topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les députés européens appellent à durcir les sanctions contre Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

@rib News, 17/12/2015 - Source Parlement Européen

Il faut geler l’aide de l’UE au gouvernement du Burundi, selon les députés

Communiqué de presse – 17-12-2015

L’insécurité croissante, l’absence d’actions politiques vers la réconciliation et l’aggravation des conditions humanitaires au Burundi - un pays qui est à la première place de l'indice de la faim dans le monde - ont été soulignées par les députés dans une résolution adoptée ce jeudi.

Les députés saluent les consultations au titre de l’accord de Cotonou qui pourraient mener à la suspension de l’aide de l’UE au gouvernement burundais et demandent à l’UE et à ses États membres d’envisager de rediriger l’aide non humanitaire de l’UE à la société civile dans le pays.

Le Parlement condamne les dernières attaques au Burundi durant lesquelles les forces de sécurité burundaises ont tué au moins 87 personnes lors d’exécutions qui semblent aléatoires. Il invite le pays à mettre fin à la torture et aux persécutions, notamment de la presse, des opposants politiques et des défenseurs des droits de l’homme.

Les députés exhortent le Burundi à rétablir l’état de droit, à mettre un terme à l’impunité et à traduire en justice les coupables. Les abus à la constitution du Président actuel du Burundi, Pierre Nkurunziza, doivent cesser et le dialogue de réconciliation nationale, qui a échoué, devrait reprendre, ajoutent-ils.

Sanctions et gel de l’aide de l’UE

Les députés saluent les sanctions ciblées de l’UE contre les responsables de violences et de sabotage du dialogue politique ainsi que les "consultations" entre l’UE et le Burundi lancées en décembre, comme une étape vers l’invocation des clauses relatives aux droits de l’homme dans le cadre de l'accord de Cotonou, pouvant éventuellement mener à une suspension de l’aide européenne.

Ils invitent instamment l'UE et ses États membres à déjà envisager de geler toute aide non humanitaire au gouvernement du Burundi "jusqu'à ce que cessent le recours excessif à la force et les violations des droits de l'homme par les forces gouvernementales" et à réorienter cette aide vers la société civile.

Près de la moitié du budget annuel du Burundi provient de l'aide internationale, avec une contribution de l’UE de quelque 432 millions d'euros pour la période budgétaire 2014-2020.

Crise humanitaire

Le Parlement se déclare vivement préoccupé par le nombre de victimes et de cas de violations graves des droits de l'homme et exhorte les autorités du pays à "veiller à ce que les écoles demeurent un havre de paix pour l'apprentissage" au lieu d’être transformées en camps militaires et de police. Il souligne que de nombreux enfants de moins de 18 ans sont enrôlés dans les groupes armés et demande au Burundi de lutter contre "la détérioration rapide de la situation humanitaire" dans un pays où 66,9% de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Par ailleurs, les députés constatent l'ampleur alarmante des discriminations auxquelles font face les personnes LGBTI et mettent en garde contre la menace d’une crise des réfugiés dans la région, où plus de 200 000 personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays ou se sont réfugiées dans les pays voisins.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher