topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News – KIGALI FÉLICITE LE PRÉSIDENT ÉLU DU BURUNDI : « Le Gouvernement de la République du Rwanda voudrait adresser ses félicitations au nouveau Président élu de la République du Burundi, le Général Major Evariste NDAYISHIMIYE, et saisit cette occasion pour exprimer sa volonté d’œuvrer à l’amélioration des relations historiques existant entre les deux pays frères. » [@rib News, 06/06/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]


La Cour d’appel de Ntahangwa (Bujumbura) a confirmé, vendredi, la condamnation des quatre journalistes d’Iwacu : Christine Kamikazi, Agnès Ndiribusa, Terence Mpozenzi et Egide Harerimana, en dépit d’un dossier d’accusation vide.
Prix Mo Ibrahim de la bonne gouvernance en Afrique : pas de lauréat en 2009 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 21/10/2009 - D’après Associated Press et AFP

Mo IbrahimEt le lauréat du prix 2009 de la Bonne gouvernance africaine est... personne. Les organisateurs de l'Ibrahim Prize for Achievement in African Leadership, doté de plus de 5 millions de dollars, ont annoncé lundi ne pas avoir trouvé d'ancien dirigeant suffisamment méritant cette année.

Ce prix, fondé en octobre 2006 par Mo Ibrahim, magnat britannique des télécommunications d'origine soudanaise, est décerné à d'anciens chefs d'Etat ou de gouvernement de pays de l'Afrique subsaharienne qui ont été élus démocratiquement et ayant quitté le pouvoir dans les trois dernières années -ce qui élimine ceux qui s'accrochent au pouvoir.

Destiné à donner l'exemple aux dirigeants africains en exercice, ce prix est doté de 5 millions de dollars (3,5 millions d'euros) sur dix ans, puis 200.000 dollars (environ 134.000 euros) par an à vie.

"J'ai été très clair quand j'ai créé la Fondation sur le fait qu'il pourrait ne pas y avoir de lauréat certains années, et c'est le cas cette année", a commenté Mo Ibrahim.

Le comité du prix était présidé cette année par l'ancien secrétaire général des Nations unies et prix Nobel de la Paix Kofi Annan, et comprenait notamment le Finlandais Martti Ahtisaari et l'Egyptien Mohamed ElBaradeï, ex-chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), tous deux Nobel de la Paix, ainsi que l'ancienne présidente irlandaise Mary Robinson.

Cette dernière a lancé qu'il n'y aurait "pas eu forcément beaucoup" de nominés cette année s'il avait fallu décerner un prix de la bonne gouvernance en Europe.

L'ancien président du Botswana, Ketumile Masire, membre du conseil d'administration de la Fondation Mo Ibrahim, a expliqué lors d'une conférence de presse à Londres que le comité, indépendant du conseil, avait étudié les dossiers de "quelques candidats crédibles" sans être convaincu. Il n'a pas précisé pourquoi.

"Le comité décernant le prix n'est pas parvenu à trouver un lauréat", a expliqué M. Masire, lors d'une conférence de presse. Le comité a ajouté qu'il ne pouvait révéler les raisons de ce résultat, en raison de la confidentialité des délibérations.

La Fondation, a ajouté M. Masire, a toutefois "pris note des progrès réalisés par la gouvernance dans certains pays africains, et constaté avec inquiétude les récents reculs dans d'autres pays".

En octobre 2007, Joaquim Chissano, ancien président du Mozambique, était devenu le premier lauréat. En 2008, l'ancien président du Botswana, Festus Mogae, avait reçu le prix.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher