topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : le niveau de dépistage du Sida n'est pas satisfaisant Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

@rib News, 04/12/2015 - Source Xinhua

Le niveau de dépistage du "Syndrome Immuno Déficience Acquise" (SIDA) au Burundi n'est pas satisfaisant, a déploré Jean Rirangira, spécialiste en santé publique et secrétaire exécutif permanent du conseil national de lutte contre le SIDA (SEP/CNLS) au Burundi.

Dans une interview accordée jeudi dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le SIDA (édition 2015), M. Rirangira a signalé qu'en compilant les chiffres des résultats atteints fin 2014 et mi-2015, on découvre que le Burundi enregistre chaque année autour d'un million de personnes qui se font dépister sur une population totale burundaise de près de 10 millions d'habitants.

"Nous n'en sommes pas satisfaits parce que faire le dépistage est la première portée d'entrée pour toute action menée dans le cadre de la lutte contre le VIH. Nous voudrions avoir plus de burundais qui se font dépister parce que c'est à partir de ça qu'on peut mettre en place des stratégies appropriées au niveau de la lutte contre la pandémie", a-t-il précisé.

En revanche au niveau de la prise en charge sur le SIDA, a-t-il souligné, le Burundi marque des progrès chaque année, car, les personnes vivant avec le VIH(PVVIH), sont mis régulièrement sous traitement "Anti-Rétro-Viral"(ARV).

"Les progrès au niveau de la prise en charge des malades du SIDA, sont enregistrés annuellement parce que le Burundi dispose des structures qui offrent les ARV. En ce moment, on est presqu'à 40.000 personnes qui sont sous traitement ARV, parmi lesquelles on recense 62% des adultes", a-t-il expliqué.

Au cours des cinq aux dix dernières années, le taux de prévalence est passé de 3% à une moyenne nationale de 1,4% toutes catégories confondues. Ce taux est cependant plus élevée chez les femmes (1,7%) que chez les hommes (1%), a-t-il fait remarquer.

En dehors de la problématique de ressources financières limitées au niveau du programme national de lutte contre le SIDA, le Burundi fait face actuellement à une insuffisance des équipements adéquats pour mesurer la charge virale, selon le spécialiste.

Pour que le Burundi puisse atteindre l'objectif de zéro infection contre le VIH d'ici 2030 dans le cadre de la mise en application des "objectifs de développement durable" (ODD) dont les Nations Unies se sont fixées, a recommandé le médecin Rirangira, une synergie nationale devrait être déclenchée pour un dépistage systématique des personnes les plus à risque.

Les autorités sanitaires burundaises doivent, pour tendre vers zéro infection contre le VIH d'ici 2030, s'assurer que la "prévention de la transmission de la mère à l'enfant" (PTME) est prise en compte dans tous les centres de santé à travers un dépistage systématique de toutes les femmes enceintes dès le début du 1er trimestre de la grossesse pour avoir des garanties qu'elles vont accoucher des enfants indemnes de SIDA, a-t-il recommandé.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher