topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du mercredi 11 février 2015 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 11/02/2015

● Justice

 - L’APRODH fait savoir que 6 Officiers de la Police Judiciaire (OPJ) avaient été désignés pour faire des enquêtes sur l’assassinat des trois soeurs de la paroisse Kamenge au mois de décembre de l’année dernière. Le président de cette organisation de la société civile burundaise ajoute que parmi ce groupe figurait le commandant de la police judiciaire et qu’ils avaient déjà interrogé pas mal de personnes dans le cadre de leurs enquêtes à ce sujet et dont certains qui avaient été trouvés en possession d’objets appartenant aux victimes. Pierre Claver Mbonimpa (photo) fait savoir qu’ils ont été déstabilisés et mutés dans d’autres services parce qu’ils étaient sur le point de mettre la main sur les vrais criminels.

Il continue donc de demander au parquet de garder les procès-verbaux et de les verser au dossier. Interrogé à ce propos, le porte-parole du parquet de la mairie indique qu’il ne connaît pas ces procès-verbaux puisque l’enquête a été faite par la police. De son côté, le porte-parole de la police indique qu’ils ont déjà terminé les enquêtes et que tout a été transmis au parquet de la République en mairie de Bujumbura. [rpa/bonesha/isanganiro/rtr]

- Les avocats de la défense dans le dossier Bob Rugurika font savoir qu’ils ont interjeté appel ce mercredi contre la décision du tribunal de grande instance de la mairie de Bujumbura de maintenir le directeur de la RPA en prison. Selon Maître Lambert Nigarura, ils ont fait cela dans la but de chercher la justice auprès des magistrats de la cour d’appel de Bujumbura qui pourront lire le droit et prendre une bonne décision. Il annonce que c’est une question de formalité puisque le concerné lui-même avait déjà indiqué en bas de l’ordonnance de mise en détention préventive qu’il interjette appel. Il ajoute également qu’ils ont demandé que l’audience se tienne à Bujumbura puisqu’ils ont même une procuration de Bob Rugurika pour qu’ils plaident même en son absence. [isanganiro/bonesha/rtr/rpa]

● Politique

- Une information qui était jusqu’ici considérée comme une rumeur vient de se matérialiser par un document officiel paru ce mercredi. En effet, le parti CNDD-FDD dans la province de Bubanza vient de sortir un document de 9 pages dans lequel il estime que les membres des partis politiques de l’opposition, certaines organisations de la société civile burundaise et les journalistes de certains médias privés sont des ennemis du parti CNDD-FDD. Ce document annonce que les coalitions RANAC et ADC-Ikibiri sont fondées dans le but de gagner les élections mais qu’elles sont formées par des personnes qui ont fait du mal au burundais dans l’histoire et de ce fait veulent faire tomber le pays dans le gouffre.

Il précise aussi que ces catégories de personnes citées sont derrière le groupe qui a attaqué le pays au mois de décembre de l’année dernière. Ainsi, il lance un clin d’œil aux membres du parti CNDD-FDD pour qu’ils changent de stratégies puisque la situation évolue et que la situation de 2015 diffère de celles de 2005 et 2010. Le président de ce parti dans la province de Bubanza affirme être l’auteur de ce document. Juvénal Havyarimana trouve pourtant qu’il n’y a rien de particulier. Il annonce qu’il a pour but d’éveiller les membres de son parti pour qu’ils soient conscients des ennemis de leur parti. Selon lui, toutes les personnes qui ne chantent pas les réalisations du parti CNDD-FDD surtout lors des travaux communautaires sont ses ennemis. [bonesha/rpa]

- Le FORSC trouve que le parti CNDD-FDD est en train de déraper de sa ligne politique. Selon le délégué général de cette coalition des organisations de la société civile burundaise, les enseignements contenus dans cet écrit sont divisionnistes et sont propagés par les autorités de ce pays à commencer par le président de la République lors de son allocution à la commémoration du 24ème anniversaire de la charte de l’unité nationale, allocution qui est corroborée par ce document produit aujourd’hui. D’un autre côté, Vital Nshimirimana trouve également que ce document a pour objectif de détourner l’attention des burundais pour qu’ils oublient les questions les plus épineuses d’actualité comme le 3ème mandat  illégal de Pierre Nkurunziza. Il trouve plutôt que le pouvoir devrait être couvert de honte pour ne pas avoir encore jusqu’à présent indiqué le groupe qui a attaqué le pays au mois de décembre dernier. Selon lui, tôt ou tard, la vérité sera connue et ceux qui ne la veulent pas seront déçus. [isanganiro/bonesha/rtr/rpa]

- L’Association Burundaise des Radiodiffisuers (ABR) s’insurge contre ces enseignements du parti CNDD-FDD dans la province de Bubanza. Selon le président de cette organisation professionnelle des journalistes, il s’agit d’un enseignement irresponsable et irréfléchi et qui fait la honte pour ceux qui le propagent puis qu’il contient des enseignements divisionnistes. Patrick Nduwimana estime qu’il s’agit d’un programme bien planifié puisqu’il apparaît après les déclarations du président de la République lors de la célébration du 24ème anniversaire de la charte de l’unité nationale où Nkurunziza a affirmé que certaines organisations de la société civile burundaise sont mono-éthniques.

Ainsi, il trouve que la population ne peut pas se laisser tromper par de tels enseignements et ne devrait même pas voter pour de telles gens. Il leur conseille de montrer ce qu’ils ont fait et des programmes pour la population et que si tel n’est pas le cas, qu’ils quittent la scène politique dans les mailleurs délais. [isanganiro/bonesha/rtr/rpa]

- La coalition RANAC Dushayure Uburundi estime que cet enseignement du parti CNDD-FDD est un montage que ce parti a préparé pour accuser injustement ceux qui ne lui sont pas fidèles. Selon le président du parti Frodebu Nyakuri, cette coalition n’a pas l’intention de recourir à la force pour revendiquer ceci ou cela, mais qu’elle est résignée à participer aux élections et cela dans la plus grande tranquillité. Le docteur Jean Minani estime plutôt que c’est le parti au pouvoir qui a armé des Imbonerakure dans le but de perturber les élections prochaines. Il fait savoir par ailleurs qu’ils vont saisir la justice pour que le parti CNDD-FDD lave cet affront contre cette coalition contre RANAC. Il ajoute qu’ils ont préféré, dans leurs divergences, se mettre ensemble pour faire tomber ce régime qui gouverne le pays d’une main de fer. [isanganiro/bonesha/rtr/rpa]

- Le président de la République ainsi que la parti CNDD-FDD devraient prendre l’exemple du président Joseph Kabila de la RD Congo qui vient de déclarer qu’il ne se présentera pas à la présidentielle de 2016 pour un 3ème mandat. Ce sont les déclarations de Rwasa Agathon qui voit que cet exemple est applicable au Burundi où le président et le parti au pouvoir laissent planer le doute sur la candidature de Pierre Nkurunziza en 2015, candidature illégale selon lui.

Selon Rwasa, les arguments avancés ne tiennent pas du moment que ce n’est pas les statuts du parti CNDD-FDD qui détermineront celui qui sera candidat, mais plutôt la Constitution et les accords d’Arusha. Il estime que si cela devrait être annoncé, qu’il le soit par le président lui-même et non son porte-parole comme cela a été en RD Congo. Il demande également que cela soit fait avant que la situation ne dégenère étant donné qu’il y en a qui sont décidés à l’empêcher de se faire élire pour un 3ème mandat. En outre, il souhaite qu’il n’y ait pas de sang qui soit versé comme cela a été le cas pour la RD Congo. [bonesha/rpa]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher