topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La fête de l’Indépendance du Burundi célébrée en Belgique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diaspora

@rib News, 07/07/08 - De notre envoyé spécial à Bruxelles

 La fête de l’Indépendance du Burundi (46ème anniversaire) a été célébrée en grande pompe à Bruxelles le samedi 05 juillet. Un nombre impressionnant de Burundais et amis du Burundi avaient répondu présents à ces cérémonies organisées sous la direction de l’ambassade du Burundi à Bruxelles.

Des Hutu et des Tutsi, des gens de toutes les régions et de toutes confessions religieuses, de toute tendance partisane, tous étaient présents et échangeaient avec de la joie presque lisible sur toutes les lèvres. Une affluence qui n’était pas d’accoutumée !

Loin des habitudes burundaises, cette fois-ci l’horaire des cérémonies annoncé par l’Ambassade du Burundi a été bien respecté. L’hymne national a été chanté par l’assemblée présente. Directement après, l’ambassadeur Laurent Kavakure a prononcé un long discours axé sur plusieurs points : du rappel de la signification et de l’historique de l’indépendance du Burundi en passant par les différentes crises meurtrières  qui l’ont suivi pour terminer par de vifs remerciements à toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de cette fête.

Toutefois on a déploré que la maîtresse des cérémonies du jour (N°2 de l’ambassade) ait, dans sa présentation, privilégié tout particulièrement le président du parti CNDD-FDD (au pouvoir) le colonel Jérémie Ngendakumana. Dans le public, aux uns de se poser la question pourquoi une telle présentation par les services de l’ambassade. Aux autres de rappeler en chuchotant le caractère « neutre » d’une ambassade qui doit rassembler les Burundais de toute ethnie, de toute région, de toute tendance partisane, religieuse….

 Après c’était le moment bien attendu de goutter à la bière (d’une grande marque du pays) et au vin de banane du terroir burundais (l’Isongo). Au moment où les personnes présentes s’apprêtaient à prendre le deuxième verre, le service a été interrompu pour que puisse débuter la deuxième partie des cérémonies, cette fois-ci payante, au cours de laquelle on a pu admirer la démonstration des maîtres tambourinaires burundais et des danseuses burundaises.

Mais avant ces exhibitions, quelque chose d’inattendue s’est produite : la succession de discours par de personnalités qui n’étaient pas annoncées au programme. Encore une fois, c’est le président du CNDD-FDD le Colonel Jérémie Ngendakumana qui a été mis en avant et appelé cette fois-ci au podium pour prononcer un discours à caractère politique. Le discours fut long et plusieurs spectateurs surpris et lassés se sont posés la question de savoir s’ils étaient venus et avaient payé pour écouter un discours politique du président d’un parti politique fut-ce le parti au pouvoir. « On se croirait encore au temps du Parti-Etat unique », se lamentaient certains !

Hormis ce bémol qui, espérons-le, saura être évité les prochaines années pour rassurer tous les Burundais, les personnes qui se sont déplacées étaient particulièrement émues et contentes de voir tous les enfants du Burundi, Hutu et Tutsi, chanter ensemble l’hymne national de leur pays natal, partager allègrement un verre du produit provenant du terroir burundais et admirer la culture burundaise.

On a entendu dans plusieurs causeries le souhait de voir aboutir progressivement la réconciliation nationale, la sécurité pour tous, et l’organisation des élections de 2010 que beaucoup voudraient transparentes, un grand défi pour asseoir la démocratie au Burundi et ce, pour l’intérêt supérieur des dirigeants et des dirigés. “Dusabe Imana ibi vyiza tubonye bitere bija imbere, amatora yimirije yo muri 2010 ntibayibe, azogende neza ku neza ya bose, niho twokwogorora vy’ukuri … ! “, s’est exclamé une burundaise d’une soixantaine d’années !

Loin de tout jugement sans faille, beaucoup de personnes ont reconnu les efforts louables de l’actuel ambassadeur Kavakure. Mis à part son penchant (tout naturel ?) à vouloir privilégier le parti dont il est issu, serait-il entrain de réussir là où ses prédécesseurs ont échoué, à savoir rassembler les Burundais vivant en Belgique toutes tendances confondues ? L’avenir nous le dira !

>> Discours de l'ambassadeur Kavakure >>

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher