topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du mercredi 25 mars 2015 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 25/03/2015

● Politique

- Un autre groupe plus important des personnalités influentes du parti CNDD-FDD vient de se joindre au premier pour demander au président de la République de ne pas briguer un troisième mandat à la tête de l’Etat. En effet, plus de 50 personnes ont signé la pétition ce mercredi. Il s’agit entre autre de Séverin Buzingo ancien ministre de l’enseignement primaire et secondaire et actuel conseiller à la 2ème vice-présidence, Richard Ntunzwenimana gouverneur de la province Karusi, Daphrose Ntwengambabaye, gouverneur de la province Muramvya, Festus Ntanyungu, député et membre du conseil de discipline au sein du parti CNDD-FDD, le sénateur Pasteur Bucumi membre de la commission électorale au sein de ce même parti, Pamphile Muderega, secrétaire permanent de la commission nationale de coordination des aides (CNCA), Thaddée Siryuyumunsi, directeur général de la RTNB, Anatole Nzinahora, directeur de la Régie des Oeuvres Universitaires à l’Université du Burundi, la plupart des administrateurs communaux des provinces Karusi et Cankuzo, la quasi-totalité des conseillers de l’Assemblée nationale et du Sénat, certains responsables de la ligue des jeunes Imbonerakure et de femmes Bakenyererarugamba, le docteur Benoît Ndabashika qui est médecin traitant des parlementaires, le directeur de la CAMEBU. [rtr/rpa/bonesha/isanganiro]

- Le député Festus Ntanyungu annonce que leur garde rapprochée leur a été retirée depuis ce mercredi matin. Selon lui, il s’agit d’une atteinte portée contre les accords d’Arusha et contre la Constitution de la République du Burundi. Il se demande du moins si le gouvernement ou même le ministre de la sécurité publique se rend compte de la lourdeur de la décision qu’il a prise. Il estime que s’il arrive quelque chose à ces personnes, ce sera de la responsabilité de ce ministre, du gouvernement et du parti au pouvoir. Il demande que cette décision soit revue puisque le droit d’expression est garantie à toute personne et que personne ne peut être victime d’avoir usé de sa plume. Précisons à toutes fins utiles qu’il leur a été signifié qu’ils devront veiller eux-mêmes à leur sécurité. [rtr/rpa/bonesha/isanganiro]

- Le conseiller à la présidence chargé de la communication a tenu à réagir ce mercredi suite à cette pétition. Willy Nyamitwe a estimé que les signataires de cette dernière se sont trompés de destinataire. Selon lui, ils devraient plutôt l’adresser au parti CNDD-FDD puisque d’une part, c’est lui qui décidera de la candidature au poste de chef de l’Etat et d’autre part, le président actuel n’a pas encore affirmé qu’il se portera candidat à la prochaine présidentielle. Il trouve ainsi qu’ils ne vont pas avoir de réponse à cette correspondance et trouve par ailleurs qu’ils ont déjà choisi d’être des opposants au parti CNDD-FDD. Il a également annoncé que Léonidas Hatungimana n’est plus le porte-parole du président de la République étant donné qu’il ne l’a pas mandaté pour faire une telle déclaration. Ce dernier quant à lui affirme qu’il est et reste le porte-parole du président Nkurunziza jusqu’à preuve du contraire. Selon lui, il n’y a pas encore eu de décret abrogeant sa nomination à ce poste et il ajoute qu’il n’a jamais été défaillant en ces propos ou refusé d’exécuter un quelconque travail que le président lui confie. [rtr/rpa/bonesha/isanganiro/rtnb]

- Le parti CNDD-FDD vient de décider la radiation définitive de ce parti de certains des membres qui ont apposé initialement leur signature sur la correspondance adressée au chef de l’Etat lui demandant de ne pas briguer un troisième mandat. Il s’agit de Léonidas Hatungimana, Onésime Nduwimana, Géneviève Kanyange, Anselme Nyandwi, Bucumi Moïse, François Barahemana, Jean Berchmans Niragira, Oscar Ndayiziga, Jean Berchmans Simbakwira et Evariste Nsabiyumva. Lors d’une conférence de presse animée ce mercredi soir, le porte-parole de ce parti fait savoir qu’ils sont exclus définitivement de ce parti à partir de cette date. Daniel Gélase Ndabirabe ajoute que le parti a jugé bon d’écarter ceux-ci tout en se réservant le droit d’en exclure d’autres en cas de nécessité. Et comme motif de cette exclusion, il a souligné que ces Bagumyabanga ont montré une attitude indigne. De leur part, les concernés estiment que cette décision est illégale et non avenue. Léonidas Hatungimana trouve qu’une telle décision est prise par le congrès national de ce parti. [rtr/rpa/bonesha/isanganiro/rtnb]

- Plus de 1000 jeunes Imbonerakure de la province Bubanza ont assiégé les bureaux de la province Bubanza et le domicile du gouverneur de cette province le matin de ce mercredi. Ils étaient venus de toutes les communes de cette province pour demander des explications au gouverneur de cette province pourquoi il ne veut pas de la candidature de Pierre Nkurunziza à l’élection présidentielle de juin prochain. Ils s’étaient donnés rendez-vous à la permanence provinciale du parti CNDD-FDD et se sont dirigés vers 7h au bureau provincial mais le commissaire de la police dans cette province leur a intimé l’ordre de quitter ce lieu. Ils ont ainsi fait une marche silencieuse vers le domicile d’Anselme Nyandwi, gouverneur de Bubanza mais ils n’y ont trouvé personne puisque le portail était fermé.

Ils ont ainsi pris le chemin vers un hôtel de la localité où ils ont été pris en charge en ce qui est de la nourriture avant de se rencontrer encore une fois à la permanence provinciale de leur parti. Le représentant de la ligue des jeunes dans cette province affirme qu’il s’agissait d’une rencontre visant à préparer les élections et qu’il n’y a rien d’anormal. Cette thèse a été soutenue par le représentant provincial du parti CNDD-FDD le député Juvénal Havyarimana. Le gouverneur de cette province a annoncé de sa part qu’il n’était pas au courant de cette situation puis qu’il était sur terrain dans la zone Ntamba de la commune Musigati. [rtr/rpa/bonesha/isanganiro]

- L’ADC-Ikibiri estime que les membres du parti CNDD-FDD qui viennent d’adresser une correspondance au président de la République pour lui demander de ne pas se porter candidat aux élections de juin prochain sont des hommes et des femmes courageux. Le président de cette coalition trouve par ailleurs qu’il ne s’agit pas d’une campagne contre leur parti ou les institutions comme le président du CNDD-FDD l’affirme, mais qu’ils ont vu les choses telles qu’elles se présentent. Léonce Ngendakumana trouve par ailleurs que ceux qui sont contre cette correspondance sont ceux qui prennent des décisions illégales dans ce pays, qui sont dans la sphère de décision et qui prennent le parti et le gouvernement en otage. Il demande au président de la République de prendre au sérieux les recommandations de ces Bagumyabanga et précise sa position dans les plus brefs délais au sujet de cette question. [rtr/rpa/bonesha/isanganiro]

- Le ministre de l’intérieur a décidé de rayer le parti MSD de la liste des partis politiques qui composent l’ADC-Ikibiri. Selon le secrétaire général de ce parti, ils ne vont pas pour autant quitter l’ADC-Ikibiri malgré que cette décision illogique soit prise à leur encontre. Maître François Nyamoya fait savoir qu’ils vont rester membre de cette coalition et pour preuve, ils vont présenter un seul candidat à l’élection présidentielle. [rpa/isanganiro]

- Le parti UPD-Zigamibanga fait savoir que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) est un grand obstacle au bon déroulement des élections au Burundi. Le porte-parole de ce parti estime en effet que la CENI reste imperméable aux conseils qui lui sont adressés par ses partenaires au moment où ses derniers les trouvent fondés. Patrice Gahungu trouve que les erreurs contenus dans le fichier électoral sont nombreuses de telle sorte les ignorer ferait de ce fichier une base de fraude des élections. Il trouve ainsi que l’attitude de la CENI est compromettante du moment qu’elle reste sur la défensive et ne veut pas écouter les critiques et les faire siennes, arguant que même Dieu n’est pas reconnu par tout le monde. Il affirme que si les choses continuent ainsi, ils seront obligés de marcher pacifiquement pour dénoncer cette attitude et exiger que les choses changent. Il ajoute que la démission de Pierre Claver Ndayicariye et Prosper Ntahorwamiye respectivement président et porte-parole de la CENI est souhaitable pour que le processus électoral puisse continuer dans la sérénité. [rtr/isanganiro/bonesha/rpa]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher