topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les produits pétroliers en hausse de plus de 30% au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

PANA, 11/07/2008

Bujumbura, Burundi - Le prix d'un litre d'essence super à la pompe est passé vendredi, de 1.860 à 2.030 francs burundais (1USD = 1.200 francs burundais), soit une hausse globale de plus de 36%, a annoncé vendredi, la ministre burundaise du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme, Euphrasie Bigirimana.

Dans la nouvelle structure gouvernementale des prix des produits pétroliers, le coût d'un litre de mazout est passé de son côté, de 1.820 à 1.950 francs burundais, soit une augmentation de plus de 35%, selon la même source.

Un litre de pétrole lampant est passé de 1.800 à 1.920 francs burundais, soit une inflation galopante de plus de 34%.

Les nouvelles hausses sont les troisièmes de la série depuis le début de l'année 2008 et interviennent après plusieurs jours de pénuries artificielles organisées par les pétroliers pour faire pression sur le gouvernement, afin d'obtenir des augmentations de prix afin de ne pas continuer de travailler à perte.

La ministre du Commerce est revenue sur les difficultés actuelles du secteur pétrolier pour justifier les hausses concédées aux importateurs.

Les cours de l'or noir seraient actuellement à des niveaux historiques de plus de 140 dollars le baril sur le marché mondial et "un pays comme le Burundi qui n'est pas pétrolier, n'a d'autre choix que de réajuster continuellement les prix à la consommation intérieure", s'est-elle expliquée.

La monnaie locale ne cesse pas non plus de perdre de sa valeur face au dollar américain, ce par quoi la ministre a encore justifié la mesure portant hausse des prix des produits pétroliers importés.

L'Etat burundais aurait fait un effort particulier, en abandonnant plus de 4 milliards de francs burundais (plus de 4 millions de dollars US) de taxes et impôts sur les produits pétroliers importés dans le souci de stabiliser les prix intérieurs à des niveaux acceptables, à en croire toujours Mme Bigirimana.

Le prix du ticket de bus a été également revu à la hausse, passant de 280 à 300 francs burundais dans la ville de Bujumbura, a-t-elle encore annoncé.

Les transporteurs de l'intérieur du pays échappent généralement à la réglementation officielle et fixent les prix du ticket à leur guise.

On s'attend, par ailleurs, à ce que les autres produits transportés connaissent le même sort au grand dam des citoyens ordinaires qui n'en pouvaient plus déjà d'assister à des hausses anarchiques et intempestives des prix de pratiquement toutes les denrées alimentaires de première nécessité.

Beaucoup de spécialistes des questions économiques à Bujumbura conseillent une libéralisation totale du secteur des hydrocarbures dans l'espoir que la concurrence pourrait jouer en faveur du consommateur.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher