topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : un avocat belge d’un putschiste poursuivi par la justice burundaise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

@rib News, 15/12/2015 - Source AFP

L'avocat belge Bernard Maingain, qui défend un général putschiste accusé d'avoir participé à une tentative de coup d'Etat au Burundi, est lui-même poursuivi par la justice burundaise dans cette affaire, a appris mardi l'AFP de sources concordantes.

Le procès de 28 militaires et policiers burundais accusés d'avoir participé à la tentative de coup d'Etat des 13 et 14 mai 2015 au Burundi, dont le général Cyrille Ndayirukiye, ancien ministre de la Défense et n°2 du putsch, s'est ouvert lundi à Gitega, à une centaine de kilomètres à l'est de Bujumbura.

Me Maingain défend le général Ndayirukiye avec deux avocats burundais, mais il ne s'est pas rendu au procès pour son ouverture lundi, préférant attendre le début des plaidoiries sur le fond.

"Pendant le procès, le parquet a confirmé que je faisais l'objet de poursuites et qu'il était donc impossible que j'intervienne dans le dossier. J'ai un dossier contre moi pour complicité dans le putsch. Je ne sais pas ce qu'il y a dedans", a déclaré l'avocat belge.

"Me Maingain ne peut pas être avocat dans cette affaire, car il est poursuivi dans ce dossier", a déclaré le substitut du procureur Adolphe Manirakiza à l'audience lundi, selon des propos rapportés par un témoin. Le magistrat n'a pas développé et n'a pas révélé les charges pesant sur l'avocat belge, selon ce témoin.

Le 13 mai, après plus de deux semaines de manifestations sévèrement réprimées contre la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat controversé, le général Godefroid Niyombare, ancien patron des services de renseignement, avait annoncé la destitution du chef de l'Etat, en déplacement à l'étranger.

Après deux jours d'incertitude, le coup s'était soldé par un échec et la reddition d'au moins trois des meneurs, dont le général Cyrille Ndayirukiye. Le chef des mutins, le général Niyombare, est lui en fuite.

Les accusés sont poursuivis pour "tentative de coup d'Etat et appel à une insurrection populaire, assassinat de soldats, de policiers et de civils et destructions méchantes (sic) de bâtiments", des crimes passibles de la prison à perpétuité, selon l'acte d'accusation.

Les violences se sont encore intensifiées depuis l'échec du coup d'Etat militaire, la brutale mise au pas des quartiers contestataires de Bujumbura mi-juin et la réélection controversée en juillet du président Nkurunziza.

Des armes ont été introduites dans les quartiers et les policiers sont quasi quotidiennement attaqués au fusil d'assaut ou à la grenade à Bujumbura et en province, tandis que d'ex-putschistes ont assuré avoir mis sur pied une rébellion pour chasser M. Nkurunziza du pouvoir.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher