topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le journaliste burundais Bob Rugurika a été libéré jeudi matin Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

France 24, 19/02/2015

Burundi : la liberté sous caution pour le journaliste Bob Rugurika

 Toujours accusé de "complicité d'assassinat" de trois religieuses italiennes à la suite de reportages diffusés par sa radio, la RPA, le journaliste burundais Bob Rugurika a été libéré sous caution jeudi matin. [Photo : Bob Rugurika, à sa sortie de prison]

Des milliers de manifestants se sont réunis à Bujumbura, devant la très populaire radio privée burundaise RPA pour accueillir son directeur Bob Rugurika, tout juste sorti de prison. Inculpé depuis janvier pour "complicité d'assassinat" de trois religieuses italiennes, il a bénéficié d’une remise en liberté sous caution.

La cour d'appel de Bujumbura a accordé à Bob Rugurika une liberté provisoire sous caution de 15 millions de francs burundais (environ 8 000 euros). "Nous sommes satisfaits, même si le dossier reste pendant devant la justice", a déclaré son avocat, Me Lambert Nigarura. "Nous continuons de demander que toute la lumière soit faite sur les vrais assassins des trois sœurs."

Une interview qui implique le parti au pouvoir

Le journaliste avait été arrêté le 21 janvier avant d'être incarcéré dans le centre du pays pour "complicité d’assassinat", "manquement à la solidarité publique", "violation du secret d’instruction" et "recel de malfaiteurs", risquant jusqu’à 20 ans de prison. La justice lui reproche d’avoir diffusé sur sa radio le témoignage d’un homme se présentant comme l’un des assassins de trois religieuses italiennes, remettant en cause la version officielle du pouvoir burundais.

Les faits remontent au mois de septembre 2014, quand trois sœurs italiennes sont retrouvées mortes et mutilées dans des circonstances troubles, dans le couvent de Kamenge, en périphérie de Bujumbura. Les autorités burundaises ont dénoncé l’œuvre d’un "déséquilibré mental".

Mais l'homme interviewé sur RPA a accusé le général Adolphe Nshimirimana - ancien numéro trois du pouvoir à la tête des renseignements généraux burundais, aujourd'hui chargé de mission à la présidence – d'être impliqué dans ces assassinats. L'affaire concernerait donc directement le parti au pouvoir si les faits étaient avérés.

RPA, la radio des "sans-voix"

En pointe dans la dénonciation des inégalités sociales, du harcèlement politique ou encore des abus de l'administration et des forces de l'ordre, la RPA donne régulièrement la parole aux Burundais qui s'estiment victimes de discriminations ou d'injustice. Elle est surnommée "la radio des sans-voix".

La mobilisation sans précédent suscitée par l’annonce de la libération de son directeur "montre que Bob Rugurika est devenu un symbole de la liberté d'expression", a estimé mercredi le directeur par intérim de la radio, Alain Ntamagendero, se félicitant de la libération de son collègue.

Société civile et médias burundais se sont mobilisés pour la libération du journaliste. Union européenne, États-Unis et organisations internationales des droits de l'Homme avaient aussi demandé sa remise en liberté. Le pouvoir burundais est accusé de restreindre l'espace politique et de chercher à museler les médias et la société civile, à l'approche d'élections générales.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher