topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Economie
L'Etat burundais doit plus de 11,5 millions USD à la REGIDESO Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 30/10/2008

Bujumbura, Burundi - Les impayés des ministères et autres sociétés d'Etat vis-à-vis de la Régie nationale d'eau et d'électricité (REGIDESO) s'élèvent actuellement à un peu plus de 11 millions de dollars US, a-t-on appris de source proche de la direction commerciale de la société à Bujumbura.

Dans le détail, les ministères doivent quelque 5,5 millions de dollars américains, dont plus de 3 millions d'arriérés revenant au seul ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants, a fait savoir à la PANA, le chef du service de recouvrement à la direction commerciale de la REGIDESO, Aimable Cishahayo.

Lire la suite...
 
Remise de l'ordre musclée dans la microfinance au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/10/2008 – Source PANA

Le ministère burundais de l'Intérieur et du Développement communal a pris, jeudi, une ordonnance portant suspension de toutes les activités de l'"Eglise source de vie" du Burundi pour s'être transformée "illicitement" en un établissement de microfinance et escroqué des centaines de fidèles, apprend-on de source officielle à Bujumbura.

Des fidèles de Bujumbura, la capitale du Burundi, Gitega et Mwaro, ont porté plainte pour escroquerie contre une église qui n'a jamais honoré ses engagements de doubler la mise au bout d'un mois d'épargne, disent les victimes.

Lire la suite...
 
Compétitivité mondiale : le Burundi ferme la marche du classement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/10/2008 – Source Associated Press

Les Etats-Unis sont toujours le premier pays du monde au chapitre de la compétitivité, d'après le classement annuel établi par le Forum économique mondial, tandis que le Canada atteignait le dixième rang.

La Suisse conserve sa deuxième place, se distinguant notamment par sa culture commerciale et sa capacité d'innovation technologique. En Europe, la Grande-Bretagne (12e) et l'Allemagne (7e) reculent, alors que la France (16e) progresse.

Lire la suite...
 
Vol rocambolesque de 1.834 kg de minerai au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 02/10/2008

Bujumbura, Burundi - Une quantité de 1.834 Kg de wolframite a été volée dernièrement des bureaux du parquet de la république à Kirundo, une ville minière du nord du Burundi où le métal était entreposé après avoir été saisi sur des fraudeurs, a-t-on appris du ministre burundais de l'Eau, de l'Energie et des Mines, Samuel Ndayiragije.

Le wolframite est un métal généralement utilisé pour la fabrication de pièces d'usure dans la métallurgie, ainsi que dans les industries minière et pétrolière. On en retrouve aussi dans les filaments d'ampoules électriques et de postes de télévision.

Lire la suite...
 
Banque Mondiale : 561 millions US$ au Rwanda et 10 millions US$ au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

AlterPresse, 30 septembre 2008 - La Banque Mondiale annonce le décaissement de 152 millions de dollars pour 18 pays, dont le Burundi

La Banque Mondiale, via son Programme d’intervention en réponse à la crise alimentaire mondiale (GFRP), annonce l’approbation d’un fonds de 137 millions de dollars en faveur de 16 pays affectés par la crise alimentaire.

Deux autres projets de 15 millions de dollars sont, selon la Banque Mondiale, en cours d’approbation. Ce qui porte à 152 millions de dollars la quantité devant être décaissée pour ce programme.

Lire la suite...
 
Des hommes d'affaires tanzaniens à l'assaut du marché burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 16/09/2008

Bujumbura, Burundi - Une délégation d'une cinquantaine d'opérateurs économiques tanzaniens séjourne au Burundi depuis lundi dans le cadre d'une visite de prospection d'opportunités d'affaires chez leur voisin du sud, a-t-on appris de source officielle à Bujumbura.

Le vice-ministre de la Planification du développement, Abdallah Tabou, s'est chargé de vendre les atouts et opportunités économiques du Burundi aux hommes d'affaires tanzaniens, principalement dans les domaines minier, agricole, industriel et touristique.

Lire la suite...
 
Le Burundi en quête d’une stratégie de désendettement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/09/2008, Source PANA

Bujumbura, Burundi - Un atelier a réuni lundi, une trentaine de cadres et experts du ministère burundais de l’Economie, des Finances et de la Coopération au développement appelés à réfléchir pendant dix jours sur une "nouvelle stratégie nationale de désendettement et de mobilisation de nouveaux financements".

Une ONG, basée à Londres et oeuvrant au renforcement des capacités "Debt Relief International", a détaché un expert sénégalais, Pierre Camara Mam, pour animer l’atelier destiné à casser la spirale d’endettement du Burundi.

Lire la suite...
 
Révision à la baisse des prix des produits pétroliers au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 26/08/2008

Bujumbura, Burundi - Les prix des produits pétroliers ont connu, mardi, une révision à la baisse inédite et sensible dans le cas du gasoil dont le litre à la pompe est passé de 1.950 à 1.770 francs burundais (un dollar = 1.190 francs burundais), indique une ordonnance du ministère du Commerce publiée à Bujumbura.

Le litre d'essence super n'a, en revanche, perdu que 40 francs burundais, passant de 2.030 à 1.990 francs dans la nouvelle grille des prix des produits pétroliers.

Lire la suite...
 
500.000 USD de frais de mission retournés au Trésor au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 14/08/2008 

Bujumbura, Burundi - Le chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, aurait retourné au Trésor public un reliquat de quelque 500.000 dollars US non-utilisés lors des sorties officielles à l'étranger au cours de ces trois dernières années de son mandat, apprend-on de la présidence de la République à Bujumbura.

La mise au point émane du chef de l'Etat burundais lui-même pour couper court aux allégations d'une ONG locale l'accusant de ne plus reverser un seul rond au Trésor public en cas d'excédent de frais de missions à l'étranger comme il s'y était engagé lors de son investiture à la magistrature suprême, en 2005.

Lire la suite...
 
Un budget 2008 controversé soumis au vote du Parlement burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 12/08/2008

Bujumbura, Burundi - Une ONG burundaise de lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME) est montée au créneau, mardi, pour demander au Sénat de ne pas avaliser en dernier ressort le vote des députés de la Chambre basse du Parlement burundais d’un nouveau budget général révisé 2008 de l’Etat qui, selon elle, ne répondrait pas aux besoins réels du pays.

La Cour des comptes avait émis des réserves semblables peu avant le passage à l’Assemblée nationale du projet gouvernemental portant révision du budget controversé.

Lire la suite...
 
Le budget des "imprévus" en hausse de plus de 300% au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 08/08/2008

Bujumbura, Burundi - L'examen de la gestion de la ligne des "imprévus" a abouti au constat d'une sur-utilisation globale d'un montant de 6,4 milliards de francs burundais (près de 6,4 millions de dollars US) en 2007 par rapport au montant initial de 1,9 milliards de FBU autorisé par la loi des finances, soit un taux de dépassement de 324,14%, a-t-on appris de source proche de la Cour des comptes du Burundi.

La cour a multiplié et adressé ces derniers jours des rapports critiques à l'Assemblée nationale dénonçant, pêle-mêle, "les disparités des statuts pécuniaires dans l'administration publique", la "révision à la hausse du budget 2008 pour des raisons parfois injustifiées", ou encore la "gestion opaque des fonds et comptes extrabudgétaires" qui ont fait perdre, dans l'ensemble, au trésor public, des milliards de FBU.

Lire la suite...
 
La Cour des comptes du Burundi dénonce des fraudes budgétaires Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 07/08/2008

Bujumbura, Burundi - Une dizaine de "fonds et comptes extra-budgétaires" de plusieurs milliards de francs burundais auraient été gérés "de manière opaque" pour l’exercice 2006-2007, dénonce une source proche de la Cour des comptes du Burundi.

Il s’agit des fonds et comptes portant "gestion des catastrophes", "appui aux bonnes initiatives", "fonds non encore affectés", "droits d’administration et de dossiers", "redevance informatique", "fonds de lutte contre la fraude", "taxe rémunératoire sur attestation d’impôts", "fonds stock stratégique", "fonds spécial carburant" et "fonds spécial sucre", d’après un récent rapport de la Cour au Parlement burundais, dont la PANA a obtenu une copie.

Lire la suite...
 
Un SMIG très bas et des disparités entre travailleurs au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 05/08/2008

Bujumbura, Burundi - Le Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) reste extrêmement bas au Burundi où il dépasse à peine 100 Francs burundais l'heure (1 dollar = 1.190 Francs burundais), peut-on lire mardi dans un rapport de la Cour des comptes sur les disparités des statuts pécuniaires dans le pays.

Depuis l’année 1988, le SMIG est officiellement fixé à 160 FBU dans les centres urbains de Bujumbura, la capitale économique du Burundi et Gitega, la seconde grande ville du pays et à 105 FBU en milieu rural, rappelle la Cour des comptes.

Lire la suite...
 
Révision à la hausse du budget 2008 du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 01/08/2008

Bujumbura, Burundi - Les ressources du budget général révisé de l'Etat du Burundi pour l'exercice 2008, estimées à environ 484 millions de dollars US dans la loi de Finances initiale, ont été portées à près de 553 millions de dollars dans un projet révisé, soit un accroissement de 14,21%, a-t-on appris de source proche de la Cour des comptes à Bujumbura.

Les produits fiscaux et non fiscaux représentent près de 46% de l'ensemble des ressources totales du projet de budget révisé, tandis que les dons extérieurs totalisent 54%, indique un rapport de la Cour des comptes sur le budget général révisé de l'Etat, exercice 2008, destiné au Parlement burundais.

Lire la suite...
 
Le coût de l'énergie freine l'essor socio-économique du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 30/07/2008

Bujumbura, Burundi - Les minerais dont regorge le sous-sol du Burundi ne peuvent pas être exploités dans l'immédiat avec la faible puissance électrique dont dispose le pays, a déploré, mercredi, le ministre burundais de l'Eau, de l'Energie et des Mines, Samuel Ndayiragije.

Le nickel passe pour le minerai le plus abondant dans le pays et son exploitation demanderait, à elle seule, entre 40 et 60 mégawats, selon le ministre Ndayiragije, qui intervenait à une séance de questions orales au Parlement burundais.

Lire la suite...
 
Les produits pétroliers en hausse de plus de 30% au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 11/07/2008

Bujumbura, Burundi - Le prix d'un litre d'essence super à la pompe est passé vendredi, de 1.860 à 2.030 francs burundais (1USD = 1.200 francs burundais), soit une hausse globale de plus de 36%, a annoncé vendredi, la ministre burundaise du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme, Euphrasie Bigirimana.

Dans la nouvelle structure gouvernementale des prix des produits pétroliers, le coût d'un litre de mazout est passé de son côté, de 1.820 à 1.950 francs burundais, soit une augmentation de plus de 35%, selon la même source.

Lire la suite...
 
Le Groupe Bank of Africa contrôle la Banque de crédit du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 07/07/2008

Dakar, Sénégal - Le Groupe Bank of Africa fait son entrée au Burundi, avec le rachat, en association avec la Société belge d'investissement pour les pays en développement (BIO) et la Banque Degroof, de la participation de 55% des actions de la Banque de crédit du Burundi (BCB), détenue jusqu'alors par la Belgolaise, indique un communiqué parvenu lundi à la PANA.

Dans le cadre des accords de reprise, précise le communiqué, le Groupe Bank of Africa a signé avec la BCB une convention de partenariat par laquelle le Groupe BOA assume dorénavant la responsabilité de la gestion de la BCB qui bénéficie ainsi de tous les avantages liés à une intégration dans un groupe en forte croissance et à forte rentabilité.

Lire la suite...
 
Remise de l'ordre dans le secteur pétrolier au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 27/06/2008

 Bujumbura, Burundi - Le chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, a signé un décret portant réglementation de l'importation et la commercialisation des produits pétroliers pour mettre fin aux nombreux désordres observables dans le secteur, a-t-on appris, vendredi, de source officielle à Bujumbura.

Le Burundi compte officiellement sur 56 sociétés importatrices de produits pétroliers, mais très peu respectent réellement le cahier des charges, dit-on au ministère du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme.

Lire la suite...
 
Subvention de 50 millions de dollars US de la BM au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 25/06/2008

Bujumbura, Burundi - La Banque mondiale (BM) va octroyer un don de 50 millions de dollars US au gouvernement burundais pour l'aider à améliorer les services de la Régie nationale d'eau et d'électricité (REGIDESO), a annoncé, mercredi, à Bujumbura, la ministre de l'Economie, des Finances et de la Coopération au développement, Mme Clotilde Nizigama.

La vétusté des équipements hydroélectriques de la REGIDESO et d'autres problèmes de gestion et de fonctionnement internes, permettait à peine à l'entreprise de répondre à la moitié des besoins du pays en eau et électricité.

Lire la suite...
 
Le Burundi accorde des licences de prospection d'uranium Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 25/06/2008

Bujumbura, Burundi - Le gouvernement burundais a accordé des licences de prospection et d'exploitation de l'uranium dans le Nord-Ouest du pays, a-t-on appris mercredi de source officielle à Bujumbura.

Selon les données officielles, le Nord du pays serait riche en uranium dont l'exploitation va assurer une importante rentrée de devises pour l'économie nationale.

Lire la suite...
 
Don de 20 millions de dollars de la BM au secteur burundais des NTIC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 20/06/2008

Bujumbura, Burundi - La Banque mondiale va débloquer un don de 20 millions de dollars US destiné au financement d’un projet d’infrastructures de communication (CIP-2) au Burundi, a-t-on appris de source officielle à Bujumbura.

Le projet a été lancé officiellement, vendredi matin, par le deuxième vice-président de la République, en même temps président de la Commission nationale de la Société de l’information, Gabriel Ntisezerana.

Lire la suite...
 
Hausse de 7,6% du prix des boissons alcoolisées au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
PANA, 05/06/2008

Bujumbura, Burundi - Les Burundais amateurs de bière vont devoir débourser 50 francs burundais supplémentaires pour se procurer une bouteille de "PRIMUS", la marque la plus populaire et la plus consommée de l'entreprise ayant le monopole de production et de commercialisation des boissons alcoolisées au Burundi, la BRARUDI, a-t-on appris jeudi, de source officielle.

La hausse, de l'ordre de 7,6%, fait passer le prix d'une bouteille de cette marque de bière très prisée par les couches populaires pour son coût encore plus abordable, de 700 francs burundais à 750 (un dollar vaut 1.190 francs burundais) dans la nouvelle tarification rendue publique, jeudi, par la BRARUDI.

Lire la suite...
 
Grève des pétroliers au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
PANA, 04/06/2008

Bujumbura, Burundi - La principale société importatrice du carburant au Burundi, "Engen petrolium", se trouverait dans une situation où elle serait obligée d'annuler sa commande pour le mois de juin 2008 et d'arrêter la vente de ses produits actuellement en stock pour ne pas continuer de travailler à perte.

"Cela fait plus d'un mois que les sociétés pétrolières ont alerté les autorités, à tous les niveaux, des difficultés qu'elles éprouvent à approvisionner le pays suite à la flambée du prix du pétrole sur le marché mondial, allant jusqu'à 136 dollars US le baril", écrit notamment la société, dans une correspondance au ministère du Commerce et de l'Industrie.

Lire la suite...
 
L'IRAZ a besoin d'un million d'euros pour ses activités de recherche Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
PANA, 01/06/2008

Bujumbura, Burundi - L'Institut de recherche agronomique et zootechnique (IRAZ) commun au Burundi, Rwanda et à la République Démocratique du Congo (RDC), a besoin de 1,1 million d'euros pour relancer ses activités mises à mal par les conflits internes des ces dix dernières années dans la région des Grands Lacs africains.

La relance des activités de l'Institut, dont le siège central se trouve dans le centre du Burundi, a fait l'objet d'une réunion de concertation entre les ministres de l'Agriculture du Burundi, Rwanda et de la RDC, a indiqué, dimanche à la presse, le secrétaire exécutif de la Communauté économique des pays des Grands Lacs (CEPGL), Gabriel Toyi.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 Suivante > Fin >>

Résultats 976 - 999 sur 999

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017