topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Des conditions pour la libération du responsable d’une radio privée au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

PANA, 16 février 2015

Bujumbura, Burundi - Le responsable de la Radio publique africaine (RPA, indépendante), Bob Rugurika, pourrait recouvrer la liberté provisoire au bout de 26 jours de détention préventive, à la double condition qu’il s’acquitte d’une caution de 20 millions de francs burundais (un peu plus de 10.000 dollars US) et de l’obligation de révéler la cache actuelle de son informateur sur les présumés assassins de trois missionnaires italiennes, au mois de septembre 2014, dans un couvent de Bujumbura, a-t-on appris, lundi, de sources proches du prévenu.

M. Rugurika a été arrêté, le 20 janvier dernier, pour «manquement à la solidarité publique, violation du secret de l'instruction, recel de malfaiteur et complicité d'assassinat» au motif d’avoir refusé de révéler ses sources, quelques jours après la diffusion sur les antennes de la RPA, d'une série de reportages d'investigation sur le meurtre de sœurs Lucia Pulici, Olga Raschietti et Bernadetta Boggian.

La RPA a dépêché, lundi, à la prison centrale de Muramvya, dans le centre du Burundi, un reporter pour couvrir une audience de délibération en appel sur la libération conditionnelle ou non de Bob Rugurika qui n'a fait que son travail d'informer, estiment les avocats de la défense et les nombreux soutiens internes et externes de l'un des journalistes d'investigation les plus connus et apprécié dans le pays et au-delà.

Le dernier soutien de poids en date est une Résolution de l'Union européenne (UE) qui menace le pouvoir burundais de sanctions financières et diplomatiques si Bob Rugurika venait à rester longtemps en prison.

Selon la même radio, le développement nouveau dans le procès contre Bob Rugurika est la demande d’une caution de 20 millions de francs burundais qui, normalement, devrait suffire pour sa libération conditionnelle.

Pour l’autre condition, la Secrétaire générale et porte-parole de la Cour suprême, Mme Agnès Bangiricenge, avait donné le ton, en date du 24 janvier dernier, en disant, au cours d'une conférence de presse, que le ministère public est prêt à plaider la remise en liberté "à la minute même" de Bob Rugurika, si le prétendu témoin du triple assassinat qui s’est exprimé sur les antennes de la RPA venait à être mis à la disposition de la justice.

Le même communiqué rappelait que "l’instruction pré-juridictionnelle est secrète. De ce fait, toute violation du secret de l’instruction est une infraction prévue et punie par la loi pénale burundaise".

Du côté des spécialistes du droit de la presse et des professionnels des médias à Bujumbura, on s’accorde à dire que Bob Rugurika est devant un dilemme cornélien.

Les professionnels des médias ne peuvent pas trahir une source d’information sans tuer le métier de journaliste, indique-t-on, des mêmes sources.

Le responsable de la RPA, quant à lui, a déjà dit à la barre qu’il n’avait vu son informateur que le temps des témoignages et ne saurait dire là où le trouver aujourd'hui.

La RPA doit encore gérer le départ de son journaliste vedette de grandes émissions politiques, Serge Nibizi, qui a offert sa démission dernièrement pour des raisons de "conscience professionnelle, non seulement sur mon poste de chef des programmes, mais aussi sur ma fonction de journaliste à la radio", qui continue néanmoins de fonctionner sur son ton critique habituel des affaires publiques.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher