topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Politique
Burundi : Un ministre déplore la gestion "opaque" des partis politiques Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 14/11/2008

Bujumbura, Burundi - Le ministre burundais de l'Intérieur et du Développement communal, Venant Kamana, a déploré, vendredi, le manque de transparence dans la gestion administrative et financière des partis politiques, expliquant que sur les 36 formations politiques agréées, seulement 10 produisent et lui transmettent régulièrement leurs rapports financiers et d'activité.

M. Kamana, qui s'exprimait lors d'une rencontre avec les leaders des formations politiques burundaises, a indiqué que les sanctions prévues pour ce genre d'infractions vont du rappel à l'ordre à la suspension en passant par le retrait d'agrément.

Lire la suite...
 
Une enquête révèle l'évolution de la question genre au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 13/11/2008 

Bujumbura, Burundi - La société burundaise serait aujourd’hui ouverte à une plus grande participation de la femme dans les sphères de prise de décision, à en croire une récente enquête de l’Observatoire de l’action gouvernementale (OAG, indépendant) sur la politique nationale de l’égalité des genres entreprise depuis 2003.

Dans la société traditionnelle burundaise, la femme occupait une place de seconde zone, spécialement en ce qui concerne la vie publique puisqu’elle ne pouvait même pas s’exprimer en public, rappelle l’enquête.

Lire la suite...
 
Alexis Sinduhije incarcéré à Mpimba pour "outrage à chef d'Etat" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 11/11/2008 - Inculpation d'un opposant politique au Burundi

Alexis SinduhijeBujumbura, Burundi - Le président du Mouvement pour la sécurité et la démocratie (MSD), Alexis Sinduhije, a rejoint, mardi, la prison centrale de Bujumbura après avoir été reconnu coupable d'"outrage à chef d'Etat", a-t-on appris de sources judiciaires dans la capitale burundaise.

Le patron du MSD avait été arrêté par la police pour, avait-on argué dans un premier temps, "avoir organisé et tenu une réunion non autorisée avec une trentaine de militants et sympathisants de ce parti politique d'opposition en attente d'agrément".

Lire la suite...
 
Ultimes tractations de paix pour le Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 07/11/2008

Bujumbura, Burundi - Les dernières propositions de sortie de crise de l'Initiative régionale de paix pour le Burundi continuaient, vendredi encore, à diviser le pouvoir central à Bujumbura et le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, rébellion) qui ont jusqu'au 31 décembre prochain pour mettre en application effective leur accord de cessez-le-feu en souffrance depuis plus de trois ans.

Le médiateur principal dans le conflit burundais et ministre sud-africain de la Défense nationale, Charles Nqakula, a fait le déplacement de Bujumbura, jeudi, en compagnie des chefs de la diplomatie ougandaise et tanzanienne, deux pays qui assurent respectivement la présidence et la vice-présidence de l'Initiative régionale de paix pour le Burundi, avec des propositions aux belligérants qui se battent depuis plus de 14 ans.

Lire la suite...
 
Arrestation d’un opposant politique au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 04/11/2008

Alexis SinduhijeBujumbura, Burundi - Le président du Mouvement pour la sécurité et la démocratie (MSD), Alexis Sinduhije et une quarantaine de militants de ce parti d’opposition en attente d’agrément, ont passé la nuit de lundi à mardi dans différents commissariats de la Police nationale à Bujumbura pour avoir tenu une réunion "non autorisée", apprend-on de sources proches des prévenus. 

La permanence du MSD a été également perquisitionnée par la Police et des documents ont été emportés, selon les mêmes sources.

Lire la suite...
 
Vers un fonds d'aide à la presse de 1 million USD au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 01/11/2008

Bujumbura, Burundi - Le fonds de promotion des organes de presse et de communication du Burundi sera élevé à au moins un million de dollars US d'ici 2010, apprend-on de source officielle à Bujumbura.

La promesse initiale datait de 2003 et portait sur une enveloppe financière de quelque 200.000 dollars, mais qui n'a toujours pas été officiellement débloquée pour des raisons inconnues.

Lire la suite...
 
Nyangoma appelle à lever les "obstacles actuels à des élections libres et impartiales" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
@rib News, 01/11/2008

CONFERENCE DE PRESSE  DU PARTI CNDD SUR LA QUESTION ELECTORALE : A LA RECHERCHE D’ASSISES ET DE GARANTIES

Bujumbura le 29 octobre 2008

Par Léonard NYANGOMA  Député et président du parti CNDD

1. A la lumière des irrégularités qui ont entaché les  élections de 2005 au Burundi; le CNDD interpelle le gouvernement, la classe politique burundaise,  le peuple burundais et la communauté internationale sur  les obstacles actuels à la tenue d’élections libres, transparentes, justes et impartiales et enfin propose des mesures nécessaires pour l’organisation prochaine d’élections crédibles.

I. Aperçu critique sur les élections de 2005 :  Des élections ni libres ni honnêtes

2. Les élections communales de juin 2005 n’ont été ni libres ni honnêtes. Des élections libres sont caractérisées par l’absence de pression et d’intimidation. Elles sont marquées par l’entière liberté d’opinion, de réunion, d’expression et de manifestation. Le système judiciaire doit être neutre, indépendant, non corrompu et avoir la latitude décisionnelle et fonctionnelle en termes d’autonomie de moyens et d’action. Or les communales de juin 2005 ont été caractérisées par la terreur : elles se sont déroulées sur fond de guerre dans au moins deux provinces du pays.

3. Des élections honnêtes supposent le respect des dispositions légales, l’égalité des citoyens  quant à la capacité d’élire et d’être élus. Cela suppose aussi la connaissance des règles de jeu par les électeurs.

Lire la suite...
 
L'Etat burundais hausse le ton contre la rébellion Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 28/10/2008

Bujumbura, Burundi - Le gouvernement burundais a "énergiquement" condamné, mardi, les manifestations attribuées la veille au Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU- FNL, rébellion) à Bujumbura, la capitale du Burundi et dans plusieurs autres villes du pays, sur fond de revendications politiques.

Deux manifestants auraient été tués par balles dans les environs de l'aéroport international de Bujumbura, d'autres non encore connus molestés ou arrêtés par la Police, à en croire le porte-parole du dernier mouvement rebelle encore actif dans le pays, Pasteur Habimana.

Lire la suite...
 
Guerre psychologique entre la rébellion et l'Etat burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 27/10/2008

Bujumbura, Burundi - Le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, rébellion) a refusé du bout des lèvres, la paternité des marches-manifestations qui ont troublé quelque peu, lundi matin, la quiétude des habitants de Bujumbura, la capitale du Burundi et de plusieurs autres grandes villes du pays, sur fond de revendications à caractère politique.

Des tracts et graffitis hostiles à l'Etat burundais et aux ingérences extérieures dans les affaires nationales sont également apparus dans les rues et sur les murs des grandes villes du pays.

Lire la suite...
 
NYANGOMA appelle à combattre ouvertement le bradage des entreprises de l’Etat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/10/2008

DECLARATION DU CNDD À PROPOS DE LA PRIVATISATION SAUVAGE DES ENTREPRISES PUBLIQUES

1. Face au bradage du domaine public et des entreprises de l’Etat par le régime en place, le CNDD porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale ce qui suit :

A.  Historique du mouvement de privatisation

2. Les principes de privatisation systématique ont pour origine ce qu'on appelle le consensus de Washington (CW), une doctrine soutenue par les institutions de Bretton Woods et imposée dans le monde entier. Le consensus de Washington repose sur les principes suivants :

Lire la suite...
 
Les négociations de paix dans l’impasse, intervention de l’"Initiative régionale" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/10/2008 - Source MISNA

Constatant l'impasse dans laquelle se trouvent les négociations sur l'accord de paix au Burundi entre le gouvernement et les rebelles du Front national de libération (Fnl), l'Initiative de Paix régionale a décidé d'intervenir par l'intermédiaire de ses propres envoyés, aux côtés du ministre sud-africain de la Défense, Charles Nqakula, médiateur officiel dans le cadre du dialogue entre les parties au conflit.

Le Département sud-africain des Affaires étrangères a communiqué vendredi que M Nqakula se rendrait à nouveau au Burundi, accompagné des ministres des Affaires étrangères de l'Ouganda, de la Tanzanie et de l'Afrique du Sud, conformément aux conclusions d'une réunion de l'Initiative de paix régionale, le 20 octobre dernier.

Lire la suite...
 
Bilan mitigé des efforts de la médiation dans le conflit burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 24/10/2008

Charles NqakulaBujumbura, Burundi - Le médiateur dans le conflit burundais et ministre sud-africain de la Défense, Charles Nqakula, est reparti jeudi de Bujumbura sans avoir fait bouger les positions des parties belligérantes sur les points encore litigieux dans leur accord de cessez-le-feu, en souffrance depuis plus de trois ans, apprend-on de source diplomatique dans la capitale burundaise.

M. Nqakula avait réuni, la veille, pendant six heures, le chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, et le leader du parti pour la Libération du peuple hutu/front national de libération (PALIPEHUTU- FNL), Agathon Rwasa, mais sans parvenir à rapprocher leurs positions toujours rigides, notamment, en ce qui concerne le changement d'appellation du dernier mouvement rebelle encore actif dans le pays pour mériter l'agrément en tant que parti politique, œuvrant dans la légalité constitutionnelle.

Lire la suite...
 
Les héritiers de Melchior Ndadaye dénoncent l'impunité au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 21/10/2008

Bujumbura, Burundi - Les héritiers de Melchior Ndadaye, le premier président démocratiquement élu au Burundi, ont choisi la célébration, mardi, du 15ème anniversaire de son assassinat pour relancer le débat sur l'impunité des crimes politiques abondants dans le pays.

Le président-fondateur du Front pour la démocratie au Burundi (FRODEBU, principal parti d'opposition) avait été assassiné le 21 octobre 1993 dans une tentative de coup d'Etat militaire au bout de seulement trois mois de pouvoir.

Lire la suite...
 
Le médiateur sud-africain dans le conflit burundais est à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 20/10/2008

Bujumbura, Burundi - Le médiateur sud-africain dans le conflit burundais, Charles Nqakula, est arrivé lundi à Bujumbura où il va tenter de faire avancer les laborieuses négociations d'un cessez-le-feu global et définitif entre le pouvoir central et le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL, rébellion), a-t-on appris de source diplomatique dans la capitale burundaise.

Peu après son arrivée à Bujumbura, le médiateur a fait savoir à la presse qu'il va rencontrer le président burundais, Pierre Nkurunziza et le leader du dernier mouvement rebelle encore actif dans le pays, Agathon Rwasa, pour faire le point sur l'état d'avancement du processus inter-burundais de paix.

Lire la suite...
 
Le CNDD exige la révocation de l'ordonnance sur les réunions des partis politique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/10/2008

Le CNDD exige la révocation de l'ordonnance sur les réunions et manifestations des partis politique

DECLARATION DU CNDD AU SUJET DE L'ORDONNANCE MINISTERIELLE N° 530 DU 06 OCTOBRE 2008  PORTANT REGLEMENTATION DES REUNIONS ET MANIFESTATIONS DES PARTIS POLITIQUES ET AUTRES ASSOCIATIONS AU BURUNDI

0. Suite à la publication par le Ministre de l’intérieur et du développement communal de l’ordonnance n° 530 du 06 octobre 2008, le parti CNDD  porte à la connaissance de l'opinion nationale et internationale ce qui suit:

    A. Motivations

1. Attendu que la Constitution de la République du Burundi consacre le multipartisme et qu'en vertu de l'article 32 de la dite  Constitution, "La liberté de réunion et d’association est garantie, de même que le droit de fonder des associations ou organisations conformément à la loi".

Lire la suite...
 
Crise d'identité entre le PALIPEHUTU-FNL et le pouvoir de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 14/10/2008

Bujumbura, Burundi - Le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL) est monté au créneau, mardi, pour annoncer clairement qu'il ne renoncera pas à son appellation actuelle à consonnance ethnique avant au moins les prochaines échéances électorales de 2010 au Burundi.

La communauté majoritaire des hutus pèse plus de 85% de l'électorat national et le Secrétaire général du dernier mouvement rebelle encore actif dans le pays, Jonas Nshimirimana, a pressenti un risque de perte des voix si le PALIPEHUTU-FNL venait à renoncer brusquement à son identité historique.

Lire la suite...
 
Un mois d'octobre chargé de drames politiques au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 13/10/2008 

Bujumbura, Burundi - Les Burundais ont célébré, lundi, dans le recueillement, le 47ème anniversaire de l'assassinat du "héros de l'indépendance nationale", le Prince Louis Rwagasore et reviendront se souvenir, le 21 octobre prochain encore, de la disparition tragique du "martyr de la démocratie", Melchior Ndadaye, en tant que premier président démocratiquement élu de l'ère post-coloniale du pays.

Dans le premier cas, nombreux sont les historiens et politologues qui sont revenus, lundi, sur le parcours politique "exceptionnel" du fils du Roi Mwambutsa, en rappelant qu'il avait gagné haut la main les premières élections législatives de septembre 1961 sous la houlette du parti pour le progrès national (UPRONA) qui militait pour l'indépendance immédiate vis-à-vis du pouvoir colonial belge.

Lire la suite...
 
Burundi : Ndayizeye candidat du Frodebu à la présidentielle de 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/10/2008 – Source AFP

Domitien NdayizeyeLe parti Front pour la démocratie au Burundi (Frodebu), a désigné dimanche l'ex-président Domitien Ndayizeye comme son candidat à l'élection présidentielle prévue en 2010.

Sur 268 participants au Conseil des délégués nationaux, M. Ndayizeye a obtenu 86,5% des suffrages devançant dans l'ordre les deux autres prétendants Pierre Claver Nahimana et Rose Nduwayo.

Lire la suite...
 
14è anniversaire du CNDD : NYANGOMA fustige les pratiques du régime actuel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/10/2008

Léonard NYANGOMA, président du CNDDLe parti Conseil National pour la Défense de la Démocratie (CNDD, opposition) a célébré ce samedi 4 octobre 2008 le quatorzième anniversaire de sa création. A cette occasion  le président du CNDD, le député Léonard NYANGOMA, s’est montré inquiet par rapport à la situation politico-économique du Burundi.

Il a pointé du doigt une privatisation anarchique, opérée par le pouvoir en place du CNDD-FDD. Cette privatisation des sociétés paraétatiques se fait dans les coulisses du parti au pouvoir, a-t-il souligné avant de déplorer que même le peuple burundais risque de ne plus avoir l’accès à l’eau potable suite à cette même privatisation qui n’épargne même pas la REGIDESO (Régie de production et de distribution d'eau et d'électricité).

Le président du CNDD s’est également  montré préoccupé par le fait que même « 80% des vivres, longtemps produits par les burundais eux-mêmes, proviennent de l’étranger », ce que le leader du CNDD considère comme une honte pour le pays

Pour rappel, le parti CNDD a été crée le 24 septembre 1994 après l’assassinat de Melchior NDADAYE, le 21 octobre 1993, le premier président démocratiquement élu.

Voici le communiqué de presse du CNDD relatif à la célébration de cette journée :

Lire la suite...
 
Malversation de grande envergure au Burundi : le pouvoir brade les biens de l'Etat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/09/2008

 Les informations en provenance du Burundi rapportent que le pouvoir en place, du président Pierre Nkurunziza et du parti CNDD-FDD, est entrain de s'activer dans la braderie des entreprises et du patrimoine du pays, derniers « Joyaux de la République », et qu’il est même sur le point de profaner la dernière demeure du héros national de la Démocratie, Melchior Ndadaye, et de ses illustres compagnons de lutte.

Selon le « Mémorandum d’entente relatif à la mise en œuvre de certains projets d’investissement entre la Libyan Arab African Investment Compagny (LAAIC) et le Gouvernement de la République du Burundi » signé fin juillet 2008 et dont ARIB.INFO s’est procuré une copie que nous publions en intégralité, le Gouvernement burundais s’est engagé à céder à la compagnie libyenne LAAICO les actions de l’Etat dans plusieurs sociétés et entreprises publiques et à mettre à sa disposition plusieurs terrains dont le domaine du Palais du 1er Novembre.

Lire la suite...
 
Burundi : Les harcèlements judiciaires à l'endroit des médias locaux continuent Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/09/2008 - Source PANA

Le directeur de la Radio publique africaine (RPA, privée), Emmanuel Nsabimana, a brièvement comparu, jeudi, devant un magistrat instructeur à Bujumbura sur plainte en diffamation du directeur de Cabinet civil de la présidence de la République, Melchior Wagara, a-t-on appris de source judiciaire.

Le haut dignitaire avait porté plainte début 2008 pour avoir été "injustement" mis en cause par la RPA dans un projet de création d'une milice privée chargée d'éliminer physiquement les opposants politiques au pouvoir et de vouloir semer la terreur dans la population.

Lire la suite...
 
Le Burundi ratifie le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/09/2008 – D’après RIA Novosti et Xinhua

Le Burundi est devenu le 145e pays à avoir ratifié le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (CTBT), indique un communiqué de presse publié par la Commission préparatoire de  l'Organisation du Traité sur l'interdiction totale des essaies nucléaires (CTBTO) jeudi à Vienne.

Le secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de la CTBTO, Tibor Toth, a salué la ratification de ce traité par le  Burundi mercredi, selon le communiqué de presse.

Lire la suite...
 
Burundi : La RPA dans le collimateur du pouvoir qui durcit le ton contre les médias Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/08/2008 – Source PANA

 Le Conseil national de la communication (CNC), l'organe de régulation des medias du Burundi, a menacé, mardi, la Radio publique africaine (RPA, indépendante) de "sanctions" si elle ne présentait pas publiquement des excuses par la voie des ondes "pour les torts qu'elle a causés à des tiers par le mauvais traitement de l'information et la diffusion de fausses nouvelles au cours de ces huit derniers mois".

Le CNC a tenu à rédiger lui-même les termes des excuses que l'organe incriminé devra diffuser "intégralement et sans commentaire, dans les grandes éditions du matin, de la mi-journée et du soir, en français et en kirundi (les deux langues officielles du Burundi) pendant trois jours", indique le texte de la décision portant sanctions applicables à la RPA, rendu public mardi.

Lire la suite...
 
Le CNDD dénonce "la violation éhontée des droits de l’homme" au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/09/2008

DECLARATION DU CNDD A PROPOS DE LA DEGRADATION SECURITAIRE ET DE LA DERIVE REPRESSIVE DU POUVOIR EN PLACE

Face à la recrudescence généralisée de l’insécurité et de la violation éhontée des droits de l’homme par le régime en place, le CNDD porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale ce qui suit :

  1. Quelques faits

1.        Le 15 août 2008, l’expert indépendant Akich Okola, chargé d’examiner la situation des droits de l’homme au Burundi publie un rapport où il déclare : « la situation générale des droits de l’homme au Burundi s’est détériorée. Durant le premier semestre de 2008, il y avait eu plus de 4 000 cas d’atteintes aux droits de l’homme impliquant des agents de la force publique ou des fonctionnaires des provinces. Dans la plupart des cas, il s’agissait de maltraitance, de viol ou de torture de suspects aux mains de la police, ou de violations de la procédure régulière par des fonctionnaires de la police ou de la justice »

Lire la suite...
 
La Société civile pointe du doigt les préoccupations de l’heure au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/09/2008

Au lendemain de la célébration du 3ème anniversaire du pouvoir CNDD-FDD, issu des élections de 2005, une trentaine d’associations de la société civile burundaise ont rendu public, le jeudi 4 septembre, un Mémorandum dans lequel elles pointent du doigt des problèmes d'ordre politico-sécuritaire qui constituent les préoccupations majeures à l’heure actuelle au Burundi.

Les associations signataires du mémorandum se disent « profondément préoccupées par la crise persistante au sein des principaux partis politiques notamment le CNDD-FDD et le FRODEBU, le dysfonctionnement et la confusion des missions entre les ministères et les vice-ministères, les crimes impunis comme les massacres de Muyinga et de Gatumba, les violences faites aux femmes et aux enfants, la recrudescence de la criminalité consécutive au banditisme à main armée, aux conflits fonciers et à la prolifération des armes au sein de la population civile, etc ».

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 121 122 123 124 Suivante > Fin >>

Résultats 3026 - 3050 sur 3090

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher