topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Nouvelles locales du jeudi 30 juillet 2015 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 30/07/2015

● Politique

- Sans surprise, la Cour constitutionnelle du Burundi vient de valider l’élection présidentielle tenue le 21 juillet courant. Elle annonce en outre que le candidat du parti CNDD-FDD a remporté cette élections sur un score de plus de 69% des suffrages exprimés alors son opposant Rwasa Agathon, qui n’avait même pas fait campagne, a récolté plus de 18%. Elle confirme ainsi tous les autres paramètres tels que présentés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), lesquels ont entouré la préparation et la tenue de ce scrutin.

- La nouvelle Assemblée Nationale du Burundi a procédé ce jeudi à l’élection de son bureau. Le président de cette chambre basse du parlement est le député Pascal Nyabenda, un Hutu élu dans la province Bubanza et qui est en même temps le président du parti au pouvoir le CNDD-FDD. Le premier vice-président de cette chambre et le député Rwasa Agathon, un Hutu élu dans la mairie de Bujumbura pour le compte de la coalition des indépendants “Amizero y’Abarundi”. Le deuxième vice-président est le député Edouard Nduwimana qui est le ministre actuel de l’intérieur, un Tutsi élu dans la province de Kayanza. Ajoutons qu’à tous ces postes, les élus étaient les seuls candidats qui s’étaient proposés, ce qui laisse penser que les cartes étaient déjà jouées à l’avance.

● Diplomatie

- Le gouvernement américain réaffirme sa préoccupation sur la situation prévalant au Burundi. L’envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des grands lacs a fait savoir ce mercredi soir que son pays reste profondément préoccupé par la situation précaire et l’état de démocratie qui prévalent au Burundi suite aux élections dernièrement organisées. Thomas Perriello vient en outre d’effectuer un séjour de 3 jours à Bujumbura. Il a assuré que le résultat des élections au Burundi a été l’aboutissement d’un processus électoral contesté et caractérisé par la violence et le non-respect des droits civils et autres droits de l’homme des citoyens burundais. Il a laissé entendre que lorsqu’un dirigeant essaie de changer les règles de jeu au milieu de la partie juste pour se maintenir au pouvoir, il y a un risque que l’instabilité et les conflits éclatent comme c’est aujourd’hui le cas au Burundi. Le diplomate américain a assuré que cette situation a obligé les Etats-Unis à revoir certains programmes consacrés au Burundi pour évaluer le contexte actuel sur terrain. Il appelle ainsi les burundais à reprendre le dialogue initié sous l’égide de la communauté régionale.

● Sécurité

- Des fouilles perquisitions ont été opérées par la police nationale du Burundi ce jeudi matin dans les quartiers de Jabe et Mutakura de la ville de Bujumbura. Selon des informations sur place, ces quartiers étaient bouclés depuis le petit matin et personne n’était autorisé d’en sortir ou d’y entrer. La fouille portait en outre sur tout ce qui est susceptible de cacher quelque chose de suspect et les voitures qui voulaient y pénétrer ou en sortir étaient systématiquement fouillées jusque même dans le moteur. La population de ces quartiers a fait savoir que les policiers ne montraient aucun titre pour effectuer cette fouille. Elle ajoute également que rien n’a été retrouvé dans ces quartiers et personne n’a été arrêté.

- Dans le quartier de Musaga, la police qui était accompagnée de certains agents du service national de renseignement et qui voulait fouiller certains ménages et arrêter certaines personnes ayant participé aux manifestations s’est heurtée à la résistance de la population locale qui n’a pas digéré un tel comportement. Ainsi, de la 1ère à la 3ème avenue, les gens étaient mobilisés et ne voulaient pas donner le champ libre à la police malgré ses effectifs et ses armes. Le véhicule du commissaire Kazungu a essuyé des jets de pierres et les policiers qui étaient à pied ont été contraints de vider les lieux avant que le pire n’arrive comme ils en étaient avertis. Ces policiers ont pourtant tiré des balles et la population s’est cachée dans les ménages mais a lancé des pierres sur la police. Selon une certaine information, il y aurait un enfant qui a été tué, piétiné par les fuyards.

- Une femme a été tuée et son mari blessé à la machette dans la commune urbaine de Buyenzi la nuit de ce mercredi à jeudi. Selon des sources sur place, les gens qui ont commis ce forfait étaient armés de fusils et de machettes et les victimes qui habitaient la 16ème avenue n’ont pas reconnu personne parmi les agresseurs. Ces derniers sont partis sans être inquiétés.

● Economie

- La Banque de la République du Burundi (RBR) a décidé de prolonger la période de remplacement des anciens billets de 500, 2000, 5000 et 10.000Fbu. Ainsi, selon une décision sortie ce mercredi soir, ces billets peuvent rester en circulation dans le pays jusque le 29 août de cette même année. Selon cette décision, il faut que tous les billets en circulation soient rapatriés à la banque centrale qui est seule habilitée à stocker de telles valeurs. De plus, il ne faut pas que la population soit victime des conditions d’échange auxquelles elle reste étrangère. Ce communiqué admet en outre qu’il y a des banques qui ne facilitent pas la volonté de la population d’échanger à temps ces anciens billets contre les nouveaux. De la sorte, cette période est prolongée d’un mois au moment où elle devrait se terminer le 29 juillet 2015 comme prévu.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher