topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Guinée équatoriale : Teodoro Obiang Nguema réélu avec 96,7% des voix Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 30/11/2009 – Source Reuters

Teodoro Obiang Nguema Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema a été réélu dimanche avec 96,7% pour un nouveau mandat à la tête du pays qu'il dirige depuis son coup d'Etat de 1979, selon des résultats provisoires diffusés lundi.

Les organisations de défense des droits de l'homme et les politologues soulignent la crédibilité quasi-nulle du scrutin et le harcèlement dont sont victimes les opposants.

Obiang devrait poursuivre sa politique de modernisation du pays en un important producteur d'hydrocarbures, malgré une situation de plus en plus préoccupante concernant les droits de l'homme.

En allant voter à Malabo devant ses partisans et les médias locaux, le chef d'Etat âgé de 67 ans s'est dit convaincu que la majorité des Équato-Guinéens soutenaient son action. "Le peuple est satisfait du travail accompli par le gouvernement", a-t-il assuré.

De source proche de la mission internationale d'observation du scrutin, on indiquait que peu, voire aucun média étranger n'avait pu entrer dans le pays pour y couvrir l'élection.

Les organisations pro-démocratie ont souligné pour leur part que les adversaire d'Obiang n'avaient guère eu d'accès aux médias durant la campagne. "Ces dernières semaines (le gouvernement) a étouffé et harcelé l'opposition politique et imposé de lourdes contraintes aux observateurs internationaux", indique dans un communiqué l'ONG Human Rights Watch.

Dimanche, la participation semblait faible dans la capitale. Des soldats montaient la garde devant les bureaux de vote, dont certains n'avaient pas, en fin de matinée, reçu la visite d'électeurs. Les rues étaient désertes en raison d'une interdiction de circuler en voiture mise en place cette semaine.

Lors de la précédente élection, en 2002, Teodoro Obiang avait été élu avec 97,1% des voix.

Le pays est classé au 12e rang des pays où la perception de la corruption est la plus forte, selon l'étude annuelle menée auprès de 180 pays par l'ONG Transparency International.

Les importantes ressources pétrolières de Guinée-Equatoriale ont attiré de nombreuses entreprises internationales, notamment l'Allemand E.ON Ruhrgas, l'Espagnol Union Fenosa et le Portugais Galp Energia.

Mais malgré sa mainmise sur le pays, Obiang a dû faire face à des menaces extérieures, dont une tentative de coup d'Etat en 2004 menée par l'ancien officier des forces spéciales britanniques Simon Mann.

Cette année, des hommes armés venus dans la capitale par voie maritime ont également attaqué le palais présidentiel.

Arrivé au pouvoir en 1979 à la faveur d'un coup d'Etat de palais, Obiang doit faire face à des critiques croissantes sur le partage des ressources pétrolières de ce pays de 650.000 habitants.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher