topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Economie
Rien ne va plus pour la filière café du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 22/04/2015

Burundi : la filière café à la peine

Vieillissement du verger, aléas climatiques, libéralisation mal ficelée, manque d'investisseurs étrangers... Rien ne va plus pour la filière café, qui peine à franchir le cap de l'industrialisation.

Les Burundais se seraient bien contentés de cultiver leurs jardins. De récolter des haricots secs, dont ils sont les premiers consommateurs au monde, plutôt que du café qu'ils ne boivent pas. Pourtant, depuis les années 1950, la logique coloniale a fait du Burundi l'un des principaux producteurs d'arabica du continent. Au point que la petite cerise rouge fait office de baromètre socio-économique du pays.

Lire la suite...
 
13.790 tonnes de café produites au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 22-04-2015

Bujumbura (Burundi) - La production du café vert (café marchand) au Burundi a été de 13.790 tonnes au cours de la campagne 2014-2015 qui a pris fin le 31 mars dernier, a appris APA mardi auprès de l’Autorité de régulation de la filière café (ARFIC).

Avec cette production, le Burundi a pu générer des recettes évaluées à 81. 222. 654. 690 FBU (52.936.361 dollars). Le prix moyen du café au cours de cette campagne a été de 5850FBU (3.81 dollars). Les prévisions montrent que la campagne 2015-2016 connaîtra une production en peu élevée évaluée à près 18.680 tonnes.

Lire la suite...
 
Burundi : état de pauvreté persistant dû à une économie peu compétitive Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 21 avril 2015

Economie burundaise : work in progress

L'économie du Burundi, c'est côté face, une inflation maîtrisée et des exportations dopées par l'adhésion à la Communauté de l'Afrique de l'Est. Côté pile, c'est une croissance insuffisante et une pauvreté endémique.

Le Burundi revient de loin. Des décennies de crises successives ont rendu son économie exsangue. Entre 1993 et 2003, le PIB par habitant a chuté de plus de 45 % (passant de 200 à 109 dollars). Il serait de 330 dollars (271,50 euros) en 2014 selon les estimations du Fonds monétaire international (FMI), soit plus de quatre fois inférieur à la moyenne de l'Afrique subsaharienne, qui est de 1 400 dollars par tête.

Lire la suite...
 
Le Burundi adopte une loi pour "attirer" et "rassurer" les investisseurs privés Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 17-04-2015

Le Sénat du Burundi adopte un projet de loi portant régime général des contrats public-privé

APA-Bujumbura (Burundi) Le Sénat du Burundi a adopté jeudi un projet de loi portant régime général des contrats de partenariat public-privé, a-t-on constaté sur place.

Selon le ministre de l’Energie et des Mines, Côme Manirakiza, qui a défendu le projet devant la plénière du Sénat, cette initiative vise à attirer les investisseurs ayant des capitaux et de la technologie dont le Burundi a besoin pour mettre en valeur ses ressources.

Lire la suite...
 
Un Burundais nominé pour le Prix annuel de l’Innovation pour l’Afrique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/04/2015 – Source AIF

COMMUNIQUE

African Innovation Foundation (AIF) annonce les 10 nominés à son Prix annuel de l’Innovation pour l’Afrique 

Un record de 925 candidatures provenant de 41 pays représentant le continent a été reçu pour le PIA 2015 de la part des innovateurs les plus talentueux d’Afrique

 ZURICH, Suisse, 13 avril 2015 - Quels sont les points communs entre un mini-cab respectueux de l’environnement, un système de distillation d’eau et un détecteur d’alerte incendie ?  Ils représentent tous un remarquable talent d’innovation qui s'étend d'un bout à l'autre de l'Afrique, ils ont déposé leur candidature pour le célèbre Prix de l’Innovation pour l’Afrique (PIA) décerné cette année et ils sont candidats pour gagner une partie du  prix total de 150 000 dollars US !

Lire la suite...
 
Le Burundi reste toujours confronté à une pénurie de carburant Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 10-04-2015

Bujumbura (Burundi) - Le Burundi reste toujours confronté à une pénurie de carburant après seulement deux semaines d’accalmie marquées notamment par une réunion qui a regroupé la ministre du commerce et les pétroliers du Burundi, une rencontre qui s’est tenue après un mois de pénurie.

Depuis lundi, de longues files de véhicules se forment devant les stations service et certains y passent la nuit sans être servis, a constaté APA sur place.

Lire la suite...
 
10.530 tonnes de thé sec produites au Burundi en 2014 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 08-04-2015

Bujumbura (Burundi) - L'Office du thé du Burundi (OTB) a annoncé mercredi à APA que le pays avait réalisé en 2014 une production de 10.531 tonnes de thé sec. Ainsi, les rentrées en devises pour la même année s’élèvent à 34 milliards 680 millions 385 milles FBU (21473954 dollars).

Selon le chef de service de suivi et évaluation, Alphonse Nimbona, par rapport à l’année 2013 au cours de laquelle l’OTB avait produit 9.111 tonnes de thé sec, l’augmentation enregistrée est de 116%.

Lire la suite...
 
Burundi : lancement d'une stratégie pour la relance de la filière café Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/03/2015 Source Xinhua

Le Burundi a lancé mardi une stratégie nationale de relance de la filière café pour la période 2015-2021, dont l'objectif est de porter la production nationale à 30.000 tonnes, soit un doublement de la production actuelle.

La stratégie prévoit un investissement de 81,2 millions USD, a fait savoir le directeur général de l'Agence de régulation de la filière café (ARFIC), Denis Karera. Avec cette stratégie, le Burundi voudrait parvenir à 75% de café produit "fully washed", soit une augmentation importante du café de plus haute qualité.

Lire la suite...
 
Le personnel d’Africell Tempo en appelle à l'ombudsman du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 23-03-2015

Le personnel de la société de téléphonie mobile Africell Tempo manifeste devant les bureaux de l'ombudsman du Burundi

Bujumbura (Burundi) - Le personnel de la société de téléphonie mobile Africell Tempo qui vient d’être fermée, a manifesté devant le bureau de l’ombudsman burundais pour lui demander de se saisir de leur situation, a-t-on constaté sur place.

"A qui profite la fermeture d’Africell ?" "Nous voulons la croissance économique et non l’asphyxie de l’économie" "Etat du Burundi aie pitié de nous et de nos familles", "Ombudsman soit médiateur entre Africell et l’Etat du Burundi", pouvait-on lire sur des pancartes déployées par des employé de l’entreprise de téléphonie.

Lire la suite...
 
L'essence est devenue une denrée au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

TV5MONDE, 23.03.2015

Burundi : la pénurie de carburant paralyse le pays

L'essence est devenue une denrée rare depuis plusieurs jours dans les rues de Bujumbura. Les stations essence du Burundi connaissent de gros problèmes d'approvisionnement. En cause, l'arrêt des importations qui serait lié à un manque de devises.

Seulement cinq stations distribuent encore du carburant dans la ville de Bujumbura (Burundi). Et pour les habitants, cette situation devient insupportable car la plupart ne peut plus travailler.

Lire la suite...
 
Le manque de devises à l’origine d’une pénurie des produits pétroliers au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 19 mars 2015

Bujumbura, Burundi - Le ministère du Commerce a expliqué jeudi que l'arrêt des importations de produits pétroliers qui commence à avoir des répercussions négatives sur la vie socio-économique au Burundi était dû au manque de devises fortes à la Banque centrale

Selon la ministre burundaise du Commerce, Mme Marie-Rose Nizigiyimana, une solution partielle a été trouvée au niveau de la Banque centrale avec le déblocage de dix millions de dollars américains pour éponger les dettes des pétroliers locaux envers leurs fournisseurs étrangers.

Lire la suite...
 
Vers la fin de la pénurie de carburant au Burundi, selon une ministre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 19-03-2015

 Bujumbura (Burundi) - La ministre burundaise du Commerce, Marie Rose Nizigiyimana (photo), s’est montrée, jeudi à Bujumbura, optimiste pour la fin du manque de carburant que vit le pays depuis plus d’une semaine, en annonçant que la Banque centrale a injecté plus de 15 millions de dollars dans les banques commerciales afin de permettre aux importateurs d’avoir des devises pour faire venir le carburant.

La ministre qui donnait une conférence de presse a expliqué que le manque de carburant était dû à plusieurs factures que les importateurs de carburant n'ont pas pu payer aux fournisseurs tanzaniens, faute de devises dans les caisses de l'État.

Lire la suite...
 
Une entreprise de l'ancien Vice-président Busokoza assiégée mercredi par la police Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 18-03-2015

 Le siège technique de l'entreprise de téléphonie mobile Tempo Africell assiégé tôt mercredi matin à Bujumbura

Bujumbura (Burundi) - Le siège technique de l’entreprise de téléphonie mobile, Tempo Africell, située à Rohero (banlieue de la capitale) a été assiégé tôt ce mercredi matin par la police suite à une décision de l’Agence de Régulation des Télécommunications (ARCT), qui conditionne le renouvellement de sa licence au payement de 10 milliards de Fbu (5 925 290 euros).

Lire la suite...
 
Bujumbura promet de résorber partiellement la pénurie de carburant Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/03/2015 - Source Xinhua

La ministre burundaise du Commerce, de l'Industrie, des Postes et du Tourisme, Mme Marie-Rose Nizigiyimana, a annoncé mercredi que la Banque de la République du Burundi (BRB) vient de résoudre le problème d'arriérés des impayés des importateurs de carburant à leurs fournisseurs, ce qui va par conséquent résoudre partiellement la pénurie de ces produits tant vitaux pour le pays.

"L'origine de cette pénurie est que les pétroliers n'ont pas eu suffisamment de devises pour passer des commandes à partir de la Tanzanie pour approvisionner convenablement le pays ... Mais, je pense que les choses sont en train d'être réglées parce que les pétroliers ont obtenu les devises pour régler les factures impayées", a annoncé la ministre Nizigiyimana.

Lire la suite...
 
Le Burundi en manque de carburant depuis une semaine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 17-03-2015

 Bujumbura (Burundi) - Le Burundi est confronté depuis une semaine à une pénurie de carburant et à Bujumbura on observe de longues files d’entente dans les quelques stations qui disposent encore du précieux liquide, a constaté APA, mardi, dans la capitale burundaise.

Les stations ayant du carburant sont celles approvisionnées par la société ‘'import Interpetrol'', ont précisé à APA les pompistes interrogés. De longues files s'étirent en permanence devant ces stations s'observent et il arrive à certains automobilistes de faire la queue toute la journée avant de rentrer sans carburant.

Lire la suite...
 
Marché de Bujumbura : Nkurunziza a désamorcé une véritable bombe sociale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 12-03-2015

Burundi : volte-face sur l’attribution controversée d’un marché

Au Burundi, le président Pierre Nkurunziza a désamorcé une véritable bombe sociale, en annonçant la suspension, jusqu'à la fin du processus électoral prévu cette année, de la concession de l'ancien marché central de Bujumbura. Le lieu avait brûlé dans un incendie il y a un peu plus de deux ans, et officiellement la concession devait revenir à une entreprise chinoise qui promettait d'y construire un grand centre commercial ultramoderne. Mais ce projet s'est heurté à une opposition farouche de la société civile et des syndicats burundais.

Lire la suite...
 
Suspension d’un marché chinois d’investissement controversé au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 10 mars 2015

 Bujumbura, Burundi - Le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, a pris la décision, mardi, de suspendre temporairement l’attribution d’une concession de terrain à l’ancien Marché central de Bujumbura à une société chinoise d’investissement en Afrique, dans des conditions jugées "opaques" dans les milieux commerçants, apprend-on de source officielle dans la capitale burundaise. [Photo : Vue du marché central de Bujumbura avant l'incendie qui l'a complètement ravagé en 2013]

Lire la suite...
 
Burundi : suspend de l’attribution de l'ex-marché central à une société chinoise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/03/2015 – Source Xinhua

Le porte-parole du président burundais a annoncé mardi que le Chef de l'Etat Pierre Nkurunziza a suspendu le processus de concession de l'ex-marché central à la société chinoise Sino African Trading and Investment Initiative Co. Limited jusqu'à la fin des élections que le pays compte organiser au cours de cette année.

"Tout ce qui concerne l'idée d'attribution de cette place à une société quelconque ou à cette société chinoise devrait être repensé après les élections. Avant les élections, le processus est arrêté", a indiqué le porte-parole Léonidas Hatungimana.

Lire la suite...
 
Burundi : les commerçants satisfaits du retrait du projet de loi bancaire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/03/2015 – Source Xinhua

Le Syndicat Général des Commerçants du Burundi (SYGECO) s'est dit mercredi satisfait du retrait du projet de loi bancaire du parlement, qu'il avait démandé dernièrement.

"Nous sommes très contents et très fiers de la décision du Chef de l'Etat de retirer ce projet de loi qui était mal fait au départ du fait qu'il était destiné à donner des avantages uniquement aux banques", s'est ainsi exprimé le président du SYGECO, Audace Bizabishaka.

Lire la suite...
 
Burundi : appel à une grève générale à partir de jeudi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 04-03-2015

Au Burundi, le Collectif contre la vie chère, composé de quelque 1 500 ONG locales et syndicats, demandait depuis janvier au président Pierre Nkurunziza de renoncer à une nouvelle taxe sur les appels téléphoniques et de diminuer le prix de l'essence, en vain. Il a décidé d'engager le bras de fer en appelant à la grève générale à partir de ce jeudi.

Le Collectif contre la vie chère au Burundi ne cache pas son amertume, car le président burundais est resté sourd jusqu’ici à ses appels répétés. Il a envoyé une première lettre à la mi-janvier et n’a jamais eu de réponse.

Lire la suite...
 
Le Burundi lance le guichet unique électronique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/03/2015 – Source Xinhua

Le deuxième Vice-président du Burundi, Gervais Rufyikiri, a procédé ce lundi au lancement du guichet unique é lectronique, une étape très importante dans la facilitation du commerce au Burundi.

"La facilitation des échanges par la mise en oeuvre du Guichet Unique Electronique (GUE) vise à simplifier non seulement la documentation exigée pour le dédouanement des biens, mais aussi les procédures appliquées jusqu’ à ce jour", a déclaré Tabu Abdallah Manirakiza, ministre des Finances et de la Planification du Développement Economique.

Lire la suite...
 
Cession de l'ancien marché central : les explications alambiquées du Gouvernement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 28 février 2015

Explications du ministre des Finances sur un marché chinois controversé de 50 millions de dollars d’investissement au Burundi

Bujumbura, Burundi - Le ministre burundais des Finances, Tabou Abdallah Manirakiza, a apporté samedi quelques éclaircissements sur le très controversé marché qui a été attribué de "gré à gré" à l’entreprise chinoise de commerce et d’investissement en Afrique pour la construction d’un complexe commercial moderne sur les ruines de l’ancien marché central de Bujumbura parti en fumée il y a trois ans, précisant sur les ondes de la radio nationale du Burundi que le coût d’investissement dans le projet s’élève à 50 millions de dollars US.

Lire la suite...
 
L'ancien marché central de Bujumbura remplacé par un complexe commercial chinois Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/02/2014 - Source Xinhua

La société chinoise Sino African Trading and Investment Initative Co.limited vient d'avoir une concession de la part du gouvernement du Burundi de construire un complexe commercial moderne sur le site de l'ancien marché central de Bujumbura, détruit le 17 janvier 2013 par un incendie.

"Ce grand complexe comprendra un grand magasin qu'on appelle Mall en anglais qui comprend beaucoup de stands et de magasins de vente, un hôtel sur la même place ainsi qu'un parking de 250 véhicules au moins, des parkings en étages et des salles de réunion. L'investissement total s'élève à 50 millions USD", a indiqué sur les ondes de la radio nationale samedi Tabu Abdallah Manirakiza, ministre burundais des Finances et de la Planification du Développement Economique.

Lire la suite...
 
Un marché chinois controversé par le syndicat des commerçants du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 26 février 2015

Bujumbura, Burundi - Les commerçants à l’ancien marché central de Bujumbura comptent s’opposer par "tous les moyens légaux" à la convention de concession, sur 50 ans, du site aujourd’hui en ruine suite à un incendie qui l’a complètement ravagé en janvier 2013, entre le gouvernement de la République du Burundi et la société chinoise de commerce et d’investissement en Afrique (Sino-african trading and investment initiative Co limited), "sans concertations préalables" avec les premiers concernés, apprend-on de source syndicale à Bujumbura.

Lire la suite...
 
Le Burundi bénéficiera du DARE VIII pour un montant de 25 millions USD Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/02/2015 - Source Xinhua

Le Burundi bénéficiera bientôt du "huitième Don d'Appui à la Réforme Economique"(DARE III) pour un montant de 25 millions USD accordé par la Banque Mondiale via l'Association Internationale de Développement "AID"(branche de la Banque Mondiale) au Burundi, a révélé M. Tabu Abdallah Manirakiza, ministre burundais des Finances et de la Planification du Développement Economique.

"Il s'agit en fait d'un don d'appui aux réformes économiques dans sa huitième version. Il s'inscrit dans le prolongement des réformes économiques que nous avons commencées depuis l'an 2007 et qui nous ont permis de faire toute une série de réformes dans la gestion économique", a précisé le ministre Manirakiza après la ratification par le Sénat burundais de l'accord de financement pour le DARE VIII.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 226 - 250 sur 1024

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher