède (1), le PALIPEHUTU-FNL entreprend d’expliquer les obligations constitutionnelles en rapport avec l’accréditation du parti politique à ses membres, et de mener des concertations en vue de trouver une nouvelle appellation qui n’est pas offensive et qui est susceptible d’être reconnu conformément à la Constitution.

  3. L’explication et les concertations devraient être à terme avant la date butoir du 31 décembre 2008.

[…]                                                                               Lire le texte complet

 

 
Burundi : Les rebelles du FNL rendent les armes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, le 05/12/2008

Nkurunziza & Rwasa signent un nouvel accord le 04 déc 2008 à BujumburaPeut-être la fin de 13 ans de guerre civile qui a fait plus de 300 000 morts au Burundi. Ce jeudi, la dernière rébellion encore active, les Forces nationales de libération et le gouvernement burundais se sont engagés à appliquer l'accord de paix signé il y a 2 ans.

Le chef de l'Etat Pierre Nkurunziza et le chef des FNL, Agathon Rwasa ont annoncé que le désarmement et la démobilisation des rebelles commencerait rapidement. L'accord prévoit que des membres de la désormais ex-rébellion reçoivent des postes au gouvernement et le FNL doit à présent se transformer en parti politique.

Lire la suite...
 
Accord à l'arraché entre l'Etat burundais et le PALIPEHUTU-FNL Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 04/12/2008

Bujumbura, Burundi - Un sommet des chefs d'Etat et de gouvernements de l'Initiative régionale de paix pour le Burundi s'est achevé, jeudi soir, sur une entente entre le pouvoir central de Bujumbura et le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, rébellion).

Ce sommet contribuera à lever les derniers obstacles qui empêchaient encore la mise en application effective de l'accord de cessez-le-feu en souffrance depuis le 7 septembre 2006, a-t-on appris de source officielle dans la capitale burundaise.

Lire la suite...
 
Burundi : déblocage du processus de paix après un sommet régional Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/12/2008 – Source AFP

Nkurunziza & RwasaLa dernière rébellion active au Burundi a accepté jeudi de lever les ultimes obstacles qui empêchaient la mise en œuvre d'un processus de paix depuis plus de deux ans, au terme d'un sommet régional à Bujumbura consacré à la crise dans le pays.

Le gouvernement et les rebelles des Forces nationales de libération (FNL) avaient signé en septembre 2006 un accord global de cessez-le-feu, resté lettre morte.

L'application de l'accord achoppait sur le partage des pouvoirs politique et militaire et sur la reconnaissance du mouvement rebelle sous le nom de "Palipehutu-FNL", deux questions désormais réglées, selon le communiqué final du sommet.

Lire la suite...
 
La peine de mort bientôt abolie au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 22/11/2008

Bujumbura, Burundi - La peine de mort va être abolie au Burundi, suite à l'adoption dans la nuit de vendredi à samedi par l'Assemblée nationale, du nouveau projet de code de procédure pénale soumis par le gouvernement, a constaté la PANA.

Le nouveau code de 620 pages doit encore être approuvé par le Sénat et promulgué par le chef de l'Etat avant d'être applicable.

Lire la suite...
 
Le Burundi abolit la peine de mort mais pénalise l'homosexualité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/11/2008 – Source AFP

Le parlement du Burundi a adopté samedi un nouveau code pénal prévoyant notamment l'abolition de la peine de mort pour la première fois dans ce pays d'Afrique centrale.

"Je voudrais remercier les honorables députés burundais qui viennent d'accomplir un travail historique en adoptant le nouveau code pénal du Burundi par 90 voix pour, 0 voix contre et 10 abstentions", a déclaré le président de l'Assemblée nationale, Pie Ntavyohanyuma, à l'issue d'une séance marathon qui s'est achevée aux premières heures de samedi.

Lire la suite...
 
Célébration d'une Journée du combattant au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 16/11/2008

Bujumbura, Burundi - Le Conseil national pour la défense de la démocratie/Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD) a célébré dans le recueillement, dimanche, une Journée nationale dédiée aux combattants morts sur le champ de bataille.

Le président du CNDD-FDD, Jérémie Ngendakumana, a parlé d'une journée du souvenir et d'un hommage mérité à ceux des combattants qui ont sacrifié leurs vies pour la cause de la démocratie.

Lire la suite...
 
Burundi : Un ministre déplore la gestion "opaque" des partis politiques Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 14/11/2008

Bujumbura, Burundi - Le ministre burundais de l'Intérieur et du Développement communal, Venant Kamana, a déploré, vendredi, le manque de transparence dans la gestion administrative et financière des partis politiques, expliquant que sur les 36 formations politiques agréées, seulement 10 produisent et lui transmettent régulièrement leurs rapports financiers et d'activité.

M. Kamana, qui s'exprimait lors d'une rencontre avec les leaders des formations politiques burundaises, a indiqué que les sanctions prévues pour ce genre d'infractions vont du rappel à l'ordre à la suspension en passant par le retrait d'agrément.

Lire la suite...
 
Une enquête révèle l'évolution de la question genre au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 13/11/2008 

Bujumbura, Burundi - La société burundaise serait aujourd’hui ouverte à une plus grande participation de la femme dans les sphères de prise de décision, à en croire une récente enquête de l’Observatoire de l’action gouvernementale (OAG, indépendant) sur la politique nationale de l’égalité des genres entreprise depuis 2003.

Dans la société traditionnelle burundaise, la femme occupait une place de seconde zone, spécialement en ce qui concerne la vie publique puisqu’elle ne pouvait même pas s’exprimer en public, rappelle l’enquête.

Lire la suite...
 
Alexis Sinduhije incarcéré à Mpimba pour "outrage à chef d'Etat" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 11/11/2008 - Inculpation d'un opposant politique au Burundi

Alexis SinduhijeBujumbura, Burundi - Le président du Mouvement pour la sécurité et la démocratie (MSD), Alexis Sinduhije, a rejoint, mardi, la prison centrale de Bujumbura après avoir été reconnu coupable d'"outrage à chef d'Etat", a-t-on appris de sources judiciaires dans la capitale burundaise.

Le patron du MSD avait été arrêté par la police pour, avait-on argué dans un premier temps, "avoir organisé et tenu une réunion non autorisée avec une trentaine de militants et sympathisants de ce parti politique d'opposition en attente d'agrément".

Lire la suite...
 
Ultimes tractations de paix pour le Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 07/11/2008

Bujumbura, Burundi - Les dernières propositions de sortie de crise de l'Initiative régionale de paix pour le Burundi continuaient, vendredi encore, à diviser le pouvoir central à Bujumbura et le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, rébellion) qui ont jusqu'au 31 décembre prochain pour mettre en application effective leur accord de cessez-le-feu en souffrance depuis plus de trois ans.

Le médiateur principal dans le conflit burundais et ministre sud-africain de la Défense nationale, Charles Nqakula, a fait le déplacement de Bujumbura, jeudi, en compagnie des chefs de la diplomatie ougandaise et tanzanienne, deux pays qui assurent respectivement la présidence et la vice-présidence de l'Initiative régionale de paix pour le Burundi, avec des propositions aux belligérants qui se battent depuis plus de 14 ans.

Lire la suite...
 
Arrestation d’un opposant politique au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 04/11/2008

Alexis SinduhijeBujumbura, Burundi - Le président du Mouvement pour la sécurité et la démocratie (MSD), Alexis Sinduhije et une quarantaine de militants de ce parti d’opposition en attente d’agrément, ont passé la nuit de lundi à mardi dans différents commissariats de la Police nationale à Bujumbura pour avoir tenu une réunion "non autorisée", apprend-on de sources proches des prévenus. 

La permanence du MSD a été également perquisitionnée par la Police et des documents ont été emportés, selon les mêmes sources.

Lire la suite...
 
Vers un fonds d'aide à la presse de 1 million USD au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 01/11/2008

Bujumbura, Burundi - Le fonds de promotion des organes de presse et de communication du Burundi sera élevé à au moins un million de dollars US d'ici 2010, apprend-on de source officielle à Bujumbura.

La promesse initiale datait de 2003 et portait sur une enveloppe financière de quelque 200.000 dollars, mais qui n'a toujours pas été officiellement débloquée pour des raisons inconnues.

Lire la suite...
 
Nyangoma appelle à lever les "obstacles actuels à des élections libres et impartiales" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
@rib News, 01/11/2008

CONFERENCE DE PRESSE  DU PARTI CNDD SUR LA QUESTION ELECTORALE : A LA RECHERCHE D’ASSISES ET DE GARANTIES

Bujumbura le 29 octobre 2008

Par Léonard NYANGOMA  Député et président du parti CNDD

1. A la lumière des irrégularités qui ont entaché les  élections de 2005 au Burundi; le CNDD interpelle le gouvernement, la classe politique burundaise,  le peuple burundais et la communauté internationale sur  les obstacles actuels à la tenue d’élections libres, transparentes, justes et impartiales et enfin propose des mesures nécessaires pour l’organisation prochaine d’élections crédibles.

I. Aperçu critique sur les élections de 2005 :  Des élections ni libres ni honnêtes

2. Les élections communales de juin 2005 n’ont été ni libres ni honnêtes. Des élections libres sont caractérisées par l’absence de pression et d’intimidation. Elles sont marquées par l’entière liberté d’opinion, de réunion, d’expression et de manifestation. Le système judiciaire doit être neutre, indépendant, non corrompu et avoir la latitude décisionnelle et fonctionnelle en termes d’autonomie de moyens et d’action. Or les communales de juin 2005 ont été caractérisées par la terreur : elles se sont déroulées sur fond de guerre dans au moins deux provinces du pays.

3. Des élections honnêtes supposent le respect des dispositions légales, l’égalité des citoyens  quant à la capacité d’élire et d’être élus. Cela suppose aussi la connaissance des règles de jeu par les électeurs.

Lire la suite...
 
L'Etat burundais hausse le ton contre la rébellion Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 28/10/2008

Bujumbura, Burundi - Le gouvernement burundais a "énergiquement" condamné, mardi, les manifestations attribuées la veille au Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU- FNL, rébellion) à Bujumbura, la capitale du Burundi et dans plusieurs autres villes du pays, sur fond de revendications politiques.

Deux manifestants auraient été tués par balles dans les environs de l'aéroport international de Bujumbura, d'autres non encore connus molestés ou arrêtés par la Police, à en croire le porte-parole du dernier mouvement rebelle encore actif dans le pays, Pasteur Habimana.

Lire la suite...
 
Guerre psychologique entre la rébellion et l'Etat burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 27/10/2008

Bujumbura, Burundi - Le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, rébellion) a refusé du bout des lèvres, la paternité des marches-manifestations qui ont troublé quelque peu, lundi matin, la quiétude des habitants de Bujumbura, la capitale du Burundi et de plusieurs autres grandes villes du pays, sur fond de revendications à caractère politique.

Des tracts et graffitis hostiles à l'Etat burundais et aux ingérences extérieures dans les affaires nationales sont également apparus dans les rues et sur les murs des grandes villes du pays.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 101 102 103 104 105 106 107 Suivante > Fin >>

Résultats 2576 - 2600 sur 2656

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher