topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : le paludisme constitue la première cause de morbi-mortalité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Santé

@rib News, 19/12/2015 - Source Xinhua

Le paludisme constitue la première cause de morbi-mortalité en 2014 au Burundi, responsable de 23,4% de décès hospitaliers, a-t-on appris vendredi d'un responsable burundais dans la lutte contre le paludisme.

Lydwine Baradahana, directrice adjointe du programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) au ministère burundais de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, dans une interview accordée vendredi à Xinhua en marge d'une réunion avec des partenaires dans le cadre de la planification 2016 des activités de lutte contre le paludisme au Burundi, a précisé que le paludisme demeure encore une cause majeure de morbi-mortalité dans le pays pour deux principales raisons.

La première est que la lutte contre le paludisme s'avère ardue parce qu'exigeant beaucoup de moyens et des stratégies efficaces au niveau de l'adhésion populaire, alors que la seconde est la capacité des moustiques vecteurs de la malaria.

Certes, au niveau national, les cas de paludisme restent très nombreux, a-t-elle nuancé en faisant remarquer en revanche qu'à l'intérieur de certaines provinces (Bujumbura-Mairie, Bujumbura-rural, Bubanza et Rumonge) situées au niveau de la plaine, cette maladie est en train d'être maitrisée.

Mme Baradahana a indiqué que cette bonne maîtrise du paludisme dans certaines entités provinciales burundaises, s'explique par l'adhésion des populations locales aux stratégies préventives, en l'occurrence l'utilisation des moustiquaires imprégnées d'insecticides de longue durée d'action (MIILDA).

En effet, a-t-elle révélé, lors de la dernière campagne de distribution des MIILDA, qui remonte à juin 2014, les autorités sanitaires burundaises à tous les niveaux de la hiérarchie, ont distribué 5.020.076 MIILDA dans les régions endémiques, soit un taux de distribution de 97,8% particulièrement en milieu urbain.

" mon sens, le fer de lance au niveau de la lutte contre le paludisme au Burundi, doit se focaliser sur le comportement des populations vivant dans les régions endémiques dans leurs demeures respectives en les mobilisant notamment pour une utilisation maximale des moyens octroyés, en l'occurrence les MIILDA distribuées", a-t-elle estimé.

L'autre focus sur la lutte antipaludique au Burundi, a-t-elle révélé, porte sur des recherches visant à analyser de près le mode opératoire des moustiques.

Au cours des prochaines années, a-t-elle révélé, la lutte antipaludique au Burundi va se focaliser sur la pulvérisation intra domiciliaire le changement de comportement des populations afin d'obtenir des résultats plus probants sur le front de la prévention via notamment une adhésion massive à l'utilisation des MIILDA.

Avec cela, a-t-elle signalé, l'ultime but visé est d'arriver aux résultats attendus dans la mise en œuvre du plan quinquennal 2013-2017, en l'occurrence la réduction de 75% le nombre de décès dus au paludisme au Burundi. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher