topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

ALERTE – PIERRE BUYOYA CONDAMNÉ À LA PERPÉTUITÉ POUR L'ASSASSINAT DE MELCHIOR NDADAYE : La Cour suprême du Burundi a condamné lundi l'ancien président Pierre Buyoya à la prison à vie pour "sa participation à l'assassinat de son successeur Melchior Ndadaye". [@rib News, 20/10/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 

Burundi : L’hypothèse d’un "vrai-faux" coup d'État est à prendre au sérieux Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

Jeune Afrique, 02/06/2015

Burundi : putsch ou piège ?

Le président Nkurunziza aurait-il délégué à ses hommes de confiance l'organisation d'un "vrai-faux" coup d'État pour faire sortir ses détracteurs du bois ?

Depuis l'échec du coup d'État contre le président Pierre Nkurunziza, le scénario d'un vrai-faux putsch orchestré en sous-main par le régime circule avec insistance. Simple rumeur à l'origine, il s'est nourri des fausses notes constatées pendant ces deux jours où le Burundi a failli basculer : deux généraux putschistes (Godefroid Niyombare [photo] et Cyrille Ndayirukiye) qui annoncent prématurément, sur les ondes des radios privées, le renversement du président (absent du pays, pour cause de réunion de la Communauté est-africaine en Tanzanie), alors qu'ils ne sont pas encore maîtres de la capitale ; un conseiller de la présidence (Willy Nyamitwe) qui, aussitôt, qualifie l'opération de "blague" ; et un chef d'état-major (Prime Niyongabo) qui, le soir même, invite les putschistes à déposer les armes. Il n'en fallait pas plus pour voir émerger l'hypothèse d'un coup d'État commandité par sa supposée victime afin de purger les forces armées de leurs éléments dissidents, tout en permettant, dans la confusion générale, le saccage des médias privés.

Hypothèse crédible

Depuis, divers témoignages incitent à prendre l'hypothèse au sérieux. "Fin avril, les généraux Niyombare et Ndayirukiye ont participé à une réunion avec le ministre de la Défense, Pontien Gaciyubwenge, le chef d'état-major des armées (cema), Prime Niyongabo, mais aussi les responsables régionaux et chefs d'unité de l'armée", assure à Jeune Afrique Me Onésime Kabayabaya, avocat de Ndayirukiye, lequel est aujourd'hui aux arrêts. "Leur principale préoccupation était de savoir comment la Défense allait se positionner face à l'obstination présidentielle à briguer un troisième mandat, au risque de plonger le pays dans le chaos."

Selon l'avocat, l'hypothèse d'un coup de force aurait été évoquée à mots couverts, sans faire tousser ni le ministre ni le cema. Aujourd'hui, Ndayirukiye demande à être confronté à ses deux anciens supérieurs, qu'il désigne implicitement comme complices du putsch.  Selon plusieurs sources burundaises, rwandaises et belges, le scénario serait le suivant : face à la fronde populaire et à la dissidence de cadres politiques et militaires issus de son propre parti, le CNDD-FDD, Nkurunziza aurait délégué à ses hommes de confiance l'organisation d'un "vrai-faux" putsch destiné à faire sortir ses détracteurs du bois, tout en torpillant le sommet régional où il craignait d'être critiqué par ses pairs.

Cheval de troie

Au coeur du dispositif, un cheval de Troie : le général Niyongabo, qui aurait assuré aux conjurés que l'armée les suivrait. Au matin du 13 mai, selon une source proche des putschistes, ce dernier indique à Niyombare qu'il peut annoncer la réussite du coup d'État sur les ondes des radios privées, tandis que lui-même se charge de prendre le contrôle de la radio nationale (RTNB). Au même moment, le ministre de la Défense, qui pense que le putsch est appuyé par le cema, informe le militant des droits de l'homme Pierre-Claver Mbonimpa du coup d'État. "Il m'a dit que les choses allaient se dérouler sans problème", témoignera l'intéressé.

Croyant bénéficier de l'appui du cema, Niyombare et Ndayirukiye se jettent dans la gueule du loup. Mais ils se retrouvent confrontés à une forte résistance des unités loyalistes. "Niyongabo a joué double jeu", analyse Bob Rugurika, directeur de la radio privée RPA. En comprenant que Niyongabo est resté fidèle à Nkurunziza, le ministre Gaciyubwenge se fait tout petit. Deux jours après le putsch, il est limogé. Selon nos informations, il a fui vers l'Europe, où il se trouverait aujourd'hui. Quant à Niyombare, introuvable depuis le 15 mai, lui aussi aurait quitté le Burundi. Leurs témoignages sur les circonstances du putsch devraient bientôt permettre de cerner si celui-ci a été, pour Nkurunziza, une désagréable surprise... ou une bonne nouvelle.

Par Mehdi Ba

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher