topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi: taux de mortalité maternelle et infantile "extrêmement" élevés Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

@rib News, 10/12/2015 – Source Xinhua

Les taux de mortalité maternelle et infantile sont encore extrêmement élevés, a déclaré jeudi soir à Bujumbura Mme Jacqueline Ndabagirire, experte en santé publique au programme national de santé et de la reproduction(PNSR).

"Le Burundi enregistre un taux extrêmement élevé de femmes qui meurent par an pendant la grossesse ou l'accouchement, soit 500 décès pour 100.000 naissances vivantes. Cette situation est aggravée par un niveau élevé du taux de mortalité infantile pendant l'accouchement, à savoir 59 décès pour 100.000 naissances vivantes", a précisé l'experte Ndabagirire lors d'un atelier-média.

L'atelier a été organisé dans le cadre de la semaine dédiée à la "campagne pour l'accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile en Afrique" (CARMMA) prévue du 7 au 11 décembre 2015 avec comme thème central retenu: "Elever CARMMA à un niveau supérieur pour mettre un terme à la mortalité maternelle et infantile évitable en Afrique d'ici 2030".

Lancée le 7 mai 2009 à Addis-Abeba(Ethiopie) par la conférence des ministres africains de la Santé, la CARMMA est une initiative de la Commission de l'Union Africaine(CUA) visant une réduction de la mortalité maternelle et infantile avec comme slogan fédérateur suivant: "l'Afrique soutien qu'aucune femme ne devrait mourir en donnant vie". Pour sa part, le Burundi a adhéré à la CARMMA le 19 juillet 2011 lors d'une cérémonie solennelle organisée en province de Muramvya (centre du pays).

Le Burundi fait face à des défis majeurs en santé maternelle et infantile (SMI) ainsi qu'en santé de la reproduction(SR), a souligné l'experte Ndabagirire en se référant aux résultats de la dernière enquête sur la démographie et la santé (EDS) réalisée en 2010 sur l'ensemble du territoire national.

Sur ce, elle a cité le taux de fécondité très élevé (6,4 enfants par femme), le taux élevé de besoins non satisfaits en planification familiale "PF"( 31%), la maternité précoce des adolescentes (11% deviennent des mères dans la tranche de 15 à 19 ans), le taux élevé des accouchements en milieu "non hospitalier" ou à domicile ( 34%), le faible taux en consultation prénatale ( seulement 16,9% en 2014) et le faible taux d'allaitement maternel exclusif jusqu'à six mois(31%).

Par ailleurs, l'experte Ndabagirire a révélé que plus de 360.000 femmes meurent chaque année dans le monde entier en raison de complications pendant l'accouchement, tandis que 99% de ces décès maternels surviennent dans des pays en développement.

On estime par ailleurs, a-t-elle ajouté, qu'en 2010, 1 enfant sur 22 est mort avant sa première année d'existence; soit 6,2 million d'enfants morts dans le monde avant l'âge d'une année.

La plupart de ces décès infantiles ont lieu dans les pays en développement en général et en Afrique Sub-saharienne "qui concentre à elle seule 46% de ces décès, alors qu'elle n'abrite que 16% de la population mondiale", a-t-elle fait remarquer.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher