topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : libération de 97 prisonniers accusés de manifestations contre le 3è mandat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

@rib News, 08/12/2015 – Source Xinhua

Le gouvernement du Burundi a décidé mardi de libérer 97 prisonniers accusés d'avoir manifesté contre le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, depuis le mois d'avril de l'année en cours.

Avant de sortir de la prison centrale de Mpimba, ces prisonniers ont subi une séance de formation patriotique (photo) d'une journée et Déo Ruberintwari, secrétaire permanent au ministère de la Justice, explique ici qu'on avait planifié pour deux semaines de formation patriotique, mais que par manque de moyens financiers, l'on s'est contenté de cette seule journée.

On a jugé bon que même dans l'insuffisance des moyens l'on puisse tout faire pour que les personnes qui sont libérées aujourd'hui puissent avoir l'essentiel de cette formation patriotique", a déclaré Déo Ruberintwari.

Un de ces prisonniers libérés s'est exprimé sur son emprisonnement et sur celui des autres libérés.

"C'est vraiment quelque chose qui fait mal de capturer et d'emprisonner des gens et que pendant 7 mois, ils n'ont même pas comparu au tribunal pour s'exprimer", a laissé entendre un de ces prisonniers qui a préféré garder l'anonymat.

Il a tout de même bien apprécié cette formation que ces prisonniers libérés ont subite avant de rejoindre leurs familles respectives.

"C'est bon pour l'éducation car ça peut nous aider à vivre dans la société", a-t-il apprécié.

L'assistante de la ministre de la Justice, Christine Niragira, a quant à elle prodigué des conseils constructifs à ces anciens locataires de la prison centrale de Mpimba, conseils qui vont dans le sens de bien se comporter dans leurs sociétés respectives qui vont les accueillir et surtout d'éviter des comportements récidivistes.

Cette libération a coïncidé avec le début ce même mardi de la rencontre entre une délégation burundaise à Bruxelles en Belgique et l'Union Européenne sur l'article 96 de l'Accord de Cotonou entre cette dernière et les pays ACP (Afrique-Caraibe-Pacifique) en matière de coopération.

Cette libération des manifestants se trouve être l'un des points sur lesquels l'UE compte insister lors de cette rencontre de Bruxelles, à côté des autres comme la liberté d'exercer la profession de journaliste, la question de la gestion des affaires juridiques, la liberté et la sécurité de la société civile et des défenseurs des droits de l'homme, les enquêtes sur les allégations de torture et exécutions extrajudiciaires, la réouverture des médias privés...

La rencontre de Bruxelles devra aboutir à la mise en œuvre d'un plan de sortie de crise politico-sécuritaire que traverse le Burundi selon un calendrier convenu entre les parties engagées dans cette rencontre.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher