topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du mercredi 23 mars 2016 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 23/03/2016

 Economie

- Le prix du café cerise est fixé à 440 FBU le kilo. Cette annonce est intervenue lors d'une conférence de presse conjointe organisée par la Confédération Nationale des Associations des Cafeiculteurs (CNAC-Murima w’isangi), InterCafé, et COWASA (Coffee Washing Station Alliance). Ce prix est appelé à changer chaque jour et la CNAC se chargera de communiquer régulièrement les variations aux caféiculteurs. Il est en effet interdit pour le moment d’acheter à moins de 400 FBU le kilo si les prix sur le marché international se stabilisent.

Mais Oscar Baranyizigiye secrétaire exécutif d’InterCafé prévient que le café peut s’acheter en deçà si les cours mondiaux basculent vers le bas. Cette annonce survient au moment où la campagne de récolte du café a déjà commencé pour l’année 2016 alors que certains caféiculteurs attendent toujours le paiement pour l’année 2015.

Les sociétés qui doivent de l’argent aux caféiculteurs sont La SOGESTAL Kayanza (859 millions), la SOGESTAL Kirundo-Muyinga (446 millions) et l’union des coopérative COCOCA (427 millions). Joseph Ntirabampa, président de la CNAC affirme que cette question est traitée aujourd’hui au niveau de la présidence burundaise. Lors de la campagne de 2015, le prix de référence du café cerise était autour de 500 FBU. Mais les prix ont continué à descendre, ce qui a occasionné une perte pour les acheteurs.

● Sécurité

- Au lendemain de l'assassinat du Major Didier Muhimpundu, la police confirme qu'il a été tué par des individus qui ont pris contact avec lui au téléphone. La police promet une enquête sur l'identité des assassins déjà en cours. Quant au policier déclaré mort la nuit dernière après des coups de feu à Carama, la police évoque un enlèvement par des hommes armés en tenue militaire qui circulaient à bord d'une camionnette. En outre, des coups de feu ont retenti dans le quartier de Carama en zone urbaine de Kinama la soirée de ce mardi et un policier a été tué comme le rapportent des témoins sur place.

- Deux familles de la colline Kibimba, zone et commune Gisozi province Mwaro ont été ciblées par un groupe d’hommes armés. Selon les voisins des familles visées, l’attaque s’est produite la nuit de ce mardi à mercredi. Beaucoup de coups de feu ont été entendus près du ménage d’un certain Pierre Niyonkuru. Les habitants disent que cette attaque n’a pas fait de victime. Le chef de cette colline avait été tué en début du mois de février 2016 par des hommes armés jusqu’ici non encore identifiés. Ainsi, cette commune fait face à des attaques répétitives des hommes armés qui font des navettes dans la commune Mugamba frontalière à celle de Gisozi dans la zone de Nyagasasa de la province.

- Après l’assassinat du lieutenant-colonel Darius Ikurakure commandant du bataillon génie du camp Muzinda à la mi-journée du 22 mars 2016 dans les enceintes de l’Etat-major, sa mort a suscité la peur dans la soirée. Un autre militaire du grade de major connu sous le nom de Muhimpundu Didier a également été tué dans un bar après avoir reçu un coup d’appel téléphonique. Pharmacien de formation, il était affecté à l’Etat-major dans le service de santé.

Concernant l’affaire Darius Ikurakure, plusieurs cas d’arrestations sont signalés. Selon des sources proches de l’Etat-major Général de l’Armée Burundaise, trois militaires auraient été arrêtées dont deux officiers, un officier de garde et un autre affecté à l’Etat-major le capitaine Nicolas Nkunzubumwe au moment de l’assassinat du colonel Darius. Tous les trois sont incarcérés dans les cachots du service national de renseignement.

- La mort du lieutenant-colonel Darius Ikurakure a créé une peur panique dans la ville de Bujumbura. Dans la soirée de ce mardi, la circulation était paralysée. Vers 19 heures 30 minutes, trop peu de véhicule était visibles dans les rues de Bujumbura. Des gens se sont précipités à rentrer tôt dans leurs ménages.

● Santé

- Depuis plus d’un mois, l’Angola fait face à une épidémie de fièvre jaune qui a déjà fait plus de 125 morts sur 664 cas suspect selon un bilan du ministère de la santé angolais. Suite à cette épidémie de fièvre jaune, le ministère kenyan de la santé publique a sorti une liste de pays sur laquelle figure le Burundi, dont les ressortissants doivent présenter un certificat valide de vaccination contre la fièvre jaune avant d’entrer sur son territoire. Au Burundi, le certificat du vaccin contre la fièvre jaune est délivré à Bujumbura moyennant 35000 francs burundais. Des fois, une rupture de stock de cartes s’observe et les bénéficiaires sont obligés de les acheter eux-mêmes moyennant 5000 francs burundais de plus.

- Les champs de haricots dans la zone Ramba de la commune Kabezi en province Bujumbura ont séché suite à un soleil accablant qui s’est abattu depuis des semaines. Les cultivateurs regrettent avoir semé des étendues qui ont ensuite été ravagés par le soleil. Ils expliquent qu’ils n’ont plus revu la pluie depuis plus d’un mois. Ils demandent au gouvernement et aux bienfaiteurs de leur venir en aide.

● Société

- Plus de 20 personnes sont déjà décédées depuis le début du mois de mars de cette année dans le site de Ruganigwa de la commune et province de Muyinga. Le manque de vivres est la cause majeure de ces décès. L’administrateur de cette commune explique que les familles qui vivent dans ce site dont la plupart sont des Batwa croupissent dans une misère extrême. Philippe Nkeramihigo ajoute que dans la première semaine du mois de mars, la commune dénombrait déjà 12 victimes, aujourd’hui les victimes s’élèvent à 21 personnes.

Pour limiter les dégâts, le gouverneur de province Muyinga Aline Manirabarusha, dit qu’elle a approché le programme alimentaire mondial PAM pour une action d’urgence et a appelé les administrateurs communaux à mobiliser la population pour une solidarité agissante en vue de secourir leur concitoyen en danger. Depuis la semaine dernière, le PAM a commencé la distribution des vivres dans ledit site mais l’opération ne durera que trois mois, précise-t-on.

La commune Muyinga a emboité le pas au PAM en collectant dans la communauté des vivres secs surtout du mais, un peu de haricot et des avocats. L’administrateur communal, Jean Claude Barutwanayo de Gasorwe lance également un cri d’alarme, la famine peut surgir d’un moment à l’autre.

● Sport

- Dès ce mercredi 23 mars 2016, les éliminatoires de la CAN 2017 reprennent leur chemin dans sa 3ème journée après 6 mois d’interruption. Pour son 3ème match, le Burundi joue ce samedi 26 mars contre la Namibie au stade Prince Louis Rwagasore. Dans ces éliminatoires, les pays participants sont repartis dans 13 groupes et le Burundi se trouve dans le groupe K avec le Sénégal, le Niger et la Namibie. Alors que les autres pays ont livré quelques matchs amicaux pour mieux se préparer avant leurs matchs, les joueurs burundais surtout locaux sont rentrés au lieu de campement ce Dimanche au centre technique national.

- La fédération de football du Burundi ,FFB en sigle, a fait appel à 12 internationaux Burundais mais certains ne sont pas encore arrivés à 2 jours de la rencontre. Les joueurs indispensables appelés qui restent incertains pour le match, c’est notamment Bigirimana Gaël évoluant en Angleterre qui n’est pas encore arrivé, Papy Faty qui n’a pas joué pour son club sud – africain parce qu’il vient juste de se remettre des blessures.

Parmi les internationaux burundais incertains pour ce match, il y a Saido Ntibazonkiza évoluant en Ligue 1 français, qui n’a pas été appelé, qui est aussi malade. Dugary Ndabashinze n’est pas encore arrivé mais reste toujours attendu, il joue en 3ème division en Belgique. On signale aussi qu’Abass de Mozambique ne sera pas avec l’équipe suite à une maladie. Seuls les locaux et les internationaux qui jouent dans la sous-région sont arrivés, les autres sont sûrement attendus.

Les amateurs des Intamba murugamba se sont depuis longtemps lamentés du fait que la sélection burundaise, à tous les niveaux, joue ses matchs internationaux sans aucun match amical. Les Intamba seront alors déçus puisque même pour ce match contre la Namibie, aucun match amical n’a été joué ou programmé auparavant. Avant cette journée, les Intamba murugamba avaient perdu face au Sénégal et gagné contre le Niger. La 3ème journée des éliminatoires de la CAN 2017 s’achèvera samedi. 26 matchs sont au programme dans les 13 groupes de qualification.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017