topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : le directeur d'une radio privée maintenu en détention Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

@rib News, 04/02/2015 – Source AFP

 La justice burundaise a ordonné mercredi le maintien en détention préventive du directeur de la radio locale RPA, en prison depuis plus de deux semaines pour "complicité d'assassinats" de trois religieuses italiennes, a annoncé un de ses avocats.

Bob Rugurika, le directeur de la Radio publique africaine (RPA), avait été arrêté et écroué le 21 janvier puis incarcéré dans la prison de Muramvya (centre). Ses juges l'avaient entendu lundi et avaient 48 heures pour rendre leur décision.

Le tribunal de grande instance (TGI) de Bujumbura "vient de décider de maintenir le directeur de la RPA en détention préventive. C'est une décision injuste, qui nous déçoit énormément car elle vient confirmer encore une fois que le juge burundais n'est pas réellement indépendant", a déclaré Me Lambert Nigarura.

La justice reproche au directeur de cette station la diffusion depuis plus de trois semaines des aveux d'un homme qui se présente comme l'un des assassins de trois religieuses italiennes de 75, 79 et 83 ans, tuées en septembre dernier à Kamenge, dans le nord de Bujumbura.

Dans ces aveux, celui-ci met en cause de hauts responsables des services secrets burundais dans le triple homicide.

Cette version prend le contre-pied de celle de la justice burundaise, qui avait arrêté un jeune homme dans le quartier de Kamenge peu après les faits. Celui-ci, qui passe pour un "déséquilibré mental", est accusé d'être le responsable de ce triple meurtre et a été écroué.

Cette thèse n'a guère convaincu au Burundi, en raison notamment d'une présence massive de policiers sur les lieux du crime au moment de l'assassinat de la troisième religieuse.

Le directeur de la RPA est poursuivi pour quatre chefs d'inculpation: complicité d'assassinat, manquement à la solidarité publique, violation du secret d'instruction et recel de malfaiteurs. Il risque jusqu'à 20 ans de prison.

Selon son avocat, les juges ont estimé "que son maintien en détention peut servir à conserver les preuves et éviter que les clients ne se concertent frauduleusement".

"C'est étonnant parce qu'il n'y a que deux inculpés jusqu'ici: notre client et le malade mental qui a été arrêté par la police. De qui veulent parler les juges? Est-ce à dire qu'ils croient ce que dit la radio RPA? De quelles preuves veulent-ils parler?", s'est interrogé l'avocat.

La société civile et les médias burundais sont mobilisés dans une campagne pour la libération du journaliste. L'UE, les États-Unis et plusieurs organisations internationales des droits de l'homme demandent également sa remise en liberté.

Vendredi, un haut responsable de l'église catholique burundaise, très influente dans le petit pays d'Afrique des Grands Lacs, a à son tour demandé sa libération.

"Sa détention continue ne semble être qu'une tentative flagrante de museler les médias" au Burundi, a réagi mercredi l'organisation américaine Human Rights Watch (HRW) dans un communiqué.

Le pouvoir burundais est accusé de restreindre l'espace politique et de chercher à museler les médias et la société civile, à moins de cinq mois d'une présidentielle cruciale au Burundi.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher