topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du lundi 23 mars 2015 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 23/03/2015

● Politique

- Certains grands ténors du parti au pouvoir viennent d’adresser une correspondance au président de la République du Burundi pour lui demander d’abandonner sa candidature aux élections de cette année. Dans une lettre datée du 20 mars, ces membres du parti CNDD-FDD estiment que la question de mandat présidentiel est une question fondamentale pour l’avenir du pays et c’est ainsi qu’ils ont jugé bon de donner leur point de vue. Ils remercient tout de même le travail que Nkurunziza a déjà accompli pour le pays jusqu’à présent, mais trouvent qu’au regard de la situation dans le pays, il est bon qu’il renonce au 3ème mandat.

Selon eux, la Constitution est interprétée dans le sens de parvenir à un résultat déjà escompté, ils demandent ainsi de consulter les accords d’Arusha dont est issue cette Constitution et de renoncer à ce mandat comme la majorité des Bagumyabanga le réclament. Ils estiment que la renonciation à cette candidature serait bénéfique tant pour le Burundi, les burundais, le parti CNDD-FDD qu’à Nkurunziza lui-même qui gagnerait la confiance de tout ce monde et de la communauté internationale.

Ils trouvent par ailleurs que le parti au pouvoir est capable de proposer un autre candidat à ce poste et demandent ainsi la tenue d’un congrès dans la célérité pour désigner le candidat pour la succession de de Pierre Nkurunziza à la tête de l’Etat.

Selon certaines informations, après la réception par le président de la République de cette lettre, elle a été éparpillée dans tout le pays pour recueillir d’autres signatures. Mais, une campagne de faire peur aux signataires initiaux et aux signataires éventuels a immédiatement été enclenchée par les services de la présidence et de renseignement. Pourtant, selon certaines informations, la lettre a déjà recueilli, ce lundi soir, plus de 300 signatures des grandes personnalités de ce parti. [rtr/rpa/bonesha/isanganiro]

- Les 17 signataires de cette correspondance sont : Léonidas Hatungimana (actuel porte-parole du président de la République), Onésime Nduwimana (porte-parole du parti CNDD-FDD, limogé dans la foulée), Kanyange Généviève (actuelle présidente de la ligue des femmes du parti CNDD-FDD Abakenyererarugamba), Nyandwi Anselme (actuel gouverneur de la province Bubanza), Bucumi Moïse (sénateur et membre du conseil consultatif du parti CNDD-FDD, vice-président de la commission suivi et évaluation au sein de ce même parti et ancien gouverneur de la province de Ruyigi), Barahemane François (commissaire du parti CNDD-FDD en mairie de Bujumbura et chargé des finances dans ce même parti), Honorable Oscar Ndayiziga (sénateur et ancien gouverneur de la province Muramvya), Niragira Jean Berchmans (secrétaire permanent au ministère de l’énergie et mines), Nintereka Gabriel (cadre de la CNTB et représentant ce parti en commune Vugizo de la province Makamba), Simbakwira Jean Berchmans (conseiller principal à l’assemblée nationale), Nduwayo Dismas (conseiller à la 2ème vice-présidence de la République), Evariste Nsabiyumva (président du conseil consultatif au sein du parti CNDD-FDD), Ingénieur Audace Nimpagaritse (de la province Bururi), Niyikora Cyriaque (secrétaire permanent au sein du ministère de la jeunesse, soprt et culture), Ndemera Cyriaque (repésentant le parti CNDD-FDD dans la commune Mugamba en province Bururi), le sénateur Edouard Surwumwe et Ingénieur Ntwari Epimaque (président d’un groupe de front). [rtr/rpa/bonesha/isanganiro]

- Le président du parti CNDD-FDD annonce que le porte-parole de ce parti a été démis provisoirement de ses fonctions. Le député Pascal Nyabenda annonce que c’est pour mieux organiser le parti et qu’il a été remplacé par le sénateur Daniel Gélase Ndabirabe. Il ajoute toutefois qu’Onésime Nduwimana a été victime de ses déclarations aux médias, lesquelles déclarations contredisaient les déclarations du président du parti quant à la candidature de Pierre Nkurunziza aux élections prochaines. Rappelons qu’Onésime Nduwimana avait annoncé qu’il n’y a pas encore eu de recensement pour voir le nombre de Bagumyabanga qui soutiennent la candidature de Nkurunziza alors que le président de ce parti venait juste d’annoncer que la majorité des membres de ce parti ne désirent que Nkurunziza, ne fut-ce que pour aller voter. [rtr/rtnb/rpa/bonesha/isanganiro]

- Alors que le deuxième vice-président du CNDD-FDD a annoncé ce dimanche à Rumonge que le candidat de ce parti est « Muzehe » pointant du doigt la photo de Pierre Nkurunziza qui se trouvait sur le tricot qu’il portait, le FORSC trouve qu’il s’agit d’une campagne électorale pour Nkurunziza qui a déjà commencé. Le délégué général de ce forum de la société civile burundaise estime qu’il s’agit d’un signe parlant que le président actuel est prêt pour briguer ce mandat anticonstitutionnel. Vital Nshimirimana réitère la détermination de ce forum à appeler la population pour battre le pavé afin de dénoncer cette candidature si elle venait à être annoncée. Il trouve par ailleurs que cet acte de Joseph Ntakarutimana est une peine perdue que cela ne va pas résigner la société civile et que la loi sera défendue puisque c’est le fondement de la paix. Signalons que le deuxième vice-président du CNDD-FDD était en compagnie des représentants du parti ANC au pouvoir en Afrique du sud en visite au Burundi ainsi que l’ambassadeur de ce pays au Burundi. [rtr/rpa/bonesha]

- L’ADC-Ikibiri trouve que la CENI poursuit le forcing dans son travail de préparation des élections. Le président de cette coalition des partis politiques de l’opposition estime que les partis politiques ont le droit de consulter le fichier électoral ; ce que ne veut pas la CENI. Léonce Ngendakumana ajoute aussi qu’ils ont demandé en vain que leur informaticien puisse vérifier le logiciel utilisé dans la saisie des listes électorales. Enfin, il annonce qu’ils demandent avec insistance l’utilisation de la lampe-torche ultra violette afin de contrôler le vote multiple. Il trouve que les arguments de la CENI annonçant que le budget est restreint au moment où cette lampe coûte 20 dollars n’est pas convaincante. En effet, il trouve que ce montant est accessible et que même les bailleurs peuvent donner cet argent dans l’intérêt du pays. Il annonce que si les choses continuent ainsi, ils vont marcher sur la CENI et l’obliger à changer d’attitude afin de ne pas cautionner des erreurs comme en 2010. [rpa/bonesha/isanganiro/rtr]

● Sécurité

- Un corps sans vie a été découvert le matin de ce lundi dans la rivière Musenyi de la commune Mpanda en province Bubanza. Selon des informations sur place, Eric Barakamfitiye était parti le matin de ce dimanche à moto avec un conducteur de moto qui est venu le prendre chez lui et depuis, il n’a pas été revu. L’administrateur communal de Mpanda fait savoir que la police est à la recherche du conducteur de moto qui l’a pris chez lui tout en précisant que des conflits fonciers seraient à l’origine de cette mort. [rpa/rtnb]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher