topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Pour le fil complet des informations : Cliquez sur « Toute l’actualité » [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le Burundi dénonce les déclarations visant à déstabiliser son contingent de l'AMISOM Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 02/06/2016 - Source Xinhua

Le gouvernement burundais a dénoncé jeudi les déclarations visant, selon lui, à déstabiliser le contingent burundais de l'AMISOM (Mission de l'Union Africaine en Somalie) et a demandé à la communauté internationale de reconnaître les efforts du pays dans la stabilisation de la Somalie.

"Notre gouvernement demande à la communauté internationale de reconnaître les efforts du Burundi et à leur juste valeur. Il ne nous paraît pas correct de déstabiliser notre contingent par des déclarations ici et là visant à violer les engagements pourtant déjà pris à la fois par le Burundi et l'Union Africaine.

Dans la même logique, nous ne pouvons nullement accepter que nos hommes soient noircis sur base de déclarations faites par les activistes dont le rôle de déstabilisation du Burundi n'est qu'un secret de Polichinelle", a déclaré le ministre burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale, Alain Aimé Nyamitwe, lors d'une conférence de presse à Bujumbura.

Il a demandé qu'il y ait une évaluation de la participation à l'AMISOM afin de tirer toutes les leçons de l'engagement des pays contributeurs de troupes sur le plan stratégique d'une part, et sur le plan financier, d'autre part.

En effet, explique-t-il, "le Burundi a consenti d'énormes efforts et s'attend à ce que, tout au moins, les interactions au sujet de l'AMISOM soient dans la direction de l'encouragement".

Lors d'un sommet des pays contributeurs de troupes à l'AMISOM, qui s'est tenu au Djibouti fin février 2016, les chefs d'Etat et de gouvernement ont appelé les Nations Unis à combler le vide laissé par la réduction de la contribution de l'Union Européenne à hauteur de 20% du budget généralement alloué à l'AMISOM, ce qui, a-t-il noté, n'est pas à encourager les contributeurs de troupes.

Il s'en est pris à cet égard à un comportement de certains partenaires qui semblent remettre en cause les performances de l'AMISOM en général et celles du contingent burundais alors qu'elle a déjà récupéré plusieurs villes aux mains des militants du groupe terroriste Al-Shebab et tranquillisé le trafic dans les eaux de l'océan indien jadis perturbé par les pirates qui exigeaient des rançons.

Le Burundi, pays contributeur de troupes à l'AMISOM depuis 2007, dispose de plus de 5.100 hommes à cette Mission et est à cet égard deuxième grand pays contributeur des troupes à la mission africaine. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher