topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE - Coronavirus au Burundi : Kira Hospital annonce avoir déjà reçu « des cas très suspects de Covid-19 ». [@rib News, 27/03/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
L'affaire Rugurika risque d'avoir un impact international avertit l’Union européenne Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diplomatie

RFI, 28-01-2015

Affaire de la RPA au Burundi : l'UE demande la libération de Rugurika

Au Burundi, la société civile et les organisations des professionnels des médias ont lancé ce mardi 27 janvier la campagne du « mardi vert ». Cette campagne est destinée à obtenir la libération du directeur de la plus populaire des radios du Burundi (la RPA), arrêté et écroué depuis une semaine pour « complicité d’assassinat » notamment.

La justice lui reproche une série de reportages qui attribue l’assassinat de trois religieuses italiennes, il y a quatre mois à Bujumbura, à un commando recruté par de hauts responsables des services secrets. Elle exige qu’il lui livre son témoin-clé qui a reconnu avoir tué l’une des religieuses.

C'est dans ce contexte que ce mardi, plusieurs dizaines de journalistes et de membres de la société civile se sont retrouvés devant les bureaux de la Radio publique africaine, portant des tee-shirts verts, pour exiger sa libération sans conditions. « Nous sommes là juste pour manifester notre solidarité envers notre collègue et confrère Bobo Rugurika qui a été injustement incarcéré pour avoir fait son travail. »

Ce manifestant explique son engagement et appelle ceux qui veulent « soutenir Bobo de la RPA » à « porter chaque mardi des tee-shirts ou toute autre chose qui a la couleur verte ». La couleur verte représente selon lui « la couleur de l’espoir, c’est aussi la couleur que porte les prisonniers ». Il souhaite « s’associer à la couleur que porte maintenant Bobo Rugurika ». Déterminé, il affirme que la population continuera à se battre « jusqu’à ce que Bobo Rugurika retrouve sa liberté, jusqu’à ce que la vérité sur les sœurs italiennes puisse éclater au grand jour ».

L’ambassadeur de l’UE au Burundi demande le respect de la loi

Dans ce contexte, et à cinq mois de la date prévue pour l’élection présidentielle, les représentants de l’Union européenne au Burundi intensifient leur dialogue politique avec les représentants du gouvernement burundais. A l’issue d’une rencontre qui s’est déroulée en fin de semaine dernière, l’ambassadeur de l’Union européenne au Burundi, Patrick Spirlet, se dit préoccupé par le cas du journaliste Bob Rugurika.

L'ambassadeur en appelle au respect de la loi et demande sa remise en liberté : « Nous avons pu exprimer au gouvernement notre inquiétude par rapport à ce dossier sans se prononcer évidemment sur le fond de l’affaire. Mais nous avons pu exprimer notre souhait que l’affaire soit traitée dans le strict respect de la légalité, en particulier la loi sur la presse et les principes constitutionnels de liberté d’expression et d’opinion. Et c’est un peu dans ce sens que nous avons demandé, comme d’autres l’ont fait, que soit envisagée sa remise en liberté. La question fondamentale, c’est quel cadre légal appliquer ? Et nous pensons que dans un cas comme celui-là, la loi sur la presse est le cadre préférable pour traiter ce genre d’affaires. »

Le risque d’un impact politique

La position de l’Union européenne a été notée et prise en compte, selon Pascal Spirlet. Mais l’autre préoccupation de l’ambassadeur est l’impact international que peut avoir cette affaire sur la situation au Burundi : « Il y a eu certaines évolutions positives mais nous restons quand même préoccupés par l’impact politique que certaines condamnations peuvent avoir sur le climat général. Nous sommes préoccupés par la question du respect des droits des personnes inculpées dans certaines affaires. Il y a la question des jeunes militants du MSD (Mouvement pour la solidarité et le développement) qui traîne depuis un certain nombre de temps, récemment celle de l’ancien vice-président, le membre du parti politique Frodebu, qui vient d’être condamné. Ce sont des affaires que nous devons suivre de près parce qu’elles peuvent avoir un impact sur l’environnement politique des élections. La crainte pourrait être de ne pas permettre la participation de certains leaders politiques au processus électoral. »

Pour Pascal Spirlet, il n'est pas encore question de parler de sanctions mais qu'il est « évident » que leur financement est « quelque part lié au respect des standards internationaux en matière électorale ».

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher