topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales des jeudi 26 et vendredi 27 février 2015 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 27/02/2015

● Justice

- Le Parquet général de la République estime que la marche pacifique dédiée au mardi vert, comme décidé par les organisations de la société civile burundaise et des journalistes, est contre la loi. Selon un communiqué sorti ce vendredi, le porte-parole de cette institution voit que ces organisations réclament des choses qui sont en train d’être traitées par la justice et plus précisément par le parquet. Agnès Bangiricenge voit que le dossier de Bob Rugurika, celui de Pierre Claver Mbonimpa, celui de Christian Claude Butoyi et celui de l’assassinat des trois religieuses sont dans les mains des organes habilités chacun en ce qui le concerne. Elle estime que ces organisations doivent avoir pour but de perturber la paix et demande de respecter la justice puisqu’elle est libre et indépendante. [isanganiro/rpa/bonesha/rtr/rtnb]

● Politique

- Le parti FNL dirigé par Jacques Bigirimana a tenu une conférence de presse l’après-midi de ce jeudi pour réagir à propos des déclarations d’Emmanuel Miburo affirmant que la commission qui avait été mise en place pour aider dans la réunification de ce parti a terminé son travail. Le président de ce parti trouve que ces propos n’engagent que lui seul, même s’il s’estime représentant toute la commission. Jacques Bigirimana assure que le processus de réunification continue et peut même aboutir d’un moment à l’autre puisque selon lui, il s’agit d’une question de temps.

Il dément ce qu’il qualifie de rumeurs selon lesquelles il serait impliqué dans une tentative de déstabilisation de la coalition RANAC estimant qu’il ne peut pas s’engager dans des coalition sans l’aval des membres de son parti. Il reste pourtant convaincu que la politique évolue et que demain ou après-demain, il peut se retrouver en coalition selon les convictions des membres du parti. Signalons à toutes fins utiles que les membres de ce parti présents à cette conférence de presse avaient des pancartes sur lesquelles étaient marqués des slogans contre Rwasa et Nditije. [bonesha/rtr/rpa/isanganiro/rtnb]

- Le Maire de la ville de Bujumbura annonce que dans le but d’asseoir la paix et le développement dans le pays et surtout dans la ville de Bujumbura, il sera organisé chaque dernier samedi du mois une marche pacifique de soutien à la paix. Selon Saïdi Juma, d’autres manifestations même illégales sont tenues dans le pays et le maintien de la paix doit être assurée par la population dans le but de faire place au développement durable. Il indique ainsi que durant une période de trois mois, les derniers samedi du mois seront consacrés à une marche pacifique. Pour ce faire, les habitants de la ville de Bujumbura sont invités à se rencontrer ce samedi 28 févr.-15 au rondpoint des Nations Unies situé dans la commune urbaine de Ngagara. Des travaux de plantation d’arbres aux abords de la rivière Ntahangwa vont avoir lieu avant de se diriger vers des terrains de jeux où des matchs dans diverses disciplines seront disputés. [rtr/rtnb/isanganiro]

Société

- Les organisations de la société civile burundaises réunies dans la campagne contre le 3ème mandat du président de la République ont annoncé ce jeudi qu’elles comptent marcher pacifiquement dans la ville de Bujumbura si le président actuel annonce qu’il va se porter candidat. Selon ces associations, les deux correspondances qu’elles ont déjà envoyées au président pour lui demander de se prononcer n’ont pas encore trouvé réponse jusqu’à présent. Elles trouvent que cette attitude montre bien que le président cherche des manœuvres pour se présenter à la présidentielle et précisent que le même jour, elles vont marcher pacifiquement puisque cette candidature sera contraire aux accords d’Arsuha et à la Constitution du Burundi.

Elles trouvent par ailleurs qu’il y a des signes probants montrant que le président actuel est déjà fatigué. Elles citent le fait que des dossiers brûlants ne sont pas traités comme par exemple l’assassinat des trois religieuses, la justice prise en otage par le pouvoir, les emprisonnements abusifs, les malversations économiques récurrentes, la corruption, la disparition des places publiques, les menaces contre les artistes qui conseillent à travers leurs chansons et autres maux. Elles estiment que ceux qui ne veulent pas le changement veulent protéger à tout prix leurs intérêts privés et leur personne contre les poursuites judiciaires étant donné le sang qu’ils ont sur leurs mains. Selon elles, cela peut disparaître si du sang nouveau vient être injecté dans la sphère gouvernementale au plus haut sommet. [isanganiro/rpa/bonesha/rtr]

- Plus de 1500 associations et collectifs des associations féminines annoncent qu’elles ne peuvent pas cautionner un 3ème mandat du président de la République. En effet, selon ces associations, chaque burundais est contre la guerre, l’esclavage, l’égocentrisme, les divisions ethniques, la gestion frauduleuse des biens de la communauté, le manque de justice indépendante. Ainsi, selon la vice-présidente de CAFOB, leur position est le respect de la loi et rien que la loi. Soline Rubuka voit donc que le président Nkurunziza doit respecter la Constitution et les Accords d’Arusha qui limitent le nombre de mandats présidentiels à deux. Ainsi, elle annonce que si Pierre Nkurunziza tente de briguer un autre mandat, elles vont se joindre aux autres pour protester vigoureusement dans la rue. [isanganiro/rpa/bonesha/rtr]

● Gouvernance

- Les représentants de l’OLUCOME et du SYGECO ont été reçus en audience par l’ambassade de la Chine au Burundi, c’est après qu’ils aient dénoncé l’octroi de la place qui abritait l’ancien marché central de Bujumbura à une société de droit chinois. Ils ont affirmé que les échanges se sont bien passés et que l’ambassade de la Chine a promis qu’elle va s’y investir pour chercher à comprendre la situation. Audace Bizabishaka ajoute même que la Chine est résolue à coopérer pour ne pas salir les relations entre les deux pays pour un seul projet alors qu’il y a une multitude de projets à accomplir ensemble. Ainsi, il assure que l’ambassade de la Chine a promis de faire des enquêtes afin qu’à la prochaine rencontre ils aient des repère solides communs pour échanger utilement et comprendre les choses de la même manière. [bonesha/rtr]

- La PARCEM trouve que l’octroi de la place où était le marché central de Bujumbura avant qu’il prenne feu apportera une plus-value à l’économie nationale si et seulement si il est accompagné d’une mise en place d’un centre de gestion et d’orientation stratégique. Faustin Ndikumana apprécie tout de même le fait qu’une telle place doit être mise en valeur mais demande que ce centre soit créé afin de mettre les infrastructures qui y seront érigées dans une vision globale du développement du pays. Il trouve que ce programme contient des volets importants comme le fait que la société Sino-Africa Tradings and Investment Initiatives ne va pas avoir un droit de propriété sur les infrastructures construites et que les taxes payées vont entrer dans les caisses de l’Etat sans oublier un personnel burundaise qui sera engagé. Selon lui, le gouvernement burundais doit seulement être vigilent pour contrôler la mise en place de ce programme afin que les burundais y tirent un profit considérable et conforme à la réalité. [isanganiro/rpa/bonesha/rtr/rtnb]

- L’ONATEL fait savoir qu’elle a suspendu la ligne que la cathédrale Régina Mundi utilisait tous les dimanches pour diffuser la messe de 10h à la RTNB. Selon le directeur financier de cette entreprise étatique, il s’agit d’une facture qui s’élève à plus de 12.000.000Fbu que cette cathédrale doit à l’ONATEL. Prime Samutoto fait savoir que l’OBR continue de réclamer à cette société les taxes relatives aux factures émise alors qu’elle n’a pas encore été payée. Il précise que ce n’est pas seulement la cathédrale qui a été touchée, mais que d’autres services même étatiques ont été desservis. Il nie tout rapport entre cette décision avec la situation actuelle du pays où l’Eglise catholique semble être en désaccord avec le parti au pouvoir concernant un 3ème mandat de Pierre Nkurunziza. Il précise par ailleurs que dès le paiement de cette somme, la messe de dimanche sera rediffusée comme d’habitude. [isanganiro/rpa/bonesha/rtr/rtnb]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher