topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Politique
Burundi : entretien entre le président Nkurunziza et le chef de la rébellion Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/08/2008 - Source AFP

Le président burundais Pierre Nkurunziza et le leader des rebelles des Forces nationales de libération (FNL) Agathon Rwasa se sont entretenus lundi à Bujumbura pour la première fois depuis un an, a-t-on appris de sources rebelle et officielle.

Ces discussions ont eu lieu en présence du médiateur dans le conflit burundais, le ministre sud-africain de la Sécurité Charles N'qakula, qui reviendra au Burundi dans deux semaines.

Lire la suite...
 
Burundi : les rebelles réclament un partage du pouvoir "moitié-moitié" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/08/2008 - Source AFP

Les rebelles burundais des Forces nationales de libération (FNL) ont exigé un partage du pouvoir "moitié-moitié" avec le gouvernement du Burundi pour rendre applicable l'accord de cessez-le-feu signé en 2006, dans une lettre adressée à la médiation.

"Durant tout le processus de négociations, le Palipehutu-FNL et le gouvernement du Burundi ont été mis sur un même pied d'égalité (...). C'est pourquoi le partage du pouvoir doit se faire sur le principe d'égalité dans tous les aspects de la vie nationale", affirme le leader des FNL, Agathon Rwasa, dans sa correspondance.

Lire la suite...
 
Burundi: Interférences politiques dans un recensement démographique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 05/08/2008

Bujumbura, Burundi - Le Conseil national pour la défense de la démocratie/Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD, au pouvoir au Burundi) a catégoriquement démenti, mardi, s'être ingéré, d'une manière ou d'une autre, dans le recrutement des agents devant procéder au troisième Recensement général de la population et de l'habitat prévu du 16 au 31 août 2008 dans le pays.

Le démenti, par médias interposés, est venu du porte-parole du CNDD, Onésime Nduwimana, qui tente, ce faisant, de faire taire la contestation grandissante des listes d'agents retenus à la suite d'un concours et dont la majorité appartiendrait au parti présidentiel.

Lire la suite...
 
Agrément d'un 40ème parti politique au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 04/08/2008

Bujumbura, Burundi - L'alliance démocratique pour le renouveau (ADR) a reçu lundi matin à Bujumbura du ministère de l'Intérieur et de la Sécurité publique son l'agrément officiel en tant que 40ème parti politique officiellement reconnu, a-t-on appris à Bujumbura de source officielle.

Parti de l'ancienne vice-présidente de la République, Mme Alice Nzomukunda, l'ADR est la sixième formation politique officiellement reconnue depuis les élections présidentielle et législatives de 2005.

Lire la suite...
 
Le blues de la jeune Inspection générale d'Etat du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 23/07/2008

Bujumbura, Burundi - La jeune Inspection générale d'Etat du Burundi aura du mal à lutter efficacement contre la corruption et les malversations économiques qui gangrènent le pays, si elle ne bénéficie pas de la "franche et bonne collaboration des services habilités du ministère de la Justice".

La jeune Inspection générale d'Etat du Burundi aura du mal à lutter efficacement contre la corruption et les malversations économiques qui gangrènent le pays, si elle ne bénéficie pas de la "franche et bonne collaboration des services habilités du ministère de la Justice".

Lire la suite...
 
Troisième recensement général de la population au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 20/07/2008

Le troisième Recensement général de la population et de l'habitation (RGPH III) aura lieu au Burundi du 16 au 31 août 2008, apprend-on de source officielle à Bujumbura.

L'exécution du projet a été confiée par le ministère de l'Intérieur et de la Sécurité publique à un Bureau central de recensement (BCR) qui bénéficie, à son tour, de l'assistance technique d'un expert international mis à disposition par le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), selon les mêmes sources.

Lire la suite...
 
Le Burundi sera relié au port d'El Doret par un oléoduc d'ici à 2015 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 19/07/2008

Bujumbura, Burundi - Le ministre burundais de l'Eau, de l'Energie et des Mines, Samuel Ndayiragije, a annoncé samedi la réalisation d'un projet d'oléoduc d'ici à 2015 qui approvisionnera le pays en hydrocarbures à partir du port pétrolier kenyan d'El Doret.

Lire la suite...
 
L'Etat veut de se désengager du transport administratif au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 15/07/2008

Philippe NjoniBujumbura, Burundi - Le gouvernement burundais envisage sérieusement de se désengager du transport administratif pour soulager le Trésor public et être en phase avec d'autres pays voisins qui n'offrent plus de telles facilités aux fonctionnaires, apprend-on du ministre des Transports, Postes et Télécommunications, Philippe Njoni.

En 2007, le budget national a cédé plus de 8 milliards de Francs burundais (près de 8 millions de dollars US) qui sont allés dans l'achat et l'entretien des véhicules de transport de l'Etat, selon la même source, qui estime "considérable" une telle somme dans un pays ayant beaucoup d'autres priorités à satisfaire.

Lire la suite...
 
Fin d’une semaine politique tendue au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA14/07/2008

Bujumbura,Burundi - Le Burundi a vécu ces derniers jours l’une des semaines les plus tendues au niveau politique depuis le retour à Bujumbura du leader du Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération du peuple hutu (PALIPEHUTU-FNL. rébellion), Agathon Rwasa, en mai dernier, de plus de 20 ans de maquis.

La goûte d’eau qui a fait déborder le vase n’est autre que la farouche volonté des responsables du dernier mouvement rebelle encore actif dans le pays de se faire enregistrer en tant que parti politique, sans changer son appellation actuelle controversée pour sa connotation ethnique et contraire à la constitution.

Lire la suite...
 
Le pouvoir burundais presse la rébellion d'observer le cessez-le-feu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 09/07/2008

Bujumbura, Burundi - Le gouvernement burundais a proposé unilatéralement, mercredi, un calendrier très serré de mise en application effective d’un accord de cessez-le-feu avec le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, rébellion), un accord en souffrance depuis bientôt deux ans.

Dans l’immédiat, le pouvoir de Bujumbura voudrait voir le dernier mouvement rebelle encore actif dans le pays remettre une liste exhaustive de tous ses combattants au Mécanisme de vérification et de suivi (MCVS) de l’accord de cessez-le-feu, selon les termes d’une déclaration lue, mercredi, à la presse par le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Mme Hafsa Mossi.

Lire la suite...
 
La radio privée RPA dans le collimateur du pouvoir Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/07/08

LE CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION RAPPELLE L’INDEPENDANCE DES RADIOS VIS-A-VIS DES PARTIS POLITIQUES.

        Le Conseil national de la Communication voudrait rappeler à toutes les radios qu’elles doivent œuvrer en indépendance totale des partis politiques.

En effet, au Burundi, comme dans la plupart des autres pays du monde, il n’est pas permis aux partis politiques ou aux syndicats de contrôler une radio. D’après l’article 27 de la « DECISION N° 100 / CNC / 04 / 04 DU 25 OCTOBRE 2004 PORTANT CAHIER DES CHARGES ET DES MISSIONS DES SOCIETES PRIVEES DE RADIDIFFUSION, TELEVISUELLE ET SONORE AU BURUNDI »: « Aucun parti politique, aucun syndicat, aucune organisation non gouvernementale étrangère, ne peut exploiter ni directement, ni par personne interposée, une société privée de radiodiffusion, télévisuelle et sonore au Burundi, ni y détenir des actions. ».

Dans l’esprit de cette règle, il est interdit qu’une radio soit l’outil de propagande d’un parti politique.

Lire la suite...
 
Bras de fer entre le pouvoir et la rébellion au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 07/07/2008

 Bujumbura, Burundi - Le représentant du gouvernement burundais au Mécanisme de vérification et de suivi (MCVS) d'un accord de cessez-le-feu, le général de Brigade Evariste Ndayishimiye, a clairement signifié, lundi, au Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL) qu'il devra, coûte que coûte, changer d'appellation pour recevoir l'agrément en tant que parti politique.

"C'est un passage obligé et le PALIPEHUTU-FNL devra s'y faire", a souligné en substance le général Ndayishimiye.

Lire la suite...
 
Une question de nom : Le premier obstacle sur le chemin de la pacification ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

MISNA, 7/7/2008

 Agathon Rwasa, chef de la rébellion du Front national de libération (Fnl) et de sa branche politique, le Parti pour la libération du peuple hutu (Palipehutu), a annoncé qu'il suspendra le regroupement de ses combattants si le gouvernement n'accepte pas de reconnaître son mouvement comme parti politique, lors de sa première conférence de presse depuis qu'il est revenu au Burundi, le 13 mai dernier.

Malgré les progrès effectués sur le chemin de la pacification, la Constitution stipule en effet que le nom de la rébellion ne pourrait être accepté comme formation politique en ce qu'il contient une référence ethnique.

Lire la suite...
 
Nkurunziza dresse un bilan "satisfaisant" de 46 ans d’indépendance Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 01/07/2008

Bujumbura, Burundi - Le Burundi "libre" a déjà réalisé beaucoup de progrès socio-économiques, a estimé, mardi, le président de la République, Pierre Nkurunziza, à l’occasion de la célébration du 46ème anniversaire de l’indépendance de son pays.

A titre illustratif, le président Nkurunziza a cité la construction de plus de 17.000 km de routes alors que le pays n’avait hérité de la colonisation que de seulement 6.000 km.

Lire la suite...
 
NKURUNZIZA : « Aimons notre pays, c’est la base de l’indépendance véritable » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 01/07/08 – Source Présidence

Intégralité du Discours du Président de la République du Burundi SE Pierre Nkurunziza à l’occasion de la Fête de l’Indépendance du 1er juillet 2008

 Burundaises, Burundais, Amis du Burundi,

1. Nous commençons par rendre grâce à Dieu Tout Puissant qui nous a gardé en vie jusqu’à cet inoubliable grand jour.

2. En effet, le Burundi célèbre aujourd’hui le quarante–sixième anniversaire (46) de son Indépendance, une fête qui rappelle la joie de tous les citoyens lors de cette victoire, lorsque le drapeau du pays a flotté pour la première fois dans le ciel burundais, et que la population a recouvré son droit à l’autodétermination. Cette fête est pour nous tous, je vous souhaite de la passer dans l’allégresse.

3. Cette indépendance, nous l’avons méritée et nous en avions profondément soif. Nos pères et nos aînés ont travaillé dur pour l’arracher, et ils l’ont obtenue parce qu’ils étaient vaillants, et qu’ils aimaient leur mère patrie.

4. L’indépendance, c’est la liberté qu’on acquiert d’organiser la vie nationale, de telle manière que chaque citoyen constate une amélioration au point de vue de la gouvernance, qu’elle soit politique, économique, sécuritaire, sociale, etc.

5. La véritable indépendance, c’est également l’autosuffisance qui caractérise un peuple, à tel enseigne que chacun cultive des convictions à poursuivre un avenir meilleur pour lui, pour sa famille et pour la nation toute entière. C’est Cette disposition à aimer notre pays qui doit donc nous guider dans toutes nos entreprises partout où nos sommes, pour que le pays avance sans cesse sur la voie du développement.

Voilà pourquoi nous avons choisi de célébrer cette fête sous le thème : « Aimons notre pays, c’est la base de l’indépendance véritable. »

Lire la suite...
 
Evêques Catholiques du Burundi : « Nous devons réagir avant qu'il ne soit trop tard » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/06/08

BURUNDI, D'OU VIENS-TU ? OU VAS-TU ?

Message des Evêques Catholiques du Burundi aux Chrétiens et à tous les Barundi

Traduction non officielle

Chers fidèles et vous chers compatriotes,

Nous, les Evêques Catholiques du Burundi, nous vous souhaitons la paix qui vient du Dieu Vivant, source d'amour et de tout désir de vrai développement intégral de la personne humaine.

Nous venons vous adresser un message d'espérance, tout en vous exprimant notre vive préoccupation face à l'avenir de notre Patrie. Nous voulons vous adresser une parole d'exhortation et d’encouragement.

Lire la suite...
 
Le CNC du Burundi menace des responsables de sites Internet Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 21/06/2008

Bujumbura, Burundi - Le Conseil national de la communication (CNC) du Burundi a menacé de traduire en justice les responsables des sites Internet "qui propagent des informations dangereuses" sur le pays, a-t-on appris samedi à Bujumbura, de source officielle.

Ces menaces concernent particulièrement les sites "burunditransparence.org" et "tutsi.org" dont les responsables sont des Burundais vivant en Europe et qui ne ratent pas l'occasion de vilipender le régime en place.

Lire la suite...
 
Un nouveau patron pour la Radiotélévision nationale du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
PANA, 19/06/2008

Bujumbura, Burundi - Un décret présidentiel a nommé, jeudi, Channel Nsabimbona, au poste de nouveau directeur général de la Radiotélévision nationale du Burundi (RTNB, publique), en remplacement d’Amrani Barutwanayo.

Le nouveau patron de la RTNB est un professionnel des médias qui connaît bien la maison pour être resté longtemps journaliste, puis rédacteur en chef de la radio.

Lire la suite...
 
Le clergé jette un pavé dans la marre politique au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
PANA, 18/06/2008

Bujumbura, Burundi - Les évêques de l'église catholique du Burundi sont "fortement préoccupés par la mauvaise situation socio-politique générale du pays", qu'ils imputent à l'absence d'un "leadership responsable et patriotique capable de conduire la nation vers des lendemains meilleurs", apprend-on de source religieuse à Bujumbura.

Cela ressort d'un message écrit de dix pages qui sera régulièrement lu aux messes dominicales dans le but de faire comprendre aux ouailles d'"où vient et où va le Burundi".

Lire la suite...
 
HRW : « Le CNDD-FDD tente une manœuvre pour stopper l’érosion de son pouvoir » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Human Rights Watch, le 17 juin 2008 - Burundi : Une décision de la Cour constitutionnelle destitue 22 députés

Des avocats et des représentants de la société civile invoquent un abus et une manipulation politique de la part du parti au pouvoir

Bujumbura – La radiation de 22 membres de l’Assemblée nationale, à la suite d’une décision de la Cour constitutionnelle selon laquelle ils ne pouvaient pas siéger en tant qu’« indépendants », soulève de sérieuses préoccupations à l’égard d’une politique de « deux poids deux mesures », sachant que d’autres députés indépendants qui soutiennent le gouvernement restent au Parlement, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Les députés visés par cette mesure ont été élus en tant que membres du parti au pouvoir, le Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces pour la défense de la démocratie (CNDD-FDD), mais l’ont quitté ou en ont été exclus à la suite de divisions internes.

« Le CNDD-FDD tente une manœuvre pour stopper l’érosion de son pouvoir au Parlement. L’aval donné par la Cour à cette manœuvre crée un précédent dangereux pour la vie politique dans l’avenir, en soulevant des craintes parmi les Burundais que les droits politiques fondamentaux puissent être arbitrairement supprimés. »

Alison Des Forges, conseillère principale pour la division Afrique de Human Rights Watch

« Le CNDD-FDD tente une manœuvre pour stopper l’érosion de son pouvoir au Parlement », a déclaré Alison Des Forges, conseillère principale pour la division Afrique de Human Rights Watch. « L’aval donné par la Cour à cette manœuvre crée un précédent dangereux pour la vie politique dans l’avenir, en soulevant des craintes parmi les Burundais que les droits politiques fondamentaux puissent être arbitrairement supprimés. »

Lire la suite...
 
NYANGOMA : « La radiation des 22 députés est illégale » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
@rib News, 15/06/08

DECLARATION DU CNDD AU SUJET DE LA RADIATION DE 22 DEPUTES DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

Le parti CNDD porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, sa position sur la radiation de 22 députés Burundais de l’Assemblée nationale, le 5 juin 2008, par l’arrêt RCCB n° 213 de la Cour constitutionnelle du Burundi :

Lire la suite...
 
Le pouvoir prépare la déchéance des députés restés fidèles au FRODEBU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/06/08

Lettre adressée par Didace KIGANAHE au président de l’Assemblée nationale, lui demandant d’entamer la procédure de déchéance des députés restés fidèles au FRODEBU aile NGENDAKUMANA.

 

Lire la suite...
 
Ouverture des négociations de paix inter-burundaises Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 11/06/2008

Le Cap, Afrique du Sud - Les deux factions rivales de la crise burundaise, le gouvernement et le mouvement rebelle (Palipehutu-FNL) ont engagé des négociations dans la ville sud- africaine de Magaliesberg dans l'espoir de trouver un accord de paix durable après 15 années de guerre civile dans le pays.

Les représentants des Nations unies (ONU), de l'Union africaine (UA) et de l'Union européenne (UE) prennent part à ces négociations au cours desquelles l'Afrique du Sud jouera le rôle de médiateur.

Lire la suite...
 
Dissidence au sein du principal parti d'opposition au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Lire la suite...
 
Burundi : Négociations pour la paix Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Alors que des entretiens autour du processus de paix au Burundi se sont ouverts lundi en Afrique du Sud, la médiation est optimiste tandis que le chef de l’ex-rébellion des FLN estime que la question de son immunité demeure une priorité.

Les négociations inter-Burundaises qui prennent fin demain se déroulent à Magaliesberg, une petite bourgade à une centaine de kilomètres de la capitale économique.

"La question de mon immunité reste un problème non résolu, mais je suis certain que c’est une question qui peut être résolue" a déclaré Agathon Rwasa à la presse. Pour bien démontrer que la paix est vraiment en marche au Burundi, le chef des PALIPEHUTU-FNL a lu le communiqué conjoint dans lequel les deux parties burundaises déclarent être venues en Afrique du Sud dans le but de montrer à la communauté internationale que les antagonistes sont déterminés à mettre fin à la guerre.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 101 102 103 104 105 Suivante > Fin >>

Résultats 2576 - 2600 sur 2605

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017