topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE - Coronavirus au Burundi : Kira Hospital annonce avoir déjà reçu « des cas très suspects de Covid-19 ». [@rib News, 27/03/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : seulement 60% de la population rurale bénéficie d'eau potable Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 28/01/2015 - Source Xinhua

 Seulement 60% de la population rurale burundaise bénéficie d'une couverture en eau potable, a révélé mardi à Bujumbura M. Jacques Dusabumwami, directeur général de l'Agence Burundaise de l'Hydraulique Rurale (AHR).

"Malgré des efforts considérables pour améliorer l'accessibilité de l'eau potable pour la population rurale, on assiste encore à des faiblesses dans la gestion des infrastructures en milieu rural qui abrite plus de 90% de la population burundaise", a déploré Jacques Dusabumwami lors d'un point de presse.

Ces faiblesses font que 37% des bornes fontaines publiques et 20% des sources aménagées ne sont pas fonctionnelles alors que le taux d'utilisation des ouvrages hydrauliques ne dépasse pas 46%, a- t-il souligné.

Au coeur des problèmes qui minent l'accessibilité de l'eau potable, se trouve l'épineuse question d'appropriation des infrastructures en Alimentation en Eau Potable (AEP) par les entités territoriales communales et les populations environnantes bénéficiaires.

"Par problème d'appropriation des infrastructures hydrauliques, nous faisons un constat amer selon lequel, actuellement, les communes burundaises ne sont pas encore à la hauteur de leur mission conformément au prescrit de la loi sur la décentralisation territoriale qui leur accorde une tutelle directe sur toutes les infrastructures érigées en leur sein, en particulier les infrastructures hydrauliques", a-t-il fait remarquer.

Pour remédier à cette faiblesse, l'AHR travaille actuellement sur le renforcement des capacités des communes afin que celles-ci puissent jouer réellement en leur qualité de maîtres d'ouvrages, a- t-il révélé.

En ce qui concerne les failles au niveau de l'appropriation des infrastructures d'eau potable par les populations bénéficiaires, le directeur général Dusabumwami a indiqué qu'une enquête réalisée en 2012 a montré la méconnaissance des "Régies Communales de l'Eau"(RCE) par un grand nombre de paysans burundais. Ce manque d'informations reste un gros défi à relever, a-t-il insisté.

"L'autre grosse faille réside au fait que la population burundaise considère l'eau comme un don du ciel alors qu'économiquement l'eau d'un robinet est un bien économique nécessitant un coût pour être acquis. Nous faisons ainsi face à ce problème de mentalités", a-t-il déploré.

Le directeur général Dusabumwami a fait remarquer qu'en dépit de ces défis, depuis 2010, le Burundi s'est déjà doté plus de 2900 sources d'eau aménagées et 4 adductions d'eau potable totalisant un linéaire de plus de 20 kilomètres.

Par ailleurs, a-t-il signalé, un projet d'Alimentation en Eau Potable(AEP) financé par la banque allemande pour le développement (KFW) a permis l'accessibilité de l'eau à 10% de la population résidant dans les provinces de Cankuzo, Kirundo, Rutana et Ruyigi.

Quant au "Projet de Réhabilitation et d'Extension des Infrastructures Hydrauliques en Milieu Rural"(PREIHMR) financé par la Banque Africaine de Développement(BAD), a-t-il révélé également, il a permis l'accès à l'eau potable pour 126 mille personnes résidant dans les provinces Bururi, Gitega, Muramvya et Kayanza.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher