topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
L’UE débloque 55 millions d'euros pour la population du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

@rib News, 14/05/2016 – Source Commission européenne

Bruxelles, le 13 mai 2016 - La Commission européenne a annoncé aujourd’hui deux nouvelles actions pour un montant de 55 millions d’euros. Ces programmes permettront d'apporter un soutien direct à la population, dans les domaines de la santé, de la sécurité alimentaire et de la nutrition.

La Commission européenne a annoncé aujourd'hui deux nouvelles actions en faveur de la population burundaise: d'une part, l'accès à des soins de santé (40 millions d'euros) et, d'autre part, un programme de développement rural et de nutrition (15 millions d'euros).

La mise en œuvre de ces deux programmes sera confiée à des organisations non gouvernementales et/ou des agences internationales, conformément à la décision du Conseil de l’UE du début de l'année, qui a suspendu tout soutien financier direct de l’UE à l’administration burundaise.

M. Neven Mimica, commissaire européen chargé de la coopération internationale et du développement, a déclaré à ce propos: «Les Burundais eux-mêmes sont les principales victimes de cette crise, qui a aggravé une situation déjà très fragile. Cette nouvelle enveloppe de 55 millions d’eurosaidera à renforcer l’accès aux services de santé et à améliorer l’alimentation et la nutrition. Elle prouve que l’UE reste clairement déterminée à continuer de soutenir le peuple burundais, malgré l’impasse politique actuelle.»

L’annonce faite aujourd’hui intervient moins de deux mois après que le Conseil a clôturé la procédure de consultation avec le Burundi, au titre de l’article 96 de l’accord de partenariat UE-ACP (accord de Cotonou). Le Conseil a décidé de suspendre l’aide financière directe aux autorités burundaises, tout en soulignant qu’il maintiendrait son soutien à la population du Burundi et qu'il espérait à long terme la reprise d'une pleine coopération si le Burundi mettait en œuvre des mesures favorables à une solution politique à la crise.

Le programme de soutien de l’UE en faveur de la nutrition et d’un développement rural durable vise à améliorer les conditions de vie et à augmenter les moyens de subsistance des ménages en développant l’accès aux semences, aux engrais, aux équipements et à la formation.

Le programme d’aide au système de santé cherche à accroître l’accès aux services de santé dans 18 provinces du Burundi, en accordant une attention particulière aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans.

Contexte

L’article 96 de l’accord de Cotonou constitue la base juridique permettant l’adoption des mesures appropriées, à l'issue d’une procédure de dialogue, dans les cas où l’une des parties estime que des éléments essentiels de l'accord ne sont pas respectés.

La décision du Conseil de l’UE du 14 mars 2016, adoptée après une procédure de consultations au titre de l’article 96, indiquait que les projets financés par l'UE pour assurer l'accès aux services de base à la population étaient en cours d'élaboration, mais que les ressources financières ne seraient pas acheminées par des comptes détenus par le gouvernement burundais. Elle soulignait, de plus, que l'UE restait déterminée à fournir une aide d'urgence.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher