topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Droit de Réponse : Jérémie Minani dément tout lien avec le pouvoir de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Opinion

@rib News, 31/12/2015

Monsieur Johan Bizoza, Dans votre article intitulé "Interrogations sur le tapage médiatique de Jérémie Minani’’ [@rib News, 01/12/2015, NdlR], vous vous posez la question de savoir si je ne suis pas ’’UNE EPINE DANS LE PIED DU CNARED COMME HENGEKA ET THIERRY NDAYISHIMIYE.’’

Voilà ma réponse :

Tout d’abord, je dois vous informer qu’en dehors du CNARED, les représentants des partis et organisations membres du Directoire gardent le droit de s’exprimer sur un sujet quelconque et ils ne doivent pas demander de permission à personne mais dans ce cas, ce qu’ils disent n’engagent pas le CNARED. Et ceci ne s’appelle pas agir en ordre dispersé parce que le CNARED n’est pas venu pour remplacer les partis et organisations que les membres de son Directoire représentent.

En ma qualité de Président de la commission communication et information du CNARED et en même temps Président du Rassemblement des Démocrates Burundais (R.D.B), je peux m’exprimer soit au nom du CNARED soit au nom du R.D.B voire à titre personnel comme c’est le cas ici. Lorsque je m’exprime au nom du CNARED, je le laisse clairement savoir. Il en est ainsi lorsque je m’exprime au nom du R.D.B.

L’appel que j’ai lancé à l’armée et la police d’utiliser les armes que le peuple leur a donné pour arrêter NKURUNZIZA Pierre et le remettre à la justice n’avait rien à voir avec le CNARED. La publication était signée MINANI JEREMIE, Président du R.D.B et non MINANI JEREMIE, Président de la commission communication et information du CNARED. Il n’y avait donc pas de confusion, sauf que le blogueur qui l’a d’ailleurs publié sans mon accord alors que cet accord est requis, a voulu l’interpréter de sa propre manière pour l’utiliser à ses fins malsaines.

En tant que Président de la commission communication et information du CNARED, mes prises de positions sont et ont toujours été en parfaite conformité avec la ligne du CNARED tracée par son Directoire. Et s’il advenait que je m’écarte de de la ligne directrice du CNARED, le seul organe habilité à me recadrer, c’est le Directoire du CNARED dont je suis d’ailleurs membre. J’accepte ce "défaut" d’être partisan de l’usage de la force pour chasser NKURUNZIZA Pierre mais je dois aussi composer avec les autres membres du Directoire qui peuvent penser autrement. Ce n’est donc pas une position du CNARED mais une position d’un membre de son Directoire.

Ensuite, vous semblez aussi n’avoir aucune idée de comment les décisions se prennent au CNARED. Le Directoire du CNARED est composé des représentants de tous les partis et toutes les organisations membres du CNARED ainsi que les anciens chefs d’Etats et anciens Présidents du Parlement burundais acquis à la cause du CNARED. Ce dont vous ne savez pas surtout, c’est que toutes les décisions du CNARED sont prises par le Directoire dont les membres sont placés sur le même pied d’égalité (ils sont bien sûr tenus d’un respect mutuel).

La notion de subordination que vous invoquez n’a donc aucune place au CNARED. Aucun membre du Directoire n’est pas placé en position de subordination par rapport à un autre. Par contre chaque membre du Directoire est tenu de s’incliner devant les décisions du Directoire. Et surtout, les membres du Directoire peuvent avoir des divergences sur tel ou tel point. Il appartient toujours au Directoire de mettre ensemble toutes les opinions exprimées et d’en dégager une opinion commune qui s’impose à tous les membres du Directoire y compris le Président du CNARED.

S’il m’est arrivé un jour d’avoir des divergences avec un autre membre du Directoire sur certains aspects de notre lutte, cela ne signifie pas pour autant que je sois une épine dans le pied du CNARED ou pire encore que je travaille pour NKURUNZIZA Pierre. Le plus important est que l’organe suprême du CNARED, le Directoire, parvient toujours à concilier les différentes positions de ses membres, qui en général sont complémentaires.

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que le CNARED n’est pas MINANI JEREMIE, le CNARED n’est pas Léonard NYANGOMA ou les deux. Le CNARED ce sont ces millions burundais qui luttent pour le respect de la Constitution et de l’Accord d’Arusha. Si MINANI JEREMIE, LEONARD NYANGOMA ou un autre membre du Directoire du CNARED devient un problème pour le CNARED, le Directoire a les mains pratiquement libres de l’écarter et la lutte continuera jusqu’à la victoire finale. Au CNARED, personne n’est irremplaçable, ce qui compte c’est notre lutte commune pour un Burundi sans troisième mandat de NKURUNZIZA Pierre.

Enfin, je ne reviendrai pas sur la fameuse audio publiée sur un blog pour m’accuser erronément de discréditer Leonard NYANGOMA car l’affaire de cette audio se trouve dans les mains de la justice belge et va bientôt être soumise au conseil belge de déontologie journalistique. Mais je dois vous faire remarquer que cette audio a été publiée après que le service communication du CNARED ait réagi vigoureusement aux attaques inacceptables et destructrices de ce blog envers le CNARED. Ce sont donc ces révélations que le service communication du CNARED a faites qui ont fâché le propriétaire de ce blog et qui lui ont poussé à trafiquer cette audio pour se venger contre moi (Président de la commission communication du CNARED) qu’il accusait d’être à l’origine de ces révélations.

J’ai alors été diabolisé parce que j’ai défendu le CNARED contre des attaques destructrices de ce blog mais pas parce que je voulais détruire le CNARED ou encore moins parce que je travaille pour NKURUNZIZA Pierre, non plus parce que je considère Monsieur Léonard NYANGOMA comme un problème pour le CNARED. Si mes services n’avaient pas attaqué HENGEKA et Thierry NDAYISHIMIYE que vous reconnaissez dans votre article être commandés par un homme politique qui cherche à détruire le CNARED, cette absurdité d’audio n’aurait jamais vu le jour et personne n’aurait jamais su que MINANI JEREMIE aurait déclaré un jour qu’au CNARED, "le problème c’est NYANGOMA".

Concernant les accusations insensées, immorales et totalement inacceptables qui ont été fabriquées contre ma personne m’accusant de travailler pour NKURUNZIZA Pierre, d’avoir rencontré les membres du gouvernement illégal burundais pour négocier des postes ou encore d’avoir essayé de convaincre les membres du Directoire du CNARED d’abandonner la lutte pour aller partager le pouvoir avec NKURUNZIZA Pierre, elles sont la conséquence de la publication de cette absurdité d’audio. L’auteur de ses accusations voulait lui aussi se venger contre moi en ignorant bien sûr que l’audio n’était qu’une pire fabrication d’une personne qui avait voulu se venger contre un MINANI JEREMIE "qui a attaqué" son blog en défendant les intérêts du CNARED.

Je ne travaille donc pas pour NKURUNZIZA Pierre, je n’ai jamais rencontré certains membres du gouvernement illégal de Bujumbura pour négocier des postes, non plus, je n’ai jamais tenté de convaincre les membres du Directoire du CNARED d’abandonner la lutte que j’ai personnellement accompagnée pendant les manifestations, pour aller partager le pouvoir avec le despote NKURUNZIZA Pierre. Si réellement je travaillais pour NKURUNZIZA Pierre ou si ces accusations étaient fondées, le Directoire du CNARED n’allait pas me laisser dans ses rangs, encore moins me laisser continuer à présider la commission communication et information du CNARED.

Je vous invite plutôt cher Johan à la vigilance, il y a des gens qui se font passer pour les amis du CNARED tout en œuvrant pour sa destruction. Une bonne nouvelle pour nous tous est que la plupart d’entre eux n’ont qu’un ordinateur et une connexion internet comme armes pour tenter cette mission impossible, ne soyez donc pas distrait, focalisez-vous sur notre lutte commune. Au CNARED, même s’il peut exister certaines divergences entre tel ou tel autre membre du Directoire, nous avons tous un dénominateur commun qui est le refus catégorique du troisième de NKURUNZIZA Pierre.

Fait à MUSENYI, le 31 Décembre 2015

MINANI JEREMIE

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher