topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Conférence à Bujumbura sur le "discours de la haine" dans les médias Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

PANA, 14/10/2009

Bujumbura, Burundi - Une conférence publique a réuni mercredi à Bujumbura, des intervenants du secteur de la communication dans la région des Grands Lacs appelés à échanger pendant une journée, sur les voies et moyens d'éradiquer à jamais la "propagande, la manipulation et le discours de la haine" dans les organes de presse.

Le Rwanda était le cas d'école le plus cité lors des premiers exposés en tant que l'un des trois pays des Grands Lacs ayant gravement souffert de la propagande, la manipulation et le discours de la haine à travers les médias, qui ont conduit au génocide de 1994.

Un ancien ministre rwandais de l'Information et professeur d'université, Laurent Nkusi, a fait savoir que le discours de la haine dans les médias de son pays, comme la tristement célèbre Radiotélévision des mille collines (RTLM), a été développé à partir de l'année 1990.

"Si les journalistes s'étaient astreints à informer objectivement la population des problèmes réels du Rwanda, l'histoire aurait certainement pris un autre tournant", a-t-il soutenu lors de son exposé inaugural sur la "propagande, les manipulations et le discours de la haine : état des lieux dans les médias de la région des Grands Lacs".

"Ce discours médiatique de la haine a un style propre fait de répétitions, stéréotypes, mots codés, caricatures, dessins et locutions sentencieuses dirigés contre l'ennemi supposé", a développé l'éminent professeur rwandais.

Du temps où il était encore à la tête du ministère de l'Information, M. Nkusi aimait répéter aux journalistes rwandais d'être "techniquement compétents, politiquement conscients et moralement responsables pour être à l'abri des manipulations de toutes sortes et faire correctement leur métier", a-t-il encore rappelé aujourd'hui.

"Les risques existent encore si les médias des Grands Lacs n'essaient pas de se protéger contre la manipulation", a averti de son coté Geroges Weiss, un autre universitaire venu des Pays-Bas pour donner une communication sur la "psychologie de la haine".

Le conférencier a invité les journalistes à se méfier des politiciens "qui n'ont pas de vraies réponses aux problèmes des citoyens et qui utilisent le discours de la haine ainsi que la manipulation pour se maintenir en place".

La note la plus optimiste du jour est venue de la présidente du Conseil national de la communication (CNC) du Burundi, Mme Vestine Nahimana, qui a assuré qu'il n'existait pas de "pouvoir de la haine" dans son pays et que par conséquent, les journalistes qui failliront à leur mission d'informer objectivement n'auront qu'à en vouloir à eux-mêmes en cas d'ennuis professionnels.

La patronne du CNC a toutefois salué l'initiative d'organiser la conférence "qui pourrait aider à prévenir d'éventuels dérapages médiatiques, surtout à l'approche des élections générales de l'été 2010 dans son pays".

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher