topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
France-Rwanda : levée du contrôle judiciaire de Rose Kabuye Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 27/09/2009 – Source AFP

Rose KabuyeLe contrôle judiciaire de Rose Kabuye, proche du président rwandais Paul Kagame inculpée dans l'enquête sur l'attentat contre l'avion du président Habyarimana en 1994, a été levé par un juge parisien, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

"Rose Kabuye a obtenu la levée du contrôle judiciaire en raison notamment de sa conduite exemplaire", a déclaré l'un de ses avocats, Me Bernard Maingain.

Sous le coup d'un mandat d'arrêt international délivré en 2006 par la France, Rose Kabuye, 47 ans, avait été interpellée le 9 novembre 2008 en Allemagne.

Transférée à Paris, elle y avait été inculpée dix jours plus tard pour complicité d'assassinats et association de malfaiteurs, le tout en relation avec une entreprise terroriste.

Elle avait alors été placée sous contrôle judiciaire, mesure lui interdisant de quitter la France sans autorisation et l'obligeant à répondre à toute nouvelle convocation des juges.

Rose Kabuye exerçait la fonction de directrice du protocole auprès du président Kagame avant son interpellation.

La levée du contrôle judiciaire a été autorisée par le juge d'instruction Marc Trévidic en charge du dossier. Le parquet avait pris des réquisitions allant dans le même sens, a précisé la source judiciaire.

Le juge a entendu à quatre reprises Mme Kabuye sur le fond du dossier depuis son inculpation, dont la dernière fois mardi et mercredi.

Cette proche du président Kagame est soupçonnée d'avoir participé à l'hébergement dans un camp militaire à Kigali des auteurs de l'attentat, le 6 avril 1994, contre l'avion du président rwandais de l'époque Juvénal Habyarimana, un Hutu.

Rose Kabuye nie les faits qui lui sont reprochés.

L'équipage de l'appareil était français, ce qui a permis l'ouverture d'une procédure judiciaire à Paris.

L'assassinat est considéré comme le signal déclencheur du génocide rwandais de 1994.

Le mandat d'arrêt émis en novembre 2006 par le juge Jean-Louis Bruguière contre Mme Kabuye et huit autre proches de M. Kagame avait provoqué la colère de Kigali, qui avait décidé dans la foulée de rompre ses relations diplomatiques avec Paris.

La tension était déjà forte entre la France et le Rwanda depuis le génocide, Kigali accusant Paris d'avoir soutenu les forces qui ont commis les tueries, ce que la France a toujours nié.

Le président Kagame a longtemps exigé des autorités françaises la levée des mandats d'arrêt, mais l'arrestation de Mme Kabuye était apparue comme un changement de stratégie de Kigali qui pouvait ainsi accéder au dossier.

Le président Kagame avait lui-même estimé que l'inculpation de Mme Kabuye pourrait permettre de "crever l'abcès" qui bloque toute réconciliation entre les deux pays.


NdlR : Pour rappel, outre Juvénal Habyarimana, onze personnes, dont le président burundais Cyprien Ntaryamira, sont mortes dans cet attentat.

La justice française a ouvert une enquête en 1998 à la suite de la plainte des familles françaises des trois membres de l'équipage de l'avion présidentiel.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher